Agence canadienne d'inspection des aliments



Agence canadienne d

19 août 2013 15h00 HE

Rapport d'août 2013 : Confirmation de la présence de l'agrile du frêne en Ontario et au Québec

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 19 août 2013) - L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a confirmé la présence de l'agrile du frêne aux endroits suivants :

  • Mont-St-Hilaire dans la Municipalité régionale de comté (MRC) de la Vallée-du-Richelieu, au Québec
  • Orangeville dans le comté de Dufferin, en Ontario
  • Pakenham et Carleton Place dans le comté de Lanark, en Ontario

Des interdictions de déplacement, qui empêchent le déplacement de tous les produits du frêne, comme les billes, les branches et les copeaux, ainsi que toutes les essences de bois de chauffage provenant du lieu touché, ont été mises en place. Les propriétaires concernés ont été avisés de ces restrictions. Une fois que les travaux d'enquête réalisés au cours de l'année seront terminés, on déterminera s'il faut prendre des mesures réglementaires supplémentaires.

La présence de l'agrile du frêne a maintenant été confirmée dans 34 comtés de l'Ontario ainsi que dans huit régions de la province de Québec. L'agrile du frêne est un ravageur très destructeur. Il a déjà tué des millions de frênes en Ontario, au Québec et aux États-Unis, et il présente une menace économique et environnementale importante pour les régions urbaines et boisées de l'Amérique du Nord.

Le 1er avril 2014, l'Agence regroupera la plupart des zones réglementées en une seule zone en Ontario et au Québec. Cette vaste zone comprendra les autoroutes 400, 401, 416 et 417 en Ontario ainsi que les autoroutes 15, 20, 40 et 50 au Québec. Cette approche de lutte antiparasitaire est fondée sur les connaissances actuelles de l'ACIA sur la répartition de l'agrile du frêne, et elle ralentira de façon plus efficace la propagation de ce ravageur à d'autres parties de ces provinces et au reste du Canada.

- Document de gestion du risque : Régions réglementées à l'égard de l'agrile du frêne

L'Agence poursuivra ses activités de surveillance, de réglementation, d'application de la loi et de communication dans l'ensemble du pays, mais ses efforts viseront dorénavant à empêcher la migration de l'agrile du frêne de la vaste zone consolidée vers les régions où il n'a pas encore été détecté. La transition vers la nouvelle approche se poursuivra jusqu'à la fin de 2013.

L'agrile du frêne peut se propager rapidement lorsque des personnes déplacent du bois infesté par ce ravageur. La population peut jouer un rôle clé dans la lutte contre la propagation de l'agrile du frêne en ne déplaçant pas de produits potentiellement infestés, dont le bois de chauffage, ni de produits du frêne, comme les billes, les branches, le matériel de pépinière, les copeaux ou tout autre type de bois de frêne.

L'ACIA continue de collaborer avec le gouvernement fédéral, les gouvernements provinciaux ainsi que les administrations municipales afin de ralentir la propagation de l'agrile du frêne. Il nous incombe à tous de protéger les forêts du Canada.

L'ACIA publie désormais un rapport mensuel sur la présence confirmée de l'agrile du frêne en Ontario et au Québec. Ce rapport mensuel indique la présence confirmée au cours du mois précédent (par exemple, le rapport d'août indique tous les cas détectés en juillet).

Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, consultez le site Web de l'ACIA à l'adresse www.inspection.gc.ca/phytoravageurs ou téléphonez au 1-866-463-6017.

Renseignements

  • Agence canadienne d'inspection des aliments
    Relations avec les médias : 613-773-6600