Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

02 mai 2012 10h55 HE

Risque de grève ou lockout-le conseil municipal d'Iroquois Falls exige des concessions, réductions de salaire et compressions importantes

IROQUOIS FALLS, ONTARIO--(Marketwire - 2 mai 2012) - Les membres de la Section locale 259 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), représentant trente-cinq travailleurs de bureau, des travaux publics, des services de purification de l'eau et du traitement des eaux usées, et des services de loisirs d'Iroquois Falls, ont voté 92 pour cent en faveur d'une grève pour défendre leur convention collective et les services publics contre les attaques du Conseil municipal d'Iroquois Falls, qui demande des compressions de service, des réductions de salaire et d'autres concessions à la table des négociations.

« Nous voulons continuer à offrir les services importants aux résidents d'Iroquois Falls », a déclaré Gregg Peever, président de la section locale 259 du SCFP. « C'est complètement inacceptable pour le Conseil municipal d'exiger des réductions de salaire et des coupures des travailleurs de première ligne, en éliminant des postes, alors que les directeurs et le personnel non-syndiqué ont reçu des augmentations de salaire de deux pour cent ».

« Nos membres ont livré un mandat de grève solide face aux attaques sans précédent sur leurs conditions de travail et services », a déclaré Lisa Steenerson, conseillère syndicale du SCFP. « Nous espérons pouvoir arriver à une entente à la table des négociations, mais cette attaque contre nos services et nos conditions de travail par le conseil municipal d'Iroquois Falls est tellement exagéré, au point où la qualité des services et l'économie locale seront affectées ».

Les compressions proposés par le conseil d'Iroquois Falls comprennent l'élimination de deux postes, une réduction de salaire de cinquante cents par heure dans la première année, suivie d'un gel des salaires pour trois ans, des changements au contrat pour éliminer des postes à temps plein et convertir plus de travail en postes précaires, des réductions d'avantages sociaux et de vacances, des attaques contre la sécurité d'emploi, les droits d'ancienneté, le surtemps, les heures de travail et les horaires, ainsi que d'autres concessions.

« Nous demandons aux résidents de communiquer avec leur conseiller municipal et le maire », a déclaré M. Peever. « Nos membres s'engagent à offrir les meilleurs services possibles aux résidents d'Iroquois Falls, et tous ce que nous demandons c'est un contrat équitable ».

Les membres du SCFP ont voté pour un mandat de grève afin de protéger les services publics et défendre leur convention collective contre les coupures et réductions proposées par le Conseil d'Iroquois Falls. Les négociateurs du SCFP ont demandé l'aide d'un conciliateur provincial, dans l'espoir d'arriver à une entente négociée, et des pourparlers en présence du conciliateur sont prévus pour les 9 et 10 mai.

Renseignements

  • Lisa Steenerson
    Conseillère syndicale du SCFP
    705-264-1269

    Robert Lamoureux
    Conseiller aux communications du SCFP
    905-739-3999 ou 416-993-1063 (mobile)