Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

19 déc. 2011 16h20 HE

Renforcement du système de salubrité des aliments

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 19 déc. 2011) - Le gouvernement du Canada a publié aujourd'hui son rapport final aux Canadiens sur les mesures prises pour donner suite à toutes les recommandations faites par Mme Sheila Weatherill dans le Rapport de l'enquêteure indépendante sur l'éclosion de listériose de 2008.

« La salubrité des aliments est une priorité de notre gouvernement, a affirmé le ministre Gerry Ritz. Nous continuons de collaborer avec les consommateurs, les producteurs, le secteur, et nos partenaires des provinces et des territoires pour garantir que notre système de salubrité des aliments demeure l'un des meilleurs au monde.»

Le rapport Mesures prises pour renforcer le système de salubrité des aliments suite aux recommandations du Rapport Weatherill : rapport final pour les Canadiens décrit les efforts soutenus que déploie le gouvernement pour réduire les risques liés à la salubrité des aliments, renforcer la surveillance et la détection précoce des pathogènes et des maladies d'origine alimentaire et améliorer les interventions en cas d'urgence.

« Nous avons pris des mesures concrètes pour améliorer notre façon de détecter et de contrer les éclosions de maladies d'origine alimentaire, a souligné la ministre de la Santé, Leona Aglukkaq. Qu'il s'agisse d'établir des plans d'intervention plus efficaces avec nos partenaires du domaine de la salubrité des aliments ou encore d'utiliser des technologies innovatrices dans nos laboratoires, nous sommes mieux préparés pour protéger la santé des Canadiens. »

Le gouvernement du Canada a fait des investissements importants pour améliorer le système de salubrité des aliments. En 2009, il a investi 75 millions de dollars pour permettre au Canada d'accroître davantage sa capacité de prévenir, de détecter et de contrer les éclosions de maladies d'origine alimentaire. Le Budget de 2010 a prévu une affectation annuelle supplémentaire de 13 millions de dollars sur deux ans pour permettre à l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) de financer le renforcement de sa capacité d'inspection dans les établissements de transformation de la viande et de la volaille. Le Budget de 2011 a prévu un investissement additionnel de 100 millions de dollars sur cinq ans pour la formation des inspecteurs, la mise au point d'outils et de technologies et le renforcement de la capacité scientifique. Tous ces investissements font suite à l'engagement que le gouvernement a pris en 2008, soit investir 489,5 millions de dollars sur cinq ans dans le Plan d'action pour assurer la sécurité des produits alimentaires et de consommation.

En 2009, le gouvernement du Canada s'est engagé à donner suite à toutes les recommandations de Mme Weatherill. Le rapport final met en lumière les mesures suivantes prises à cette fin :

  • Établir et traiter de façon accélérée l'approbation des interventions en matière de salubrité des aliments, notamment en ce qui a trait aux additifs alimentaires qui limitent la croissance de pathogènes comme Listeria monocytogenes.

  • Embaucher 170 autres inspecteurs à temps plein pour accroître la capacité d'inspection de l'ACIA dans les établissements de transformation des viandes agréés par le gouvernement fédéral.

  • Mettre au point de nouvelles méthodes de détection de Listeria et des autres dangers liés aux aliments, de façon à réduire les délais des tests et à permettre une réponse plus rapide dans le cadre des enquêtes sur la salubrité des aliments.

  • Utiliser des technologies de laboratoire innovatrices dans les enquêtes sur les éclosions et élargir le réseau de laboratoires de détection pour y inclure les partenaires de la santé publique et de la salubrité des aliments à l'échelle du Canada.

  • Concourir à la surveillance de la santé publique à l'échelle nationale pour améliorer la collecte, la communication et l'analyse d'une foule de renseignements sur la santé.

  • Fournir aux Canadiens, notamment aux populations les plus vulnérables, l'information dont ils ont besoin pour limiter le risque d'éclosion de maladies d'origine alimentaire, au moyen d'un nouveau portail sur la salubrité des aliments et de campagnes nationales d'information publique.

  • Mettre à jour le Protocole d'intervention lors de toxi-infections d'origine alimentaire, qui oriente la collaboration de tous les échelons gouvernementaux lorsqu'ils gèrent des éclosions nationales ou internationales de maladies d'origine alimentaire.

  • Veiller à ce que des équipes d'évaluation des risques pour la santé soient disponibles en tout temps pour soutenir les enquêtes sur la salubrité des aliments.

  • Renforcer la capacité de pointe afin de répondre plus rapidement et efficacement aux futures éclosions de maladies d'origine alimentaire.

Les producteurs, le secteur, les gouvernements et les consommateurs ont tous un rôle à jouer dans le maintien de la salubrité des aliments. Le gouvernement du Canada continuera de collaborer avec tous les intervenants pour assurer la plus grande salubrité possible des aliments dans l'intérêt de tous les Canadiens.

Le rapport final est affiché sur le portail de la salubrité des aliments du gouvernement du Canada à l'adresse www.salubritedesaliments.gc.ca.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agence canadienne d'inspection des aliments
    613-773-6600

    Agence de la santé publique du Canada
    613-941-8189

    Santé Canada
    613-957-2983

    Meagan Murdoch
    Directrice des communications
    Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
    613-773-1059

    Cailin Rodgers
    Cabinet de l'honorable Leona Aglukkaq
    Ministre fédérale de la Santé
    613-957-0200