BMO Banque de Montreal
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Banque de Montreal

09 août 2011 09h00 HE

RAPPEL-BMO vous conseille de conserver une bonne cote de crédit afin d'éviter le déclassement de votre propre dette

- Plus du quart des Canadiens vivent d'un chèque de paie à l'autre.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 9 août 2011) - Alors que l'économie mondiale et les marchés boursiers continuent à subir les contrecoups du déclassement de la dette des États-Unis par S&P, le moment est tout indiqué pour les particuliers d'examiner l'état de leur propre crédit.

« Si la gestion de la dette constitue une priorité majeure pour les économies du monde entier, c'est aussi une préoccupation importante pour les consommateurs, déclare Su McVey, vice-présidente, Communications clientèle et marketing, BMO Banque de Montréal. Par exemple, selon un sondage de BMO, un Canadien sur trois vit à la limite ou au-dessus de ses moyens, 27 % des Canadiens vivant d'un chèque de paie à l'autre – soit une hausse de 10 % par rapport à l'an dernier. Il est important de maintenir une bonne cote de crédit afin d'éviter d'avoir à subir les effets d'un endettement excessif. »

« Les ménages canadiens ont haussé leur dette à un niveau record, mais la plupart d'entre eux arrivent à la rembourser sans trop de problèmes, parce que les taux d'intérêt sont bas, déclare Sal Guatieri, économiste principal, BMO Marchés des capitaux. C'est le moment de gérer votre dette, avant que les taux d'intérêt se mettent à monter. »

BMO Banque de Montréal vous propose cinq conseils pour éviter le déclassement de votre dette :

  • Ne dépensez pas trop – Dépensez moins que ce que vous gagnez. Préparez un budget prévoyant comment les dépenses du ménage seront payées et gérées. Profitez d'outils en ligne gratuits, comme BudgetSensé BMOMC, qui vous aideront à maîtriser la situation des dépenses quotidiennes de votre ménage et de vos économies.
  • Réduisez les soldes de vos comptes de carte de crédit – Remboursez les soldes de vos comptes de carte de crédit, en commençant par ceux dont le taux d'intérêt est le plus élevé, et examinez la possibilité d'utiliser une carte à taux peu élevé pour faire vos achats. Par exemple, la carte MasterCard BMO à taux préférentiel offre un taux de seulement 11,9 %, moyennant des frais annuels de 20 $.
  • Investissez pour épargner – Ouvrez un compte d'épargne libre d'impôt (CELI) ou un compte d'épargne à taux d'intérêt élevé pour mettre en réserve vos liquidités excédentaires en cas d'urgence. Songez aussi à investir dans des fonds négociables en bourse, afin de réduire vos frais de gestion.
  • Remboursez plus rapidement votre prêt hypothécaire – En réduisant la durée de votre période d'amortissement de 30 à 25 ans et en augmentant le montant de vos versements mensuels, vous pourrez rembourser votre prêt hypothécaire plus rapidement tout en économisant des milliers de dollars de frais d'intérêts. Par exemple, BMO offre un prêt hypothécaire de cinq ans à petit taux fixe, assorti d'une période d'amortissement maximale de 25 ans et d'un taux de 3,79 %. De plus, vous pourriez accélérer la fréquence de vos versements ou faire des versements supplémentaires pour rembourser votre prêt hypothécaire plus rapidement. Par exemple, en faisant chaque année un versement supplémentaire correspondant à 5 % du capital emprunté initial, vous pouvez rembourser un prêt hypothécaire de 25 ans en moins de 12 ans et économiser plus de 136 000 $ d'intérêts.
  • Dotez-vous d'un plan B – Soyez prévoyant et élaborez un plan d'urgence au cas où vous seriez incapable de respecter vos obligations financières en raison d'événements imprévus, comme la perte de votre emploi ou des dommages à vos biens personnels, y compris votre maison ou un véhicule.

Pour de plus amples renseignements, visitez le site http://www.bmo.com/formulefutée.

Renseignements