BMO Banque de Montreal
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Banque de Montreal

31 mai 2011 08h00 HE

RAPPEL : Les rénos ont la cote-Les Canadiens dépenseront plus de 46 milliards de dollars en rénovations domiciliaires en 2011

- Un sondage de BMO démontre que près des deux tiers des propriétaires prévoient effectuer des rénovations à leur propriété au cours des deux prochaines années

- Un quart d'entre eux sont motivés en voyant les rénovations effectuées par leurs amis ou leurs voisins

- Les propriétaires canadiens souhaitent rénover afin d'améliorer leur cadre de vie et d'augmenter la valeur de leur propriété

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 31 mai 2011) - Selon le service des Études économiques de BMO, les propriétaires de maisons au Canada devraient dépenser plus de 46 milliards de dollars en rénovations domiciliaires au cours de l'année 2011, une légère hausse par rapport aux 45,3 milliards dépensés afin d'améliorer leurs propriétés en 2010. Ces prévisions proviennent des résultats d'un sondage effectué pour le compte de BMO, qui révèlent que près des deux tiers des propriétaires Canadiens (62 pour cent) songent à rénover leur propriété au cours des deux prochaines années.

Le sondage, effectué par la firme Léger Marketing, démontre également que les Canadiens amateurs de rénovations semblent prendre leur inspiration de ce qu'ils peuvent observer autour d'eux, 25 pour cent des Canadiens citant les propriétés de leurs amis et de leurs voisins comme influence principale de leurs rénovations domiciliaires.

" Faire des rénovations peut accroître grandement la valeur de son investissement pour un propriétaire, alors les chiffres sont résolument encourageants ", a déclaré Katie Archdekin, chef, Produits hypothécaires, BMO Banque de Montréal. " Cela dit, il est essentiel que les propriétaires tiennent compte des incidences de tels travaux sur le plan financier, et qu'ils planifient correctement le budget alloué à leur projet avant d'entreprendre quoi que ce soit. "

Si les propriétés des voisins constituent la principale source d'influence, les émissions de télévision et autres médias, tels que les journaux et les magazines, sont également des facteurs d'influence (20 pour cent et 16 pour cent respectivement). Par ailleurs, ceux qui prévoient effectuer des rénovations recherchent davantage une amélioration de leur qualité de vie à la suite de leurs travaux (90 pour cent), suivi par une augmentation de la valeur de la propriété (79 pour cent).

Mme Archdekin a précisé que si les rénovations sont de moindre ampleur et étalées sur une période de plusieurs mois, une marge de crédit personnelle offre aux propriétaires la flexibilité d'emprunter ce dont ils ont besoin, quand ils en ont besoin. Dans le cas de travaux plus importants, ils ont toujours la possibilité de demander une marge de crédit avec garantie, telle que la MargExpress sur valeur domiciliaire(MD).

BMO propose les conseils suivants aux Canadiens qui envisagent d'effectuer des rénovations domiciliaires :

  • pour comprendre de quelle façon des rénovations peuvent influencer la valeur de votre propriété, faites des recherches pour savoir quelles sont celles qui font augmenter la valeur d'une maison, et qui sont populaires advenant le cas où vous souhaiteriez revendre votre propriété;
  • prévoyez à long terme lorsque vous prenez des décisions financières; que vous puisiez dans vos économies ou que vous empruntiez pour faire des rénovations, prenez le temps de rencontrer un expert en services financiers afin de vous assurer que vos rénovations ne nuisent pas à vos objectifs financiers à long terme;
  • prévoyez l'imprévisible; préparez vos finances en vue de pouvoir faire face à toute situation inattendue, telles qu'un toit qui coule, un tuyau percé ou toute modification du projet qui pourrait survenir durant les travaux;
  • obtenez des devis par écrit, et assurez-vous de bien comprendre les garanties qui sont offertes; par exemple, si les coûts de plomberie de votre projet de rénovation augmentent, est-ce que ce sera à vous de payer, avec une révision du devis à la hausse ?

Le sondage a été effectué en ligne, du jeudi 10 mars au lundi 21 mars 2011, auprès de 1 508 propriétaires canadiens âgés de 25 à 45 ans, choisis parmi l'échantillon Internet de la firme Léger Marketing, LégerWeb. Un échantillon aléatoire de cette taille entraîne une marge d'erreur de +/- 2,5 %, 19 fois sur 20.

Pour de plus amples renseignements et conseils sur l'art d'être propriétaire, incluant des conseils en matière de rénovations résidentielles, n'hésitez pas à consulter notre site, à l'adresse www.bmo.com/formulefuteepourproprio.

Renseignements