Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

30 avr. 2013 12h29 HE

Réponse du ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien au rapport du Bureau du vérificateur général

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 30 avril 2013) - L'honorable Bernard Valcourt, ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien, a publié la déclaration suivante aujourd'hui en réponse à la publication du rapport du Bureau du vérificateur général :

« Le gouvernement du Canada est déterminé à offrir une solution juste et durable aux séquelles laissées par les pensionnats indiens. C'est pourquoi le premier ministre a présenté des excuses historiques au nom de tous les Canadiens en 2008, et c'est aussi pourquoi nous avons jusqu'à maintenant fourni plus de 3,5 millions de documents à la Commission de vérité et réconciliation. Tous ces documents ont été numérisés et fournis à la Commission sous forme électronique, et ils contribueront à créer un dossier historique permanent sur les séquelles laissées par les pensionnats indiens pour les générations de Canadiens actuelles et futures.

La semaine dernière, à l'occasion de l'événement national de la Commission à Montréal, j'ai rencontré les commissaires et j'ai confirmé l'engagement de notre gouvernement de travailler à réconcilier les Autochtones, leurs familles et tous les Canadiens et de collaborer avec la Commission pour remplir les obligations du Canada découlant de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens. J'ai également eu l'honneur de rencontrer un groupe de survivants des pensionnats indiens et de jeunes et j'ai pu visiter l'aire d'apprentissage pour en apprendre davantage sur les pensionnats indiens au Québec ainsi que sur leurs répercussions sur la vie des enfants autochtones.

Le rapport publié aujourd'hui par le Bureau du vérificateur général reconnaît certaines des mesures prises par Affaires autochtones et Développement du Nord Canada pour remplir les obligations qui lui incombent dans le cadre de la Convention de règlement.

Nous partageons l'avis du vérificateur général selon lequel le Canada et la Commission peuvent collaborer plus étroitement pour atteindre les objectifs de la Convention de règlement, et nous nous employons, conjointement avec la Commission, à élaborer un plan de projet de façon à satisfaire aux exigences en matière de divulgation de documents.

En outre, j'ai invité les membres de la Commission à participer aux consultations ciblées en matière d'éducation pour que la mesure législative proposée par le gouvernement en matière d'éducation tienne compte des points de vue obtenus dans le cadre des audiences tenues par la Commission partout au Canada.

Notre gouvernement continuera de fonder ses actions sur le principe que la collaboration est le meilleur moyen de réaliser les objectifs de guérison et de réconciliation prévus dans la Convention de règlement. Il s'agit aussi des objectifs de la Commission, et je suis impatient de rencontrer à nouveau ses membres pour donner suite aux discussions de la semaine dernière et travailler avec eux à atteindre ces objectifs importants. »

Cette déclaration peut également être consultée dans Internet à l'adresse www.aadnc.gc.ca.

Vous pouvez recevoir toutes nos nouvelles et nos mises à jour médiatiques automatiquement. Pour obtenir plus d'information sur le fil RSS de notre salle des médias ou vous y abonner : www.aadnc-aandc.gc.ca/1info/rssinfo-fra.asp.

Renseignements

  • Cabinet du ministre
    Andrea Richer
    Attachée de presse
    Cabinet de l'honorable Bernard Valcourt
    819-997-0002

    Relations avec les médias
    Affaires autochtones et Développement du Nord Canada
    819-953-1160