Ressources humaines et Développement social Canada

Ressources humaines et Développement social Canada

22 avr. 2008 13h30 HE

RHDSC/Les jeunes à risque de Kelowna reçoivent de l'aide relative aux services essentiels

KELOWNA, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 22 avril 2008) - Le gouvernement du Canada vient en aide aux jeunes à risque de Kelowna qui tentent de sortir des cycles de la pauvreté et de l'itinérance et de se bâtir un meilleur avenir.

Le député de Kelowna-Lake Country, M. Ron Cannan, a annoncé aujourd'hui, au nom du ministre des Ressources humaines et du Développement social, l'honorable Monte Solberg, et de concert avec la ville de Kelowna, un financement de près de 200 000 dollars, pour le projet Okanagan Boys and Girls Club Gateway dans le cadre de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI).

"Le gouvernement actuel donne suite à son engagement d'aider les personnes itinérantes ou qui risquent de le devenir", a souligné M. Cannan. "Nous sommes fiers de soutenir les efforts des collectivités qui aident à trouver des solutions locales à des problèmes locaux. Grâce à cet investissement, le projet Okanagan Boys and Girls Club Gateway offrira des services qui aideront les jeunes ici même à Kelowna. Je tiens également à saluer le travail de M. Ian Graham, du conseil et des volontaires de la Poverty Homelessness Action Team of Central Okanagan. Leurs efforts à l'échelle locale font en sorte que le financement accordé est réparti là où il faut afin d'en optimiser l'efficacité."

"La ville de Kelowna s'est engagée à aider les jeunes de notre collectivité", a déclaré la mairesse, madame Sharon Shepherd. "Ce programme donnera un coup de pouce aux jeunes les plus vulnérables. En ayant un endroit sûr et sécuritaire où dormir, ces jeunes seront capables de retrouver confiance et dignité. En ayant une formation sur les aptitudes à la vie quotidienne, ils pourront bâtir des vies stables."

Le financement de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance sera utilisé par le projet Okanagan Boys and Girls Club Gateway pour offrir différents services aux jeunes âgés de 13 à 18 ans, notamment le soutien interpersonnel, les aptitudes à la vie quotidienne et l'aide d'un travailleur d'approche pour aider les jeunes à trouver et à garder un logement. Le financement servira aussi à recruter du personnel pour le refuge d'urgence Richter Street Emergency Shelter, qui est exploité par l'Okanagan Boys and Girls Club.

"Au Downtown Youth Centre, les services que nous offrons aux jeunes à risque et aux jeunes itinérants sont un exemple de ce qui se produit quand les gens travaillent ensemble," a souligné M. Craig Monley, administrateur en chef des Okanagan Boys and Girls Clubs. "La prestation de services peut représenter un défi de taille pour un seul organisme, mais tellement de choses deviennent possibles lorsque des partenaires décident de collaborer. Parfois, il faut seulement avoir le courage de commencer pour être en mesure de faire de grandes choses."

Le 22 février 2008, le ministre Solberg a annoncé que 505 projets totalisant presque 150 millions de dollars avaient été approuvés depuis le 1er avril 2007 dans le cadre de la SPLI afin de prévenir et de réduire l'itinérance au Canada. Le financement annoncé aujourd'hui est issu de ce montant global.

La SPLI est dotée d'un budget de 269,6 millions de dollars sur deux ans pour aider les collectivités à lutter plus efficacement contre l'itinérance partout au Canada.

La Stratégie établit que la stabilité en matière de logement est essentielle à l'autonomie et qu'elle favorise une participation active à la société canadienne. Elle met l'accent sur l'offre de logements supervisés et de transition, une importante mesure pour aider les gens à se sortir du cycle de l'itinérance. Assortie de buts bien définis, comme le renforcement des partenariats, la viabilité accrue des initiatives et l'obtention de résultats tangibles, la SPLI donnera des résultats concrets, appréciables et durables dont profiteront les Canadiens dans le besoin.

"Le gouvernement actuel investit plus d'argent dans le logement abordable et le logement supervisé que tout autre gouvernement fédéral ne l'a fait dans l'histoire du Canada. Nous aidons ainsi des dizaines de milliers de Canadiens et Canadiennes à avoir une vie meilleure et plus stable", a souligné M. Cannan.

Les liens entre l'itinérance et la maladie mentale ont été clairement démontrés. En 2007, le premier ministre Stephen Harper a annoncé la création de la première Commission de la santé mentale du Canada. Dans le budget de 2008, le gouvernement s'est engagé à verser 110 millions de dollars à la Commission pour élaborer des projets pilotes novateurs qui aideront les Canadiens aux prises avec des problèmes de santé mentale et d'itinérance.

Ce communiqué est disponible, sur demande, en médias substituts.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance, veuillez consulter le site suivant : www.sans-abri.gc.ca.

Renseignements

  • Ressources humaines et Développement social Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-994-5559
    ou
    Cabinet du ministre Solberg
    Pema Lhalungpa
    Attachée de presse
    819-994-2482