Suncor Energy Inc.
TSX : SU
NYSE : SU

Suncor Energy Inc.

03 févr. 2016 20h00 HE

Résultats du quatrième trimestre 2015 de Suncor Énergie

CALGARY, ALBERTA--(Marketwired - 3 fév. 2016) - À moins d'indication contraire, toute l'information financière est non auditée, est présentée en dollars canadiens ($ CA) et a été établie conformément aux Normes internationales d'information financières (les « IFRS ») et plus précisément à la Norme comptable internationale 34, « Information financière intermédiaire » (« IAS 34 »), telle qu'elle a été publiée par l'International Accounting Standards Board. Les volumes de production sont présentés avant redevances en fonction de la participation directe, à moins d'indication contraire. Certaines mesures financières auxquelles il est fait référence dans le présent document (flux de trésorerie opérationnels, résultat opérationnel (perte), charges d'exploitation décaissées du secteur Sables pétrolifères et flux de trésorerie disponibles) n'ont pas de définition normalisée prescrite par les principes comptables généralement reconnus (les « PCGR ») du Canada. Se reporter à la section Mesures financières hors PCGR du présent communiqué. Les références aux activités, à la production et aux charges opérationnelles décaissées des activités du secteur Sables pétrolifères ne tiennent pas compte de la participation de Suncor dans les activités de Syncrude.

« En 2015, nous avons généré des flux de trésorerie qui ont été supérieurs à nos engagements annuels en matière de dividendes et de réinvestissement de maintien, a déclaré le président et chef de la direction, Steve Williams. Nous y sommes parvenus grâce à notre modèle d'affaires intégré, notre capacité à réduire les coûts et la constante rigueur dont nous faisons preuve dans la gestion de l'exploitation. Nous sommes par conséquent en bonne position pour faire face au contexte actuel de baisse des prix du pétrole brut. »

Faits saillants du quatrième trimestre de 2015

  • Flux de trésorerie d'exploitation de 1,294 G$ (0,90 $ par action ordinaire) et perte d'exploitation de 26 M$ (0,02 $ par action ordinaire) engendrés par la baisse des prix du pétrole brut ainsi que par une perte de 77 M$ liée à la méthode PEPS dans le secteur Raffinage et commercialisation, en partie compensée par une augmentation des marges de raffinage.
  • Perte nette de 2,007 G$ (1,38 $ par action ordinaire) attribuable à des réductions de valeur d'actifs hors trésorerie, elles-mêmes découlant de l'affaiblissement du cycle des marchandises, ainsi qu'à une perte de change sur la dette libellée en dollars américains.
  • Les charges d'exploitation décaissées par baril du secteur Sables pétrolifères ont diminué pour s'établir à 28,00 $ pour le quatrième trimestre de 2015, en raison d'une excellente production de 439 700 barils par jour (b/j), de la constance des mesures de réduction des coûts, de la diminution des travaux de maintenance non planifiés ainsi que de la baisse des prix du gaz naturel.
  • Le 1er janvier 2016, la capacité nominale de Firebag a augmenté, passant de 180 000 b/j à 203 000 b/j, en raison de l'efficience des activités de désengorgement réalisées.
  • Après la clôture du quatrième trimestre, Suncor et Canadian Oil Sands Limited (COS) ont conclu une convention aux termes de laquelle COS et son conseil d'administration soutiennent l'offre de Suncor visant l'achat de la totalité des actions de COS à raison de 0,28 action de Suncor pour chaque action de COS. La transaction a été évaluée à 6,6 G$ au moment de la conclusion de la convention.

Résultats financiers

Pour le quatrième trimestre de 2015, Suncor a comptabilisé une perte d'exploitation de 26 M$ (0,02 $ par action ordinaire), y compris une perte de 77 M$ liée à la méthode PEPS, et des flux de trésorerie d'exploitation de 1,294 G$ (0,90 $ par action ordinaire) qui reflètent le contexte de baisse des prix du pétrole brut, en partie compensée par une amélioration des marges du secteur Raffinage et commercialisation, comparativement à un bénéfice d'exploitation de 386 M$ (0,27 $ par action ordinaire), y compris une perte de 372 M$ liée à la méthode PEPS, et des flux de trésorerie d'exploitation de 1,492 G$ (1,03 $ par action ordinaire) pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Parmi les résultats les plus notables du quatrième trimestre de 2015, mentionnons une augmentation de la production du secteur Sables pétrolifères, un contexte favorable pour les prix en aval et une baisse des charges d'exploitation. Pour la période de 12 mois close le 31 décembre 2015, les flux de trésorerie disponibles1) se sont établis à 139 M$, contre 2,097 G$ pour la période de 12 mois close le 31 décembre 2014.

Une perte nette de 2,007 G$ (1,38 $ par action ordinaire) a été inscrite pour le quatrième trimestre de 2015, comparativement à un bénéfice net de 84 M$ (0,06 $ par action ordinaire) pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les facteurs qui ont eu une incidence sur les pertes nettes du quatrième trimestre de 2015 sont les mêmes que ceux qui ont influé sur la perte d'exploitation, notamment des pertes de valeur hors trésorerie de 1,599 G$ et une perte de change latente après impôt de 382 M$ liée à la réévaluation de la dette libellée en dollars américains. Le bénéfice net du trimestre correspondant de l'exercice précédent reflétait l'incidence d'une perte de change latente après impôt de 302 M$.

Résultats d'exploitation

La production en amont totale de Suncor a augmenté pour s'établir à 582 900 barils d'équivalent pétrole par jour (bep/j) pour le quatrième trimestre de 2015, comparativement à 557 600 bep/j pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Cette augmentation est avant tout attribuable à la grande fiabilité des activités du secteur Sables pétrolifères.

La production du secteur Sables pétrolifères a grimpé à 439 700 b/j pour le quatrième trimestre de 2015, contre 384 200 b/j pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent, hausse essentiellement attribuable à la production in situ record et à la fiabilité des activités de l'ensemble des actifs à la suite de l'exécution de travaux de maintenance au début du trimestre.

Au quatrième trimestre de 2015, les charges d'exploitation décaissées par baril du secteur Sables pétrolifères se sont établies à 28,00 $/b, comparativement à 34,45 $/b pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent, en raison d'une hausse de la production et d'une baisse des charges d'exploitation attribuable aux mesures de réduction des coûts, ainsi qu'à une diminution des travaux de maintenance non planifiés et à une baisse des prix du gaz naturel.

« Nous avons dépassé les cibles que nous nous étions fixées au début de 2015 sur les plans de la fiabilité et de la réduction des coûts, a indiqué Steve Williams. Les charges d'exploitation à l'échelle de la Société ont diminué de près de 1 G$ par rapport au dernier exercice, et le pourcentage de fiabilité des activités de valorisation des Sables pétrolifères est supérieur à 90 %, et ce, plus d'un an plus tôt que prévu dans notre plan initial. »

La quote-part de Suncor dans la production de Syncrude pour le quatrième trimestre de 2015 s'est établie à 30 900 b/j, comparativement à 35 100 b/j pour le quatrième trimestre de l'exercice précédent. La diminution est essentiellement attribuable à des activités de maintenance non planifiées au quatrième trimestre de 2015.

Les volumes de production du secteur Exploration et production (« E&P ») ont été ramenés à 112 300 bep/j au quatrième trimestre de 2015, comparativement à 138 300 bep/j au quatrième trimestre de l'exercice précédent. Cette diminution est essentiellement attribuable à l'interruption de la production en Libye, à la déplétion naturelle à Terra Nova et aux contraintes temporaires d'exportation par pipeline qui ont eu des répercussions sur les activités de Buzzard, facteurs en partie atténués par l'augmentation de la production de Golden Eagle. En Libye, la production continue de se ressentir de l'agitation politique; en effet, après une reprise temporaire de la production au début du trimestre, celle-ci a de nouveau été interrompue en novembre, et le moment du retour aux activités normales demeure incertain.

Au quatrième trimestre de 2015, des travaux de maintenance planifiés pour le secteur Raffinage et commercialisation ont été réalisés à la raffinerie de Montréal. Le taux d'utilisation moyen des raffineries a diminué pour s'établir à 93 % au quatrième trimestre, comparativement à 95 % au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en raison surtout de travaux non planifiés à la raffinerie d'Edmonton et d'une baisse de la demande de distillat dans l'Ouest canadien.

Mise à jour concernant notre stratégie

Après la clôture du quatrième trimestre de 2015, Suncor et COS ont conclu une convention de soutien de l'offre de Suncor visant l'achat de la totalité des actions de COS à raison de 0,28 action de Suncor pour chaque action de COS. L'offre a reçu le soutien du conseil d'administration des deux sociétés, et prendra fin le 5 février 2016. La transaction a été évaluée à environ 6,6 G$, compte tenu de la dette de COS estimée à 2,4 G$, à la date de la convention.

« Nous sommes heureux que le conseil de COS soutienne notre offre, a indiqué Steve Williams. Nous sommes d'avis qu'en augmentant notre participation directe, nous pouvons, en travaillant de concert avec l'exploitant, améliorer réellement le rendement de Syncrude et ainsi créer de la valeur pour nos actionnaires. »

Suncor reste déterminée à augmenter la valeur pour l'actionnaire et à réaliser une croissance rentable à long terme pour ses actifs de base, tout en conservant un solide bilan. Outre l'offre faite aux actionnaires de COS, la Société a aussi conclu l'acquisition d'une participation directe supplémentaire de 10 % dans le projet de sables pétrolifères de Fort Hills auprès de Total E&P Canada Ltd., contre 360 M$. La quote-part de Suncor dans le projet est désormais de 50,8 %.

Afin de conserver son solide bilan et sa flexibilité, Suncor a réduit ses prévisions de dépenses en immobilisation pour 2016, les ramenant dans une fourchette de 6,0 G$ à 6,5 G$, comparativement à la fourchette de 6,7 G$ à 7,3 G$ établie en novembre de 2015.

L'inversion de la canalisation 9 d'Enbridge a démarré au cours du quatrième trimestre de 2015. L'inversion fournira à Suncor la souplesse nécessaire pour approvisionner la raffinerie de Montréal en différents types de pétrole au prix du brut provenant de l'intérieur des terres.

Au cours du trimestre, le gouvernement de l'Alberta a annoncé un nouveau plan d'action sur le changement climatique, qui comprend un régime d'établissement du prix du carbone combiné à un plafond des émissions globales pour les sables pétrolifères. Le plan d'action permet d'établir avec plus de certitude les coûts futurs associés aux gaz à effet de serre (GES), que devra assumer Suncor, alors que la limite imposée sur le plan des émissions obligera les sociétés d'exploitation de sables pétrolifères à ne mettre en valeur que les projets les plus rentables et les plus efficients.

Secteur Sables pétrolifères

Au cours du quatrième trimestre de 2015, Suncor a effectué de façon sécuritaire les travaux de maintenance planifiés portant sur l'installation de cokéfaction, la tour sous vide et l'unité d'hydrogène de l'usine de valorisation 2.

Les projets in situ ont continué de viser en priorité la construction d'une plateforme de puits en vue de soutenir les niveaux de production actuels à Firebag et à MacKay River et les activités de désengorgement efficientes ont été réalisées avec succès à Firebag, entraînant une augmentation de la capacité nominale de 180 000 b/j à 203 000 b/j.

Coentreprises de Sables pétrolifères

Le projet Fort Hills se déroule selon les délais prévus; la construction était achevée à plus de 50 % à la fin du quatrième trimestre. Les dépenses au cours du trimestre ont visé les études techniques, l'approvisionnement, la fabrication de modules et la construction du site. Ce projet devrait procurer aux installations de Suncor environ 91 000 b/j de bitume à la suite de l'acquisition d'une participation directe supplémentaire de 10 % dans le projet au cours du quatrième trimestre. Les premiers barils de pétrole sont attendus au quatrième trimestre de 2017, et la capacité devrait augmenter pour atteindre 90 % dans les 12 mois suivants.

Exploration et production

La construction du projet Hebron s'est poursuivie au quatrième trimestre de 2015 et les premiers barils de pétrole sont attendus à la fin de 2017. Le 1er janvier 2016, la participation directe de Suncor dans le projet Hebron a été ramenée de 22,7 % à 21,0 % par suite d'une réévaluation, Suncor devant être remboursée pour les coûts engagés jusqu'à cette date.

Le forage de développement à Golden Eagle s'est poursuivi tout au long du quatrième trimestre. Le forage d'exploration en eaux profondes dans le bassin Shelburne en Nouvelle-Écosse a commencé au cours du quatrième trimestre et il se poursuivra en 2016.

Rapprochement du résultat d'exploitation(1)

Trimestres clos
les 31 décembre
Périodes de 12 mois
closes les 31 décembre
(en millions de dollars) 2015 2014 2015 2014
Résultat net (2 007) 84 (1 995) 2 699
Perte de change latente sur la dette libellée en dollars américains 382 302 1 930 722
Pertes de valeur2) 1 599 - 1 599 1 238
Incidence des ajustements du taux d'imposition sur l'impôt différé3) - - 17 -
Profit sur une cession importante4) - - (68) (61)
Charges de restructuration5) - - 57 -
Produit d'assurance6) - - (75) -
Réévaluation des réserves7) - - - (32)
Charge d'impôt8) - - - 54
Résultat d'exploitation1) (26) 386 1 465 4 620
1) Le résultat d'exploitation est une mesure non conforme aux PCGR. Tous les éléments de rapprochement sont présentés déduction faite de l'impôt. Se reporter à la rubrique « Mise en garde concernant les mesures financières hors PCGR » du rapport aux actionnaires sur les résultats du quatrième trimestre de Suncor daté du 3 février 2016.
2) Perte de valeur après impôt de 798 M$de certains actifs extracôtiers du secteur E&P en raison d'une baisse des prix du pétrole brut, de 415 M$des actifs de la Société en Libye (297 M$au deuxième trimestre de 2014), de 290 M$de la participation de la Société dans le projet minier Joslyn (718 M$au deuxième trimestre de 2014) et de 96 M$de certains actifs du secteur Sables pétrolifères à la suite d'un examen des possibilités de réaffectation en raison d'une révision des stratégies de croissance au quatrième trimestre de 2015 (223 M$au deuxième trimestre de 2014).
3) Ajustements de l'impôt différé de la Société de 406 M$découlant d'une baisse de 12% du taux d'impôt au Royaume-Uni sur les profits réalisés sur la production pétrolière et gazière en mer du Nord au premier trimestre de 2015 et de 423 M$découlant d'une hausse de 2% du taux d'imposition des sociétés en Alberta au deuxième trimestre de 2015.
4) Profit après impôt lié à la vente des actifs de gaz naturel de Wilson Creek de la Société au troisième trimestre de 2014 et du profit après impôt lié à la vente de la quote-part revenant à la Société de certains actifs et passifs de Pioneer Energy du secteur Raffinage et commercialisation au deuxième trimestre de 2015.
5) Charges de restructuration liées aux mesures de réduction des coûts pour le secteur Siège social inscrites au premier trimestre de 2015.
6) Produit d'assurance contre les pertes d'exploitation enregistré au premier trimestre de 2015 et visant les actifs de Terra Nova dans le secteur E&P.
7) Réévaluation des réserves de 1,2 million de barils de pétrole à recevoir enregistrée au deuxième trimestre de 2014 relativement à une participation que Suncor détenait auparavant dans un actif norvégien.
8) Représente une charge d'impôt exigible et une charge d'intérêts connexe comptabilisées au troisième trimestre de 2014 se rapportant au calendrier des déductions pour amortissement aux fins de l'impôt de certaines dépenses en immobilisations engagées par le secteur Sables pétrolifères au cours d'une période précédente.

Prévisions de la Société

Suncor a révisé à la baisse ses prévisions de dépenses en immobilisations pour l'exercice 2016, ramenant à une fourchette de 6,0 G$ à 6,5 G$ ses prévisions d'une fourchette de 6,7 G$ à 7,3 G$ publiées le 17 novembre 2015, en partie en raison du report en 2017 des travaux de maintenance planifiés à Firebag.

Les hypothèses relatives aux prévisions pour l'exercice 2016 au complet présentées ci-après ont aussi été révisées : le Brent à Sullom Voe est passé de 55 $ US/b à 40 $ US/b; le WTI à Cushing est passé de 50 $ US/b à 39 $ US/b; le WCS à Hardisty est passé de 35 $ US/b à 26 $ US/b; et le taux de change du dollar canadien par rapport au dollar américain est passé de 0,75 $ à 0,70 $. Pour plus de précisions et des mises en garde concernant les prévisions révisées de Suncor pour 2016, veuillez consulter la page suncor.com/perspectives.

Mesures financières hors PCGR

Le résultat d'exploitation (perte) et les charges d'exploitation décaissées du secteur Sables pétrolifères sont définis dans la mise en garde concernant les mesures financières hors PCGR du rapport trimestriel et font l'objet d'un rapprochement avec les mesures conformes aux PCGR dans les rubriques « Information financière consolidée » et « Résultats sectoriels et analyse » du rapport trimestriel. Les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles et les flux de trésorerie disponibles sont définis et font l'objet d'un rapprochement avec les mesures conformes aux PCGR dans la mise en garde concernant les mesures financières hors PCGR du rapport trimestriel. Ces mesures financières hors PCGR ont été incluses parce que la direction les utilise pour analyser la performance opérationnelle, l'endettement et la liquidité. Ces mesures financières hors PCGR n'ont pas de définition normalisée et, par conséquent, il est peu probable qu'elles soient comparables avec les mesures similaires présentées par d'autres sociétés et elles ne devraient pas être utilisées hors contexte ni comme des substituts aux mesures de rendement établies conformément aux PCGR.

Mise en garde - renseignements de nature prospective

Le présent communiqué contient certaines informations et énoncés de nature prospective (collectivement, les « énoncés prospectifs ») au sens attribué à ce terme par les lois canadiennes et américaines applicables régissant les valeurs mobilières. Les énoncés prospectifs sont fondés sur les attentes actuelles, les estimations, les projections et les hypothèses de Suncor qui ont été formulées à la lumière de l'information qui était à sa disposition au moment où ces énoncés ont été formulés et en fonction de l'expérience de Suncor et de sa perception des tendances historiques, notamment les attentes et hypothèses au sujet de l'exactitude des estimations des réserves et des ressources; les prix des marchandises, les taux d'intérêt et les taux de change; la rentabilité des capitaux et les économies de coûts; les taux de redevances applicables et les lois fiscales; les niveaux de production futurs; la suffisance des dépenses en immobilisations budgétées pour l'exécution des activités planifiées; la disponibilité et le coût de la main-d'œuvre et des services; et la réception en temps utile des approbations des autorités de réglementation et des tiers. En outre, tous les autres énoncés et les autres informations traitant de la stratégie de croissance de Suncor, de ses décisions en matière de dépenses et d'investissements prévus et futurs, des prix des marchandises, des coûts, des calendriers, des volumes de production, des résultats opérationnels et des résultats financiers, et de l'incidence prévue des engagements futurs, constituent des énoncés prospectifs. Certains énoncés et renseignements prospectifs se reconnaissent à l'emploi d'expressions comme « s'attend », « prévoit », « estimations », « planifie », « prévu », « entend », « croit », « projets », « indique », « pourrait », « se concentre », « vision », « but », « perspectives », « proposé », « cible », « objectif », « continue », « devrait », « peut » et autres expressions analogues.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué incluent des références à ce qui suit : le fait que Suncor est d'avis qu'elle est en bonne position pour faire face au contexte actuel de baisse des prix du pétrole brut; l'engagement de Suncor à investir dans une croissance rentable à long terme pour ses actifs de base, tout en conservant un solide bilan; le fait que Suncor est d'avis qu'en augmentant sa participation directe elle peut, en travaillant de concert avec l'exploitant, améliorer réellement le rendement de Syncrude et ainsi créer de la valeur pour ses actionnaires; l'inversion de la canalisation 9 d'Enbridge devrait procurer à Suncor la souplesse nécessaire pour approvisionner la raffinerie de Montréal en différents types de pétrole au prix du brut provenant de l'intérieur des terres; la prévision selon laquelle le plan d'action sur le changement climatique permettra d'établir avec plus de certitude les coûts futurs associés aux GES pour Suncor et que la limite imposée sur le plan des émissions obligera les sociétés à ne mettre en valeur que les projets les plus rentables et les plus efficients; les projets de croissance de Suncor, y compris : i) les énoncés concernant le projet Fort Hills, qui devrait procurer à Suncor environ 91 000 b/j de bitume après la clôture de l'acquisition d'une participation directe supplémentaire de 10 % dans Fort Hills, la production de pétrole devant commencer au quatrième trimestre de 2017 et la capacité devant augmenter pour atteindre 90 % dans les 12 mois suivants; et ii) les énoncés au sujet du début de la production de pétrole prévue à la fin de 2017 pour le projet Hebron; le forage d'exploration en eaux profondes dans le bassin Shelburne au large de la Nouvelle Écosse se poursuivra en 2016; les prévisions de dépenses en immobilisation anticipées pour 2016 se situant dans une fourchette de 6,0 G$ à 6,5 G$ et et les hypothèses de marché concernant les prix du pétrole et le taux de change CA/US; et la réduction des dépenses en immobilisation ne devrait pas avoir d'impact sur les cibles de production de la Société à court terme.

Les énoncés et les renseignements prospectifs ne sont pas des garanties d'un rendement futur et comportent un certain nombre de risques et d'incertitudes, dont certains sont similaires à ceux qui touchent d'autres sociétés pétrolières et gazières et d'autres sont propres à Suncor. Les résultats réels de Suncor pourraient différer de façon importante de ceux exprimés ou suggérés de manière implicite dans ses énoncés ou renseignements prospectifs; le lecteur est donc averti de ne pas s'y fier indûment.

Le rapport trimestriel de Suncor et la notice annuelle, le formulaire 40-F et le rapport annuel aux actionnaires, chacun daté du 26 février 2015, et les autres documents qu'elle dépose périodiquement auprès des autorités en valeurs mobilières décrivent les risques, incertitudes et hypothèses importants et les autres facteurs qui pourraient avoir une incidence sur les résultats réels et de tels facteurs sont incorporés aux présentes par voie de référence. On peut se procurer gratuitement des exemplaires de ces documents en écrivant à Suncor au 150, 6th Avenue S.W., Calgary, Alberta T2P 3E3, en téléphonant au 1-800-558-9071, en en faisant la demande par courriel à invest@suncor.com ou en consultant le profil de la Société sur SEDAR au sedar.com ou EDGAR au sec.gov. Sauf dans les cas où les lois applicables sur les valeurs mobilières l'exigent, Suncor se dégage de toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement ses renseignements de nature prospective, que ce soit en raison de nouvelles informations, d'événements futurs ou d'autres circonstances.

Mise en garde - BEP

Certains volumes de gaz naturel ont été convertis en barils d'équivalent pétrole (bep) en supposant qu'un baril est l'équivalent de six mille pieds cubes de gaz naturel. Les mesures exprimées en bep peuvent être trompeuses, surtout si on les considère isolément. Le ratio de conversion d'un baril de pétrole brut ou de liquides de gaz naturel à six mille pieds cubes de gaz naturel repose sur une méthode de conversion d'équivalence énergétique applicable surtout à la pointe du brûleur et ne représente pas nécessairement une équivalence de la valeur à la tête du puits. Étant donné que le ratio de valeur basé sur le prix actuel du pétrole brut par rapport à celui du gaz naturel diffère considérablement de l'équivalence d'énergie de 6:1, l'utilisation d'un ratio de conversion de 6:1 comme indice de valeur peut être trompeuse.

Suncor Énergie est la plus importante société énergétique intégrée du Canada. Les activités de Suncor sont reliées notamment au développement et à la valorisation des sables pétrolifères, à la production pétrolière et gazière classique et extracôtière, au raffinage du pétrole et à la commercialisation des produits sous la marque Petro-Canada. À titre de membre des indices de durabilité Dow Jones, FTSE4Good et CDP, Suncor exploite les ressources pétrolières de façon responsable, ainsi qu'un portefeuille croissant de sources d'énergie renouvelable. Suncor est inscrite à l'indice boursier UN Global Compact 100 et sur la liste de Corporate Knights' Global 100. Les actions ordinaires de Suncor (symbole : SU) sont inscrites à la Bourse de Toronto et à la Bourse de New York.

Pour plus d'information à propos de Suncor, visitez notre site Web à suncor.com, suivez-nous sur Twitter @SuncorEnergy ou allez sur Découvrez l'énergie du Oui.

Le rapport aux actionnaires pour le quatrième trimestre 2015 de Suncor, les états financiers et les notes (non audités) peuvent être téléchargés à partir de suncor.com/rapportsfinanciers.

Pour écouter la conférence téléphonique portant sur les résultats du quatrième trimestre de Suncor, veuillez visiter suncor.com/webdiffusions.

Renseignements