BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Nesbitt Burns

BMO Nesbitt Burns

19 juil. 2011 09h00 HE

RAPPEL : Un sondage de BMO Nesbitt Burns identifie les investisseurs les plus perspicaces du Canada

- Près des trois quarts des Canadiens détiennent des placements.

- L'immense majorité d'entre eux estiment qu'ils gèrent bien leur portefeuille de placements.

- Les Albertains sont les investisseurs les plus actifs et les plus connaisseurs au Canada.

- Les hommes sont plus susceptibles que les femmes de savoir quels placements ils détiennent.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 19 juillet 2011) - À la recherche des investisseurs les plus perspicaces du pays, BMO Nesbitt Burns a mené un sondage national qui a révélé que la plupart des Canadiens détiennent des investissements et estiment qu'ils gèrent bien leur portefeuille. Toutefois, selon les résultats rendus publics aujourd'hui, seulement une très faible majorité d'entre eux déclarent avoir un plan financier. Le sondage a également permis de constater que les investisseurs de l'Alberta sont en tête de file du pays dans des catégories clés, comme le fait de détenir des placements et les connaissances générales au sujet des divers produits de placement.

Le sondage, effectué par Léger Marketing, indique que près des trois quarts des adultes canadiens (72 %) détiennent des placements et que 83 % d'entre eux estiment qu'ils gèrent bien leurs placements.

Malgré ces nouvelles encourageantes, les résultats montrent aussi qu'à peine la moitié des Canadiens (51 %) ont un plan financier.

« Sans un plan financier écrit, il est souvent difficile pour un investisseur de déterminer ses objectifs financiers et d'y donner suite », a déclaré Stuart Hinshelwood, spécialiste en actions, BMO Nesbitt Burns. « Non seulement un plan vous aide-t-il à atteindre vos objectifs, mais il vous permet aussi de faire une planification en tenant compte des horizons temporels, de la tolérance au risque et de la répartition de l'actif qui conviennent à vos objectifs. En travaillant avec un spécialiste des questions financières, vous y arriverez plus facilement. »

Les Albertains sont les investisseurs les plus perspicaces au Canada.

Les Albertains viennent en tête dans plusieurs catégories générales relatives aux placements, notamment :

  • Le pourcentage le plus élevé (84 %) de personnes qui détiennent des placements.
  • La connaissance de ce qu'ils détiennent dans leur portefeuille de placements (68 %).
  • La familiarité générale avec des types particuliers de placement, comme les actions, les fonds d'investissement, les fonds négociables en bourse, les obligations et les certificats de placement garanti.

« Notre sondage indique que les Albertains sont nettement au-dessus de la courbe », a déclaré M. Hinshelwood. « Il est encourageant de constater que les investisseurs en Alberta font preuve d'autant de confiance et d'engagement à l'égard de leurs placements. »

Principales conclusions régionales :

  • Tandis que seulement 58 % des Canadiens de l'Atlantique ont des placements, une proportion écrasante de 94 % d'entre eux estime qu'ils gèrent bien leurs placements.
  • Les investisseurs des Prairies sont les plus susceptibles (60 %) d'avoir un plan financier. Fait intéressant, malgré cela, ils sont les moins susceptibles (54 %) de connaître les placements qu'ils détiennent.
  • Tandis que les Québécois (44 %) sont les moins susceptibles d'avoir un plan financier, 85 % d'entre eux estiment qu'ils gèrent bien leurs placements.
  • À peine la moitié (51 %) des Ontariens ont un plan financier, tandis que plus des trois quarts (78 %) détiennent actuellement des placements.

Hommes et femmes :

Le sondage a aussi révélé que 41 % des investisseurs canadiens ne savent pas quels types de placements ils détiennent dans leur portefeuille, les hommes (67 %) étant plus susceptibles de le savoir que les femmes (51 %).

« Nous pensons que grâce à des efforts accrus de sensibilisation visant les femmes, ainsi que le fait qu'elles contrôlent de plus en plus de patrimoine au Canada, les femmes s'occuperont de plus en plus de la composition de leur portefeuille de placements et connaîtront de mieux en mieux celui-ci — un objectif que nous encourageons tous les investisseurs à viser », a ajouté M. Hinshelwood.

Le sondage en ligne a été réalisé par Léger Marketing du 13 au 16 juin 2011 auprès de 1501 adultes canadiens.

Renseignements