BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montréal

BMO Banque de Montréal

11 sept. 2012 09h00 HE

RAPPEL-Plus de la moitié des parents canadiens se tournent vers les REEE pour aider au financement des études supérieures de leurs enfants, selon un sondage de BMO

- Les deux tiers des parents croient qu'il est important de commencer à épargner dès la naissance d'un enfant

- Plus de 90 pour cent des répondants ignorent quels types de produits de placement ils peuvent détenir dans un REEE

- BMO propose quelques conseils pour épargner en vue des études supérieures d'un enfant

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 11 sept. 2012) - Maintenant que les cours ont repris, BMO Investissements Inc. a annoncé aujourd'hui les résultats d'un sondage portant sur la sensibilisation des Canadiens à l'épargne en vue de financer les études supérieures de leurs enfants.

Voici quelques-unes des conclusions du sondage :

  • la moitié des Canadiens (52 pour cent) ont ouvert un régime enregistré d'épargne-études (REEE) pour leurs enfants;
  • soixante-dix pour cent estiment qu'il est préférable d'ouvrir un compte de REEE aussitôt que possible après la naissance d'un enfant.

Ces statistiques ne sont pas surprenantes, puisque les coûts des études supérieures (incluant les frais de scolarité, les livres et le logement) ont augmenté de façon régulière au cours de la dernière décennie. Aujourd'hui, un programme universitaire de quatre ans peut coûter jusqu'à 60 000 $. Dans le cas d'un enfant né en 2012, les coûts associés à un programme de quatre ans pourraient s'élever à 140 000 $.

« Les coûts associés à l'éducation supérieure peuvent être faramineux, alors il est encourageant de constater qu'une grande majorité de parents canadiens comprennent l'importance de planifier et d'épargner en vue de financer les études de leurs enfants », a déclaré Robert Armstrong, vice-président, Stratégie de solutions gérées et de régimes enregistrés, BMO Investissements Inc. « Commencer tôt à épargner en ouvrant un compte de REEE dès la naissance de votre enfant ne pourra que vous aider. Petit train va loin, et la magie de l'intérêt composé ainsi que les subventions accordées par le gouvernement permettent d'économiser considérablement jusqu'à ce que l'enfant atteigne l'âge de 17 ans. »

Les résultats du sondage ont également révélé qu'il existe encore un grand nombre de parents qui ne profitent pas des REEE, les freins les plus importants à leur utilisation étant le manque d'argent et le manque de sensibilisation. Ainsi :

  • soixante pour cent des parents canadiens croient qu'ils ne peuvent pas se permettre de cotiser à un REEE;
  • une écrasante majorité des parents canadiens (93 pour cent) ne connaissent pas l'étendue des produits de placement qu'ils peuvent détenir dans un REEE.

« Pour ceux qui ne savent pas très bien quoi investir dans un REEE, une bonne stratégie d'épargne dans un tel régime consiste à y intégrer des produits de placement assortis d'une date d'échéance cible qui est déterminée à l'avance », a expliqué M. Armstrong.

Ce dernier a expliqué que BMO propose les fonds Catégorie Étape BMO, qui permettent aux investisseurs de choisir parmi différents horizons de placement, allant de cinq à 18 ans, lorsqu'ils investissent. Ces fonds offrent une suite de fonds d'investissement dont la répartition de l'actif évolue d'année en année, passant progressivement de fonds d'actions à des fonds à revenu fixe et en quasi-espèces au fur et à mesure qu'approche leur date d'échéance. « Lorsqu'ils sont placés dans un REEE, ces types de fonds favorisent la croissance durant les premières années, et deviennent de plus en plus conservateurs alors que l'enfant approche de l'âge d'entreprendre des études supérieures. »

M. Armstrong a ajouté que les parents pour qui il est difficile de trouver l'argent à investir dans un REEE disposent d'un certain nombre d'options, telles que le fait de cotiser de petits montants à intervalles réguliers, ou encore d'inciter parents et amis à cotiser à titre de cadeau lors de l'anniversaire de l'enfant ou des fêtes de Noël.

BMO propose les conseils suivants aux Canadiens qui sont intéressés à ouvrir un compte de REEE :

Commencez tôt et cotisez à intervalles réguliers : Commencez à cotiser de façon régulière dès que vous le pouvez. Les subventions du gouvernement et l'intérêt composé peuvent accroître considérablement l'épargne placée dans un REEE.

Variez vos produits de placement : Les placements en espèces et les fonds d'investissement ne sont pas la seule façon d'investir dans un REEE. Ajoutez-y une sélection de produits de placement, tels que des certificats de placement garanti (CPG), des actions, des obligations et des fonds négociables en bourse (FNB).

Parlez-en à un professionnel des services financiers : Un professionnel des services financiers pourra vous aider à élaborer un plan financier qui tiendra compte de tous vos objectifs, à court comme à long terme, sans oublier l'épargne en vue des études de vos enfants.

Incitez vos proches à donner différemment : Les cotisations dans un REEE constituent d'excellents cadeaux lors d'occasions spéciales. Laissez savoir à vos amis et à vos proches, y compris les grands-parents, que vous êtes ouvert à l'idée de recevoir des cotisations dans le REEE de votre enfant.

Pour de plus amples renseignements au sujet de l'épargne-études et des REEE, n'hésitez pas à consulter notre site, à l'adresse suivante : www.bmo.com/reee.

Le sondage en ligne a été effectué par la firme Pollara du 18 au 24 août 2012, auprès d'un échantillon de 800 parents canadiens ayant au moins un enfant de moins de 18 ans. À titre indicatif, un échantillon aléatoire de cette taille entraîne une marge d'erreur de plus ou moins 3,5 pour cent, 19 fois sur 20.

Les BMO Fonds d'investissement sont administrés et gérés par BMO Investissements Inc., une société de services financiers et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal.

Les placements dans les fonds négociables en bourse peuvent comporter des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et des dépenses. Veuillez lire le prospectus du fonds avant d'investir. Les fonds d'investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment, et leur rendement passé n'est pas indicatif de leur rendement futur.

Renseignements