Union des consommateurs

Union des consommateurs

23 mars 2006 16h46 HE

Réactions de l'Union des consommateurs au budget du Québec

QUEBEC, QUEBEC--(CCNMatthews - 23 mars 2006) - L'Union des consommateurs accueille avec scepticisme le budget déposé aujourd'hui par le ministre des Finances, Michel Audet. L'organisme n'y trouve que très peu de mesures susceptibles d'améliorer le sort des familles, en particulier celles à faible revenu, tandis que l'idée de constituer un Fonds des générations pour diminuer la dette soulève des questions et des inquiétudes.

Plus spécifiquement, l'Union des consommateurs souligne les points suivants:



- L'aide sociale n'est toujours pas indexée; les familles les
plus pauvres continueront donc à s'appauvrir davantage.

- Les mesures visant le logement social paraissent insuffisantes.

- La redevance sur l'eau que devra payer Hydro-Québec pour faire
tourner ses turbines serait payée, selon les documents budgétaires,
par l'augmentation des gains de productivité et par les revenus
d'exportation; l'Union des consommateurs n'est toutefois pas
convaincue que ces nouveaux déboursés par Hydro n'auront pas
d'impacts tarifaires. A tout le moins, il faudra que l'on puisse
compter sur la volonté de transparence affirmée aujourd'hui par le
ministre, afin que toutes les données financières d'Hydro
Production fassent l'objet d'un examen public.

- Les modalités qui entourent la redevance sur l'eau captée restent
à préciser: l'Union des consommateurs revendique que cette
redevance ne s'applique pas à la consommation résidentielle.

- Les mesures visant à encourager l'utilisation du transport en
commun constituent un pas important dans la bonne direction; on
déplore toutefois que l'incitatif fiscal pour l'achat de titres
mensuels ne profitera pas à de nombreuses catégories d'usagers
(employés du secteur public, personnes sans emploi, travailleurs
à temps partiel ou occasionnels, etc.) Par ailleurs, l'Union des
consommateurs presse le gouvernement de proposer un cadre
financier qui donnerait un peu plus d'air frais aux sociétés
de transport, afin que l'offre de service s'améliore et que
la part de financement provenant des usagers cesse d'augmenter.

- Le remboursement de taxe pour l'achat de voiture hybride est aussi
une bonne nouvelle, mais l'Union des consommateurs aurait préféré
la modulation de la taxe et des droits d'immatriculation en
fonction de l'efficacité énergétique des véhicules, de manière
à faire payer par les utilisateurs de véhicules plus polluants
les avantages consentis à ceux qui utilisent ceux qui polluent moins.

- Finalement, l'Union des consommateurs aurait souhaité des mesures
plus musclées pour contrer l'évasion fiscale. Tout en augmentant
les revenus du gouvernement, ces mesures amèneraient une meilleure
équité, qui constitue le fondement de la confiance des citoyens à
l'égard du système fiscal.



Renseignements

  • Union des consommateurs
    Charles Tanguay
    Dir.-adjoint - Responsable des communications
    (514) 521-6820 poste 257 / (514) 743-0419