Groupe Ciment St-Laurent Inc.
TSX : ST.A

Groupe Ciment St-Laurent Inc.

01 mai 2007 08h00 HE

Résultats du premier trimestre de Groupe Ciment St-Laurent

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 1 mai 2007) - Groupe Ciment St-Laurent inc. (TSX:ST.A)

Analyse des résultats du premier trimestre

Groupe Ciment St-Laurent inc. (la "Société") a réalisé des ventes de 151,8 millions de dollars au premier trimestre terminé le 31 mars 2007, comparativement à 178,1 millions de dollars au même trimestre de l'an dernier, soit un repli de 14,8 %. Cette diminution s'explique par la baisse des volumes de ventes de matériaux de construction et des produits tirés des services de construction, du fait des conditions météorologiques défavorables sur nos marchés par rapport au premier trimestre de 2006. La baisse des volumes de ventes a été partiellement compensée par l'augmentation des prix de vente des matériaux de construction sur nos marchés canadiens et par l'incidence positive du taux de change sur la conversion en dollars canadiens, aux fins de rapport, des ventes réalisées aux Etats-Unis, qui s'est chiffrée à environ 0,6 million de dollars.

Les volumes de ventes de matériaux cimentiers ont diminué d'environ 20 % par rapport au premier trimestre de l'an dernier, alors que les volumes de ventes d'agrégats et de béton ont fléchi respectivement de 9 % et 11 % par rapport à la même période de 2006. Il convient de noter que les volumes de ventes réalisés au premier trimestre de 2006 étaient plus élevés que d'habitude (d'après les moyennes historiques du premier trimestre), la saison de la construction ayant connu un démarrage exceptionnellement précoce en raison des conditions météorologiques favorables l'an dernier.

La marge bénéficiaire brute du premier trimestre a diminué de 17,1 millions de dollars par rapport à la même période de 2006 pour s'établir à 7,9 millions de dollars. Cette baisse est attribuable aux ventes moindres de matériaux de construction, aux coûts nettement plus élevés du ciment importé aux Etats-Unis, et à l'accroissement des coûts d'énergie, de distribution et d'entretien, qui ont été partiellement compensés par la hausse des prix de vente sur les marchés canadiens ainsi que par les crédits d'impôt pour la recherche et le développement comptabilisés au cours de la période. Les augmentations de prix sur les marchés des Etats-Unis, prévues à l'origine pour le 1er janvier 2007, ont été repoussées au 1er avril 2007 en raison des conditions du marché.

Les frais de vente et d'administration ont atteint 22,4 millions de dollars au premier trimestre, comparativement à 23,8 millions de dollars au même trimestre de l'an dernier. Cette diminution s'explique principalement par les indemnités de départ incluses dans le montant de 2006 ainsi que par la baisse des coûts des prestations de retraite au premier trimestre par rapport à la même période de l'an dernier. L'amortissement a légèrement diminué de 0,2 million de dollars par rapport au premier trimestre de 2006.

Par conséquent, la perte d'exploitation s'est établie à 27,6 millions de dollars, comparativement à 12,1 millions de dollars au premier trimestre de 2006.

Les autres charges ont augmenté de 1,2 million de dollars par rapport au premier trimestre de 2006. Le montant de 2006 tenait compte de l'annulation de certaines sommes que la Société ne jugeait plus exigibles.

Les frais financiers du premier trimestre ont atteint 3,9 millions de dollars, comparativement à 3,3 millions de dollars pour le premier trimestre de 2006. Cette augmentation est principalement attribuable aux taux d'intérêt plus élevés qui ont été légèrement compensés par une réduction de 0,5 million de dollars résultant de l'adoption, en 2007, de nouveaux standards comptables relatifs aux instruments financiers, ainsi qu'à une légère perte de change constatée au cours de la période alors qu'un gain de change avait été réalisé au même trimestre de l'an dernier.

La perte nette du trimestre était de 19,5 millions de dollars (soit une perte de base par action de 0,46 $) comparativement à une perte nette de 9,3 millions de dollars (soit une perte de base par action de 0,22 $) au premier trimestre de 2006. La Société subit habituellement une perte nette au premier trimestre de chaque exercice en raison de la nature saisonnière du secteur de la construction sur ses marchés.

AUTRES ELEMENTS SPECIFIES

Au quatrième trimestre de 2006, la Société a comptabilisé une charge inhabituelle de 13,8 millions de dollars (9,3 millions de dollars après impôts ou un bénéfice de base par action de 0,22 $), soit le montant estimatif accordé par la Cour d'appel du Québec aux demandeurs ayant intenté un recours collectif contre la Société. La Société a demandé l'autorisation d'en appeler du jugement auprès de la Cour suprême du Canada et, en date du 1er mai 2007, n'avait pas payé le montant en question. Au premier trimestre de 2007, la Société a comptabilisé une charge inhabituelle supplémentaire de 0,3 million de dollars (0,2 million de dollars après impôts) au titre des intérêts courus durant le trimestre relativement au jugement rendu en octobre 2006, ainsi que des frais juridiques supplémentaires occasionnés par ce litige.

MESURES NON CONFORMES AUX PCGR

Le terme "bénéfice avant autres éléments spécifiés" n'a pas de sens normalisé prescrit par les principes comptables généralement reconnus du Canada et il est donc peu probable qu'il soit comparé à des mesures du même type présentées par d'autres sociétés. La Société présente le bénéfice avant autres éléments spécifiés afin de mesurer le rendement de ses activités courantes en excluant les effets des éléments inhabituels ou l'incidence des modifications fiscales. Les autres éléments spécifiés sont exclus parce qu'ils affectent la comparabilité des résultats financiers d'une période à l'autre et pourraient fausser l'analyse des tendances du rendement des activités.

RESULTATS PAR SECTEUR

La Division de l'Ontario a réalisé des ventes de 83,5 millions de dollars au premier trimestre, comparativement à 90,0 millions de dollars pour la même période de l'an dernier. Cette diminution s'explique principalement par la baisse des volumes de ventes attribuable aux mauvaises conditions météorologiques. Les volumes de ventes de matériaux cimentiers ont reculé de 10 % par rapport au premier trimestre de 2006, alors que les volumes de ventes d'agrégats et de béton ont fléchi respectivement de 4 % et 3 %. Les conditions météorologiques défavorables ont également nui aux produits tirés des services de construction du trimestre, qui ont diminué de 14 % par rapport à la même période de l'an dernier. Par conséquent, la perte d'exploitation du premier trimestre était de 14,1 millions de dollars, comparativement à une perte d'exploitation de 12,3 millions de dollars au premier trimestre de 2006.

Les ventes de la Division du Québec et Atlantique ont diminué de 6,5 millions de dollars pour se fixer à 26,1 millions de dollars au premier trimestre en raison du repli des volumes de ventes. Les volumes de ventes de matériaux cimentiers ont chuté de 22 % par rapport au premier trimestre de 2006, alors que les volumes de ventes d'agrégats et de béton ont plongé respectivement de 30 % et 28 %. Cette diminution est principalement attribuable aux conditions météorologiques qui ont marqué la période, alors que la saison de la construction avait connu un démarrage exceptionnellement fort en 2006. Par conséquent, la perte d'exploitation s'est chiffrée à 6,6 millions de dollars, alors qu'elle avait été de 5,7 millions de dollars au même trimestre de l'an dernier.

La Division des Etats-Unis a réalisé des ventes de 42,2 millions de dollars au premier trimestre, comparativement à 55,5 millions de dollars au même trimestre de l'an dernier. Les volumes de ventes de matériaux cimentiers ont diminué de 23 % à cause des conditions météorologiques et d'une demande de matériaux de construction plus faible que celle du premier trimestre de 2006. La perte d'exploitation du trimestre a atteint 6,9 millions de dollars, alors qu'un bénéfice d'exploitation de 5,9 millions de dollars avait été dégagé pour la même période de l'an dernier. Le creusement de la perte d'exploitation est dû aux coûts nettement plus élevés du ciment importé ainsi qu'à l'accroissement des coûts d'énergie, de distribution et d'entretien par rapport au même trimestre de l'an dernier. Les augmentations de prix sur les marchés des Etats-Unis, prévues à l'origine pour le 1er janvier 2007, ont été repoussées au 1er avril 2007 en raison des conditions du marché.

LIQUIDITES ET FONDS PROPRES

Les fonds provenant de l'exploitation (que la Société définit comme les rentrées nettes de fonds liées aux activités d'exploitation avant les variations des éléments hors caisse du fonds de roulement) ont diminué de 13,7 millions de dollars par rapport à l'an dernier, ce qui cadre avec l'accroissement de la perte nette. Les variations des éléments hors caisse du fonds de roulement ont augmenté de 53,7 millions de dollars, comparativement à une hausse de 94,9 millions de dollars pour la même période de l'an dernier. Les sorties nettes de fonds liées aux activités d'exploitation ont atteint 63,0 millions de dollars, comparativement à 90,5 millions de dollars pour la même période de l'an dernier. Cette amélioration s'explique avant tout par la réduction des débiteurs et l'augmentation des soldes des créditeurs, qui ont été compensées par une hausse des soldes des stocks. En raison du caractère saisonnier de nos activités, les besoins en fonds de roulement varient tout au long de l'exercice. Par conséquent, il est habituellement plus informatif de comparer les états des flux de trésorerie et les postes du bilan comme les débiteurs, les stocks ainsi que les créditeurs et charges à payer avec ceux du trimestre correspondant de l'exercice précédent qu'avec ceux établis à la clôture du trimestre ou de l'exercice précédent.

La Société a terminé le premier trimestre dans une situation financière confortable, avec un ratio dette à long terme à la structure totale du capital (soit la dette à long terme totale divisée par le total des capitaux propres et des impôts futurs à long terme à payer) de 24:76 comparativement à 27:73 à la fin du premier trimestre de 2006. La dette à long terme totale, y compris la tranche à court terme, était de 248,6 millions de dollars au 31 mars 2007, comparativement à 270,3 millions de dollars pour la même période de l'an dernier. Cette baisse découle essentiellement des besoins en fonds de roulement moindres que ceux de l'an dernier ainsi que de l'incidence favorable du taux de change sur la conversion de la dette en dollars américains figurant au bilan, qui a été compensée par un alourdissement des dépenses en immobilisations. Au 31 mars 2007, la Société disposait d'espèces et de quasi-espèces de 0,4 million de dollars, comparativement à 1,2 million de dollars au 31 mars 2006.

DIVIDENDES

Un dividende trimestriel de 0,14 $ par action (0,14 $ en 2006) a été versé le 1er février 2007 aux actionnaires inscrits le 15 janvier 2007. De plus, un dividende trimestriel de 0,15 $ par action, qui tient compte de l'augmentation de 7 % annoncée plus tôt cette année, a été déclaré le 1er mai 2007 au profit des actionnaires inscrits le 15 avril 2007.

PROJET DE HOLCIM D'ACQUERIR LES PARTICIPATIONS DES ACTIONNAIRES MINORITAIRES DE LA SOCIETE

Le 26 février 2007, le groupe Holcim ("Holcim") a annoncé son intention de faire une offre visant la totalité des actions de catégorie "A" à droit de vote subalterne en circulation de la Société qui ne lui appartiennent pas déjà pour une contrepartie en espèces de 36,50 $ par action et la totalité des actions spéciales de catégorie "1" en circulation de la Société pour une contrepartie de 36,50 $ par action. La Société n'a pas encore reçu d'offre formelle de Holcim à l'intention des actionnaires.

Holcim détient actuellement 44 % des actions de catégorie "A" à droit de vote subalterne et 100 % des actions de catégorie "B" à droit de vote multiple de la Société, soit environ 79 % de la totalité des votes rattachés aux actions en circulation de la Société.

Le 28 février 2007, le conseil d'administration de la Société a approuvé la création d'un comité spécial (le "comité spécial") composé d'administrateurs indépendants pour superviser la préparation d'une évaluation formelle indépendante, examiner l'offre proposée et formuler une recommandation à l'égard de cette offre. L'envoi de l'offre de Holcim dépendra du moment auquel l'évaluation indépendante sera terminée et de la recommandation du comité spécial.

Dans son communiqué de presse, Holcim a indiqué que son offre formelle, une fois faite, sera subordonnée au dépôt de plus de 50 % des actions de catégorie "A" à droit de vote subalterne détenues par les actionnaires de la Société autres que Holcim et de 66 2/3 % des actions spéciales de catégorie "1" en circulation. Elle sera également subordonnée aux autres conditions habituelles, notamment au soutien du comité spécial et à l'absence de changements défavorables importants, de litiges, de poursuites ou d'interdictions juridiques à l'égard de l'offre.

PERSPECTIVES

La saison 2007 de la construction étant sur le point de démarrer, nous prévoyons que la demande de ciment diminuera d'environ 2 % sur tous les marchés de la Société, comparativement à 2006. La diminution importante dans le secteur de la construction résidentielle ne devrait être que partiellement compensée par les meilleures conditions du secteur de la construction non résidentielle et celui des infrastructures.

Au Canada, notre carnet de commandes de travaux de construction reste bien garni en Ontario et, les services de construction au Québec connaîtront une amélioration grâce à un important contrat de pavage en béton qui a été attribué à la Société dans la région du Grand Montréal. Cependant, les services de construction génèrent des marges généralement moins importantes que les ventes de matériaux de construction. La diminution des volumes de ventes de matériaux de construction devrait être compensée par les augmentations de prix qui ont été appliquées depuis le 1er janvier et par l'augmentation des exportations de ciment vers les Etats-Unis.

Aux Etats-Unis, nous faisons face à la hausse des coûts de l'énergie, de la distribution et des importations de ciments, ainsi qu'à un ralentissement de la demande. Les augmentations de prix annoncées pour le début de l'année n'ont été appliquées qu'à partir du 1er avril et nous prévoyons que les coûts d'importation du ciment augmentent de nouveau du fait de la décision du gouvernement du Venezuela de contingenter les exportations. Bien que la Société prévoie être en mesure de répondre aux besoins de ses clients grâce à l'approvisionnement auprès d'autres sources, l'impact sur les marges sera négatif.

Dans l'ensemble, et sur la base des conditions actuelles du marché, la Société croit que le bénéfice net en 2007 sera légèrement inférieur aux résultats de l'an dernier.

Groupe Ciment St-Laurent est un important fabricant et fournisseur de produits et services destinés à l'industrie de la construction. L'entreprise produit du ciment, du béton, des agrégats et offre des services de construction. Ses exploitations sont situées au Canada et sur la côte Atlantique des Etats-Unis et elle emploie 3 200 personnes.



Etats consolidés des résultats

---------------------------------------------------------------------
(en millions de dollars canadiens, Pour les trois mois
sauf les montants par action) terminés le 31 mars
---------------------------------------------------------------------
2007 2006
(non vérifiés) (non vérifiés)

Ventes 151,8 178,1
Coût des ventes 143,9 153,1
---------------------------------------------------------------------
Marge bénéficiaire brute 7,9 25,0
---------------------------------------------------------------------

Charges
Frais de vente et d'administration 22,4 23,8
Amortissement des immobilisations
corporelles, d'actifs intangibles
et d'autres éléments d'actif à
long terme 13,1 13,3
---------------------------------------------------------------------
35,5 37,1
---------------------------------------------------------------------

Perte d'exploitation (27,6) (12,1)

Autres charges 1,2 -
---------------------------------------------------------------------

Bénéfice avant intérêts, impôts
sur le revenu, éléments
inhabituels et autres (28,8) (12,1)

Eléments inhabituels (note 4) 0,3 -
Frais financiers 3,9 3,3
Gain sur la cession d'actifs (0,8) (0,1)
---------------------------------------------------------------------

Perte avant les impôts sur
le revenu (32,2) (15,3)

Recouvrement d'impôts sur le revenu
Exigibles (9,4) (5,4)
Futurs (3,3) (0,6)
---------------------------------------------------------------------
(12,7) (6,0)
---------------------------------------------------------------------

Perte nette (19,5) (9,3)
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Perte de base et diluée par action (0,46) (0,22)
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Nombre moyen pondéré d'actions en
circulation utilisé pour calculer
la perte de base par action
(en millions) 42,0 41,9
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Nombre moyen pondéré d'actions
en circulation utilisé pour
calculer la perte diluée par
action (en millions) 42,2 42,1
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers
consolidés intermédiaires.



Etats consolidés des bénéfices non répartis

---------------------------------------------------------------------
(en millions de dollars canadiens, Pour les trois mois
sauf les montants par action) terminés le 31 mars
---------------------------------------------------------------------
2007 2006
---------------------------------------------------------------------
(non vérifiés) (non vérifiés)

Bénéfices non répartis au
début de la période 564,5 505,2

Adoption de la nouvelle convention
comptable sur les instruments
financiers (0,7)

Perte nette (19,5) (9,3)

Dividendes (6,3) (5,9)
---------------------------------------------------------------------

Bénéfices non répartis à la fin
de la période 538,0 490,0
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------



Etats consolidés du résultat étendu

---------------------------------------------------------------------
(en millions de dollars canadiens, Pour les trois mois
sauf les montants par action) terminés le 31 mars
---------------------------------------------------------------------
2007 2006
---------------------------------------------------------------------
(non vérifiés) (non vérifiés)

Perte nette (19,5) (9,3)

Autres élements du résultat étendu:
Ecart de conversion (0,6) (0,8)
---------------------------------------------------------------------

Résultat étendu à la fin de la période (20,1) (10,1)
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers
consolidés intermédiaires.



Bilans consolidés
---------------------------------------------------------------------
(en millions de dollars canadiens) Au Au Au
31 mars 31 décembre 31 mars
2007 2006 2006
---------------------------------------------------------------------
(non (vérifiés) (non
vérifiés) vérifiés)

ACTIF

Actif à court terme
Espèces et quasi-espèces 0,4 7,7 1,2
Débiteurs 62,9 141,7 125,7
Stocks 156,3 149,2 141,5
Frais payés d'avance et autres 22,2 6,9 22,9
Impôts sur le revenu recouvrables 37,7 16,1 32,8
Impôts sur le revenu futurs 7,5 7,5 7,5
---------------------------------------------------------------------
287,0 329,1 331,6

Immobilisations corporelles 846,2 836,4 735,4
Actifs intangibles 10,2 10,5 5,4
Ecarts d'acquisition 81,1 81,7 75,2
Placements et autres éléments
d'actif à long terme 21,6 28,5 27,9
Avantages sociaux futurs 5,8 6,0 5,3
---------------------------------------------------------------------
1 251,9 1 292,2 1 180,8
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

PASSIF ET AVOIR DES ACTIONNAIRES

Passif à court terme
Créditeurs et charges à payer 143,1 233,8 120,7
Dividendes à payer 6,3 5,9 5,9
Avances sur projets de
construction, montant net 17,3 16,6 10,3
Tranche à court terme de la
dette à long terme 109,4 114,1 7,9
---------------------------------------------------------------------
276,1 370,4 144,8

Avantages sociaux futurs 5,3 5,1 3,9
Provision à long terme (note 5) 36,9 36,9 27,3
Dette à long terme 139,2 53,9 262,4
Impôts sur le revenu futurs 142,6 146,4 150,5
Autres passifs à long terme 5,3 7,2 0,1

Avoir des actionnaires
Capital-actions 139,9 138,9 137,3
Surplus d'apport 3,1 2,8 1,2
Bénéfices non répartis 538,0 564,5 490,0
Cumul des autres éléments du
résultat étendu (note 3) (34,5) (33,9) (36,7)
---------------------------------------------------------------------
646,5 672,3 591,8

---------------------------------------------------------------------
1 251,9 1 292,2 1 180,8
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Engagements (note 7)

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers
consolidés intermédiaires.



Etats consolidés des flux de trésorerie

---------------------------------------------------------------------
Pour les trois mois
(en millions de dollars canadiens) terminés le 31 mars
---------------------------------------------------------------------
2007 2006
(non vérifiés) (non vérifiés)

EXPLOITATION
Bénéfice net (19,5) (9,3)
Amortissement 13,1 13,3
Impôts sur le revenu futurs (3,3) (0,6)
Eléments inhabituels (note 4) 0,3 -
Gain sur la cession d'actifs (0,8) (0,1)
Autres 0,9 1,1
---------------------------------------------------------------------
(9,3) 4.4

Variation des éléments hors
caisse liés à l'exploitation (53,7) (94,4)
---------------------------------------------------------------------
Sorties nettes de fonds liées
aux activités d'exploitation (63,0) (90,5)
---------------------------------------------------------------------

INVESTISSEMENTS
Acquisitions d'immobilisations
corporelles (23,7) (16,7)
Produits de la cession d'actifs 1,6 0,1
Diminution des créances à long terme 1,1 0,3
Autres 0,4 -
---------------------------------------------------------------------
Sorties nettes de fonds liées aux
activités d'investissement (20,6) (16,3)
---------------------------------------------------------------------

FINANCEMENT
Emission de capital-actions 0,5 0,3
Rachat d'actions - (0,4)
Remboursement des prêts aux dirigeants
inclus dans le capital-actions 0,5 0,7
Augmentation de la dette à long terme 81,2 102,5
Dividendes payés (5,9) (5,9)
---------------------------------------------------------------------
Rentrées nettes de fonds liées aux
activités de financement 76,3 97,2
---------------------------------------------------------------------

Diminution nette des espèces et
quasi-espèces (7,3) (9,6)
Espèces et quasi-espèces au début
de la période 7,7 10,8
---------------------------------------------------------------------
Espèces et quasi-espèces à la fin de
la période 0,4 1,2
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers
consolidés intermédiaires.



Sommaire des bénéfices (pertes) nets(tes) trimestriels
(non vérifié)

---------------------------------------------------------------------
(en millions de dollars canadiens) 2007 2006 2005
---------------------------------------------------------------------

Premier trimestre (19,5) (9,3) (23,6)
Deuxième trimestre 35,0 (15,5)
Troisième trimestre 42,3 42,5
Quatrième trimestre 15,2 17,2
---------------------------------------------------------------------
(Perte) Bénéfice net(te) à ce jour (19,5) 83,2 20,6
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------



Information sectorielle
(non vérifiée)

Pour les trois mois terminés le 31 mars
--------------------------------------------------------------------------
Ontario Québec & Etats-Unis Total
(en millions de Atlantique
dollars canadiens) 2007 2006 2007 2006 2007 2006 2007 2006
--------------------------------------------------------------------------

Ventes à des clients
externes 83,5 90,0 26,1 32.6 42,2 55,5 151,8 178,1
Ventes
intersectorielles 2,4 2,5 0,7 0.4 - - 3,1 2,9
Bénéfice (perte)
d'exploitation (14,1)(12,3) (6,6) (5,7) (6,9) 5,9 (27,6) (12,1)



Sommaire financier
(non vérifié)

--------------------------------------------------------------------------
(en millions de Pour les trois mois L'exercice terminé le
dollars canadiens) terminés le 31 mars 31 décembre
2007 2006 2006 2005 2004
--------------------------------------------------------------------------

Ventes 151,8 178,1 1 383,4 1 317,8 1 278,0

Bénéfice (perte) net(te) (19,5) (9,3) 83,2 20,6 67,1

Fonds provenant de
l'exploitation (1) (9,3) 4.4 154,8 128,4 136,8

Valeur par action
Bénéfice de base (0,46) (0,22) 1,98 0,49 1,61
Fonds provenant de
l'exploitation (0,22) 0,11 3,69 3,07 3,29
Dividendes 0,15 0,14 0,56 0,56 0,52

Total des éléments d'actif 1 251,9 1 180,8 1 292,2 1 189,8 1 213,3

Total de la dette à long
terme 248,6 270,3 168,0 168,2 193,8

Passif d'impôts sur le
revenu futurs 142,6 150,5 146,4 151,1 173,4

Avoir des actionnaires 646,5 591,8 672,3 607,0 610,5

Dette à long terme à
la structure totale
du capital 24:76 27:73 17:83 18:82 20:80

Rendement sur l'actif
net moyen (%) (3,1) (1,6) 13,0 3,4 11,2
--------------------------------------------------------------------------

(1) Définis comme les rentrées nettes de fonds liées aux activités
d'exploitation avant les variations des éléments hors caisse liés à
l'exploitation.



Informations générales

----------------------------------------------------------------
Au 31 mars 2007
----------------------------------------------------------------
Inscription boursière
Bourse de Toronto

Symbole boursier ST.A

Valeur du titre (12 derniers mois)
Clôture 40,00 $
Haut 40,90 $
Bas 28,51 $

Valeur comptable par action 15,38 $

Actions en circulation
Catégorie A (1 vote) 26 790 654
Catégorie B (3 votes) 15 252 848
Spéciales 568 974

"Float" approximatif (Catégorie A) 15 654 454

Siège social
1945, boulevard Graham
Mont-Royal (Québec) H3R 1H1
Téléphone : (514) 340-1881
Télécopieur : (514) 342-8154


NOTES AFFERENTES AUX ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES
Au 31 mars 2007
(les montants figurant dans les tableaux sont en millions de dollars
canadiens, sauf les montants par action) (non vérifié)



1. Loi applicable et nature des activités

Constitué en vertu de la Loi sur les sociétés par actions (Canada), le Groupe Ciment St-Laurent inc. est un important producteur de ciment et fournisseur de produits et services destinés au secteur de la construction. Le Groupe Ciment St-Laurent inc. et ses filiales sont appelés ci-après la "Société". Celle-ci exerce ses activités au Canada et sur la côte Atlantique des Etats-Unis et est membre du groupe Holcim.

2. Mode de présentation

Les états financiers consolidés intermédiaires inclus dans le présent rapport intermédiaire n'ont pas été vérifiés et tiennent compte des redressements ordinaires et récurrents qui, de l'avis de la Société, sont jugés nécessaires pour donner une image fidèle de la situation. Les présents états financiers consolidés ont été dressés conformément aux principes comptables généralement reconnus au Canada. Les mêmes conventions comptables que celles qui sont présentées dans le dernier rapport annuel de la Société ont été utilisées, sauf pour ce qui est des changements mentionnés à la note 3. Les présents états financiers consolidés n'incluent cependant pas l'ensemble des informations requises par les principes comptables généralement reconnus au Canada et, par conséquent, doivent être lus en parallèle avec les états financiers consolidés et les notes y afférentes inclus dans le dernier rapport annuel de la Société. De plus, le caractère saisonnier des activités de la Société et le ralentissement des activités dans le secteur de la construction entraînent généralement des pertes nettes au premier trimestre de chaque exercice. Par conséquent, les résultats d'une période intermédiaire ne doivent pas être considérés comme représentatifs des résultats pour un exercice complet.

3. Modifications de conventions comptables

i) Instruments financiers

Le chapitre 3855 du Manuel de l'Institut Canadien des Comptables Agréés ("ICCA"), "Instruments financiers - comptabilisation et évaluation", s'applique aux périodes intermédiaires des années fiscales à compter du 1er octobre 2006. Ce chapitre définit les normes de comptabilisation et d'évaluation des actifs financiers, des passifs financiers et des dérivés non financiers. Tous les actifs financiers, sauf ceux qui sont désignés comme étant détenus jusqu'à leur échéance, les prêts et les créances, et les instruments financiers dérivés doivent être évalués à la juste valeur. Tous les passifs financiers doivent être évalués à la juste valeur s'ils sont désignés comme étant détenus à des fins de transaction; sinon, ils sont évalués à la valeur après amortissement. Par suite de l'adoption de cette norme, la Société a classé ses espèces et quasi-espèces comme étant disponibles à la vente. La Société a également classé ses débiteurs à titre de prêts et créances, et ses créditeurs et sa dette à long terme à titre d'autres passifs financiers, tous ces éléments étant mesurés au coût après amortissement.

En temps normal, la Société enregistre des retenues au bilan pour les créditeurs et débiteurs à long terme liés à ses activités de services de construction. Selon le chapitre 3855, ces créditeurs et débiteurs à long terme doivent être mesurés à la juste valeur. L'adoption de ce nouveau standard a entraîné les changements suivants, à compter du 1er janvier 2007 : une diminution de 0,7 million de dollars des bénéfices non répartis, une réduction de 1,7 million de dollars des investissements et autres actifs, une diminution de 0,7 million de dollars d'autres passifs à long terme, une réduction de 0,2 million de dollars des passifs d'impôts futurs, une diminution de 0,5 million de dollars des frais financiers et une augmentation de 0,2 million de dollars des impôts futurs.

Pour la période des trois mois terminés le 31 mars 2007, l'adoption de ce standard a entraîné les changements suivants : une augmentation de 0,8 million de dollars des investissements et autres actifs, une augmentation de 0,3 million de dollars des autres passifs à long terme, une augmentation de 0,2 million de dollars des passifs d'impôts futurs, une réduction de 0,5 million de dollars des frais financiers et une augmentation de 0,2 million de dollars des charges d'impôts futurs. L'adoption de ce standard n'a eu aucune incidence sur les flux de trésorerie de la Société.

ii) Résultat étendu

Les chapitres 1530, "Résultat étendu", et 3251, "Capitaux propres" du Manuel de l'ICCA s'appliquent aux périodes intermédiaires des années fiscales à compter du 1er octobre 2006. Le résultat étendu est la variation des capitaux propres d'une entreprise au cours d'une période qui découle d'opérations et d'autres événements ou circonstances sans rapport avec les propriétaires. Il comprend des éléments qui sont normalement exclus du bénéfice net, par exemple les écarts de conversion liés à un établissement étranger autonome et les gains ou pertes non réalisés sur des instruments financiers disponibles à la vente. Ces chapitres indiquent comment présenter le résultat étendu et les éléments qui le composent. Le chapitre 3251, "Capitaux propres", remplace le chapitre 3250, "Surplus", et décrit les modifications apportées à la façon de présenter les capitaux propres et les variations des capitaux propres par suite des nouvelles exigences du chapitre 1530, "Résultat étendu". Par suite de l'adoption de cette norme, un montant de 33,9 millions de dollars auparavant classé dans les écarts de conversion a été reclassé à titre de cumul des autres éléments du résultat étendu. De plus, toute variation des gains ou pertes non réalisés découlant de la conversion des états financiers des établissements étrangers autonomes est maintenant incluse dans l'état consolidé du résultat étendu.

iii) Couvertures

Le chapitre 3865 du Manuel de l'ICCA, "Couvertures", s'applique aux périodes intermédiaires des années fiscales à compter du 1er octobre 2006. Ce chapitre décrit les circonstances dans lesquelles le recours à la comptabilité de couverture est justifié. La comptabilité de couverture a pour objectif d'assurer que tous les gains, pertes, produits et charges rattachés à un dérivé - et à l'élément qu'il couvre - sont constatés dans les résultats au cours de la même période. L'adoption de ce nouveau chapitre n'a eu aucune incidence sur les états financiers consolidés.

4. Elément inhabituel

Le 31 octobre 2006, la Cour d'appel du Québec a rendu une décision en faveur des demandeurs dans le cadre du recours collectif intenté par un groupe de résidents de Beauport, au Québec, au terme de laquelle la Société pourrait devoir payer un montant estimatif de 13,8 millions de dollars. Ce jugement fait suite à une action en justice intentée en 1993 relativement aux activités d'une ancienne cimenterie. Après avoir analysé le jugement rendu en première instance, la Société avait fait appel de celui-ci et la cause avait été entendue à Montréal par la Cour d'appel du Québec en décembre 2005. Par suite du jugement de la Cour d'appel, la Société a constitué une provision de 13,8 millions de dollars (9,3 millions de dollars après impôts), représentant le montant estimatif à payer, à titre d'élément inhabituel au quatrième trimestre de 2006. Pour la période à l'étude, la Société a comptabilisé une charge inhabituelle supplémentaire de 0,3 million de dollars (0,2 million de dollars après impôts) au titre des intérêts courus durant le trimestre relativement au jugement rendu en octobre 2006 ainsi que des frais juridiques supplémentaires occasionnés par ce litige. Cette provision est incluse dans les créditeurs et charges à payer. La Société a demandé l'autorisation d'en appeler du jugement devant la Cour suprême du Canada.

5. Provision à long terme

L'obligation liée à la mise hors service d'immobilisations est comprise dans le montant de la provision à long terme figurant au bilan consolidé.

Pour les trois mois terminés le 31 mars 2007, l'analyse de l'obligation liée à la mise hors service d'immobilisations est la suivante :


Solde au 31 décembre 2006 36,9 $
Charge de désactualisation 0,3
Paiement de l'obligation (0,3)
-----------------------------------------------
Solde au 31 mars 2007 36,9 $
-----------------------------------------------
-----------------------------------------------



L'amortissement des immobilisations corporelles et des autres actifs à long terme comprend une charge de 0,1 million de dollars au titre de l'amortissement du coût de mise hors service des immobilisations.

Les hypothèses suivantes ont servi à estimer la juste valeur de l'obligation au 31 mars 2007 :


Montant total non actualisé des
flux de trésorerie estimatifs 131,1 $
Période prévue pour le paiement
des flux de trésorerie 2007 à 2114
Taux d'intérêt sans risque 3,98 % à 4,13 %



L'estimation de l'obligation totale liée à la mise hors service future d'immobilisations est susceptible de varier par suite des modifications apportées aux lois et aux règlements et de la disponibilité de nouveaux renseignements sur les activités de la Société. Les changements futurs, s'il en est, apportés à l'obligation totale estimative à la suite de modifications des exigences, lois, règlements et hypothèses relatives à l'exploitation pourraient être importants et seraient constatés prospectivement à titre de modifications d'estimations, le cas échéant.

6. Rémunération et autres paiements à base d'actions

La Société utilise la méthode fondée sur la juste valeur pour comptabiliser les options sur actions consenties à tous les employés à compter du 1er janvier 2003. Selon cette méthode, le coût de la rémunération est évalué à la juste valeur à la date d'octroi et est passé en charges sur le délai d'acquisition de l'attribution.

Si la charge de rémunération avait été déterminée selon la méthode de la juste valeur à la date d'octroi des attributions émises en 2002 aux termes de l'ensemble des régimes, le bénéfice net pro forma et le bénéfice pro forma par action de la Société, pour la période de trois mois se terminant le 31 mars, auraient été comme suit :

-----------------------------------------------------------
2007 2006
-----------------------------------------------------------
Perte nette déclarée (19,5 $) (9,3 $)
-----------------------------------------------------------
Rajustement selon la méthode de la
juste valeur marchande pour le régime
d'intéressement d'achat d'actions
spéciales (0,1) -
-----------------------------------------------------------
Perte nette pro forma après rajustement (19,6 $) (9,3 $)
-----------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------
Perte de base par action et diluée
par action (0,46 $) (0,22 $)
-----------------------------------------------------------
Perte pro forma de base par action
et diluée par action après rajustement (0,47 $) (0,22 $)
-----------------------------------------------------------
Les renseignements pro forma ne tiennent pas compte de
l'incidence des attributions consenties avant le 1er
janvier 2002.



7. Engagements

La Société a conclu divers accords de garantie dans le cadre d'opérations relatives à des achats de biens auprès de fournisseurs et à des emprunts contractés par ses clients.

Le tableau qui suit présente le montant maximum non actualisé des paiements futurs possibles pour chaque groupe principal de garanties :


Lettres de crédit de soutien 11,3 $
Garanties de dettes de clients 0,6
----------------------------------------------
Total 11,9 $
----------------------------------------------
----------------------------------------------

/T/

8. Avantages sociaux futurs des employés

Le coût net des avantages sociaux de la Société pour la période de trois mois terminée le 31 mars 2007 était de 2,7 millions de dollars (3,2 millions de dollars pour la période de trois mois terminée le 31 mars 2006).

9. Chiffres correspondants

Certains chiffres correspondants de 2006 ont été reclassés selon la présentation adoptée pour l'exercice à l'étude.

Renseignements

  • Groupe Ciment St-Laurent inc.
    Dean Bergmame
    premier vice-président et chef de finances
    514-340-1555 poste 223
    ou
    Groupe Ciment St-Laurent inc.
    Aurélie Sabatié
    Communications corporatives
    514-340-1555, poste 210
    514-342-8154 (FAX)
    cimentstlaurent.com