Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

01 oct. 2010 09h34 HE

Réaction du CTC suite à l'annonce du gouvernement fédéral relative au taux de cotisation à l'AE

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 1 oct. 2010) - Le président du Congrès du travail du Canada, Ken Georgetti, s'est dit « soulagé que le gouvernement fédéral utilise ses recettes générales pour absorber les coûts supplémentaires du régime d'assurance-emploi qui sont attribuables aux circonstances extraordinaires créées par la récession ».

C'est en ces termes que Georgetti a commenté l'annonce du ministre des Finances Jim Flaherty à l'effet que le gouvernement entend limiter l'augmentation de la prime d'AE à cinq cents par tranche de 100 $ de rémunération assurable. L'Office de financement de l'assurance-emploi du Canada, un organisme indépendant, avait recommandé une augmentation de 15 cents par tranche de 100 $ de rémunération assurable.

« Si la caisse de l'AE est déficitaire, c'est parce que le taux de chômage demeure élevé », a déclaré Georgetti. « Notre message clé, c'est qu'il faut que la période de prestations d'AE soit prolongée. Il y a 1,5 million de Canadiennes et de Canadiens sans travail et ils sont moins de la moitié à toucher des prestations. Il faut aider ces travailleuses et travailleurs et leurs familles pendant qu'ils cherchent un emploi. »

Le ministre Flaherty a également annoncé que le gouvernement entend tenir des consultations en vue d'améliorer le mécanisme d'établissement des taux de cotisation à l'AE. Georgetti a répliqué que le mouvement syndical entend participer activement à n'importe quelle consultation.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail régionaux. Site Internet : www.congresdutravail.ca

Renseignements