BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal

02 juil. 2013 06h00 HE

Retraite financière : Un sondage de BMO révèle que le tiers des Canadiens prennent une pause de leurs finances en été

- Les Canadiens s'attendent à dépenser en moyenne 1 599 $ en achats impulsifs

- Le sondage a aussi démontré qu'un autre tiers des répondants revoient leur plan financier moins souvent durant l'été ou passent moins de temps à surveiller leurs placements

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 2 juillet 2013) - L'été étant officiellement en cours, un sondage dont BMO Banque de Montréal a dévoilé les résultats aujourd'hui indique que le tiers (34 pour cent) des Canadiens avouent prendre une pause de leurs finances en été.

Le rapport élaboré par la firme Pollara fait partie d'une série estivale. Il vise à comprendre quelles seront les habitudes de dépenses des Canadiens durant la saison estivale et la façon dont ils comptent maximiser leurs finances. Les résultats du sondage indiquent que les Canadiens prévoient débourser en moyenne 3 978 $ en dépenses non essentielles. Par ailleurs, leurs achats impulsifs seront en moyenne de 123 $ par semaine, pour un total estival de 1 599 $.

« La période estivale permet aux Canadiens de se détendre et de refaire le plein d'énergie, mais un relâchement de la surveillance du budget du foyer peut avoir un effet d'entraînement nuisible pour plusieurs à long terme », a averti Janet Peddigrew, vice-présidente, BMO Banque de Montréal. « En veillant à ce que leur discipline de dépenses et leurs habitudes d'épargne ne passent pas au second plan durant l'été, les Canadiens s'assureront d'éviter de trop dépenser, de réduire leur niveau de stress et de respecter leurs objectifs financiers ».

Mme Peddigrew a ajouté qu'un outil de suivi des finances personnelles, comme BudgetSensé BMO, qui est offert gratuitement aux clients de BMO, peut les aider à se fixer plus facilement des objectifs de dépenses et d'épargne, à les respecter et à suivre leurs habitudes financières en temps réel pendant la saison estivale. Un suivi régulier des dépenses permet de garder le cap sur son budget en été.

Le sondage a en outre mis en lumière les réalités suivantes :

  • les Québécois sont les plus enclins (45 pour cent) à admettre qu'ils mettent leurs finances de côté en été;
  • les citoyens des Prairies (25 pour cent) et de l'Atlantique (27 pour cent) sont les moins susceptibles de le faire;
  • les hommes sont plus portés (38 pour cent) que les femmes (31 pour cent) à dire qu'ils prennent un répit mental de leurs finances en été.

Ventilation régionale

Hommes Femmes Atl. Qué. Ont. Prairies Alb. C.-B.
Prennent un répit mental 38 % 31 % 27 % 45 % 32 % 25 % 31 % 31 %

Les résultats du sondage démontrent également que 17 pour cent des Canadiens revoient leur plan financier moins souvent en été et que 13 pour cent des investisseurs avouent consacrer moins de temps à la surveillance de leurs placements.

Serge Pépin, vice-président, Stratégies de placement, BMO Gestion d'actifs, ajoute que le ralentissement historique des marchés pourrait expliquer ces comportements. Selon un rapport récent de BMO Private Bank, 1 000 $ US investi dans l'indice Dow Jones des valeurs industrielles uniquement entre mai et octobre, et conservé en liquidités les mois restants aurait atteint 2 167 $ (rendement annualisé de 0,7 pour cent) entre le 1er mai 1900 et le 31 octobre 2012. Par contre, la valeur du même montant investi entre novembre et avril uniquement aurait atteint 122 606 $ (rendement annualisé de 4,3 pour cent) entre le 1er novembre 1900 et le 30 avril 2012.

M. Pépin souligne toutefois que si cet argent avait été investi toute l'année, le placement initial aurait connu un rendement annualisé de 4,7 pour cent.

« Bien que la vie ralentisse traditionnellement au cours de cette période de l'année, pour les Canadiens qui investissent selon leur profil de risque et leur plan financier, et qui ont un horizon de placement à long terme, la saison ne devrait pas influer sur les habitudes d'investissement », a poursuivi M. Pépin. Les investisseurs devraient continuer à surveiller leurs placements sur une base régulière, mais pas nécessairement quotidienne, pour s'assurer que leurs placements restent sur la bonne voie de leur permettre d'atteindre leurs objectifs financiers ».

Il précise qu'une visite chez un conseiller financier en début d'année scolaire pourrait s'avérer une sage décision pour plusieurs.

Cet été, BMO aide les Canadiens à maximiser leurs dépenses en leur offrant jusqu'à 200 $ en espèces à l'ouverture d'un compte de chèques ou d'épargne, ainsi que 500 milles de récompense AIR MILES en prime s'ils demandent une carte de crédit BMO AIR MILES sans frais.

Les résultats qui sont cités dans le cadre du Rapport BMO sur les dépenses d'été sont tirés d'entrevues effectuées en ligne par la firme Pollara, auprès d'un échantillon de 1 513 Canadiens âgés de 18 ans et plus, choisis au hasard, du 23 au 27 mai 2013. À titre indicatif, un échantillon aléatoire de cette taille entraîne une marge d'erreur de plus ou moins 2,5 pour cent, 19 fois sur 20.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est une société nord-américaine de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif de 555 milliards de dollars au 30 avril 2013 et d'un effectif de plus de 46 000 employés, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires de détail, de gestion de patrimoine et de banque d'affaires et de services aux sociétés.

Renseignements