Ressources Dianor inc.
TSX CROISSANCE : DOR

Ressources Dianor inc.

23 avr. 2007 11h23 HE

Ressources Dianor Inc. : Un estimé préliminaire de 566 millions de tonnes de conglomérat de Leadbetter calculé et un autre gros diamant récupéré

VAL-D'OR, CANADA--(CCNMatthews - 23 avril 2007) - La diffusion du présent communiqué de presse aux Etats-Unis, notamment par l'intermédiaire d'agences de transmission aux Etats-Unis, est interdite.

Ressources Dianor Inc. (TSX CROISSANCE:DOR) est heureuse d'annoncer à ses investisseurs avoir reçu un estimé préliminaire du tonnage du Conglomérat Diamantifère de Leadbetter sur sa Propriété Diamantifère Leadbetter, située à 12km au nord-est de la ville de Wawa en Ontario. Un estimé géologique de 566 millions de tonnes a été calculé par un consultant indépendant pour les trois unités (S1C, S1CO, S1CV) formant le Conglomérat Diamantifère de Leadbetter. La Compagnie a aussi reçu une information de Kennecott Canada selon laquelle une seconde pierre d'envergure, un diamant de 1,015 carat, a été obtenue durant le tri diamantifère des concentrés découlant du traitement par DMS de l'échantillon MBP 101 aux installations de DMS de Thunder Bay en Ontario (communiqués de presse du 21 mars et du 18 avril 2007).

Le diamant de 1,01 carat montre des caractéristiques d'un octaèdre intact de couleur brun moyen. Il mesure 4,8mm dans son axe principal et fut récupéré du tamis 3,35mm. Une photo de ce diamant sera insérée sur le site Internet de Dianor au cours de la journée (www.dianor.com).

Un modèle tridimensionnel (3D) du Conglomérat Diamantifère de Leadbetter fut élaboré par Christion d'Amours, Géo., Président de Géopointcom, une firme de consultant basée à Val-d'Or, Québec et qui se spécialise dans la modélisation en 3D et le calcul de réserves minérales. Toute l'information géotechnique disponible en date du 31 décembre 2006 fut intégrée dans le modèle (3D) et l'estimé préliminaire de la ressource incluent les données de sondage des Phase I et II complétées sur la Propriété Diamantifère de Leadbetter depuis avril 2005. Les données des 122 sondages totalisants 36 226m, ont été utilisées dans l'élaboration du modèle 3D du Conglomérat de Leadbetter (voir tableau ci-dessous). Les journaux de sondages furent préparés par le personnel de Dianor et ses consultants sur le site du Projet Leadbetter et les mesures de gravité spécifique/densité ont été effectuées sur 850 carottes de calibre NQ aux laboratoires de SGS Lakefield et SRC en Ontario et en Saskatchewan.



------------------------------------------------------------------------
Epaisseur Nombre de Total des
Unité Densité Tonnage maximale de sondages mètres forés
lithologique (g/cm3) conglomérat recoupant (pour modèle 3D)
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
S1C 2.82 366,375,000 185.60 m 87
------------------------------------------------------------------------
S1CO 2.80 100,510,000 107.37 m 31
------------------------------------------------------------------------
S1CV 2.82 99,115,000 173.79 m 39
------------------------------------------------------------------------
TOTAL 566,000,000 122 36,226
------------------------------------------------------------------------


L'estimé de tonnage préliminaire ne constitue pas une ressource minérale, car il n'inclut pas suffisamment de données, notamment de résultats d'analyse diamantifère provenant des forages (échantillonnage de micro-diamant des carottes de sondage) pour calculer une ressource minérale sur le Conglomérat de Leadbetter. Plusieurs échantillons sont toujours encours de traitement dans des laboratoires commerciaux en utilisant la fusion caustique, l'usinage par attrition et la séparation en milieu dense (DMS) pour en extraire le contenu diamantifère. Le modèle géologique continuera d'intégrer ces données à mesure qu'elles seront rendues disponibles. En se basant sur les résultats des travaux d'exploration effectués sur la Propriété Diamantifère Leadbetter, les unités de conglomérat se poursuivent en profondeur et vers le nord tandis que les portions est et nord-est sont coupées par une faille. Le prolongement des conglomérats au-delà de cette faille est exploré sur la propriété Mori/Metalex/Dianor à quelques 2,5km vers le NE.

La description des sondages et la cartographie des affleurements ont permis de regrouper les roches formant le Conglomérat de Leadbetter en trois unités distinctes(i) :

1. L'unité S1C est un conglomérat polymictique, faiblement granoclassé ne montrant aucune stratification est considérée comme l'unité type de " Conglomérat de Leadbetter ". Elle se retrouve intercalée entre le S1CV plus ancien et le S1CO plus récent.

2. Le S1CV est aussi un conglomérat polymictique montrant des caractéristiques sédimentaires telles le granoclassement et se retrouve, localement, interlitée avec des volcanites mafiques. Les portions clastiques des unités S1C et S1CV sont similaires.

3. L'unité S1CO, la plus jeune des trois, montre un pourcentage plus élevé de blocs et graviers rhyolitiques de formes angulaire à arrondie qui le distingue des unités plus âgées de S1CV et S1C.

(i)Les descriptions détaillées des lithologies seront disponibles bientôt dans un rapport technique 43-101.

A date, 66 mini-vracs de conglomérat, chacun faisant entre 5 et 6 tonnes, prélevés en divers endroits sur les différentes unités des 1, 7km d'affleurements irréguliers de conglomérats diamantifères, ont produit une teneur de 25,71 carats par cent tonnes (cpht) (voir le site Internet de Dianor pour annonce en janvier 2007).

La récente découverte de diamants de plus d'un carat (communiqués de presse du 18 avril et 23 avril 2007) est d'une grande importance puisque la pierre de 1,01 carat provenait de l'échantillon MBP 101 qui a aussi produit un octaèdre de 0,667 carat et qui fut prélevé sur l'unité S1CV. La plus grosse pierre obtenue à date, le diamant de 1,52 carat provenait de l'échantillon MBP 136 prélevé sur l'unité S1C. De plus, des diamants de 0,614 et de 0,576 obtenus des échantillons MBP 192 et MBP 184 respectivement, provenaient tous deux, de l'unité S1CO. Ces résultats préliminaires semblent démontrer que l'on retrouve de gros diamants dans les trois unités.

Cet estimé préliminaire du tonnage et le modèle géologique vont aider la Compagnie à atteindre son objectif qui est d'accumuler un lot suffisant de diamants, entre 2 000 et 3 000 carats, pour en faire l'évaluation. Ce n'est qu'une fois la valeur par carat établi que le potentiel économique de l'ensemble des conglomérats diamantifères ou de portions de ceux-ci pourra être déterminé. La Compagnie est toujours en attente des résultats des quatre échantillons de surface 60 tonnes (communiqués de presse du 18 janvier et du 21 mars 2007). Les résultats de ces échantillons permettront de mieux cibler l'emplacement où un échantillon de 10 000 tonnes devra être prélevé.

La grosseur des échantillons prélevés à ce jour pour en doser le contenu diamantifère, incluant des carottes de forage fendues, des échantillons 6 tonnes, des échantillons 60 tonnes et même les échantillons 1 000 tonnes demeure inadéquate pour déterminer la teneur diamantifère d'un conglomérat de cette ampleur. L'estimé de tonnage de 566 000 000 tonnes démontre, sans équivoque la nécessité de prélever un échantillon en vrac de l'ordre de 10 000+ tonnes de la propriété.

Ressources Dianor inc., compagnie d'exploration innovatrice, concentre ses activités sur l'exploration diamantifère. Le projet diamantifère Leadbetter, situé à 12 kilomètres au nord-est de Wawa dans le nord de l'Ontario, est le projet le plus avancé de la compagnie. La compagnie a conclu, avec d'autres compagnies d'exploration au Québec et en Ontario, des ententes d'option (joint venture) pour la recherche diamantifère.

Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ni une sollicitation d'une offre d'achat de quelque titre aux Etats-Unis. Les titres n'ont pas été ni ne seront inscrits en vertu de la loi des Etats-Unis intitulée Securities Act of 1933, dans sa version modifiée (la " Loi de 1933 ") ou de la législation en valeurs mobilières de quelque état des Etats-Unis, et ils ne peuvent être offerts ni vendus aux Etats-Unis ou à des personnes des Etats-Unis que s'ils sont inscrits en vertu de la Loi de 1933 ou de la législation en valeurs mobilières applicable d'un état des Etats-Unis ou dans le cadre d'une opération aux termes d'une dispense de cette exigence d'inscription.

La Bourse de croissance TSX n'assume aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué de presse.

Renseignements