BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier

17 oct. 2012 09h00 HE

RAPPEL : Selon une étude de BMO sur la planification successorale et les héritages, c'est à leur famille que les Canadiens légueront leurs biens

- La plupart de ceux qui ont un testament veulent que leur argent reste dans la famille; dans 60 % des cas, les héritiers désignés sont les enfants.

- Près du tiers des enfants savent qu'ils figurent sur le testament de leurs parents, mais ne savent pas exactement ce qu'ils recevront, tandis que 17 % des enfants ne savent pas s'ils sont inscrits sur le testament.

- Entretenir la communication avec sa famille immédiate est essentiel à une planification successorale efficace.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 17 oct. 2012) - BMO Banque privée Harris a annoncé aujourd'hui les résultats d'un sondage qui porte sur les intentions et les attentes des Canadiens à l'égard de leurs testaments. Selon ce sondage, plus de la moitié des Canadiens (56 %) ont un testament.

Pour ce qui est des futurs héritiers de ceux qui ont actuellement un testament, le sondage indique qu'en moyenne, 85 % du patrimoine des Canadiens qui ont fait un testament restera dans la famille :

  • Soixante pour cent des biens sont légués aux enfants.
  • Vingt-cinq pour cent des biens iront à d'autres membres de la famille.
  • Trois pour cent des biens iront respectivement à des amis et à des organismes caritatifs.

« Ces résultats reflètent la solidité de la cellule familiale au Canada, déclare Sara Plant, vice-présidente et directrice nationale, BMO Banque privée Harris. Il est évident que les Canadiens ne cherchent pas seulement à s'assurer d'avoir assez d'argent pendant leur vie. Ils accordent aussi une grande importance à ce qu'ils laisseront en héritage et à la planification de l'avenir financier de leur famille. »

Parmi les parents qui ont mis leurs enfants sur leur testament :

  • plus des deux tiers disent que l'héritage de leurs enfants sera placé en fiducie jusqu'à ce que les enfants atteignent un âge donné, le tiers des parents fixant cet âge entre 22 et 30 ans;
  • plus de la moitié des enfants (53 %) recevront leur héritage en un seul versement.

Selon le sondage, près du tiers des enfants savent qu'ils figurent sur le testament de leurs parents, mais ils ne savent pas exactement ce qu'ils recevront. Par ailleurs, 17 % des enfants ignorent si leurs parents les ont mis sur leur testament.

« Il est important de faire un testament, mais il est aussi essentiel de faire connaître ses volontés à sa famille, ajoute Mme Plant. Sans nécessairement entrer dans le détail, les Canadiens doivent mieux informer leurs proches en général de leurs intentions en matière de planification successorale. »

Voici d'autres données importantes qui ressortent du sondage :

  • Soixante pour cent des Canadiens sans testament ont l'intention d'en faire un.
  • Plus d'un tiers des répondants indiquent « un besoin général de planifier l'avenir » comme raison de faire leur testament.
  • Quarante-huit pour cent des Canadiens possèdent des biens en « propriété conjointe » inclus dans leur stratégie de planification successorale.

BMO Banque privée Harris fait certaines recommandations à considérer lors de la préparation d'un testament :

Pensez au temps : Faites un testament dès que vous acquérez des biens ou que vous fondez une famille. Si vous envisagez de laisser de l'argent à vos enfants, déterminez s'ils recevront un seul versement ou plusieurs versements échelonnés.

Accordez une grande importance au choix du liquidateur de succession : Le règlement d'une succession peut être compliqué et exige une certaine connaissance des lois concernant la fiscalité, les héritages et les biens familiaux. Le liquidateur doit s'acquitter de près de 70 obligations distinctes, et même plus dans le cas d'une succession complexe. Avant de rédiger un testament, choisissez l'administrateur de votre succession, soit un parent, un ami ou une société de fiducie. Cette dernière peut accomplir les nombreuses tâches requises au nom du liquidateur de la succession, en le tenant au courant à chaque étape du processus. Ce service est particulièrement utile lorsque le liquidateur vit loin de la succession dont il est responsable.

Entretenez la communication : Restez en communication avec les membres de votre famille immédiate, afin que ceux qui seront touchés par votre décès connaissent vos intentions. Expliquez-leur l'orientation générale de votre testament, mais sans nécessairement préciser les sommes, car elles pourraient changer avec le temps.

Révisez régulièrement votre testament : Bien qu'il soit conseillé de réviser son testament à chaque déclaration d'impôt, la plupart des gens le font à l'occasion d'un changement marquant dans leur vie, comme l'achat d'un bien important ou l'arrivée d'une nouvelle personne pouvant avoir une incidence sur la planification de leur succession. Habituellement, cela se produit tous les sept ou dix ans. Prenez le temps de vérifier que vos volontés sont bien indiquées et demandez l'avis d'un professionnel si des changements sont nécessaires.

Pour de plus amples renseignements sur la planification successorale, visitez le site www.bmo.com/servicessuccessoraux.

Le sondage a été effectué par Pollara du 18 au 24 septembre 2012, auprès d'un échantillon de 1 004 Canadiens âgés de 18 ans ou plus. Un échantillon probabiliste de cette taille produirait des résultats comportant une marge d'erreur de ± 3,1 %, 19 fois sur 20.

Renseignements