BMO Groupe financier

TSX : BMO
NYSE : BMO


BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal



BMO Banque de Montreal

22 juin 2013 12h44 HE

RAPPEL-Sondage de BMO sur les mariages : Les priorités financières forcent les couples à reporter le "grand jour"

Les futurs mariés s'attendent à dépenser en moyenne 14 281 $ pour leur mariage

- Obstacles financiers : Les Canadiens citent les dépenses domestiques et le sous-emploi comme étant les principaux obstacles financiers au mariage

- Partage de la facture : Le soutien financier de la famille diminue alors qu'on compte de plus en plus sur les cadeaux en argent

- Bricolage : Les couples qui optent pour un plus petit mariage font eux-mêmes leurs décorations et embauchent un ami comme photographe ou DJ pour économiser

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 22 juin 2013) - Selon un sondage de BMO sur les mariages, le premier de deux sondages sur les dimensions économiques du mariage, la majorité des futurs mariés (67 pour cent) reportent le « grand jour » pour des considérations d'ordre financier et cette tendance est à la hausse.

Le tiers (31 pour cent) des personnes qui ont convolé en justes noces au cours des cinq dernières années ont affirmé avoir reporté leurs fiançailles ou leur mariage pour des raisons financières, tandis que seulement 15 pour cent de ceux qui sont mariés depuis plus de cinq ans avaient reporté la cérémonie.

De plus, les couples qui prévoient se marier dans les cinq prochaines années s'attendent à dépenser en moyenne 14 281 $ pour leur mariage. Il n'est toutefois pas rare qu'une noce coûte jusqu'à 20 000 $.

« Si l'on tient compte de l'ensemble des dépenses, des anneaux à la cérémonie, des vêtements à la lune de miel, se marier représente un important engagement financier », rappelle Janet Peddigrew, vice-présidente, BMO Banque de Montréal. « La première étape à franchir, pour un couple qui envisage de se marier, est de déterminer quel type de célébration serait réaliste d'un point de vue financier. Une façon de le faire est de s'asseoir avec un conseiller financier pour élaborer un plan qui tient compte de toutes les facettes du mariage ».

Quand les défis financiers chamboulent les projets de mariage

Le sondage effectué par Pollara a permis de dresser la liste des principaux obstacles financiers qui nuisent au projet de mariage des couples qui désirent se marier au cours des cinq prochaines années. Il a en outre mis en lumière les réalités suivantes :

  • les coûts du logement figurent en tête de liste (34 pour cent);
  • la situation d'emploi - le chômage ou le sous-emploi - vient au second rang, le quart des répondants y voyant un obstacle (24 pour cent);
  • un autre 23 pour cent cite la dette globale comme empêchement.

Le sondage a par ailleurs révélé que de moins en moins de couples comptent sur l'aide familiale pour couvrir les dépenses du mariage :

  • les futurs mariés s'attendent à couvrir, en moyenne, la moitié (53 pour cent) des dépenses de leur mariage à même leurs épargnes personnelles;
  • ceux qui se sont mariés il y a plus de cinq ans dépendaient davantage de l'appui financier de leur famille pour couvrir leurs frais que ceux qui prévoient se marier au cours des cinq prochaines années (34 pour cent par rapport à 19 pour cent);
  • ceux qui prévoient se marier bientôt sont cependant légèrement plus enclins à compter sur les cadeaux en argent que ne l'étaient les couples mariés depuis plus longtemps (10 pour cent contre 6 pour cent).
Couverture des dépenses du mariage Futurs
mariés
Nouveaux
mariés
Mariés depuis
plus longtemps
Épargne du couple 53 % 59 % 54 %
Famille 19 % 20 % 34 %
Cadeaux en argent des invités 10 % 8 % 6 %
Prêt ou marge de crédit 9 % 5 % 2 %
Carte de crédit 6 % 6 % 3 %

Des futurs mariés habiles en gestion financière

Afin de gérer les coûts croissants des mariages, les futurs époux ont recours à diverses stratégies d'économie d'argent :

  • prévoir un plus petit mariage (65 pour cent);
  • faire ses propres décorations, centres de table ou invitations (59 pour cent);
  • demander à un ami d'agir à titre de DJ ou de photographe (50 pour cent);
  • se marier à une date ou dans une saison moins populaire (35 pour cent);
  • se marier à l'étranger (19 pour cent).

Cet été, BMO aide les Canadiens à maximiser leurs dépenses en leur offrant jusqu'à 200 $ en espèces à l'ouverture d'un compte de chèques ou d'épargne, ainsi que la possibilité de recevoir 500 milles de récompense AIR MILES en prime en demandant une carte de crédit BMO AIR MILES sans frais.

Les résultats du sondage de BMO sur les mariages sont tirés d'entrevues en ligne réalisées par Pollara auprès d'un échantillon aléatoire de 1 000 Canadiens de 18 ans et plus, les 27 et 28 mai 2013. Un échantillon aléatoire de cette taille entraîne une marge d'erreur de plus ou moins 3,1 pour cent, 19 fois sur 20.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est une société nord-américaine de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif de 555 milliards de dollars au 30 avril 2013 et d'un effectif de plus de 46 000 employés, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires de détail, de gestion de patrimoine et de banque d'affaires et de services aux sociétés.

Renseignements