BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal

07 juil. 2012 07h03 HE

RAPPEL-Les Canadiens qui ne disposent pas d'une assurance voyage s'exposent à des frais imprévus durant leurs vacances, selon un sondage de BMO Assurance

- Six Canadiens sur dix omettent régulièrement de souscrire une assurance voyage avant de partir à l'étranger; seulement la moitié savent qu'ils assument la responsabilité première des frais médicaux lorsqu'ils se trouvent à l'extérieur du pays

- Quarante pour cent des répondants ont reconnu avoir eu besoin de soins médicaux alors qu'ils étaient en vacances, pour eux-mêmes ou leur compagnon de voyage

- Les frais médicaux peuvent s'élever jusqu'à 20 000 $ pour une jambe cassée aux États-Unis, tandis qu'un rapatriement par ambulance aérienne de la Floride jusqu'en Ontario peut coûter jusqu'à 15 000 $

- BMO propose quelques conseils pour bien choisir sa police d'assurance voyage

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 7 juillet 2012) - BMO Assurance a publié aujourd'hui les résultats de son sondage estival sur l'assurance voyage, qui révèlent que même si de nombreux Canadiens commencent à penser à leurs vacances d'été, seulement 41 pour cent souscrivent une assurance voyage de façon régulière. Cela, malgré le fait que quatre Canadiens sur dix ont répondu que, à un moment ou un autre de leur vie, ils ont eu besoin de soins médicaux alors qu'ils étaient en vacances, pour eux-mêmes ou leur compagnon de voyage.

Les résultats du sondage révèlent que les Canadiens adorent voyager. Ainsi, au cours des 12 derniers mois :

  • plus des deux tiers (67 pour cent) des Canadiens ont voyagé au Canada ou aux États-Unis;
  • plus de quatre sur dix (43 pour cent) ont voyagé outre-mer.

« Il est essentiel pour les Canadiens de s'assurer de disposer de leur propre couverture médicale avant de partir en voyage », a expliqué Julie Barker-Merz, vice-présidente et chef de l'exploitation, BMO Assurance. « S'il arrive parfois qu'ils peuvent être couverts dans le cadre de leur contrat de carte de crédit ou du programme de couverture médicale de leur employeur, ils doivent s'assurer de disposer de l'assurance appropriée étant donné les coûts élevés des soins de santé qu'ils pourraient avoir à défrayer à l'étranger. »

Les coûts associés aux services de santé à l'étranger peuvent s'avérer prohibitifs sans une assurance voyage adéquate. Par exemple, une jambe cassée aux États-Unis peu coûter jusqu'à 20 000 $, un rapatriement par ambulance aérienne de la Floride jusqu'en Ontario, jusqu'à 15 000 $, et un traitement pour un mal de décompression (ou maladie des caissons) en Thaïlande, jusqu'à 40 000 $.

Sur la question concernant qui doit payer les frais médicaux :

  • seulement la moitié des Canadiens (50 pour cent) sont conscients que ceux qui voyagent à l'extérieur du pays sans assurance médicale sont eux-mêmes responsables du défraiement d'une grande partie des frais médicaux;
  • deux répondants sur dix (21 pour cent) croient que le gouvernement fédéral ou celui de leur province paie la note;
  • onze pour cent croient que le programme de soins de santé de leur employeur s'occupe de la facture lorsque quelqu'un est malade sur la route.

« Une urgence médicale peut survenir n'importe où et n'importe quand. Il est donc important de s'assurer de ne pas s'exposer à des risques financiers si un événement malheureux devait survenir », a expliqué Mme Barker-Merz. « Tout comme le fait d'emporter un écran solaire et de suspendre la livraison du journal avant de partir, s'assurer de disposer d'une assurance médicale en voyage devrait figurer en tête de la liste des priorités de tout voyageur. »

Selon Mme Barker-Merz, même lorsqu'ils voyagent dans une autre province au pays, il se peut que les Canadiens ne soient pas entièrement couverts pour les coûts associés à des soins de santé.

BMO propose quelques conseils pour aider les Canadiens à choisir une police d'assurance voyage appropriée :

  • Soyez suffisamment couvert : une assurance voyage de base couvrira des événements tels que la perte des bagages, l'annulation du voyage et les correspondances ratées, mais peut-être pas une visite chez le médecin. Recherchez une assurance médicale en voyage qui couvre les soins médicaux et les frais dentaires, le rapatriement par ambulance aérienne, les frais de soins infirmiers privés, ainsi que les frais de voyage et d'hébergement pour un proche qui pourra vous rejoindre pour être à vos côtés.
  • Assurez-vous de comprendre qui paie la facture : certains assureurs paient le médecin directement, tandis que d'autres exigent que le voyageur paie en premier lieu, puis se fasse rembourser par la suite. Renseignez-vous dès le départ afin d'éviter toute confusion au moment où vous aurez besoin de votre assurance.
  • Lisez les petits caractères : assurez-vous que votre assurance couvre toutes les activités de votre voyage, et qu'elle soit valide durant toute la durée de votre séjour. Assurez-vous de clarifier toute question auprès de votre assureur avant de quitter la maison. Conservez un exemplaire de votre police dans vos dossiers, ainsi que tous les renseignements nécessaires pour pouvoir joindre votre compagnie d'assurance.

Le sondage en ligne a été effectué par la firme Pollara, du 14 au 18 juin 2012, auprès d'un échantillon aléatoire de 1 000 Canadiens âgés de 18 ans et plus.

Pour de plus amples renseignements au sujet de l'assurance voyage BMO, consultez notre site Internet, à l'adresse suivante : www.bmo.com/accueil/particuliers/services-bancaires/assurance/voyage.

Internet : www.bmo.com/francais

Renseignements

  • Requêtes médias, veuillez communiquer avec :
    Ronald Monet, Montréal
    (514) 877-1873
    ronald.monet@bmo.com