Pêches et Océans Canada



Pêches et Océans Canada

02 mai 2013 16h03 HE

Reprise des activités annuelles des bases saisonnières de recherche et sauvetage de la Garde côtière canadienne situées en Ontario

SARNIA, ONTARIO--(Marketwired - 2 mai 2013) - Les postes de la Garde côtière canadienne de l'ensemble de l'Ontario ont repris leurs activités en préparation de la saison de navigation de plaisance 2013 sur les Grands Lacs, la baie Georgienne et le fleuve Saint-Laurent. Des professionnels de la recherche et du sauvetage de la Garde côtière sont postés à Kingston, Cobourg, Port Weller, Port Dover, Amherstburg, Goderich, Tobermory, Meaford et Thunder Bay, en Ontario.

La Garde côtière canadienne souhaite rappeler à tous les navigateurs que les niveaux d'eau inférieurs à la moyenne dans certaines zones des Grands Lacs et de la baie Georgienne peuvent poser des risques pour la navigation. Une navigation sécuritaire débute par la préparation et la consultation des données disponibles et à jour. On recommande aux plaisanciers de prendre les mesures suivantes avant de s'aventurer sur les voies navigables:

1. Avoir des cartes à jour à bord de l'embarcation et les utiliser. Pour avoir une liste des dépositaires de cartes, visitez le site www.cartes.gc.ca.

2. Consulter les bulletins et les avis à la navigation écrits de la Garde côtière canadienne visant à informer les navigateurs des divers dangers associés à la navigation. Vous pouvez consulter ces avis ainsi que les bulletins de météo maritime et d'autres renseignements importants relatifs à la navigation à l'adresse suivante : http://www.ccg-gcc.gc.ca/navigation-electronique/indexe/ZonenavigationGransLacs.

3. Prendre connaissance de l'information maritime, comme les bulletins de météo et les avis à la navigation, qui sont également disponibles par l'intermédiaire de la radiodiffusion maritime continue de la Garde côtière sur les bandes radio VHF 21B, 23B, 28B et 83B, selon l'endroit où l'on se trouve. Pour obtenir de l'assistance maritime, il faut communiquer avec le centre des Services de communication et de trafic maritimes de la Garde côtière le plus près sur la bande radio VHF 16.

4. Prendre en compte que les faibles niveaux d'eau ont une influence sur la position des bouées. Dans ces conditions, les bouées ne peuvent suffire à déterminer avec précision une zone de navigation ou un chenal sécuritaire pour certaines embarcations.

5. Ne pas s'aventurer dans des zones inconnues sans avoir pris connaissance des obstacles et des obstructions.

6. Réduire la vitesse de son embarcation lorsque le courant le permet et connaître le tirant d'eau de son embarcation.

La Semaine nordaméricaine de la sécurité nautique se tiendra du 18 au 24 mai 2013. Pour obtenir de plus amples renseignements, rendez-vous au :

http://www.csbc.ca/index.php/fr/semaine-nautique-de-securite/apercu

Internet: http://www.dfo-mpo.gc.ca

Une photo est disponible à l'adresse suivante : http://www.marketwire.com/library/20130502-Thunder_Cape_800.jpg

Bas de vignette : Le navire de la Garde côtière canadienne Thunder Cape quittant le port de Port Dover, en Ontario. Photo d'Earl Hartlen

Renseignements

  • Carol Launderville
    Pêches et Océans Canada
    Direction générale des communications
    Sarnia (Ontario)
    519-383-1804