SOURCE: The Medicines Company

16 juin 2011 10h15 HE

RESULTATS HORIZONS-AMI 3-ANS PUBLIES DANS "THE LANCET"

EVOLUTION DE LA RECHERCHE DANS L'INFARCTUS DU MYOCARDE

PARIS--(Marketwire - Jun 16, 2011) - Ce lundi, "The Lancet "a publié le rapport final des résultats à 3 ans de l'étude HORIZONS-AMI conduite internationalement et ayant inclus 3602 patients atteints d'un infarctus du myocarde (IDM sévère) et traités à l'hôpital. Les investigateurs et les auteurs sont issus de 3 continents et 6 pays, avec plus de la moitié des inclusions provenant de l'Europe. Cette étude a confirmé les résultats précédents qui avaient démontré une amélioration significative de certains résultats cliniques et notamment une diminution de la mortalité et des saignements chez les patients atteints d'infarctus du myocarde et traités par l'inhibiteur de la trombine, la bivalirudine, comparé à un autre traitement anti thrombotique pour l'IDM lors d'une intervention coronaire percutanée. Les publications antérieures des résultats de l'étude HORIZONS ont permis l'inclusion de la bivalirudine en tant que traitement recommandé au sein des recommandations de la Société Européenne de Cardiologie dans la prise en charge de l'infarctus du myocarde.

"L'infarctus du myocarde continue d'être la cause la plus fréquente de décès dans le monde" a déclaré le Dr. Clive Meanwell, entrepreneur, pionnier en sciences et Président de "The Medicines Company", qui est à l'origine du support financier de cette étude. "Les investigateurs de l'étude HORIZONS ont démontré qu'une collaboration internationale multidisciplinaire permet potentiellement une avancée dans le système de soins."

L'article "The Lancet" présente ainsi le rapport final des résultats publiés dans des revues scientifiques d'HORIZON AMI à 30 jours, 1 an, 2 ans et maintenant 3 ans du suivi des patients après l'intervention. En parallèle, il y a eu plus de 60 publications d'analyses de sous populations. Une analyse des patients traités et ayant changé leur traitement en cours de thérapie a été également publiée la semaine dernière dans le Journal of the American College of Cardiology.

L'essai EUROMAX est la prochaine étape de recherche après cette publication internationale

Le Professeur Philippe Gabriel Steg, de l'Hôpital Bichat, en collaboration avec des urgentistes et des cardiologues européens, mène cette étude dans l'infarctus du myocarde, étude spécifique du système de soins en Europe. L'étude, appelée EUROMAX, évalue la prise en charge pré-hospitalière de patients atteints d'infarctus du myocarde avec un traitement démarrant dans l'ambulance ou en pré-hospitalier, suivi d'un transfert rapide à l'hôpital pour une Intervention Coronaire Percutanée (ICP). Fondée sur le modèle de prise en charge pré-hospitalière des SAMU en France et utilisant des traitements adjuvants encore plus modernes que l'étude HORIZONS, l'essai EUROMAX incluera plus de 80 centres en Europe avec un objectif de recrutement de plus de 3500 patients.

Professeur Steg commente, "La publication du rapport final des données à 3 ans d'HORIZONS dans " The Lancet ", une revue scientifique de référence, réaffirme que nous pouvons encore réduire la mortalité et les saignements chez les patients atteints d'infarctus du myocarde devant subir une angioplastie, en mettant en place le traitement par bivalirudine. Les premiers résultats de l'étude HORIZONS ont été pris en compte dans les recommandations sur la revascularisation de la Société Européenne de Cardiologie et le niveau de recommandation élevé de la bivalirudine indique que ce traitement peut être adopté avec confiance dans les hôpitaux.

Suite à la publication des derniers résultats de l'étude HORIZONS, nous attendons un regain d'intérêt afin d'accélérer l'avancement de l'étude EUROMAX et espérons démontrer des résultats qui changent les pratiques cliniques et améliorent encore davantage la prise en charge de l'infarctus en Europe."

Renseignements