BMO Banque de Montreal
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Banque de Montreal

30 mai 2011 10h00 HE

RAPPEL : Selon un sondage de BMO, près de quatre petites entreprises sur dix envisagent de prendre de l'expansion au Canada

La majorité des entrepreneurs prévoient aussi prendre de l'expansion à l'étranger d'ici cinq ans.

MONTRÉAL, QUEBEC--(Marketwire - 30 mai 2011) - Parmi plus d'un million de petites entreprises au Canada, un nouveau sondage montre que 39 % des entrepreneurs souhaitent établir un réseau ou faire des affaires dans une autre province. On peut comparer ce chiffre au fait que 30 % des propriétaires d'entreprises canadiennes envisagent une expansion à l'étranger, notamment en Chine, en Inde, aux États-Unis et en Europe.

Ces conclusions proviennent d'un sondage, réalisé par Léger Marketing, où on demandait aux propriétaires d'entreprises s'ils prévoyaient faire des affaires à l'extérieur de leurs marchés actuels au cours des cinq prochaines années, notamment en ouvrant un nouvel établissement, en servant de nouveaux clients dans une autre région ou en établissant des relations d'affaires dans un autre marché.

Le sondage a révélé que parmi les propriétaires d'entreprises qui envisagent une expansion dans une autre province, les régions les plus recherchées sont l'Ontario (11 %), l'Alberta (8 %) et le Québec (7 %). Parmi les entreprises qui envisagent une expansion en Alberta, celles qui sont le plus susceptibles de le faire sont celles qui sont établies en Colombie-Britannique et en Ontario.

" Il existe des possibilités croissantes d'exportation vers les pays émergents et une capacité sans précédent d'investir au moyen des importations ", a déclaré Doug Porter, économiste en chef délégué, BMO Marchés des capitaux. " Les entreprises devraient toutefois envisager également les nombreuses possibilités de croissance au Canada, qui continue d'offrir un environnement d'affaires très stable. Nous prévoyons que l'Alberta, la Saskatchewan et la Colombie-Britannique resteront en tête de peloton pour la croissance globale. "

En examinant les trois provinces citées le plus souvent par les répondants, M. Porter a relevé certains des facteurs positifs qui les rendent attrayantes pour une expansion :

  • En Ontario, le marché du travail a récupéré et le secteur de l'habitation est vigoureux.
  • En Alberta, le secteur de l'énergie a connu une remontée, et le PIB réel devrait progresser de 3,8 % cette année, ce qui place cette province vers le sommet en matière de croissance.
  • La vigueur de la demande de métaux et minéraux stimule l'activité au Québec, tandis que les efforts du gouvernement provincial pour aider les entreprises à croître dans la province ont suscité d'autres projets d'exploration et d'expansion.

De plus, M. Porter prévoit que la Colombie Britannique connaîtra une croissance de 3 % jusqu'en 2012, grâce aux investissements soutenus dans le secteur de l'énergie. En Saskatchewan, l'activité devrait se maintenir à bon rythme cette année, grâce à la robustesse de l'exploration pétrolière et gazière et à la solidité des perspectives de l'uranium.

" L'expansion sur de nouveaux marchés est une bonne stratégie pour les entreprises qui cherchent à atténuer les risques ", a déclaré Gail Cocker, première vice-présidente, Services bancaires aux entreprises, BMO Banque de Montréal. " De la même manière que la diversification d'un portefeuille de placements peut vous protéger contre la volatilité du marché, une entreprise peut obtenir le même résultat en diversifiant ses ventes sur le plan géographique. Tandis que les marchés émergents offrent de nombreux avantages, il existe également un important potentiel de croissance sur les marchés intérieurs. "

Parmi les 30 % des entreprises qui souhaitent prendre de l'expansion à l'étranger :

  • Soixante-seize pour cent ont des projets pour faire des affaires sur des marchés émergents et 57 % aux États-Unis.
  • La Chine concurrence désormais les États-Unis comme marché étranger le plus attrayant (57 %).
  • L'Inde (47 %) et l'Europe (38 %) sont les autres choix préférés des entreprises canadiennes qui envisagent de prendre de l'expansion à l'étranger.

Le sondage en ligne a été réalisé par Léger Marketing du 1er au 25 février 2011 sur un échantillon de 507 propriétaires de petites entreprises canadiennes. Un échantillon aléatoire de la même taille donnerait une marge d'erreur de ±4,4 %, 19 fois sur 20.

Renseignements