BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montréal

BMO Banque de Montréal

28 oct. 2014 10h19 HE

RAPPEL/Selon BMO, les résidences de vacances des Canadiens qui hivernent aux États-Unis vont prendre de la valeur

- En Floride et en Arizona, les prix devraient augmenter régulièrement au cours des prochaines années.

- Les Canadiens sont les acheteurs de maison étrangers les plus nombreux en Floride.

- Les résidents qui partagent leur temps entre le Canada et les États-Unis doivent se conformer à de nouvelles directives gouvernementales.

MONTRÉAL, QUÉBEC ET PHOENIX, ARIZONA ET SARASOTA, FLORIDE--(Marketwired - 28 oct. 2014) - Alors que les hivernants canadiens se préparent à prendre la route du Sud pour échapper au froid de l'hiver, l'accessibilité à la propriété demeure bonne aux États-Unis. Selon le rapport annuel de BMO Banque de Montréal sur les Canadiens qui séjournent dans le Sud en hiver, les prix des maisons devraient augmenter en Floride, en Arizona et dans d'autres régions populaires parmi les Canadiens qui possèdent des résidences secondaires.

Les résidents qui partagent leur temps entre les deux pays doivent maintenant se conformer aux nouvelles exigences d'entrée et de sortie du pays annoncées plus tôt cette année par le gouvernement fédéral. De plus, les propriétaires de maison et les acheteurs éventuels doivent tenir compte de la hausse de la valeur du dollar américain.

Dans l'ensemble, les prix des maisons aux États-Unis ont augmenté de 20 % au cours des deux dernières années, mais ils ont comblé seulement environ la moitié de l'écart par rapport à leur sommet de 2006. Les destinations traditionnelles des hivernants canadiens demeurent abordables. Par rapport à leurs sommets, les prix ont diminué de 34 % à Tampa, de 30 % à Phoenix, de 43 % à Las Vegas et de 52 % à Miami.

« Maintenant que l'économie et l'emploi reprennent de la vigueur aux États-Unis, le rythme des ventes de maisons devrait s'accélérer, a déclaré Sal Guatieri, économiste principal, BMO Marchés des capitaux. Nous nous attendons à ce que les prix augmentent en même temps que les revenus des familles.

« Nous pensons aussi que la valeur du billet vert américain augmentera modérément par rapport au dollar canadien, ce qui favorisera l'appréciation des gains en capital des Canadiens qui achètent une propriété aux États-Unis », a jouté M. Guatieri.

Popularité de la Floride

La Floride reste très populaire auprès des Canadiens, qui sont les acheteurs de maison étrangers les plus nombreux dans cet État. Plus de 500 000 Canadiens y possèdent actuellement des biens immobiliers.

« En Floride, les prix des maisons sont très bas par rapport à ceux du Canada. Le prix médian d'une maison en Floride est presque la moitié plus bas qu'au Canada, a expliqué Jack Ablin, chef des placements, BMO Banque privée Harris. Les régions les plus populaires sont notamment celles de Sarasota-Bradenton-Venice, Orlando-Kissimmee, Miami-Ft. Lauderdale-Palm Beach, Cape Coral-Ft. Myers, Tampa-St. Petersburg et Naples-Marco Island.

« Nous prévoyons que les prix des maisons appartenant à des retraités dans cet État seront plus élevés que la moyenne nationale, en raison du nombre croissant de retraités, de l'abondance de capital d'origine étrangère et de taux d'intérêt moins élevés. Les acheteurs étrangers s'intéressent au marché de l'immobilier américain parce que les prix y sont relativement bas par rapport à leurs revenus et que ce marché est situé dans une économie qui offre stabilité et sécurité », a poursuivi M. Ablin.

En Floride, le prix médian d'une maison est de 124 000 dollars américains, tandis qu'il est de 198 000 dollars en Arizona. Dans les grands centres du Canada, le prix médian d'une maison est estimé à 255 000 dollars américains (283 360 dollars canadiens).

Jerry Bevers, directeur régional des ventes, Produits hypothécaires, de BMO Harris en Floride et en Arizona, conseille à ceux qui veulent acquérir un bien immobilier aux États-Unis d'examiner la possibilité de financer leur achat auprès d'une institution financière des États-Unis - de préférence une banque basée au Canada ayant des succursales au sud de la frontière.

« Nous sommes ici pour vous. BMO Harris offre un produit hypothécaire conçu spécialement pour aider les emprunteurs étrangers (n'ayant pas la citoyenneté américaine) qui souhaitent acheter une maison aux États-Unis. De nombreux Canadiens ont constaté que cela avait grandement simplifié leur processus d'achat. »

Les clients de BMO peuvent s'adresser à BMO Harris aux États-Unis, qui possède des succursales en Illinois, en Arizona, en Floride, au Wisconsin, en Indiana, au Kansas, au Missouri et au Minnesota.

Aux Canadiens qui ont l'intention d'acheter une maison aux États-Unis, BMO offre les conseils suivants :

Combien de temps passerez-vous au sud de la frontière?

Déterminez le nombre de mois par année que vous passerez là-bas, afin que votre achat reflète votre style de vie.

Depuis le 30 juin, les voyageurs sont tenus de présenter leur passeport à l'entrée et au départ de chaque pays. Le Canada et les États-Unis s'échangeront les informations. Si vous passez plus de 183 jours aux États-Unis au cours d'une année donnée, vous êtes assujetti aux lois fiscales américaines.

Quels États et quelles régions correspondent à vos besoins?

Comme vous êtes responsable de l'entretien de votre bien immobilier, assurez-vous de pouvoir y accéder facilement à partir de votre résidence canadienne, tout au long du processus d'achat et après l'acquisition.

Renseignez-vous sur les sociétés aériennes et les vols qu'elles offrent, vérifiez s'il y a des vols directs et leurs prix. Faites des recherches et renseignez-vous auprès des gens des environs afin de vous assurer que la région correspond bien à vos besoins.

Que faut-il prendre en considération lors du financement d'un achat auprès d'une institution financière basée aux États-Unis?

Il est important de bien connaître les différences dans les modalités de financement hypothécaire et la façon de calculer les intérêts aux États-Unis.

Vous devriez également vous renseigner sur l'incidence des pénalités et des retenues d'impôt à la source applicables si vous décidez de vendre votre maison aux États-Unis.

Comprenez-vous bien la situation juridique de la propriété?

Renseignez-vous sur la situation juridique de la propriété. Par exemple, s'agit-il d'une vente à découvert ou d'une saisie hypothécaire?

Cette situation peut avoir diverses incidences. Vous devriez consulter un spécialiste avant de décider d'acheter.

Comment utiliserez-vous votre maison?

Achetez-vous une maison à des fins d'investissement ou pour l'habiter? La réponse à cette question influera sur le lieu où vous choisirez d'effectuer votre achat et sur la façon dont vous détiendrez votre maison. Vous devez aussi comprendre les options qui s'offrent à vous et celles qui seront les plus avantageuses pour vous à long terme.

Si vous achetez une maison pour en tirer un revenu, n'oubliez pas que le fait de la louer comporte des responsabilités supplémentaires. Préparez-vous en vous renseignant sur les divers types d'utilisation, les besoins en matière de gestion d'immeuble et le taux d'inoccupation dans le secteur.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est un fournisseur de services financiers hautement diversifiés ayant son siège en Amérique du Nord. BMO offre à plus de 12 millions de clients une vaste gamme de produits et de services dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services de banque d'affaires. Au 31 juillet 2014, l'actif total de BMO Groupe financier s'élevait à plus de 586 milliards de dollars et son effectif comptait approximativement 47 000 employés.

Renseignements