BMO Banque privée Harris
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Banque privée Harris

13 juin 2013 11h00 HE

RAPPEL-Sondage de BMO Banque privée Harris sur l'évolution de la richesse : plus de 90 pour cent des Québécois fortunés ont fait des études universitaires

- Quatre-vingt-douze pour cent des Québécois à valeur nette élevée détiennent un diplôme d'études supérieures, à finalité professionnelle ou de premier cycle, comparativement à 80 pour cent pour l'ensemble du Canada

- Près des deux-tiers des millionnaires du Québec ont bâti eux-mêmes leur fortune

- Quarante-quatre pour cent sont nés à l'étranger ou sont des Canadiens de première génération

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 13 juin 2013) - Selon les résultats d'un sondage dévoilés aujourd'hui par BMO Banque privée Harris, les Québécois fortunés (Québécois qui détiennent un actif investissable d'un million de dollars ou plus) forment un groupe de personnes très instruites, 92 pour cent d'entre elles ayant fait des études universitaires, dont 58 pour cent détiennent un diplôme d'études de premier cycle ou à finalité professionnelle. Seulement deux pour cent ont fait des études primaires ou secondaires. Le sondage est le premier d'une série d'études qui seront publiées au cours de la prochaine année, lesquelles analysent les tendances qui se dessinent chez les personnes fortunées au Canada.

« Les Québécois aisés sont de toute évidence très scolarisés et saisissent bien l'importance d'investir dans l'éducation et les études supérieures », a déclaré Alan Desnoyers, vice-président et directeur général pour le Québec de BMO Banque privée Harris. Le lien entre l'éducation et la richesse illustre bien pourquoi les parents doivent impérativement rappeler à leurs enfants l'importance de fréquenter l'école s'ils veulent assurer leur réussite financière à long terme ».

Autres conclusions régionales du premier coup de sonde :

  • soixante-quatre pour cent des Québécois ont bâti la plus grande partie de leur fortune eux-mêmes;
  • quarante-quatre pour cent des Québécois aisés sont des néo-Canadiens émigrés au Canada ou dont au moins un parent est né à l'étranger;
  • le quart (24 pour cent) des personnes fortunées de la province sont des femmes.

Principales conclusions du sondage national :

À l'échelle nationale, le sondage a permis de dégager les réalités suivantes :

  • les deux-tiers (67 pour cent) des répondants sont des millionnaires ayant bâti eux-mêmes leur fortune; seulement un répondant sur cinq (20 pour cent) attribue au moins une partie de sa fortune à un héritage;
  • les femmes comptent pour le tiers des Canadiens fortunés, par rapport à 21 pour cent il y a trois ans.
  • presque la moitié (48 pour cent) sont des immigrants (24 pour cent) ou se décrivent comme des Canadiens de première génération ayant au moins un parent né à l'étranger (24 pour cent);
  • l'éducation est l'un des principaux vecteurs de richesse puisque 80 pour cent des Canadiens à valeur nette élevée possèdent au moins un diplôme universitaire; 46 pour cent ont un diplôme d'études supérieures ou à finalité professionnelle; 10 pour cent un diplôme de formation technique, commerciale ou d'apprentissage; alors que 9 pour cent seulement détiennent un diplôme d'études secondaires ou moins.

Répartition régionale :

Région Pourcentage de
millionnaires
qui ont bâti
eux-mêmes
leur fortune
Pourcentage de
nouveaux
millionnaires
canadiens
Pourcentage
de femmes
millionnaires
Canada 67 48 32
Atlantique 83 46 37
Québec 64 44 24
Ontario 64 45 36
Alberta 72 44 36
Colombie-Britannique 74 68 26

Le sondage a été réalisé en ligne par Pollara entre le 28 mars et le 11 avril 2013 auprès d'un échantillon de 305 adultes canadiens disposant d'un actif investissable d'un million de dollars ou plus (dont un sous-échantillon de 50 Québécois). Un échantillon aléatoire de cette taille entraîne une marge d'erreur de plus ou moins 5,6 pour cent, 19 fois sur 20.

À propos de BMO Banque privée Harris

S'appuyant sur la stabilité et les ressources de BMO Groupe financier, les professionnels de BMO Banque privée Harris ont à cœur de favoriser une saine gestion du patrimoine. Ils offrent pour cela des conseils d'experts et des services hautement personnalisés dans les secteurs des services bancaires, de la gestion de placement, de la planification successorale et des services fiduciaires, de la planification de la relève, et des services philanthropiques, le tout selon une approche coordonnée axée sur la confiance. Disposant de 34 bureaux à l'échelle du Canada, dont Halifax, Montréal, Toronto, Calgary et Vancouver, BMO Banque privée Harris est en mesure de servir ses clients dans plusieurs langues.

Pour de plus amples renseignements au sujet de BMO Banque privée Harris, n'hésitez pas à consulter notre site Internet, à l'adresse suivante : www.bmo.com/banquepriveeharris.

Renseignements