Ressources minières Radisson inc.
TSX CROISSANCE : RDS

Ressources minières Radisson inc.

10 nov. 2010 08h00 HE

Ressources minières Radisson annonce un accord de coentreprise pour sa propriété Massicotte (Detour East)

ROUYN-NORANDA, QUEBEC--(Marketwire - 10 nov. 2010) - Ressources minières Radisson inc. (Radisson ou la Société) (TSX CROISSANCE:RDS) est heureuse d'annoncer que la Société a conclu une entente d'option et un accord de coentreprise (JV) avec Balmoral Resources Ltd (TSXV : BAR.H) pour la propriété Massicotte de Radisson, aussi connu sous le nom de propriété Detour East.

La propriété Massicotte de Radisson couvre une superficie totale de 22 170,25 hectares à l'intérieur de la prolifique Ceinture de roches vertes de l'Abitibi, dans le Nord-Ouest québécois. Les 557 claims la constituant sont situés à 12 km à l'est du gisement aurifère de plusieurs millions d'onces de Detour Lake, propriété de Detour Gold Corporation. À la suite de la révision des ressources estimées par SGS Geostat Ltd, Detour Gold Corporation a annoncé le 25 mai 2010 des ressources mesurées, indiquées et inférées de plus de 21 millions d'onces d'or pour Detour Lake en utilisant une teneur de coupure de 0.5 g/t. La zone de déformation aurifère régionale Detour – Sunday Lake – Massicotte traverse la propriété de la mine Detour Lake et se poursuit sur la propriété Massicotte. Les travaux antérieurs d'exploration et les forages sur la propriété Massicotte ont permis d'identifier les indices aurifères Lynx, Rambo et Lap 3, avec des valeurs obtenues en forage respectivement de 7,8 g/t Au sur 7,2 m, de 6,3 g/t Au sur 2,7 m et de 24,1 g/t Au sur 2,4 m.

L'entente d'option prévoit l'octroi de deux options par Radisson à Balmoral. Dans le cadre de la première option, Balmoral peut acquérir un intérêt indivis de 51 % de la propriété (i) en dépensant 325 000 $ sur la propriété au cours de la première année, puis 1 475 000 $ supplémentaires au cours des deux années suivantes, soit 1 800 000 $ au total, (ii) en versant à Radisson la somme de 50 000 $ dans les 10 jours suivant l'approbation de la Bourse (actuellement reçu), 50 000 $ avant le premier anniversaire de l'approbation de la Bourse et 50 000 $ avant le second anniversaire de l'approbation de la Bourse et (iii) en émettant à Radisson 50 000 actions ordinaires de Balmoral dans les 10 jours suivant l'approbation de la Bourse et 50 000 actions ordinaires avant le premier anniversaire de l'approbation de la Bourse.

La seconde option permet à Balmoral d'acquérir un intérêt supplémentaire de 9 % dans la propriété, à la condition d'avoir complété la première option. Balmoral disposera alors d'une période 90 jours pour choisir d'exercer la seconde option qui l'oblige à produire au cours des deux années suivantes (l'échéance de la seconde option) un rapport conforme à la norme 43-101 indiquant des ressources mesurées et indiquées d'au moins 500 000 onces d'or ou à effectuer des dépenses supplémentaires sur la propriété d'au moins 1 500 000 $ avant l'échéance de la seconde option.

L'accord de coentreprise sera constitué conformément aux normes de l'industrie. Balmoral en sera l'entrepreneur, que ce dernier exerce seulement la première option (advenant que Balmoral choisisse de ne pas exercer la seconde option) ou que Balmoral exerce la seconde option. Tout participant du JV dont la participation devient inférieure à 10 % verra sa participation automatiquement réduite à une redevance sur les revenus nets de fonderie de 2 %.

À propos de Ressources minières Radisson : Radisson est une société d'exploration minière basée au Québec ayant des intérêts dans sept propriétés dans le Nord-Ouest québécois et dans une propriété dans le Nord-Ouest ontarien. Le principal actif de Radisson, les propriétés O'Brien et Kewagama, couvre 617,48 ha dans la partie ouest du canton de Cadillac (Québec), au cœur de la Ceinture aurifère de l'Abitibi. Ces propriétés comprennent l'ancienne mine O'Brien, reconnue pour ses teneurs élevées en or et considérée comme le principal producteur d'or dans le camp minier de Cadillac lorsqu'elle était en activité, soit du début des années trente jusqu'au milieu des années cinquante. Radisson se concentre actuellement sur la zone 36 Est, une nouvelle zone située à 2500 pieds à l'est de l'ancienne mine O'Brien dont les teneurs élevées en or sont comparables à celles de l'ancienne mine. En 2008, la Société a complété avec succès une campagne de forages sur les propriétés avoisinantes O'Brien et Kewagama. Le deuxième projet aurifère en importance de Radisson est la propriété Massicotte décrite au début de ce communiqué de presse.

À ce jour, plus de 45 millions d'onces d'or (production passée et réserves actuelles) ont été identifiées à l'intérieur du secteur Bousquet-Cadillac, soit dans le même secteur du Nord-Ouest québécois que celui de la propriété O'Brien-Kewagama de Radisson. Plusieurs sociétés minières produisent de l'or ou ont établi des réserves aurifères dans le camp minier de Cadillac, incluant Mines Agnico-Eagle ltée, la Corporation minière Alexis, Mines Aurizon ltée, l'Entreprise minière Globex inc., Iamgold Corporation et la Corporation minière Osisko.

Initialement, le gisement de Radisson a été exploité comme un gisement aurifère à très forte teneur sur de faibles épaisseurs. Toutefois, la direction de Radisson est maintenant convaincue du fort potentiel de la propriété O'Brien-Kewagama pour des gisements à plus faible teneur et à large volume dont le minerai serait plus compatible avec les technologies minières actuelles, permettant ainsi d'accroître significativement le nombre d'onces d'or par rapport à celui admis jusqu'ici.

Radisson n'est impliqué dans aucun litige et n'a aucune dette.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'acceptent aucune responsabilité concernant l'authenticité ou l'exactitude des informations contenues dans ce communiqué de presse.

Renseignements