Ressources Minières Pro-Or Inc.
TSX CROISSANCE : POI

Ressources Minières Pro-Or Inc.

11 août 2009 14h21 HE

Ressources Minières Pro-Or Inc./Ménarik 2008 : Sommaire des travaux et résultats

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 11 août 2009) - Ressources Minières Pro-Or Inc ("Pro-Or") (TSX CROISSANCE:POI) présente les résultats des travaux de prospection et de 20 sondages effectués sur la propriété Ménarik par une équipe dirigée par le géologue Yvan Bussières, en 2008. Les sondages ont totalisé 6 069 mètres, ils ont visé des cibles situées autant à l'intérieur qu'à l'extérieur du complexe ultramafique. Les forages dans l'ultramafite ont ciblé des indices de chromite loin des ressources déjà identifiées ainsi que des indices de nickel et de palladium partiellement explorées précédemment par forage. Ceux à l'extérieur du complexe ont visé des cibles potentielles d'or et de métaux communs qui n'avaient pas encore fait l'objet de sondages.

Le forage MK-08-05 dans le voisinage de l'indice Cr-11 a fourni les résultats les plus intéressants pour la chromite : il a intercepté une zone chromifère de 14.8% Cr2O3 sur 28.2 mètres, dont une riche section de 7,1 mètres titrant 35.1% Cr2O3 avec un excellent ratio chrome/fer de 1,93. L'orientation et la continuité potentielle de cette zone ne sont pas encore bien connues et elle devra donc faire l'objet de sondages supplémentaires.

Le forage MK-08-02 vers l'indice Cr-6 a aussi rencontré des sections chromifères encourageantes: Il a intercepté deux larges zones, la première portant 4,1% Cr2O3 sur 25,8 mètres et la seconde 4,9% Cr2O3 sur 23,3 m. La similarité de ces deux sections porte le géologue à soupçonner le doublement de la même zone par un pli ou une faille. En tenant compte des sections rencontrées dans trois sondages voisins de 2007, soit 10,6% Cr2O33 sur 16,5 m, 15,4% Cr2O3 sur 14,3 m et 7,6% Cr2O3 sur 7,3 m, M. Bussières est confiant que des forages ultérieurs pourront permettre d'y définir des ressources.

Les ressources de chrome sur la propriété ont été ré-évaluées en 2008 par M. Bussières à la lumière de toutes les données à jour selon les normes 43-101: les ressources mesurées sont maintenant évaluées à 4,1 millions de tonnes métriques titrant 7,9% Cr2O3 et les ressources indiquées à 2,1 millions de tonnes à 7,2% Cr2O3. Parmi les autres résultats d'importance sur le prolongement potentiel des ressources de chrome en profondeur, on a observé dans un forage de 2008 une autre zone de 6,8 m portant 9.21% Cr2O3 à la profondeur verticale de 440 m, soit bien au-delà de la profondeur à laquelle des ressources ont été évaluées.

Cinq forages ont été dirigés vers une cible électro-magnétique qui avait été détectée dans l'ultramafite par le levé aérien commandité par Pro-Or en 1996. En 2007, trois premiers forages y avaient rencontré des sections intéressantes minéralisées en nickel et cuivre. Les forages de 2008 et un levé EM en forage ont confirmé la continuité de cette minéralisation. Les principales sections minéralisées observées dans ces forages sont les suivantes :



- MK-07-76 0.7% Ni et 0.4% Cu sur 0.35 m de 106.7 à 107.05 m
1.0% Ni et 0.4% Cu sur 2.7 m de 125.7 à 128.4 m
- MK-07-77 2.15% Ni et 0.66% Cu sur 0.55 m de 132.8 à 133.35 m
1.2% Cu sur 1.3 m de 140.7 à 142.0 m
- MK-07-78 0.8% Ni et 0.6% Cu sur 1.55 m de 191.35 à 192.9 m
- MK-08-06 1.9% Ni et 0.4% Cu sur 4.5 m. de 145,1 à 149,6 m
- MK-08-07 1.1% Ni et 0.3% Cu sur 3.8 m. de 80,7 à 84,5 m
- MK-08-08 0.6% Ni sur 4.7 m de 75,0 à 79,7 m
- MK-08-09 1.6% Ni sur 0.2 m. de 139,6 à 139,8 m
- MK-08-10 0.5% Ni et 0.3% Cu sur 1.8 m. de 348,5 à 350,3 m et
1,5 % Ni sur 1,0 m de 397,3 à 398,3 m


Un levé EM en sondage est prévu dans ce secteur en 2009 pour optimiser la prochaine campagne de sondages. On envisage aussi l'exécution durant l'hiver d'un levé EM en surface à forte pénétration verticale pour détecter les concentrations de Ni-Cu près de la base du complexe.

Quatre nouveaux sondages ont aussi été dirigés vers l'indice de nickel-cuivre désigné Ni97 situé dans une masse ultramafite secondaire à l'ouest du complexe principal. Malheureusement, un incendie du camp des foreurs, en fin de campagne, a détruit une partie importante de ces carottes et les échantillons qui y avaient été prélevés.

Le sondage MK-07-96 a été prolongé en 2008 pour passer environ 50 mètres sous la section minéralisée de 3,2 mètres titrant en moyenne 11,9 g/t de palladium et 0,9% Ni recoupée par le forage MK-07-69. Le prolongement du sondage MK-07-96 a rencontré une section de 0,9 m titrant 1,2% Ni et 2,4 g/t Pd. On prévoit poursuivre l'exploration de cette minéralisation en même temps que celle de nombreuses autres sections de Ni-Cu observées dans d'autres sondages du secteur.

Trois sondages ont été dirigés vers deux zones conductrices repérées sous le lac Ménarik par le levé aérien de 1996 près de la limite sud du complexe ultramafique. Des zones de rhyolite ont été interceptées sur plus de 10 mètres sous chacune de ces cibles et elles montraient des concentrations anomales en zinc et cuivre. De plus, l'une de ces zones contenait une veine de quartz de 5,3 m dont 2,4 m ont titré 1,9 g/t d'or. La prospection de la rive sud du lac Ménarik est prévue en août 2009 à la recherche de ces unités à potentiel d'or et de métaux communs.

Les cinq derniers sondages de 2008 visaient quatre indices de surface d'or, cuivre, zinc et argent découverts par la prospection de 2006 et 2008. L'un de ces forages n'a pu rejoindre la cible (Ag) à cause de l'incendie et la carotte d'un autre a été brûlée. Par ailleurs, aucun des autres forages n'a recoupé des zones de minéralisation similaires à celles observées en surface. Un levé de polarisation provoqué couvrant 30 km de lignes doit être réalisé en août 2009 dans ce secteur pour détecter les zones de minéralisation et leur orientation avant d'y implanter d'autres forages.

Les nombreuses sections minéralisées observées dans l'ensemble des forages dans le complexe ultramafique de Ménarik démontrent un potentiel très favorable de découverte de dépôts d'intérêt économique de Ni-Cu et de Cr, peut-être aussi pour Pd et autres platinoïdes. Les nombreux autres indices d'or et de métaux communs observés en périphérie du complexe suggèrent aussi un potentiel favorable pour ces métaux, même si les forages n'ont pas encore démontré de continuité de ces minéralisations, contrairement à celles de Cr et celles de Ni-Cu.

Tous les échantillons ont été analysés par le laboratoire ALS-Chemex. Ils ont d'abord été soumis à une analyse géochimique multi-éléments où l'extraction primaire était faite à l'aide de 4 acides forts et le dosage par spectrométrie d'émission. Les échantillons à teneurs de Ni et Cu plus élevées ont ensuite été soumis à une analyse quantitative similaire à la précédente mais axée sur la précision des plus fortes teneurs; en 2008, l'extraction de ces éléments était réalisée par une fusion au peroxyde de sodium plutôt qu'avec les 4 acides. Pour les échantillons à teneurs élevées en chrome, les échantillons étaient soumis à une fusion complète au peroxyde puis dosés par spectrométrie. Les analyses de Pd, Pt et Au ont été réalisées par fusion-coupellation d'aliquots de 30 grammes suivies d'un dosage par spectrométrie d'émission.

Ce communiqué de presse a été préparé par la direction en collaboration avec M. Yvan Bussières, ingénieur-géologue, personne qualifiée selon 43-101, qui en a autorisé la diffusion.

Ni la Bourse de croissance TSX ni le Fournisseur des services de Régulation (tel que défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'acceptent aucune responsabilité pour la véracité et l'exactitude de ce communiqué.

Renseignements