Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

28 juil. 2011 18h07 HE

Réponse aux articles parus dans les médias au sujet des sciences à Pêches et Océans Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 28 juillet 2011) - L'honorable Keith Ashfield, ministre des Pêches et des Océans, a fait aujourd'hui la déclaration suivante :

« En réponse aux articles parus récemment dans les médias au sujet du saumon du Pacifique et des allégations de restriction de l'accès aux travaux de recherche de Kristi Miller, j'aimerais rectifier les faits quant à la volonté du gouvernement de donner accès à la population canadienne à nos rapports de recherche, ainsi qu'aux efforts que déploie notre gouvernement pour examiner les causes du déclin des stocks de saumon dans le fleuve Fraser.

« Nous partageons les préoccupations de nombreux Canadiens au sujet de la diminution du saumon dans le Fraser et c'est précisément la raison pour laquelle le Premier Ministre Harper a mandaté une enquête judiciaire – la Commission Cohen – pour analyser les causes potentielles de ce déclin. Les travaux du juge Cohen se poursuivent et nous sommes résolus à le laisser mener cette enquête à l'abri de toute influence extérieure. Nous attendons son rapport et ses recommandations avec impatience, en juin 2012.

« Nous avons pris l'engagement d'informer le public et les médias et de leur donner accès à nos chercheurs ainsi qu'à leurs travaux. Chaque année, Pêches et Océans Canada répond à lui seul à plus de 300 demandes de renseignements scientifiques des médias sur une vaste gamme de sujets et de travaux de recherche.

« Nos scientifiques ont également publié des centaines de rapports auxquels sont abonnés des dizaines de milliers de personnes partout au Canada et dans le monde entier. Par exemple, cette semaine, Kenneth Frank, spécialiste de la recherche halieutique, a publié un rapport faisant état de signes encourageants dans le rétablissement des stocks de poisson de fond au large de la Nouvelle-Écosse. Les travaux de M. Frank ont été publiés dans Nature, la revue scientifique la plus largement citée de par le monde; il a de plus parlé de son rapport à une demi-douzaine de journalistes cette semaine seulement.

« En fait, les recherches et le rapport de Kristi Miller sur le saumon du Pacifique n'ont été cachés à personne. Ce rapport a été publié dans un magazine scientifique à grand tirage et reste largement à la disposition des médias et du public sur le site Web de Pêches et Océans Canada, ainsi que comme pièce à conviction sur le site Web de la Commission.

« De plus, à la demande du juge Cohen, le gouvernement du Canada a fourni à cette commission d'enquête près de 500 000 documents et d'innombrables heures de témoignages considérés comme pertinents par le juge Cohen. Mme Miller présentera également les résultats de ses recherches à la Commission dans les prochaines semaines, ainsi que le feront d'autres chercheurs et fonctionnaires.

« La position de notre gouvernement est très claire : les enquêtes judiciaires ne se mènent pas par médias interposés. Les éléments de preuve qui peuvent être pertinents pour les conclusions du juge Cohen doivent être gérés par le biais du processus de la commission ».

Renseignements

  • Melanie Carkner
    Relations avec les médias
    Pêches et Océans Canada
    Ottawa, Ontario
    613-993-2674

    Erin Filliter
    Directrice des communications
    Pêches et Océans Canada
    613-992-3474