BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier

26 avr. 2011 09h00 HE

RAPPEL : Selon une étude de l'Institut Info-retraite BMO, malgré les difficultés qu'elles rencontrent, les femmes ont plus de chances que les hommes de profiter de leur retraite

Cependant, elles peuvent tout de même apprendre deux ou trois choses des hommes...

- Les femmes sont mieux préparées à la transition entre le monde du travail et la retraite.

- Les femmes ont des attentes moins élevées que celles des hommes pour ce qui est de la somme nécessaire pour prendre leur retraite.

- Plus d'hommes (61 %) que de femmes (52 %) ont un plan financier.(1)

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 26 avril 2011) - Selon une nouvelle étude publiée par l'Institut Info-retraite BMO, les femmes, même moins bien préparées financièrement, ont plus de chances que les hommes de profiter de leur retraite.

Cette étude, intitulée Des voies différentes vers la retraite : les hommes et les femmes planifient différemment, analyse les comportements qui distinguent les femmes des hommes et l'incidence de ces différences sur leurs efforts de planification de la retraite.

Les femmes font face à divers obstacles

L'étude révèle que les femmes, lorsqu'elles planifient leur retraite, rencontrent habituellement des difficultés particulières qui font souvent qu'elles sont financièrement moins bien préparées que les hommes.

Voici quelques-unes de ces difficultés :

  • Un revenu moins élevé – On estime que les femmes gagnent à peine 83 cents pour chaque dollar gagné par les hommes(2). Par conséquent, leur pécule de retraite est généralement moins élevé.
  • Emplois intermittents – Les femmes sont plus susceptibles d'interrompre leur emploi afin de dispenser des soins à leur famille.
  • Les femmes vivent plus longtemps – La durée de vie moyenne des femmes excède celle des hommes de trois années, ce qui accroît la part des ressources du ménage qui doit être accordée aux frais de subsistance de base et la nécessité de payer pour des soins de santé et de longue durée.
  • Veuvage ou divorce – Quarante pour cent des femmes vont divorcer avant leur 30e anniversaire de mariage(3) et l'âge moyen à laquelle les femmes deviennent veuves au Canada est de 56 ans(4). Les deux scénarios peuvent occasionner des difficultés financières.

« Malgré les difficultés que rencontrent les femmes, nous constatons qu'elles ont en fait plus de chances que les hommes de profiter de leur retraite. Nous remarquons aussi qu'elles deviennent plus heureuses en vieillissant, déclare Tina Di Vito, directrice, Institut Info-retraite BMO. Il existe des différences notables entre les réactions des hommes et des femmes aux changements financiers et non financiers qui découlent de la retraite, et les femmes ont prouvé qu'elles ont acquis les compétences nécessaires pour faire face à ces changements. »

Selon l'étude, les femmes réussissent pour un certain nombre de raisons :

  • La recherche de conseils – Les femmes sont plus enclines que les hommes (36 % comparativement à 30 %)(5) à reconnaître qu'elles ont besoin d'aide pour planifier leur retraite. Cette attitude aide souvent les femmes à éviter des erreurs coûteuses et leur permet de tirer le maximum de leur épargne.
  • Le choix d'un conseiller – Lorsqu'elles choisissent un conseiller financier, les femmes recherchent l'honnêteté, la capacité d'écoute et des conseils adaptés à leur situation particulière. En revanche, les hommes ont plutôt tendance à chercher les conseillers qui offrent les meilleurs tarifs et un grand nombre de produits.
  • La connaissance de son identité – Traditionnellement, les hommes s'identifient très fortement à leur travail. Lorsqu'ils cessent de travailler, cependant, il arrive qu'ils n'aient rien trouvé pour remplacer le travail, ce qui est souvent une cause de dépression et d'anxiété. Inversement, les femmes ont une expérience de vie qui les prépare mieux à la retraite, parce que leur identité demeure très étroitement liée aux relations qu'elles ont établies à l'extérieur de leur milieu de travail.

Ce que les femmes peuvent apprendre des hommes

L'étude porte aussi sur les diverses leçons que les femmes peuvent apprendre des hommes en matière de planification de retraite :

  • Les hommes sont plus portés que les femmes à avoir des placements(6) et un plan financier (61 % comparativement à 52 %)(7).
  • Ils ont aussi tendance à être plus engagés financièrement et plus sûrs d'eux en matière de planification financière, de même qu'à être plus disposés à prendre des risques.

« Bien qu'il y ait de nettes différences entre les hommes et les femmes en matière de planification de la retraite, ils peuvent, s'ils adoptent les caractéristiques positives de l'autre groupe, avoir de meilleures chances de se préparer une retraite heureuse. »

Pour lire la version intégrale de l'étude, cliquez sur le lien www.bmo.com/institutinforetraite.

(1), (7)Sondage de BMO sur les REER, Harris Decima, décembre 2010
(2)Le Quotidien, Étude : Pourquoi l'écart salarial entre les hommes et les femmes a-t-il diminué? Statistique Canada, 20 décembre 2010
(3)Le Quotidien, Divorces, Statistique Canada, le mercredi 9 mars 2005
(4)Femmes au Canada : rapports statistique fondé sur le sexe, Statistique Canada, 2000
(5)Sondage de BMO sur la planification de la retraite et l'épargne (comportemental), The Strategic Counsel, juin 2010
(6)Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements, Ipsos Reid, août 2010

Renseignements