Ville de Beaconsfield

Ville de Beaconsfield

04 sept. 2015 11h32 HE

Rencontre avec le ministre des Transports : Beaconsfield obtient une offre d'exception pour réaliser le mur antibruit de l'autoroute 20

BEACONSFIELD, QUÉBEC--(Marketwired - 4 sept. 2015) - Après une première rencontre avec le ministre des Transports, Robert Poëti et le maire Georges Bourelle, le gouvernement du Québec propose de réaliser le mur antibruit du côté sud de l'autoroute 20 selon une formule de partage d'exception des coûts, qui réduit la participation financière de la municipalité de 10 à 5 millions de dollars.

« Je suis particulièrement satisfait de la rencontre que nous avons eue, hier, avec le ministre des Transports et ministre responsable de la région de Montréal, Robert Poëti et notre député et ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley. C'est la première fois en 30 ans que nous avons la chance de rencontrer le ministre des Transports à ce sujet et les résultats sont encourageants et prometteurs », observe le maire Bourelle.

Après avoir présenté l'historique et la croissance de la nuisance par le bruit de l'autoroute pour les citoyens de Beaconsfield ainsi que les limites financières de la municipalité pour une infrastructure de cette importance à être réalisée sur le territoire du ministère des Transports, le ministre a d'emblée convenu de la situation.

Alors que la règle de partage des coûts du ministère est habituellement à parts égales avec les municipalités, Québec consent à assumer les trois quarts au lieu de la moitié des coûts, compte tenu de la transformation de la route 20 en autoroute au fil du temps, de l'augmentation de la limite de vitesse et du volume de véhicules.

Selon la proposition ministérielle, le projet de mur coûtera 20,5 millions de dollars, dont cinq millions seront à assumer par les citoyens, selon un partage à définir par la municipalité. Il faudra ensuite une approbation populaire sur la formule retenue pour que le projet puisse se réaliser.

« C'est une offre fort intéressante. Comme à l'habitude, nous allons consulter les citoyens, nous allons débattre en toute transparence et nous allons décider en fonction du meilleur intérêt commun », précise M. Bourelle.

La délégation municipale pilotée par le maire Bourelle comprenait la conseillère Karen Messier, le directeur général, Patrice Boileau, et deux membres du comité citoyens pour le mur antibruit, Derrick Pounds et Ron Belair.

Renseignements

  • Bureau du Maire
    514 428-4410