BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque privee Harris

BMO Banque privee Harris

25 août 2012 09h00 HE

RAPPEL-Rapport de BMO Banque privée Harris : Stabilité en zone euro et croissance modérée aux E.-U. à l'horizon

- La volonté de préserver l'euro redonne confiance aux consommateurs

- L'économie américaine croît de 1,5 pour cent et 163 000 nouveaux emplois sont créés

- Les marchés boursiers nord-américains continuent de fluctuer

- Pour leur portefeuille, les investisseurs devraient envisager une pondération légèrement supérieure en actions par rapport aux obligations et liquidités

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 25 août 2012) - Pendant que le monde guette les signes de stabilisation en Europe et de croissance aux États-Unis, le tout dernier commentaire mensuel sur les marchés de BMO Banque privée Harris révèle que bien que l'économie poursuive son redressement, la situation continue d'influer sur l'humeur des entreprises et des consommateurs.

Faits saillants du rapport :

Zone euro

La première moitié de l'été a apporté son lot de bonnes et de mauvaises nouvelles en Europe :

  • Les craintes des investisseurs ont fait grimper les taux des obligations d'État espagnoles et italiennes à 10 ans à des niveaux dangereusement élevés.
  • Cette situation a incité la Banque centrale européenne à réagir fermement et à déclarer que la BCE « était prête à faire tout ce qui est nécessaire pour préserver l'euro », une déclaration qui a redonné confiance aux investisseurs.
  • Par conséquent, la prime de risque sur les obligations d'État espagnoles et italiennes à 10 ans a diminué et les marchés boursiers de la zone euro se sont redressés.

« Les décideurs ont la volonté et la capacité de résoudre la crise dans la zone euro et d'éviter que des dommages systémiques ne soient causés au système financier, mais seul le temps nous dira dans quelle mesure leurs efforts porteront fruit », a affirmé Paul Taylor, chef des placements, Actions de base, BMO Gestion d'actifs inc. et stratège de placement pour BMO Banque privée Harris.

États-Unis

Résultats économiques mitigés aux États-Unis :

  • L'économie américaine a enregistré une croissance de 1,5 % au deuxième trimestre, conformément aux prévisions et dans la foulée de la reprise.
  • 163 000 emplois ont été créés, soit davantage que les 100 000 nouveaux postes attendus.
  • Le taux de chômage a atteint 8,3 pour cent, en hausse de 0,1 pour cent.

« Les données économiques ont été faibles au deuxième trimestre, c'est indéniable, mais des résultats économiques plus positifs ont été enregistrés au début du troisième trimestre de 2012 », a poursuivi M. Taylor.

Marchés boursiers nord-américains

Les indices boursiers nord-américains sont demeurés fluctuants alors que les défis mondiaux continuaient d'exercer des pressions sur l'économie et les décideurs :

  • Le marché canadien des actions a fléchi légèrement de 0,7 pour cent depuis le début de 2012, puis a progressé de 0,8 pour cent en juillet.
  • Au sud de la frontière, le marché boursier américain a connu une hausse de 9,3 pour cent par rapport à l'an dernier, puis s'est replié de 0,4 pour cent en juillet.
  • Le marché obligataire canadien a avancé de 2,7 pour cent depuis le 1er janvier et de 0,7 pour cent en juillet.

« Nous croyons que les actions canadiennes demeureront relativement bon marché et qu'elles produiront un rendement modéré au cours des 12 prochains mois, alors que l'économie et les bénéfices des entreprises continueront à progresser de façon modérée », a précisé M. Taylor.

Stratégie d'investissement de BMO Banque privée Harris

M. Taylor suggère que, pour leur portefeuille, les investisseurs devraient envisager une pondération légèrement supérieure en actions par rapport aux obligations et liquidités. Il recommande en outre une allocation supérieure en actions canadiennes et américaines, par rapport à celles des marchés de l'extérieur de l'Amérique du Nord.

Pour lire le rapport complet, visitez le site www.bmo.com/banquepriveeharris.

Renseignements