BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal
BMO Nesbitt Burns

BMO Nesbitt Burns

11 août 2012 09h33 HE

RAPPEL : Selon un sondage de BMO Nesbitt Burns, les investisseurs recherchent un conseiller honnête qui peut mettre leurs placements en perspective

- Quatre-vingt-neuf pour cent des investisseurs canadiens disent que la fiabilité et l'honnêteté sont des caractéristiques importantes d'un conseiller en placement.

- Les conseillers qui offrent un plan financier détaillé et sont capables d'expliquer les marchés en termes simples et clairs sont fort susceptibles de réussir.

- Les investisseurs accordent une plus grande priorité à l'obtention de rendements qui atteignent les objectifs de leur plan propre qu'à l'obtention de rendements supérieurs à ceux du marché.

- Les 100 années de succès de BMO Nesbitt Burns sont fondées sur l'engagement envers la relation client-conseiller et sur les efforts pour aider les Canadiens à atteindre leurs objectifs financiers.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 11 août 2012) - BMO Nesbitt Burns a rendu publics aujourd'hui les résultats d'un sondage qui permet de constater que les Canadiens optent pour un conseiller en placement qui est honnête, qui est capable d'expliquer les choses en termes simples et clairs et qui leur consacre le temps nécessaire pour élaborer un plan financier détaillé. Fait intéressant, le sondage révèle aussi que les investisseurs sont moins intéressés à des rendements supérieurs au marché qu'à des rendements qui atteignent les objectifs de leur plan financier.

Le sondage, réalisé par Pollara, indique que plus des deux tiers (69 %) des investisseurs canadiens ont eu recours aux services d'un conseiller financier ou en placement au cours des 12 derniers mois.

Lors du choix d'un conseiller en placement, les Canadiens optent en priorité pour les qualités suivantes :

  • fiabilité et honnêteté (pour 89 % des personnes interrogées, c'est la qualité la plus importante);
  • étendue des connaissances (88 %);
  • expérience (83 %);
  • antécédents et disponibilité (ex aequo à 76 %);
  • réputation et confiance envers le conseiller (ex aequo à 75 %).

« Le fait de travailler avec un conseiller en placement de confiance est très avantageux étant donné les mouvements latéraux que nous avons constatés sur les marchés et la myriade d'options financières dont disposent aujourd'hui les investisseurs canadiens », a déclaré Bill Brown, premier vice-président et directeur général, BMO Nesbitt Burns. « Le fait de travailler en étroite collaboration avec un professionnel qui comprend vos objectifs financiers et peut formuler une stratégie de placement pertinente peut grandement améliorer vos perspectives de succès dans la gestion de vos placements. »

Le sondage a aussi révélé les éléments suivants :

  • Quatre-vingt-deux pour cent des Canadiens veulent que leur conseiller en placement leur explique leurs placements en termes simples et clairs.
  • Il est plus important pour les investisseurs d'obtenir des rendements qui atteignent les objectifs de leur plan financier (84 %) que des rendements supérieurs à ceux du marché (71 %).
  • Soixante-neuf pour cent estiment très important que leur conseiller en placement établisse périodiquement une communication significative.

« Il est encourageant de constater que les Canadiens apprécient l'importance d'un rendement de leurs placements conforme à leur plan financier global », a ajouté M. Brown. « Ils aspirent toutefois à jouer un rôle plus actif dans la gestion de leur portefeuille par une meilleure compréhension des marchés. Un conseiller sera plus susceptible de réussir s'il amorce des entretiens significatifs avec ses clients et prend le temps de leur expliquer les forces qui interviennent sur le marché et leur influence sur les placements. »

BMO Nesbitt Burns offre les conseils suivants aux investisseurs canadiens qui cherchent un conseiller en placement.

Renseignez-vous : Le « service à la clientèle » se résume-t-il à un état financier ou est-il suivi d'entretiens significatifs, au téléphone ou en personne? Pour ce qui est des frais, demandez à votre conseiller de vous expliquer clairement les frais que vous paierez et les services que vous recevrez, afin d'éviter toute surprise.

Le savoir-être est important : Recherchez un conseiller qui vous écoute et s'intéresse à votre situation de vie propre. Cela signifie étendre l'entretien sur la gestion de patrimoine au-delà des placements pour y inclure des choses qui sont importantes pour vous, comme les assurances, la planification successorale, la planification fiscale, la planification de la relève d'entreprise ou l'épargne études.

Le contact est primordial : Un bon conseiller déterminera avec vous vos attentes en matière de niveau de service, notamment en matière de contact. Un contact périodique prenant la forme de réévaluations du portefeuille, de conversations téléphoniques et de rencontres pour discuter d'éléments de votre plan financier global est essentiel.

Tenez compte des compétences : Choisissez un conseiller qui possède des titres professionnels reconnus dans le secteur, comme planificateur financier personnel (PFP) MD, directeur de placements agréé (CIM) MD ou analyste financier agréé (CFA) MD et qui se perfectionne constamment.

Pour de plus amples renseignements sur BMO Nesbitt Burns, visitez le site www.bmo.com/nesbittburns-francais.

Le sondage en ligne a été réalisé par Pollara du 28 juin au 3 juillet 2012 auprès d'un échantillon de 600 adultes canadiens qui ont actuellement des placements.

Renseignements