Ressources Robex inc.
TSX CROISSANCE : RBX
FRANKFURT : RB4

Ressources Robex inc.

11 sept. 2013 10h19 HE

Ressources Robex inc./Nampala : Les travaux de construction entrent en phase finale

QUÉBEC, QUÉBEC--(Marketwired - 11 sept. 2013) - Ressources Robex inc. (« Robex » ou la « société ») (TSX CROISSANCE:RBX)(FRANCFORT:RB4) est fière d'annoncer que la construction de l'usine de NAMPALA entre dans sa phase finale. Le démarrage de l'usine, d'une capacité de 2,500 t/jr, est prévu pour le premier trimestre de 2014. Le projet initial de démarrer à 1,500 t/jr avec un investissement de $ 13 millions a été modifié pour accommoder une production accrue à 2,500 t/jr avec un investissement de $ 18 millions afin d'assurer la capacité d'autofinancement après cette première phase.

Afin d'assurer la trésorerie temporaire de la construction du projet, la famille Cohen a fait un prêt de $ 2.5 Millions à Robex en attente du démarrage de cette première phase avec un taux de 8% remboursable dans la première année de production. Robex examine présentement la possibilité d'un financement complémentaire par débenture et/ou équité pour satisfaire ses besoins en vue de compléter le projet et assurer un fonds de roulement adéquat.

Un projet industriel en excellente voie

La construction de l'usine avance très bien et l'équipe de Nampala est très optimiste sur une mise en production pour le premier trimestre 2014.

- L'ingénierie du projet est terminée. Le plan minier en vue d'optimiser l'extraction de la fosse à ciel ouvert sera complété pour le 20 Septembre 2013.

- Travaux de terre : Le parc à résidus est terminé et peut absorber un an d'exploitation. Avec le plan minier complet, Robex pourra alors créer un inventaire de 90 jours de minerais pour le démarrage de l'usine.

- Mise à part la « Gold Room » qui doit être installée, les travaux de génie civil sont presque terminés ;

- Les achats d'équipements relatifs à l'usine sont pratiquement complets ;

- L'essentiel du travail restant à faire pour la production d'or est le montage de l'usine commencé avec l'arrivée des équipements ;

- L'administration s'est mise en place et l'informatisation de la gestion de la production et de la comptabilité est en phase de démarrage, avec une reprise intégrale des historiques ;

- La plus importante part des achats restants est liée à la partie électrique, qui est dépendante de tout le reste. Les spécifications finales en ont été terminées fin juillet.

Investir plus pour gagner plus

Une raison importante de l'augmentation du budget est que Robex a investi plus dès maintenant afin de préparer une capacité de production supérieure aux premières estimations dans un calendrier accéléré. Il s'agit donc d'investir plus pour gagner plus, plus vite, et dépenser moins ultérieurement…

Ceci entraîne une augmentation limitée du budget de 2 millions $ par rapport à la prévision de 16 millions $ annoncée lors de l'assemblée annuelle des actionnaires du 18 juin.

La décision de Robex de passer d'une production de 1,500 t/jr à 2,500 t/jr, afin de mettre la société dans une situation de cashflow (marge brute d'autofinancement) positive dès le début des activités de production, a exigé donc des investissements supérieurs dans certaines parties de la construction.

Des choix industriels accélérant le projet initial ont donc été faits, et par exemple :

Un débourbeur plus gros qui ne sera pas à remplacer rapidement…

- La société a fait le choix de s'équiper d'un débourbeur capable d'absorber dès le démarrage un potentiel de 4,000 t/j de minerais. Cette décision a certes amené un investissement supplémentaire, mais cela évitera d'en acheter un autre en 2014, ce qui aurait provoqué un surcoût et un arrêt de la production l'an prochain ;

Des fondations de cuves permettant d'éviter une lourde perte de chiffre d'affaires ultérieure …

- Robex aurait dû, arrêter l'usine environ huit semaines en 2014 afin de construire les deux cuves de traitement au cyanure additionnelles pour passer à 4,000 t/j à la phase suivante. Robex a anticipé cet investissement en faisant dès maintenant les fondations des quatre cuves, représentant 30% de l'investissement des phases suivantes. En faisant cet investissement supplémentaire de 600 000 $ dès maintenant, Robex évitera ultérieurement une perte de chiffre d'affaires de l'ordre de $ 8 à 13 millions .

Une gold room plus performante…

- La « gold room » comprend un procédé de récupération nouveau constitué de cuves intégrées. Une cuve ayant une capacité équivalente de traitement de minerai de 2000 t/j, Robex a dû en prendre deux portant la capacité de la gold room à 4000 t/j théoriques ;

Ainsi, la vision sur les évolutions de 2014 et les arbitrages financiers ont amené Robex à se doter dès le démarrage d'une usine dont :

- L'alimentation de l'usine en minerais est d'ores et déjà dimensionnée pour absorber 4,000 t/j ;

- L'élution au cyanure est dimensionnée pour 2 500 t/j, mais le passage à 4 000 t/j est anticipé de plus de 30%, pour un coût attendu inférieur à 1 million $ ;

- La gold room peut d'ores et déjà traiter l'equivalent en minerai de 4000 t/j.

La période de la guerre au Mali qui est désormais du passé, après des élections démocratiques et pacifiques saluées par le monde entier, a donc été mise à profit par Robex pour améliorer le cadencement et les choix d'investissements afin de les rendre plus cohérents.

La fin de la guerre a permis, à ROBEX de s'engager sur des perspectives plus ambitieuses.

Monsieur Georges Cohen, président et chef de la direction de Robex, déclare : « 15 mois et 18 millions $ de CAPEX auront été nécessaires pour se doter d'une usine capable de produire environ 15 à 16, 000 Oz/an(1). Avec un investissement additionnel de 1 millions $, la capacité de l'usine devrait être portée à près de 26, 000 Oz/an, quelques mois après le démarrage. Même si le budget a augmenté par rapport au projet de départ, obtenir avec un CAPEX de moins de 20 millions $ une capacité de production de 26, 000 Oz/an reste conforme à notre objectif de maitrise des coûts et de performance. Nous croyons très fortement dans ce projet et nous sommes toujours aussi enthousiastes »

Le présent communiqué comporte des énoncés pouvant être considérés comme des « renseignements prévisionnels » ou des « énoncés prospectifs » en termes de droit des sûretés. Ces renseignements prévisionnels sous-tendent des incertitudes et des risques, dont certains échappent au contrôle de Robex. Les réalisations et les résultats finaux peuvent différer considérablement des prévisions formulées implicitement ou explicitement. Ces écarts peuvent être attribuables à de nombreux facteurs, notamment à l'instabilité du prix des métaux sur le marché, aux conséquences de la fluctuation du taux de change et des taux d'intérêt, à une évaluation inexacte des ressources, aux risques en matière d'environnement (durcissement de la réglementation), à des situations géologiques imprévues, à des conditions d'exploitation défavorables, aux risques politiques inhérents à l'exploitation minière dans les pays en développement, à un changement de politiques gouvernementales ou de règlements (lois et politiques), à une incapacité d'obtenir les permis et les approbations nécessaires auprès des organismes gouvernementaux ou à tout autre risque lié à l'exploitation et au développement miniers. Rien ne garantit que les circonstances prévues dans ces énoncés prospectifs surviendront, voire qu'elles profiteront à Robex le cas échéant. Les renseignements prévisionnels sont fondés sur les estimations et les opinions de l'équipe de direction de Robex au moment de leur publication. Robex ne s'engage aucunement à rendre publics des mises à jour ou des changements concernant ces énoncés prospectifs à la lumière de nouveaux renseignements ou événements, ou pour tout autre motif, sauf si les lois en matière de valeurs mobilières l'exigent.

La Bourse de croissance TSX ou le fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assume aucune responsabilité quant à l'authenticité ou à la précision de ce communiqué.

(1) Oz/an : once par an

Renseignements

  • Augustin Rousselet
    Chef de la direction financière par intérim
    (418) 527-5023
    info@robexgold.com