Congrès du Travail du Canada



Congrès du Travail du Canada

29 janv. 2013 09h59 HE

Rapport du CTC : Journée d'affranchissement de l'impôt des sociétés le 30 janvier

Les grandes entreprises accumulent les liquidités obtenues par les réductions d'impôt sans investir dans la création d'emplois

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 29 jan. 2013) - Une nouvelle étude du Congrès du travail du Canada révèle que les PDG au Canada danseront de joie pour célébrer la Journée d'affranchissement de l'impôt des sociétés le 30 janvier. Leurs entreprises auront, à cette date, versé leur part entière d'impôt à tous les niveaux de gouvernement, et ce pour toute l'année.

« En 2011, les impôts sur le revenu des sociétés comptaient pour seulement 8,3 % de tous les revenus des gouvernements fédéral et provinciaux combinés, en baisse de 8,8 % par rapport à 2010 et d'une moyenne de 11 % dans les années 1960 et 1970, indique Hassan Yussuff, secrétaire-trésorier du CTC. En échange des réductions d'impôt, les entreprises doivent investir dans la création de bons emplois au Canada, mais elles accumulent plutôt des liquidités et versent des rémunérations exorbitantes à leurs PDG. »

L'étude du CTC démontre que, entre 2001 et 2011, le total des réserves de liquidités des sociétés privées non financières du Canada est passé de 187 milliards à 575 milliards de dollars. Dans la seule année de 2010 à 2011, il y a eu une augmentation faramineuse de 72 milliards de dollars. Ce montant équivaut à plus du double du déficit fédéral total de 33,4 milliards de dollars enregistré en 2010- 2011.

M. Yussuff souligne que « le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, a décrit ces réserves de liquidités comme de l'argent qui dort et a dit que les sociétés privées devraient l'investir et faire travailler l'argent. Même le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, a exprimé sa frustration par rapport à la situation et a demandé aux sociétés privées d'investir au Canada. »

Les dix principaux thésauriseurs ont réussi à eux seuls à accumuler 27,7 milliards de dollars en actifs à court et long terme entre 2001 et 2011. Ces entreprises sont : Teck Resources Limited, Bombardier Inc., Suncor Energy Inc., George Weston Limited, Barrick Gold Corporation et Research In Motion. Les PDG des 10 principaux thésauriseurs corporatifs sont parmi les mieux rémunérés au pays.

Selon M. Yussuff, les réductions d'impôt consenties aux sociétés ont fait perdre des milliards de dollars de recettes fiscales au gouvernement fédéral. Pour financer les réductions d'impôt, Ottawa a emprunté des milliards de dollars et fait grimper la dette nationale. Maintenant, le gouvernement a choisi d'effectuer des compressions dans les services publics essentiels aux Canadiens et Canadiennes afin de rembourser la facture de ses cadeaux fiscaux.

« Ottawa ne devrait accorder des crédits d'impôt qu'aux entreprises qui investissent réellement dans la machinerie et qui ont augmenté leur productivité au Canada, ajoute M. Yussuff. Le gouvernement devrait également investir dans l'infrastructure publique, notamment le transport en commun, l'alphabétisation, la formation professionnelle et les services de garde. Ce sont là de bonnes façons de se préparer pour l'économie de demain et de stimuler la croissance et le développement économiques du pays. »

Le rapport intitulé « Qu'est-ce que les réductions de l'impôt des sociétés ont apporté? » est affiché sur le site Web du CTC à www.congresdutravail.ca. Suivez-nous sur Twitter : @CanadianLabour.

Renseignements