Industrie Canada

Industrie Canada

12 déc. 2014 15h07 HE

Renforcer le libre-échange au Canada : Le gouvernement Harper donne suite à son engagement à créer un indice des obstacles au commerce intérieur

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 12 déc. 2014) - Industrie Canada

Les obstacles au commerce entre les provinces et les territoires entravent l'économie et nuisent aux entreprises, aux travailleurs et aux consommateurs.

Afin de poursuivre les efforts consacrés à l'élimination des obstacles au commerce intérieur, le gouvernement Harper s'est engagé à créer un indice des obstacles au commerce intérieur qui aidera à cerner les domaines d'intervention prioritaires. Aujourd'hui, le ministre de l'Industrie James Moore a annoncé que le marché visant la création de l'indice avait été octroyé à Ernst & Young, ce qui donne suite à l'engagement pris dans le Plan d'action économique de 2014 du gouvernement du Canada.

L'indice sera un outil clé pour repérer les mesures qui entravent actuellement le commerce à l'intérieur du Canada. Il permettra aussi de comprendre clairement les domaines dans lesquels les gouvernements, les entreprises et les organismes devraient plus spécialement prévoir des réformes et des politiques afin de faciliter la circulation des biens dans l'ensemble du Canada.

Pour élaborer l'indice des obstacles au commerce intérieur, Ernst & Young entamera un dialogue avec des entreprises et des consommateurs sur les obstacles importants et leurs répercussions économiques. La mise au point de l'indice est un nouveau pas déterminant que prend le gouvernement Harper pour moderniser le commerce intérieur et affranchir les entreprises, les travailleurs et les consommateurs des obstacles qui limitent leur succès, leurs déplacements et leurs choix.

Les faits en bref

  • Le gouvernement a pris des mesures pour promouvoir la croissance économique en élargissant l'ouverture du Canada au commerce et à l'investissement, en allégeant le fardeau fiscal, en améliorant la réglementation, en favorisant la compétitivité des entreprises et en renforçant le secteur financier.
  • Lorsque l'Accord sur le commerce intérieur a été adopté, il y a près de 20 ans, le Canada avait conclu des accords de libre-échange avec seulement deux pays. À l'heure actuelle, le Canada a des accords en vigueur ou en cours de négociation avec 43 pays, ce qui donne aux entreprises canadiennes un accès préférentiel à plus de 1,1 milliard de consommateurs à l'échelle de la planète.
  • Près de 40 % des échanges commerciaux du Canada sont effectués à l'intérieur du pays.
  • L'Accord sur le commerce intérieur est une entente intergouvernementale sur les échanges commerciaux à l'intérieur du Canada. Il vise à éliminer les obstacles à l'établissement d'un marché intérieur ouvert, efficient et stable.
  • Le 20 août 2014, le ministre Moore a dévoilé Un Canada, une économie nationale : Modernisation du commerce intérieur au Canada, qui présente aux partenaires fédéral, provinciaux et territoriaux une démarche possible pour l'établissement d'un régime moderne de commerce intérieur.

Citations

« L'indice des obstacles au commerce intérieur est un important pas en avant dans la libéralisation du commerce au Canada. Il apportera une précieuse information au sujet des obstacles au commerce qui touchent toutes les régions du pays. Je serai heureux de pouvoir collaborer avec mes collègues provinciaux et territoriaux pour libéraliser le commerce au Canada. »

- Le ministre de l'Industrie, James Moore

« Chez Ernst & Young, nous sommes résolus à bâtir un meilleur monde du travail, notamment en favorisant la croissance et en aidant les entreprises à obtenir du succès ici comme à l'étranger. Nous sommes impatients d'entendre les points de vue des entreprises et des consommateurs canadiens afin de mieux comprendre les obstacles qui nuisent à leurs progrès et à l'offre de choix. »

- Le président et chef de la direction d'Ernst & Young s.r.l., Trent Henry

« Les obstacles au commerce entre les provinces créent des difficultés particulières pour les petites entreprises du Canada. L'un des plus grands défis auxquels elles font face réside dans la nature subtile des différences réglementaires qui sont au cœur de tels obstacles. L'indice des obstacles au commerce intérieur constitue une étape importante qui permettra de cerner les problèmes et d'élaborer des solutions durables. »

- Le président et chef de la direction de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante, Dan Kelly

Suivez @industriecanada sur Twitter et utilisez le mot-clic #commerceintérieur pour nous dire comment le commerce intérieur touche votre entreprise.

Renseignements

  • Jake Enwright
    Attaché de presse
    Cabinet du ministre de l'Industrie
    343-291-2500

    Relations avec les médias
    Industrie Canada
    343-291-1777
    relations-medias@ic.gc.ca