BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Assurance

02 nov. 2013 09h00 HE

RAPPEL-Plus des deux tiers des femmes canadiennes s'inquiètent des conséquences financières en cas de cancer, selon une étude de BMO Assurance

- Soixante-huit pour cent des femmes se disent personnellement concernées par des maladies liées au cancer

- Soixante-dix-huit pour cent s'inquiètent de recevoir un jour un diagnostic de cancer

- Plus de la moitié ont effectué un auto-examen des seins en bonne et due forme au cours de la dernière année

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 2 nov. 2013) - Alors que le Mois de la sensibilisation au cancer du sein touche à sa fin, BMO Assurance vient de publier les résultats d'une étude, selon lesquels plus des deux tiers des femmes canadiennes (67 pour cent) s'inquiètent des conséquences financières potentielles si elles devaient recevoir un diagnostic de cancer.

Les résultats démontrent également que 68 pour cent des femmes sont personnellement concernées par le cancer (soit en ayant reçu directement un diagnostic de cancer, soit en ayant un membre de la famille ou un proche qui combat la maladie), et 78 pour cent s'inquiètent de la possibilité de recevoir un jour un diagnostic de cancer.

« La plupart d'entre nous sommes touchés par le cancer d'une façon ou d'une autre, que ce soit en recevant soi-même le diagnostic d'une forme de cancer, ou en soutenant un membre de la famille ou un proche dans son combat contre la maladie », a déclaré Julie Barker-Merz, vice-présidente et chef de l'exploitation, BMO Assurance. « La bonne nouvelle, c'est que les progrès de la médecine ont fait en sorte qu'un nombre croissant de Canadiens sont en mesure de vaincre la maladie. Cependant, les coûts associés aux traitements ont également augmenté, ce qui risque de mettre à mal les finances personnelles. Lorsque vous vous battez contre le cancer, la dernière chose dont vous ayez besoin est de vivre un stress supplémentaire à cause de problèmes d'argent. »

Mme Barker-Merz a fait remarquer que selon la Société canadienne du cancer, la perte de revenus dans le cas des ménages qui luttent contre un cancer au Canada est de près de 18 000 $. De plus, un patient sur six atteint d'un cancer en Ontario affirme que les frais divers sont importants, ou tout simplement ingérables.

Afin de s'assurer que les femmes atteintes d'un cancer n'aient pas à se préoccuper des conséquences financières associées à la lutte contre la maladie et puissent consacrer leurs efforts à la guérison, BMO Assurance a mis en place le programme Femme Rayonnante. Le régime vient en aide aux femmes touchées par l'un des sept cancers féminins, et leur permet de recevoir un versement mensuel pendant 12 mois, ainsi qu'un versement en cas d'hospitalisation ou de chirurgie. Les prestations sont versées directement à la personne malade, qui peut les utiliser comme bon lui semble.

Les femmes prennent des mesures pour lutter contre le cancer du sein

L'étude de BMO Assurance se penche également sur le type de précautions que prennent les femmes dans leur lutte contre le cancer du sein. Selon la Fondation canadienne du cancer du sein, le cancer du sein est le diagnostic de cancer le plus souvent posé aux femmes canadiennes âgées de plus de 20 ans, et la deuxième cause de mortalité par cancer chez les femmes au Canada. Selon les résultats de l'étude, au cours des 12 derniers mois :

  • cinquante et un pour cent des femmes canadiennes ont effectué un auto-examen des seins en bonne et due forme;
  • quarante pour cent ont subi une mammographie;
  • trente-huit pour cent se sont fait examiner les seins par leur médecin;
  • vingt-six pour cent ont parlé du cancer du sein avec leur médecin;
  • la moitié des Canadiens (hommes et femmes confondus) ont donné à des organismes caritatifs luttant contre le cancer du sein.

« En tant que société, nous sommes de plus en plus conscients de l'importance du dépistage précoce du cancer du sein », a expliqué Mme Barker-Merz. « Cependant, les résultats de notre étude démontrent qu'il reste encore des progrès à accomplir. Si ce n'est pas déjà fait, j'encourage les femmes à consulter leur médecin et à déterminer avec lui quels types d'examens leur conviendraient. »

Pour de plus amples renseignements au sujet de BMO Assurance et du régime Femme Rayonnante, n'hésitez pas à consulter notre site Internet, à l'adresse www.bmoassurance.com.

Répartition régionale :

Région Pourcentage de femmes qui s'inquiètent des conséquences financières en cas de diagnostic d'un cancer Pourcentage de femmes qui ont reçu un diagnostic de cancer, ou ont vu un membre de leur famille ou un proche recevoir un tel diagnostic Pourcentage de femmes qui s'inquiètent d'avoir un cancer
Échelle nationale 67 68 78
Atlantique 78 80 78
Québec 73 59 85
Ontario 67 70 78
Prairies 65 64 80
Alberta 63 72 80
C.-B. 56 70 65

Le sondage a été effectué en ligne par la firme Pollara, du 11 au 16 octobre 2013, auprès d'un échantillon de 1 215 Canadiens. Un échantillon aléatoire de cette taille entraîne une marge d'erreur de plus ou moins 2,8 pour cent, 19 fois sur 20.

Renseignements