BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque privée Harris

BMO Banque privée Harris

15 nov. 2010 09h00 HE

RAPPEL-Malgré la récession, les Canadiens fortunés continuent de donner

- Les trois-quarts sont d'avis qu'il est important de redonner à la collectivité.

- Les deux-tiers avouent vouloir donner entre un et trois pour cent de leur fortune cette année.

- Les femmes sont plus susceptibles de donner que les hommes.

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 15 nov. 2010) - BMO Banque privée Harris a dévoilé aujourd'hui les résultats d'un sondage qui visait à analyser les habitudes de don des Canadiens fortunés. L'étude a révélé que la vaste majorité d'entre eux (76 pour cent) estime important de redonner à la collectivité.

Le sondage, qui a été mené par Harris/Decima, a aussi permis de découvrir que malgré la récession récente et la volatilité des marchés, les deux-tiers (62 pour cent) des Canadiens fortunés (ceux qui disposent de fonds à investir d'au moins un million de dollars) prévoient donner entre un et trois pour cent de leur fortune cette année. La majorité des répondants (59 pour cent) ont indiqué que la récession n'avait pas eu de répercussions sur leurs habitudes philanthropiques. 

« Il est encourageant de constater que la majorité des Canadiens fortunés continuent de considérer les initiatives philanthropiques comme une facette importante de leur mode de vie malgré le ralentissement économique récent, se réjouit Marvi Ricker, vice-présidente et directrice générale, BMO Banque privée Harris. Le fait d'intégrer la philanthropie à sa vie, quel que soit son statut social, peut procurer une satisfaction personnelle réelle attribuable à l'engagement social et à la réalisation de sa propre capacité de faire une différence.

Mme Ricker poursuit en précisant qu'en cette période de l'année, nombre de particuliers et d'organismes portent une attention particulière à leurs initiatives caritatives, qu'il s'agisse de donner à Centraide/United Way ou à leurs fondations communautaires locales. Ces organismes procurent aux Canadiens une façon simple et efficace de donner leur argent à ceux qui en ont le plus besoin. »

Autres résultats probants

  • Quatre-vingt-neuf pour cent des propriétaires d'entreprise disent trouver important de redonner personnellement à la collectivité.
  • Les femmes (91 pour cent) sont plus enclines que les hommes (72 pour cent) à dire qu'il est important de redonner à leur collectivité.
  • L'attention accrue que les médias et le public portent aux questions environnementales n'a pas influé sur les habitudes philanthropiques – 81 pour cent des répondants ont indiqué que les causes environnementales du jour n'influent aucunement sur leur décision de donner.

« En règle générale, les résultats du sondage ont permis de valider les solides tendances que nous avions pu observer chez nos clients, poursuit Mme Ricker. L'un des points qui ressort le plus, c'est le nombre croissant de gens qui ne doivent leur réussite qu'à eux-mêmes et de propriétaires d'entreprise qui disent ressentir beaucoup de gratitude envers la vie pour leur avoir permis de réussir et qui désirent partager ce succès en donnant une part de leur patrimoine financier pour le bénéfice de leur collectivité. »

Mme Ricker fait les suggestions suivantes à ceux qui souhaitent s'engager dans des initiatives philanthropiques : 

  • Élaborez un plan : Pensez à un problème ou à une cause qui vous tient à cœur et qui vous motivera à donner de votre temps, votre énergie et votre argent.
  • Faites vos recherches : Informez-vous sur la cause et l'organisme pour lesquels vous entendez vous engager afin de comprendre où vos fonds pourraient être investis à meilleur escient.
  • Demandez de l'aide extérieure : Parlez à votre conseiller financier qui pourra vous aider à déterminer combien d'argent vous voudrez consacrer à votre cause, sur une base régulière ou sous forme de montant forfaitaire.

Le sondage a été mené en ligne auprès de 459 adultes canadiens disposant de fonds à investir totalisant un million de dollars, entre le 2 et le 8 septembre 2010.

Renseignements