BMO Private Bank
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Private Bank

16 juil. 2013 10h00 HE

RAPPEL : BMO présente son rapport Moneyball de la pause de la partie des étoiles

- Le rapport de BMO Banque privée Harris examine le rapport entre la masse salariale et le rendement dans le baseball majeur.

- Les 117,5 millions de dollars de la masse salariale des Blue Jays de Toronto ne donnent pas les victoires attendues.

- Les équipes de Chicago, les White Sox et les Cubs, éprouvent toutes deux des problèmes.

MONTRÉAL, QUEBEC--(Marketwired - 16 juillet 2013) - BMO Banque privée Harris, filiale de BMO Groupe financier, a publié aujourd'hui son analyse financière annuelle des gagnants et des perdants du baseball majeur à mi-chemin de la saison 2013.

« Le baseball majeur est ce qui se rapproche le plus d'un marché libre en sport » a déclaré Jack Ablin, chef des placements, BMO Banque privée Harris. « Les équipes des grands marchés ont les ressources financières pour attirer et mettre en valeur les joueurs les plus talentueux et constituer les meilleures équipes. Tandis que les équipes riches de la Ligue américaine ont généralement les meilleures proportions de victoires, la Ligue nationale est jusqu'ici plutôt imprévisible. »

Alors que la partie annuelle des étoiles du baseball majeur a lieu ce soir à New York, M. Ablin se demande, dans son rapport Moneyball de la pause de la partie des étoiles, si on peut acheter une équipe gagnante. Voici les meilleures et les pires équipes de la saison 2013 jusqu'ici selon lui, en fonction de la masse salariale et du rendement.

Ligue américaine :

Les meilleurs

  • Red Sox de Boston - À 150 millions de dollars, les Red Sox ont la deuxième masse salariale de la ligue, derrière les 228 millions des Yankees de New York. Avec une proportion de victoires supérieure à 0,600, leurs résultats sont toutefois supérieurs à ceux de leurs rivaux régionaux.
  • Rangers du Texas - Cette équipe d'un marché moyen a une masse salariale plus imposante que prévu, et elle obtient de bons résultats. Les Rangers ne marquent pas autant de points que prévu, mais ils réussissent à obtenir les victoires.
  • Athletics d'Oakland - La légendaire équipe « Moneyball » obtient habituellement des résultats respectables, et cette année ne fait pas exception. Elle réussit à occuper le premier rang de sa division avec l'une des plus petites masses salariales de la ligue.

Les pires

  • White Sox de Chicago - L'équipe du sud de Chicago obtient généralement des résultats respectables dans notre analyse. Pas cette année. Les White Sox ont gâché d'énormes avances et ont été incapables de marquer des points, étant l'une des cinq équipes ayant marqué moins de 300 points.
  • Twins du Minnesota - Comme l'année dernière, le Minnesota n'a pas une bonne équipe. Celle-ci a de nombreuses séries de défaites, qui font que les Twins sont à 11 parties d'une fiche de 0,500 et à 10 parties des meneurs.
  • Mariners de Seattle - Les Mariners ont un terrible écart entre les points marqués et les points accordés, et ils ont 3 victoires et 7 défaites dans leurs 10 dernières parties. Mis à part Felix Hernandez, il y a peu de raisons de se réjouir à Seattle.

Les Blue Jays de Toronto sont en milieu de peloton, du moins pour la masse salariale, mais sont anémiques au bâton.

Ligue nationale

Les meilleurs

  • Cardinals de Saint-Louis - C'est une équipe qui mérite le respect. Oui, les oiseaux rouges ont gonflé leur masse salariale, mais ils obtiennent de bons résultats. Ils sont au cœur de la lutte pour une place en séries et ils ont le meilleur écart entre les points marqués et les points accordés de tout le baseball.
  • Pirates de Pittsburgh - Les Pirates ont la meilleure fiche du baseball cette saison avec une masse salariale moins élevée que celle de la plupart des équipes. Leurs lanceurs sont remarquables et accordent le moins de points de la ligue. Leur offensive est redoutable et s'améliore constamment. Les Pirates sont l'équipe à surveiller dans la deuxième moitié de la saison. Espérons qu'ils pourront poursuivre sur leur erre d'aller.
  • Braves d'Atlanta - Les Braves sont toujours parmi les favoris, et cette année ne fait pas exception. Ils mènent la division Est de la Ligue nationale alors que nous nous dirigeons vers la pause de la partie des étoiles. Ils semblent y faire cavalier seul. Leur écart favorable de 72 entre les points marqués et les points accordés n'est dépassé que par Saint-Louis, et leur moyenne de points mérités est parmi les deux meilleures de la Ligue nationale.

Les pires

  • Brewers de Milwaukee - Les Brewers ont fait toute une chute cette année. Leur remarquable offensive s'est effondrée, et l'écart entre leurs points marqués et leurs points accordés est de -57.
  • Giants de San Francisco - C'est la chute des géants. L'absence d'offensive nuit aux Giants. L'équipe pourrait remonter en deuxième moitié de saison, mais la tendance joue contre eux.
  • Cubs de Chicago - C'est l'éternel recommencement. Les Cubs traînent toujours de la patte, et ça se poursuit cette année. Il y a 105 ans qu'ils n'ont pas remporté de championnat, et leur record douteux se prolongera d'une année.

Pour consulter le rapport (en anglais seulement), allez à la page https://www.bmo.com/privatebank/us/insights/market-trends ou communiquez avec rachael.mckay@bmo.com.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est une société nord-américaine de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif de 555 milliards de dollars au 30 avril 2013 et d'un effectif de plus de 46 000 employés, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires de détail, de gestion de patrimoine et de banque d'affaires et de services aux sociétés.

Renseignements