Ressources Appalaches Inc.
TSX CROISSANCE : APP
FRANKFURT : OU3

Ressources Appalaches Inc.

30 janv. 2014 08h00 HE

Ressources Appalaches : Exploration des propriétés avoisinantes à la mine Dufferin et prolongation de la durée de bons de souscription

RIMOUSKI, QUÉBEC--(Marketwired - 30 jan. 2014) - Ressources Appalaches (TSX CROISSANCE:APP)(FRANCFORT:OU3) a effectué des travaux d'exploration sur les propriétés Chocolate Lake et Miller Lake situées respectivement à 8 et 20 km à l'est de la mine Dufferin en Nouvelle-Écosse. Ces deux propriétés sont situées dans le même corridor structural que la mine Dufferin. La stratégie de la Société est de concentrer les travaux et la grande majorité du budget au développement de la mine Dufferin, cependant une partie est consacrée au développement du projet à long terme pour déterminer les extensions ou découvrir de nouvelles structures sur les propriétés voisines.

Un premier forage exploratoire de 239 m a été effectué sur la propriété Chocolate Lake. L'objectif était de localiser l'extension de la structure anticlinale de la mine Dufferin, 8 km à l'est. Le forage n'a pas atteint la cible dû à des problèmes techniques et des conditions de terrain difficile cependant quelques veines semblables à celles rencontrées à la mine Dufferin ont été observées. Des échantillons ont été envoyés au laboratoire pour analyse de l'or. Un second site de forage sera déterminé en fonction des résultats.

Un levé magnétique au sol a été effectué sur la propriété Miller Lake pour couvrir la partie non explorée de la propriété. Un total de 59 km a été effectué. Plusieurs anomalies parallèles à la structure plissée ont été localisées. La comparaison et l'intégration de ce levé avec ceux effectués précédemment dans les secteurs minéralisés permettront de mieux cibler les travaux d'exploration futurs.

Dans le cadre du programme d'aide à la découverte et au développement de nouvelle mine (''Nova Scotia Mineral Incentive Program"), la Société a reçu une subvention du gouvernement de la Nouvelle-Écosse équivalent à 50 % du coût des travaux effectués sur ces propriétés.

En date du 28 janvier 2014, la Société a déposé à la Bourse de croissance TSX une demande de prolongation de la date d'expiration des bons de souscription venant à échéance le 13 février 2014. La nouvelle date d'échéance demandée est le 13 août 2014. Ces bons font partie d'un placement privé conclu le 13 février 2012, ayant consisté en l'émission de 25 300 000 d'unités au prix de 0,05 $ l'unité. Chaque unité était composée d'une action du capital social de la Société et d'un bon de souscription. Chaque bon de souscription permettait à l'origine à son porteur d'acheter une action ordinaire au prix d'exercice de 0,10 $ le ou avant le 13 février 2014. Aucun de ces bons n'a été exercé à ce jour. Cette modification est sujette à l'approbation de la Bourse de croissance TSX.

À propos de Ressources Appalaches

Depuis sa création en 1994, l'objectif de Ressources Appalaches est de découvrir et de développer les gisements de métaux de base et de métaux précieux au Canada, avec une expertise ciblée particulièrement vers les formations géologiques des Appalaches, au Québec et en Nouvelle-Écosse. La Société se concentre principalement à l'exploration et au développement de la mine Dufferin en Nouvelle-Écosse.

Des photos de la mine Dufferin et de ses installations sont disponibles sur le site internet de l'entreprise: www.ressourcesappalaches.com.

Le contenu de ce communiqué de presse a été préparé et examiné par monsieur Alain Hupé, Ing., qui agit comme personne qualifiée répondante selon la norme NI 43-101. Ni la Bourse de croissance TSX, ni son fournisseur de services de réglementation (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument la responsabilité de la pertinence ou de l'exactitude de ce communiqué.

Ce communiqué de presse peut contenir certains énoncés prospectifs qui comprennent des éléments de risque et d'incertitude. Par conséquent, les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux prévus dans ces déclarations. Ces risques et incertitudes sont décrits dans les rapports trimestriels et annuels, et dans les documents soumis à l'administration des titres.

Renseignements