Ressources d'Arianne Inc.
TSX CROISSANCE : DAN
FRANKFURT : JE9N
OTC Bulletin Board : DRRSF

Ressources d'Arianne Inc.
Canada Phosphate

Canada Phosphate

08 nov. 2011 09h52 HE

Ressources d'Arianne Inc.: L'étude de préfaisabilité du projet du Lac à Paul confirme la viabilité d'une mine de phosphore exploitable pendant 25 ans

SAGUENAY, QUÉBEC--(Marketwire - 8 nov. 2011) - Ressources d'Arianne Inc. ("la Compagnie" ou "Arianne") (TSX CROISSANCE:DAN)(FRANCFORT:JE9N)(OTCBB:DRSSF) est heureuse d'annoncer les premiers résultats de l'étude de préfaisabilité du projet du Lac à Paul ("l'étude") réalisée par Met-Chem Canada Inc. L'étude, conforme à la norme 43-101, traite des principaux facteurs économiques liés aux infrastructures et à l'opération d'une mine de phosphore au Lac à Paul, Saguenay-Lac-St-Jean, Québec ("le Projet"). Cette étude tient également compte de la vente d'un concentré d'apatite à partir duquel sera produit de l'acide phosphorique pour la fabrication de fertilisants. Il est facile de rejoindre la voie ferroviaire de Dolbeau-Mistassini, donnant accès au réseau nord-américain et au port en eau profonde de Saguenay, afin de distribuer le concentré. Voici le résumé des résultats de l'étude qui sera déposée sur SEDAR et le site Web d'Arianne dans les prochains 45 jours.

Faits saillants de l'étude de préfaisabilité ($US):

  • Les ressources mesurées et indiquées ont quadruplé et atteignent 348 millions de tonnes à 6,50 % P2O5
  • Les ressources additionnelles inférées de 114 millions de tonnes à 5,46 % P2O5 ne sont pas incluses dans l'étude
  • Les réserves prouvées et probables combinées des Zones Paul et Manouane totalisent maintenant 307 Mt à une teneur moyenne de 6,59% P2O5 avec un rapport minerai/stérile de 0,83 (teneur de coupure de 2,43% P2O5)
  • Production annuelle moyenne : 2 millions de tonnes de concentré d'apatite titrant 38% P2O5
  • Durée de vie de la mine de 25 ans à 33 000 tonnes/jour avec un taux de récupération de 89%
  • Prix de vente moyen de 175$/tonne (comparable à 85 BPL FOB « Russie » actuellement vendu à 223$/tonne)
  • Coûts d'opération 98$/tonne de concentré (FOB train Dolbeau-Mistassini)
  • Capex Direct: 454 $M
  • Capex Indirect: 121 $M et contingence à 74 $M
  • Capex Total: 649 $M
  • TRI avant-taxes:19,2%
  • VANE 8% avant-taxes: 684M$
  • Remboursement du capital avant-taxes: 4,7 ans

Bernard Lapointe, chef de la direction, mentionne : "Les résultats de cette étude placent le projet du Lac à Paul parmi les projets de la prochaine génération de mines de phosphore les plus intéressants. L'ensemble des coûts évalués (CAPEX plus OPEX) à 118$ par tonne démontre que le projet de mine de phosphore du Lac à Paul est de classe mondiale et possède des paramètres économiques robustes. L'étude confirme également qu'en raison de l'augmentation significative du volume des ressources, une production annuelle de 3 millions de tonnes de concentré pourrait augmenter la rentabilité du projet d'environ 50%. Une nouvelle zone minéralisée, Nicole, découverte à proximité de l'emplacement du moulin pourrait fournir encore plus de ressources pour le projet. Nous évaluons actuellement un scénario de production optimisé incluant une augmentation de 50% de la production annuelle du concentré d'apatite ainsi que la récupération et la vente d'un concentré de titane (TiO2)."

Augmentation des ressources minérales (conformes à la norme NI 43-101)

Un nouveau calcul de ressources a été réalisé par SGS Canada Inc.- Groupe Geostat suite aux dernières campagnes de forage respectivement terminées sur les Zones Paul et Manouane en décembre 2010 et mars 2011. Ce calcul a été intégré à la présente étude de préfaisabilité NI-43-101. Le total des nouvelles ressources mesurées et indiquées s'établit maintenant à 348 millions de tonnes à 6.50 % P2O5. L'ensemble des ressources se définit ainsi :

Zone Paul (Mt) P2O5 (%) TiO2
(%)
Zone Manouane (Mt) P2O5 (%) TiO2
(%)
Zone 2 (Mt) P2O5 (%) TiO2
(%)
TOTAL
*
P2O5(%)* TiO2
(%)
Mesurées (M) 22,1 6,82 7,89 136,9 5,93 8,77 - - 159 6,05 8,65
Indiquées (I) 161,8 7,1 8,21 26,9 5,64 8,46 - - 188,7 6,89 8,24
Total (M&I) 183,9 7,06 8,17 163,8 5,88 8,72 - - 347,7 6,50 8,43
Présumées 50,3 6,61 8,25 - - 64 4,55 4,57 114,3 5,46 6,19
*teneur de coupure de 2,43% P2O5
Les forages se poursuivent sur d'autres cibles à l'intérieur des 150 km2 de la propriété du Lac à Paul.

Mine et Moulin

L'exploitation des dépôts se fera à ciel-ouvert avec camion et pelle-mécanique. La Zone Paul sera exploitée au cours des 14 premières années puis s'ensuivra la Zone Manouane. À pleine capacité, 12,3 millions de tonnes de minerai par année seront extraites. Les tests métallurgiques ont déterminé qu'un taux de récupération de 89% était possible en utilisant des méthodes conventionnelles de traitement de minerai. La production annuelle est de 2 millions de tonne. Les schémas d'exploitation des Zones Paul et Manouane indiquent des réserves prouvées et probables totalisant 307,1 Mt à une teneur moyenne de 6,59% P2O5 et 8,51%TiO2 (tableau suivant) :

Catégories Tonnage (Mt) P2O5 (%) TiO2 (%) Stérile (Mt) Rapport Minerai/stérile Ratio
Zone Paul
Prouvées 21,4 6,85 7,94
Probables 140,3 7,21 8,29
Sub-Total 161,7 7,16 8,25 170,8 1,1
Zone Manouane
Prouvées 123,3 5,99 8,84
Probables 22,1 5,72 8,54
Sub-Total 145,4 5,95 8,79 85,0 0,6
Réserves Totales
Prouvées 144,7 6,12 8,71
Probables 162,4 7,01 8,33
Grand-Total 307,1 6,59 8,51 255,8 0,8

Les coûts de minage et de concentration estimés par Met-Chem sont respectivement à 2,24$/tonne et 8,33$/tonne de minerai. Les coûts généraux et d'administration, qui incluent les coûts reliés au camp principal, à la sécurité, à la formation, ainsi que les coûts de laboratoire et ceux reliés à l'environnement ont été estimés à 5,85$/tonne de concentré.

Concentré d'apatite

Le tableau suivant montre la composition chimique du concentré d'apatite produit à partir d'un échantillon en vrac de 8 tonnes métriques et représentatif de la Zone Paul. Ce concentré est de haute qualité avec une teneur de 39% P2O5 (85% BPL) et un rapport CaO/P2O5 de 1,3. La haute teneur en P2O5 permet un bon rendement pour le transport ($/tonne de concentré). La faible teneur en contaminants du concentré permet de produire comme sous-produit un gypse non dangereux. Le faible rapport CaO/P2O5 permet de diminuer le volume d'acide sulfurique utilisé et, par conséquent, les coûts lors de la production d'acide phosphorique, de MAP et de DAP (fertilisants).

Teneur Teneur
P2O5 (%)1 39,1 Total SiO2 (%)1 2,49
CaO (%)1 52,1 Acid Insoluble SiO2 (%)2 1,81
MgO (%)1 0,96 Acid Soluble SiO2 (%)2 0,59
Fe2O3 (%)1 1,67 Organic C (%)2 0,91
Al2O3 (%)1 0,84 H2O (%)2 0,30
Na2O (%)1 0,28 CaO/P2O5 Analytical Ratios 1 1,33
K2O (%)1 0,15 F/Soluble SiO21 2,88
F (%)1 1,70 F/(SiO2+Al2O3+MgO) 1 0,40
(Fe2O3+Al2O3)/P2O51 0,064
Cl ppm (water soluble) 2 108 (Fe2O3+Al2O3+MgO)/P2O5 (MER) 1 0,089
Cl ppm (total) 1 860
SO3 (%)2 0,12 Cd ppm 1 < 0,5
CO2 (%)2 2,38 Hg ppm 1 < 0,02
INSOL (%)2 1,75 As ppm 1 < 0,05
Loss of Ignition (LOI)(%)1 0,51 U mg/L 1 < 0,02
1 Analyses de Corem
2 Analyses de Jacobs Engineering Inc.

Acide Phosphorique, MAP et DAP produits avec succès

La compagnie est également heureuse d'annoncer que de l'acide phosphorique et des dérivées de fertilisant tel que du MAP (mono-ammonium phosphate) et du DAP (diammonium phosphate) ont été produits avec succès à partir du concentré de la Zone Paul. Aucune corrosivité n'a été décelée dans l'acide phosphorique produit titrant 28% P2O5 qui est la teneur standard utilisée pour la production de MAP et DAP. Les autres caractéristiques observées sont 1) un haut taux de filtration d'acide, 2) les réactifs contrôlant la génération de mousse ne sont pas nécessaires et 3) que la production de gypse n'est pas trop élevée.

Il est à noter que les caractéristiques des fertilisants fabriqués atteignent et dépassent même les spécifications généralement reconnues dans l'industrie, soit du DAP contenant 18% N et 46% P2O5 et du MAP avec 11% N et 52% P2O5 (voir tableau suivant). Le rapport complet de Jacobs Engineering Inc. sera disponible sur notre site à www.arianne-inc.com

Composition des fertilisants DAP MAP
Azote %N 19,3 11,4
Phosphore %P2O5 48,9 55,3
Humidité Broyé %H2O 1,9 1,2
Humidité Non-broyé %H2O 0,8 0,6
Dureté lbs. 7,9 9,1
Analyses de Jacobs

Localisation

Le projet du Lac à Paul est localisé dans une des régions les plus dynamiques de la province de Québec. Le Saguenay-Lac-St-Jean est bien connu pour ses industries de l'aluminium, du niobium, du bois de construction, pour la génomique et pour la production d'hydroélectricité.

L'accès au projet du Lac à Paul se fait par une route gravelée (Chemin des Passes) présentement utilisée pour le transport hors-norme du bois. Les ponts construits sur cette route peuvent supporter des charges de 165 tonnes et permettent aisément le passage de camions transportant le concentré phosphaté. La construction d'un pont ferroviaire est prévue à Dolbeau-Mistassini à environ 210 km du projet. Les coûts de transport par camion de la mine jusqu'au train à Dolbeau-Mistassini sont estimés par Met-Chem à 10,90$/tonne. L'accès au réseau ferroviaire à Dolbeau-Mistassini permettra la connexion au réseau nord-américain (CN) et aux installations du Port Saguenay (en eau profonde) qui sont accessibles toute l'année.

L'électricité est disponible à 35 km du projet, à la centrale hydroélectrique de Chute-des-Passes (RioTinto-Alcan) qui produit 750 MW. Le projet est aussi localisé à 60 km de la centrale hydroélectrique de Péribonka IV (Hydro-Québec) qui produit 405 MW. Ces deux options peuvent fournir le courant nécessaire pour l'usine de traitement.

Socio-économique

Avec sa population de près de 300 000 habitants, la région peut fournir une main-d'œuvre qualifiée pour la réalisation du Projet. Des discussions avec la Première Nation de Pessamit et les autorités locales de la MRC du Fjord sont actuellement en cours. La mine devrait créer autour de 340 emplois directs et 400 emplois indirects. Elle devrait générer des retombées économiques des plus significatives pour la région. L'étude d'impact environnemental et socio-économique est en cours.

Améliorations potentielles des paramètres économiques du projet

La compagnie croit que l'économique du projet peu encore être bonifiée grâce à l'investissement du gouvernement provincial dans les infrastructures dans le cadre du « Plan Nord ». La ligne électrique reliant le concentrateur à la centrale hydroélectrique de Chute des Passes est localisée dans le secteur touché par ce plan et pourrait être éligible à une aide financière. Au niveau municipal, la ville de Dolbeau-Mistassini a déjà fait réaliser une étude de préfaisabilité pour la construction d'un pont ferroviaire qui permettrait de traverser la rivière Mistassini. La participation du gouvernement dans ces infrastructures pourrait réduire de manière significative les coûts initiaux du projet du Lac à Paul.

L'étude a aussi mis en évidence que la rentabilité du projet pourrait être beaucoup plus importante dans le cas d'une augmentation de la production, ce qui est maintenant possible grâce à l'augmentation significative des ressources indiquées et mesurées. La compagnie a mandaté Met-Chem afin de compléter une première analyse économique traitant de ces options, au cours du premier trimestre 2012, avec pour objectif de définir quel serait le scénario de production le plus efficace. Les scénarios prévus pour l'analyse sont les suivants :

  • Production annuelle de 2,5 millions de tonnes de concentré de P2O5 (40 000 tonnes/jour de minerai traité);
  • Production annuelle de 3,0 millions de tonnes de concentré de P2O5 (50 000 tonnes/jour de minerai traité);
  • Récupération et vente d'un concentré de titane (ilménite).

Les résultats préliminaires indiquent que les paramètres économiques pourraient grandement être améliorés dans le cas d'une augmentation de la production. En effet, la VANE 8% avant-taxes pourrait atteindre 1 milliard $ avec une production journalière de 50 000 tonnes et une augmentation de 20% du capital initial. Dans ce cas, la durée de vie de la mine serait de 17 ans.

Une étude de faisabilité sera entreprise durant le deuxième trimestre de 2012 et sera basée sur les résultats de cette étude.

Sensibilité de la rentabilité du projet par rapport au prix du concentré, à l'investissement initial et aux coûts d'opération

L'étude de sensibilité économique du projet par rapport au prix du concentré, à l'investissement initial et aux coûts d'opération a été réalisée par Met-Chem en se basant sur les données avant taxes. Ces analyses indiquent que la VANE 8% est équilibrée à 135 $/tonne de concentré. Ce prix est 23% inférieur au prix moyen à long terme du concentré à 85 BPL estimé par CRU (175$/tonne en $ constants de 2011). À titre comparatif, le prix actuel du concentré titrant 85 BPL FOB « Russie » est de 223$/tonne.

Les analyses de sensibilité montrent aussi que pour chaque 1$/tonne de bénéfice supplémentaire, soit par une augmentation du prix de vente du concentré ou soit par une diminution des coûts de production, la VANE 8% avant-taxe augmente d'environ 17 millions $.

Les données techniques de ce communiqué de presse ont été révisées par Mary-Jean Buchanan, ing. (Met-Chem), Claude Duplessis, ing. (SGS Geostat) et Daniel Boulianne, géo. (Arianne) qui sont considérées comme personnes qualifiées relativement à la norme NI 43-101.

Ressources d'Arianne (www.arianne-inc.com), par l'intermédiaire de sa filiale à part entière Canada Phosphate (www.canadaphosphate.com), développe les dépôts de phosphore-titane du Lac à Paul qui produiront un concentré d'apatite de qualité supérieure titrant 39 % P2O5. Ressources d'Arianne explore également des propriétés à fort potentiel en or, argent et autres métaux au Canada et au Mexique. La Société possède 66 M d'actions en circulation.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS ET INFORMATIONS PROSPECTIVES

Ce communiqué de presse contient des " énoncés prospectifs " et des " informations prospectives " au sens donné par les réglementations de sécurité applicables au Canada et aux États-Unis (collectivement appelés " énoncés prospectifs "). Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse sont faits à la date de la publication de ce dernier. À l'exception de cas requis par les législations applicables, la Compagnie n'est soumise à aucune obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs comprennent, mais sans y être limités, les prévisions de la production anticipée, les effets anticipés des résultats de forage sur le Projet, le calendrier d'une étude de faisabilité ainsi que le calendrier et les attentes en termes de programmes futurs. Souvent, mais pas de façon systématique, les informations prospectives peuvent être identifiées par l'utilisation de termes ou expressions tels que " attend ", " est attendu ", " budget ", " prévoit ", " estime ", " anticipe ", " souhaite ", " pense " ou par la précision que certains événements ou certaines actions " peuvent ", " pourraient ", " seront " pris en charge, se produiront ou seront atteints.

MISE EN GARDE DESTINÉE AUX LECTEURS AMÉRICAINS

La SEC permet aux sociétés minières, dans leurs enregistrements auprès d'elle, de ne divulguer que les gisements minéraux qu'elles peuvent économiquement et légalement extraire ou produire. La société peut utiliser dans ce document certains termes comme " ressources minérales ", " ressources minérales indiquées " et " ressources présumées " qui sont reconnus et mandatés par les organismes de régulation canadiens de valeurs mobilières, mais non reconnus par la SEC.

Ce communiqué de presse pourrait utiliser le terme " ressources indiquées ". Les lecteurs américains sont prévenus que, bien que ce terme soit reconnu et requis par la réglementation canadienne, la SEC ne le reconnait pas. Les investisseurs américains sont avertis de ne pas présumer qu'une quelconque partie ou la totalité des gisements minéraux de cette catégorie seront converties en réserves minérales.

Ce communiqué de presse pourrait également utiliser le terme " ressources présumées ". Les lecteurs américains sont prévenus que, bien que ce terme soit reconnu et requis par la réglementation canadienne, la SEC ne le reconnait pas. Les " ressources présumées " présentent à la fois une grande incertitude quant à leur existence et à leur faisabilités légale et économique. Il est impossible de prétendre que les ressources minérales présumées, en tout ou en partie, passeront un jour à une catégorie supérieure. Selon les règlements canadiens, les estimations des ressources minérales présumées ne peuvent pas former la base d'études de préfaisabilité ou de faisabilité, sauf en de rares occasions.

Les investisseurs américains sont prévenus de ne pas prétendre que cette ressource présumée existe, en tout ou en partie, ou qu'elle est économiquement ou légalement exploitable.

Suivez Arianne sur:

Facebook: http://www.facebook.com/pages/Arianne-Resources-Inc/113071105425184

Twitter: http://twitter.com/arianne_dan

Youtube: http://www.youtube.com/user/ArianneResources

Flickr: http://www.flickr.com/photos/arianneresources

Ressources Investing News:http://resourceinvestingnews.com/?s=Arianne

La Bourse de croissance TSX ni son Fournisseur de Services Règlementaire (tel que défini dans les Règlements de la Bourse de croissance TSX) n'acceptent de responsabilité concernant la véracité ou l'exactitude de son contenu.

Renseignements