Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

27 févr. 2009 16h27 HE

Réunion du Conseil des ministres des pêches et de l'aquaculture de l'Atlantique

MONCTON, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwire - 27 fév. 2009) - Le Conseil des ministres des pêches et de l'aquaculture de l'Atlantique (CMPAA) s'est réuni aujourd'hui pour discuter de défis économiques et de problèmes d'accès aux marchés. La réunion était coprésidée par l'honorable Rick Doucet, ministre des Pêches du Nouveau-Brunswick, l'honorable Ron Ouellette, ministre de l'Agriculture et de l'Aquaculture du Nouveau-Brunswick, et l'honorable Gail Shea, ministre fédérale des Pêches et des Océans.

"J'étais ravie de rencontrer mes homologues des provinces et du Nunavut, et je me réjouis à la perspective de poursuivre notre travail de collaboration afin de relever les grands défis auxquels est confrontée notre industrie des pêches", a déclaré Mme Shea. "Notre gouvernement fait des investissements stratégiques, notamment dans le cadre du Plan d'action économique, pour aider les secteurs des pêches et de l'aquaculture à traverser cette crise économique mondiale."

Le CMPAA a reçu un rapport de son Groupe de travail sur la commercialisation, équipe d'experts gouvernementaux en gestion du poisson et en marketing qui avait pour mission d'explorer les possibilités de commercialisation stratégique des produits de la mer. Les ministres ont accepté la recommandation du Groupe de travail, soit de créer un "réseau de l'Est du Canada" afin d'améliorer la coordination, la planification et la communication ainsi que de mettre en commun les efforts de collecte d'information commerciale et d'exploration des nouveaux marchés. Les ministres ont remercié le Québec de son leadership dans cette initiative.

Les ministres ont discuté des exigences accrues pour les producteurs de produits de la mer, qui doivent désormais prouver que leurs produits ne présentent aucun danger pour la santé, qu'ils sont durables et qu'ils ont été pêchés en toute légalité. Le Canada est bien positionné à cet égard, et les ministres ont convenu de poursuivre leur travail de collaboration avec les intervenants de la chaîne de valeur des produits de la mer, pour s'assurer que le Canada continue de satisfaire aux exigences du marché en matière de traçabilité et de certification.

Il a également été question des défis que doit relever l'industrie. Les ministres ont convenu que leurs gouvernements continueraient de travailler avec l'industrie afin de trouver des moyens de l'aider à traverser cette crise financière. Le secteur de la pêche au homard a reçu une attention particulière au cours de cette journée de discussions.

"Le ralentissement économique mondial a de graves incidences sur les ventes des produits de la mer, surtout des produits considérés comme des denrées de luxe", a précisé M. Doucet. "Les gouvernements provinciaux, l'industrie et le gouvernement fédéral doivent travailler en étroite collaboration afin de trouver des mesures pratiques pour redéfinir cette industrie."

Les ministres ont par ailleurs réitéré leur ferme appui au secteur de l'aquaculture. D'une voix unanime, ils ont affirmé que cette industrie présentait un bon potentiel d'expansion et qu'elle pouvait engendrer d'importantes retombées économiques pour les collectivités côtières.

"L'aquaculture est un secteur important pour le Nouveau-Brunswick. Elle est considérée comme l'une des industries qui contribuent au programme d'autosuffisance de notre gouvernement", a déclaré M. Ouellette. "Les discussions d'aujourd'hui ont renforcé l'engagement de nos deux ordres de gouvernement à travailler de concert afin de favoriser la croissance durable de l'aquaculture."

Enfin, les ministres ont été informés des mesures prises par le Canada jusqu'à présent, tout particulièrement en Europe, afin de dissiper les mythes et de rétablir les faits au sujet de la chasse au phoque. Tous les ministres ont réaffirmé leur conviction que la chasse au phoque se pratique sans cruauté au Canada, qu'elle est fondée sur des avis scientifiques et vétérinaires solides et qu'elle est à la fois bien réglementée et étroitement surveillée. Ils ont ajouté que, au Canada, la chasse au phoque joue un rôle essentiel pour la subsistance de nombreux chasseurs de petites collectivités côtières.

Le CMPAA est composé des ministres des pêches et de l'aquaculture des provinces de l'Atlantique, du Québec, du Nunavut et du gouvernement fédéral. Sa prochaine réunion aura lieu à l'Ile-du-Prince-Edouard en septembre 2009.

http://www.dfo-mpo.gc.ca

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Phil Jenkins
    Relations avec les médias
    613-990-7537
    ou
    Ministère des Pêches (Nouveau-Brunswick)
    Angélique Binet
    Communications
    506-457-3549
    angelique.binet@gnb.ca
    ou
    Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Ann Matejicka - Directrice des Communications
    Cabinet de la ministre
    613-992-3474
    ou
    Agriculture et Aquaculture (Nouveau-Brunswick)
    Paul Harpelle
    Directeur des Communications
    506-444-4218