BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier

23 sept. 2010 09h15 HE

RAPPEL : La majorité des Canadiens estiment ne pas avoir les moyens de payer leurs études postsecondaires, selon un sondage de BMO

Seulement la moitié des parents canadiens ayant des enfants de moins de 18 ans ont cotisé à un régime enregistré d'épargne-études (REEE)

MONTRÉAL, QUEBEC--(Marketwire - 23 sept. 2010) - Alors que les cours ont maintenant repris, BMO Groupe financier a annoncé aujourd'hui les résultats d'un sondage mené à l'échelle nationale, révélant que près des deux tiers des Canadiens (64 pour cent) estiment que les coûts des études postsecondaires sont trop élevés. Alors qu'un programme de quatre ans dans une université canadienne peut coûter actuellement jusqu'à 60 000 $, seulement 21 pour cent des parents ayant des enfants de moins de 18 ans pensent être capable d'assumer ces frais sans problème.

Le sondage, effectué pour le compte de BMO par la firme Léger Marketing, étudie également le niveau de confiance des étudiants vis-à-vis des frais de scolarité. Les trois cinquièmes des étudiants âgés de 18 à 24 ans partagent les mêmes inquiétudes que leurs parents; 28 pour cent d'entre eux croient qu'il leur sera difficile de payer les coûts de leurs études postsecondaires, tandis que 32 pour cent s'attendent à être endettés durant plusieurs années.

« Avec le coût total des études qui augmente d'année en année, la façon la plus efficace de maximiser ses économies en prévision des études des enfants, c'est en cotisant à un REEE », a expliqué David Sharone, directeur, Produits enregistrés, BMO Groupe financier. « Les REEE offre l'avantage d'un placement à l'abri de l'impôt, et, avec la subvention canadienne pour l'épargne-études (SCEE) du gouvernement fédéral, ils permettent aux parents de ne pas perdre le contrôle face à l'augmentation des coûts, et d'avoir l'esprit tranquille en sachant qu'ils pourront aider au financement des études de leurs enfants. »

Autres faits saillants :

  • Seulement 52 pour cent des parents canadiens ayant des enfants de moins de 18 ans ont cotisé à un REEE.

  • Des parents qui n'investissent pas dans un REEE, 50 pour cent affirment ne pas cotiser faute de moyens. Par ailleurs, 16 pour cent ont répondu ne pas bien connaître les REEE, ou ne pas avoir le temps d'ouvrir un compte.

  • En ce qui concerne l'épargne en vue des études postsecondaires, un quart (24 pour cent) des parents canadiens ayant des enfants de 18 ans et moins se fient à leur compte d'épargne.

« Il est essentiel de commencer tôt à économiser et de cotiser régulièrement, afin de s'assurer, tant pour les parents que pour les étudiants, de pouvoir faire face aux dépenses associées aux études postsecondaires », a ajouté M. Sharone. « Par exemple, si vous versez 150 $ par mois dans votre compte pendant 18 ans, votre placement total, incluant vos cotisations, la SCEE et le rendement, pourrait atteindre près de 76 000 $. Cela dit, même si vous attendez que votre enfant entre à l'école secondaire avant de commencer à investir, votre placement total pourrait atteindre la somme de 15 000 $ le jour où il entamera ses études universitaires. Il n'est jamais trop tard pour commencer. »

Si les véhicules de placement tels que les REEE sont une composante essentielle d'une bonne planification des études postsecondaires, les étudiants et leurs parents devraient également travailler ensemble afin d'adopter des pratiques saines et responsables en matière d'épargne, de dépenses et d'emprunt. Afin d'aider, BMO a élaboré la Formule futée BMO pour étudiant, conçue pour aider les étudiants à trouver des façons de réduire leurs frais bancaires pour restreindre leurs dépenses mensuelles, à profiter d'intéressants programmes de rabais pour les étudiants, et à élaborer des budgets réalistes faisant état de ce dont ils ont besoin, et de ce qu'ils peuvent se permettre de dépenser. La Formule futée BMO pour étudiant est accessible à l'adresse www.bmo.com/etudiant.

Vous êtes intéressé à cotiser à un REEE ? Voici quelques conseils pour vous aider à démarrer :

  • Commencez tôt et cotisez régulièrement – Même si les études de vos enfants ne commenceront pas avant plusieurs années, il est dans votre intérêt de commencer à cotiser régulièrement et aussitôt que vous le pourrez.
  • Parlez avec un professionnel des services financiers – Il est possible de détenir plusieurs types de produits de placement différents dans un REEE. Adressez-vous à un professionnel des services financiers pour déterminer quelles sont les options de placement qui combleront le mieux vos besoins.
  • Limitez vos dépenses quotidiennes – Les petites dépenses, comme un café élaboré ou un dîner au restaurant, peuvent s'additionner rapidement. Fixez-vous pour objectif d'ajouter l'argent économisé à vos cotisations régulières.
  • Incitez aux cadeaux d'un autre genre – Les cotisations à un REEE font d'excellents cadeaux pour les occasions spéciales. Laissez savoir à vos amis et à vos proches que vous êtes réceptif à l'idée de recevoir des cotisations à un REEE pour vos enfants. N'importe qui peut ouvrir un compte de REEE, et un enfant peut avoir plusieurs comptes.

Le sondage a été mené du 7 au 9 septembre 2010, auprès d'un échantillon de 1 528 adultes canadiens issus de l'échantillon Internet de Léger Marketing.

Renseignements