Rogers Sugar Income Fund
TSX : RSI.UN

Rogers Sugar Income Fund

28 avr. 2009 07h14 HE

Rogers Sugar Income Fund : Rapport intermédiaire sur les résultats du deuxième trimestre 2009

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 28 avril 2009) - Rogers Sugar Income Fund (TSX:RSI.UN)

IMPORTANTS VOLUMES DE VENTES POUR LE TRIMESTRE ET LE SEMESTRE.

CONTINGENT SPECIFIQUE AU CANADA DE 10 300 TONNES METRIQUES OBTENU DES ETATS-UNIS ET DESTINE A ETRE VENDU AU COURS DES TRIMESTRES A VENIR.

CONCLUSION D'UNE NOUVELLE ENTENTE DE TROIS ANS AVEC LES PRODUCTEURS DE BETTERAVES A SUCRE DE L'ALBERTA.

Message aux porteurs de parts : Au nom du conseil des fiduciaires, c'est avec plaisir que je vous présente les résultats financiers consolidés non vérifiés de Rogers Sugar Income Fund (le "Fonds") pour le trimestre terminé le 31 mars 2009.

Le volume du deuxième trimestre s'est établi à 159 700 tonnes métriques, contre 153 507 tonnes métriques pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent, soit une hausse d'environ 6 200 tonnes métriques. Le volume de 345 432 tonnes métriques produit depuis le début de l'exercice est supérieur d'environ 18 900 tonnes métriques à celui de la période correspondante du dernier exercice. Cette hausse est essentiellement attribuable à un accroissement du volume des ventes de produits liquides et des ventes à l'exportation, en partie contrebalancé par une baisse du volume des ventes à l'industrie et à la consommation. Le volume des ventes de produits liquides s'est accru d'environ 3 400 tonnes métriques pour le trimestre et 15 800 tonnes métriques pour le semestre par suite du recouvrement des comptes de succédanés à base de sirop de glucose à haute teneur en fructose ("SGHTF"). Le volume des ventes à l'exportation s'est accru d'environ 7 400 tonnes métriques en raison des stocks entreposés aux Etats-Unis au 31 décembre 2008. En août et en octobre 2008, en raison d'une pénurie éventuelle du sucre raffiné à la suite de lourds dommages causés à une importante raffinerie de sucre de canne aux Etats-Unis, le Département de l'agriculture des Etats-Unis (" DAEU ") a annoncé des augmentations spéciales de ses contingents sur le sucre raffiné. Par conséquent, Lantic a été en mesure d'obtenir une quote-part d'environ 34 000 tonnes métriques des contingents spéciaux des Etats-Unis au 31 décembre 2008, dont une tranche de 19 500 tonnes métriques avait été vendue avant le 31 décembre 2008 et le reste, soit 14 500 tonnes métriques, a été vendue au cours du deuxième trimestre. Le volume des ventes à l'exportation depuis le début de l'exercice a augmenté de 13 100 tonnes métriques. Aucune partie des 10 300 tonnes métriques du contingent normal spécifique au Canada attribué par les Etats-Unis n'a encore été utilisé. De plus, il n'y a eu aucune vente à l'exportation au Mexique en 2009, comparativement à environ 6 000 tonnes métriques pour le premier semestre de 2008. Le volume des ventes à la consommation a reculé d'environ 1 100 tonnes métriques pour le trimestre et de 6 700 tonnes métriques pour le semestre, en raison surtout des activités concurrentielles sur les marchés. Le volume des ventes à l'industrie a diminué d'environ 3 500 tonnes métriques pour le trimestre, ce qui s'explique essentiellement par le calendrier des livraisons.

Du fait de l'adoption de nouvelles conventions comptables, le 1er octobre 2006, à l'égard des instruments financiers dérivés, les résultats d'exploitation du Fonds pourraient désormais faire l'objet de fluctuations importantes. Ces fluctuations sont attribuables à l'évaluation à la valeur de marché de tous les instruments financiers dérivés et des instruments dérivés intégrés dans les instruments non financiers à la fin de la période considérée. Ce bénéfice comptable ne donne pas une représentation complète des facteurs et des tendances qui affectent l'industrie. Le Fonds a par conséquent établi une marge brute ajustée et un résultat ajusté visant à refléter le rendement du Fonds au cours de la période considérée. Ce rendement économique peut être comparé au bénéfice déjà établi pour les périodes antérieures. Tous ces ajustements non conformes aux PCGR sont expliqués en détail dans le rapport de gestion pour le trimestre terminé le 31 mars 2009. Dans le présent communiqué de presse, et les communiqués de presse à venir, le Fonds traitera des marges brutes ajustées, lesquelles reflètent le bénéfice d'exploitation sans tenir compte de l'incidence de l'évaluation à la valeur de marché des instruments financiers dérivés et des instruments dérivés intégrés dans des instruments non financiers. Le Fonds conclut des contrats de gaz naturel à long terme et des contrats de swaps de taux d'intérêt afin de se protéger des fortes fluctuations qui peuvent se produire sur le marché et pour faire en sorte que les résultats financiers ajustés soient plus stables. A la fin du deuxième trimestre, une charge liée à l'évaluation à la valeur de marché de 7,1 millions de dollars avant les impôts a été inscrite, réduisant de fait le bénéfice avant les impôts d'un montant équivalent. Depuis le début de l'exercice, une charge liée à l'évaluation à la valeur de marché de 25,9 millions de dollars avant les impôts sur le bénéfice a été enregistrée.

La majeure partie de cette charge se rapportait au gaz naturel (une charge de 9,4 millions de dollars pour le trimestre de 21,1 millions de dollars pour le semestre) par suite de la baisse globale des prix de l'énergie et de l'évaluation à la valeur de marché du swap de taux d'intérêt (une charge de 0,4 million de dollars pour le trimestre et de 5,9 millions de dollars pour le semestre) par suite de la baisse des taux d'intérêt. Etant donné que ces charges liées à l'évaluation à la valeur de marché sont, pour la plupart, des montants hors trésorerie, elles n'ont pas d'incidence sur les liquidités distribuables.

Pour le trimestre à l'étude, la marge brute ajustée a diminué d'environ 3,1 millions de dollars comparativement à celle du trimestre correspondant de l'exercice précédent. La marge brute ajustée par tonne métrique s'est établie à 102,05 $ contre 126,67 $ au trimestre correspondant de l'exercice précédent. La baisse de la marge brute et du ratio de la marge brute ajustée est attribuable à une composition défavorable du chiffre d'affaires, à une baisse du volume des ventes à la consommation et à une hausse des volumes de produits liquides, ainsi qu'à une réduction d'environ 1,4 million de dollars du chiffre d'affaires tiré des sous-produits, attribuable à la baisse de la récolte de betteraves à sucre de Taber. Le ratio de la marge brute ajustée s'est chiffré à 129,24 $ pour le semestre, contre 152,35 $ au semestre correspondant de 2008, diminution imputable essentiellement à la composition défavorable du chiffre d'affaires et à la baisse du chiffre d'affaires tiré des sous-produits.

Les frais de distribution ont été de 1,0 million de dollars supérieurs à ceux de l'exercice précédent, en raison principalement de l'importance du volume vendu aux Etats-Unis au cours du trimestre et à cause des frais supplémentaires engagés dans l'expédition du sucre de Vancouver à Taber par suite de la faiblesse de la récolte de betteraves à sucre de Taber.

Avec l'adoption de la nouvelle norme comptable à l'égard des stocks, le bénéfice avant les intérêts, les impôts et l'amortissement ("BAIIA") n'est plus représentatif car la majeure partie de l'amortissement est désormais imputée au coût des ventes. Par conséquent, le Fonds fera désormais porter son analyse sur les résultats ajustés à l'aide de son bénéfice avant les intérêts et les impôts ("BAII"), pour en permettre le rapprochement avec ceux des exercices antérieurs.

Le BAII ajusté de 6,5 millions de dollars a accusé une baisse de 4,3 millions de dollars par rapport à celui du trimestre correspondant, en particulier à cause du rétrécissement de la marge brute et de la hausse des frais de distribution de l'exercice 2009.

Pour le trimestre considéré, les liquidités distribuables ajustées se sont établies à 4,5 millions de dollars, comparativement à 7,6 millions de dollars au cours de l'exercice 2008. Cette baisse est attribuable à une rentabilité moindre des activités d'exploitation. Au cours du deuxième trimestre, le Fonds a distribué 10,1 millions de dollars, soit le même montant qu'au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

A Taber, la campagne de jus de betterave à sucre concentré s'est achevée au cours du deuxième trimestre. Etant donné la faible superficie de la plantation et une récolte moindre qui en a découlé, la production totale de sucre de betteraves a été légèrement inférieure à 57 000 tonnes métriques. Par conséquent, les raffineries de sucre de Montréal et de Vancouver expédieront du sucre raffiné dans les Prairies, afin de compenser l'insuffisance de la récolte de Taber au cours des prochains trimestres.

Une nouvelle entente de trois ans a été conclue avec les producteurs de betteraves à sucre de l'Alberta. Cette nouvelle convention favorisera la stabilité de la production de sucre de betterave pour les trois années à venir. Les betteraves à sucre devraient être mises en culture au printemps sur une superficie totale de 30 000 acres, ce qui devrait assurer la production de 100 000 tonnes métriques de sucre de betterave si les conditions de culture et de traitement sont normales.

En outre, une nouvelle convention collective de trois ans a été signée avec les employés syndiqués de l'usine de Taber, qui remplace la convention venue à échéance en mars 2009. La nouvelle convention a été conclue aux taux concurrentiels offerts sur le marché.

Au cours du trimestre, le Fonds a racheté pour annulation 200 000 parts dans le cadre de son offre publique de rachat dans le cours normal des activités. Dans la mesure où il disposera des liquidités nécessaires, le Fonds poursuivra ses rachats si le cours des parts reste dans une fourchette qui ne reflète pas leur juste valeur.

AU NOM DU CONSEIL DES FIDUCIAIRES,

(Signé)

Edward Y. Baker

Vancouver (Colombie-Britannique), le 27 avril 2009

RAPPORT DE GESTION

Le présent rapport de gestion doit être lu à la lumière des états financiers non vérifiés et des notes y afférentes contenus dans le présent rapport trimestriel. Les états financiers consolidés trimestriels et tous les montants indiqués dans le présent rapport de gestion n'ont pas été examinés ni vérifiés par nos vérificateurs externes.

Dans le cadre de l'analyse de nos résultats, en plus des mesures financières calculées et présentées conformément aux principes comptables généralement reconnus ("PCGR"), nous recourons également à un certain nombre de mesures financières non conformes aux PCGR. Par mesure financière non conforme aux PCGR, on entend une mesure numérique du rendement historique, de la situation financière ou des flux de trésorerie d'une entreprise qui exclut (inclut) des montants, ou fait l'objet d'ajustements ayant pour effet d'exclure (d'inclure) des montants, qui sont inclus dans la plupart des mesures directement comparables calculées et présentées conformément aux PCGR (ou en sont exclus). Les mesures financières non conformes aux PCGR ne faisant l'objet d'aucune définition normalisée, il pourrait s'avérer impossible de les comparer avec les mesures financières non conformes aux PCGR présentées par d'autres entreprises exerçant les mêmes activités, ou des activités similaires. Les investisseurs sont priés de lire intégralement nos états financiers consolidés ainsi que nos rapports mis à la disposition du public, et de ne pas se fier à une seule mesure financière.

Nous utilisons ces mesures financières non conformes aux PCGR à titre de complément de nos résultats présentés en vertu des PCGR. Elles permettent de présenter nos activités sous un angle différent et, conjuguées à nos résultats formulés en vertu des PCGR et aux rapprochements avec les mesures financières correspondantes conformes aux PCGR, font ressortir de manière plus nette les facteurs et tendances touchant notre entreprise.

Dans le présent rapport de gestion, nous traitons des mesures financières non conformes aux PCGR, en décrivant notamment les raisons pour lesquelles nous estimons que ces mesures fournissent des renseignements utiles sur notre situation financière, nos résultats d'exploitation et nos flux de trésorerie, le cas échéant, et, dans la mesure où cela est important, les autres fins visées par le recours à ces mesures. Les rapprochements des mesures financières non conformes aux PCGR et des mesures financières conformes aux PCGR les plus directement comparables sont présentés dans le rapport de gestion.

Avec l'adoption de la nouvelle convention comptable à l'égard des stocks, le bénéfice avant les intérêts, les impôts et l'amortissement ("BAIIA") n'est plus représentatif car la majeure partie de l'amortissement est maintenant imputée au coût des ventes. Par conséquent, le Fonds analysera désormais les résultats ajustés à l'aide de son bénéfice avant les intérêts et les impôts ("BAII") pour être plus conforme à la présentation des exercices antérieurs.

Le présent rapport de gestion contient certains énoncés prospectifs qui reflètent les attentes actuelles du Fonds et de Lantic Inc. (collectivement, la "société") à l'égard du rendement et d'événements futurs. L'utilisation de termes tels que "pouvoir", "devoir", "anticiper", "avoir l'intention de", "prévoir", "planifier", "croire" et d'autres expressions semblables vise à signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne doivent pas être considérés comme une garantie du rendement ou des résultats futurs, et ils ne sont pas nécessairement une indication précise du rendement ou des résultats qui seront atteints, ni du moment où ils seront atteints. Les énoncés prospectifs se fondent sur l'information disponible au moment où ils sont rédigés, sur les hypothèses formulées par la direction et sur l'opinion émise de bonne foi par celle-ci à l'égard d'événements futurs, et ils sont soumis aux risques et incertitudes dont il est fait mention dans le présent rapport, lesquels pourraient faire en sorte que le rendement et les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux qui sont indiqués dans les énoncés prospectifs, les résultats passés ou les prévisions courantes.

Des renseignements supplémentaires sur la société, y compris la notice annuelle, les rapports trimestriels et annuels ainsi que d'autres informations, peuvent être obtenus sur le site Web de SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.

Le présent rapport de gestion est daté du 22 avril 2009.

Contrôles internes à l'égard de l'information financière

Conformément au Règlement 52-109 sur l'attestation de l'information présentée dans les documents intermédiaires des émetteurs, le chef de la direction et le chef des finances ont conçu, ou ont fait concevoir sous leur supervision, des contrôles et procédures de communication de l'information afin de donner l'assurance raisonnable i) que l'information que la société doit présenter dans ses documents trimestriels et autres rapports déposés ou transmis en vertu de la législation en valeurs mobilières applicable est enregistrée, traitée, condensée et présentée dans les délais prescrits et ii) que toute information d'importance concernant la société est accumulée puis communiquée à la direction de la société, y compris au chef de la direction et au chef des finances en temps opportun.

En outre, le chef de la direction et le chef des finances ont conçu, ou ont fait concevoir sous leur supervision, un processus de contrôle interne à l'égard de l'information financière ("CIIF") afin de fournir une assurance raisonnable à l'égard de la fiabilité de l'information financière et de l'établissement des états financiers à des fins de publication de l'information financière. Le cadre de contrôle auquel le chef de la direction et le chef des finances ont eu recours pour concevoir le processus de contrôle interne à l'égard de l'information financière de la société est reconnu par le Committee of Sponsoring Organizations de la Treadway Commission ("COSO").

Le chef de la direction et le chef des finances ont évalué s'il y a eu, au cours du trimestre terminé le 31 mars 2009, des modifications au processus de CIIF de la société et, dans l'affirmative, si elles ont eu, ou pourraient vraisemblablement avoir, des répercussions importantes sur le processus de contrôle interne de la société. Ils n'ont repéré aucun changement dans leur évaluation.



Résultats d'exploitation

-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Pour les trimestres Pour les semestres
terminés les terminés les
Résultats consolidés 31 mars 31 mars
-------------------------------------------------------------------------
(en milliers de
dollars, sauf les
données sur le
volume et par part 2009 (i)2008 (ii)2009 (i)2008
de fiducie) (non vérifié) (non vérifié) (non vérifié) (non vérifié)
-------------------------------------------------------------------------

Volume (tonnes
métriques) 159 700 153 507 345 432 326 552
-------------------------------------------------------------------------

Produits 121 849 $ 101 834 $ 260 246 $ 216 950 $
Marge brute 9 642 23 668 24 623 54 354
Frais de vente et
d'administration 5 011 4 845 9 494 9 346
Distribution 4 337 3 348 8 531 5 889
Amortissement 410 431 823 861
-------------------------------------------------------------------------

Bénéfice avant les
intérêts et les
impôts (BAII) (116) $ 12 044 $ 5 775 $ 38 258 $
Intérêts, déduction
faite des intérêts
créditeurs et autres
charges 3 768 3 793 12 568 7 449
(Economie) charge
d'impôts (4 611) (984) (8 374) 3 032
-------------------------------------------------------------------------

Bénéfice net 727 $ 9 235 $ 1 581 $ 27 777 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net par part
de fiducie - de base 0,01 $ 0,11 $ 0,02 $ 0,32 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
(i) Les résultats ont été retraités pour tenir compte de l'adoption d'une
nouvelle norme à l'égard des stocks. Voir la rubrique "Modifications de
conventions comptables et principales estimations comptables".
(ii)Les résultats ont été retraités pour tenir compte de l'adoption d'une
nouvelle norme à l'égard de la juste valeur. Voir la rubrique
"Modifications de conventions comptables et principales estimations
comptables".


En raison du fléchissement récent de la valeur des parts du Fonds, un test de dépréciation de l'écart d'acquisition a été effectué à la fin du trimestre dans le but de vérifier si la juste valeur de l'unité d'exploitation était toujours supérieure à sa valeur comptable. Aucune perte de valeur n'a dû être constatée.

Dans le cours normal des activités, le Fonds a recours à des instruments financiers dérivés constitués de contrats à terme normalisés sur le sucre, de contrats de change à terme, de contrats à terme normalisés sur le gaz naturel et de swaps de taux d'intérêt. La société en exploitation du Fonds vend du sucre raffiné à quelques clients en dollars américains. Ces contrats de vente sont considérés comme comportant un dérivé intégré si la monnaie de fonctionnement du client n'est pas le dollar américain, le dérivé intégré étant la monnaie primaire de l'opération, le dollar américain. Les instruments financiers dérivés et les dérivés intégrés sont évalués à la valeur de marché à chaque date de clôture, le montant du gain ou de la perte non réalisé étant imputé à l'état consolidé des résultats et un montant correspondant étant porté au bilan.

La direction estime que les résultats financiers du Fonds sont plus utiles pour elle, les investisseurs, les analystes et les autres parties intéressées lorsqu'ils sont présentés après ajustement pour exclure les gains ou les pertes découlant des instruments financiers dérivés et des dérivés intégrés. Les résultats financiers ajustés font ressortir de manière plus nette les facteurs et tendances touchant notre entreprise. Cette mesure est non conforme aux PCGR.

La direction utilise les résultats ajustés non conformes aux PCGR de la société en exploitation pour mesurer et évaluer le rendement de l'entreprise au moyen de sa marge brute ajustée, de son BAII ajusté et de son bénéfice net ajusté. En outre, la direction estime que ces mesures sont importantes pour les investisseurs et parties qui évaluent notre rendement à la lumière de nos résultats antérieurs. La direction a également recours à la marge brute ajustée, au BAII ajusté et au bénéfice net ajusté lorsqu'elle discute des résultats avec le conseil d'administration, le conseil des fiduciaires du Fonds, les analystes, les investisseurs, les banques et d'autres parties intéressées.



Les résultats d'exploitation devront donc être ajustés en fonction de ce
qui suit :

-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Pour les trimestres Pour les semestres
terminés les terminés les
Gain (perte) 31 mars 31 mars
(en milliers) 2009 2008 2009 2008
-------------------------------------------------------------------------

Ajustement lié à la
valeur de marché (10 568) $ 2 467 $ (22 547) $ 2 574 $
Ecart découlant du
moment de la
constatation du gain
(de la perte) de
liquidation au titre
des stocks de sucre,
des contrats d'achat et
de vente, des swaps et
options sur le gaz
naturel et des
contrats de change
à terme normalisés 3 912 (1 244) 2 525 2 031
-------------------------------------------------------------------------
Total (6 656) $ 1 223 $ (20 022) $ 4 605 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


Une part importante de l'ajustement lié à la valeur de marché ci-dessus se rapporte au gaz naturel. Le Fonds a couvert une part importante de ses besoins en gaz naturel pour l'exercice 2009, de même que pour les exercices 2010 à 2013, après la chute des prix du gaz naturel au cours des six derniers mois de l'année civile 2008. Etant donné que la tendance baissière s'accentue dans le secteur gazier, une perte découlant de l'évaluation à la valeur de marché de 9,4 $ et de 21,1 $ a été enregistrée respectivement pour le deuxième trimestre et le premier semestre. Ces contrats sur le gaz naturel seront utilisés dans les activités quotidiennes de la société au cours des prochains trimestres.

De plus, le Fonds a inscrit une perte découlant de l'évaluation à la valeur de marché de 0,4 million de dollars pour le trimestre et de 5,9 millions de dollars pour le semestre sur l'évaluation à la valeur de marché d'un swap de taux d'intérêt dans les débiteurs à court terme par suite d'une diminution, dans l'ensemble, des taux d'intérêt.

Par conséquent, l'ajustement total au bénéfice net avant les impôts et aux liquidités distribuables du trimestre est de 7,1 millions de dollars, et celui du semestre, de 25,9 millions de dollars.

Informations financières ajustées (rapprochement avec les mesures non conformes aux PCGR) :



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Pour les trimestres Pour les semestres
terminés les terminés les
Résultats consolidés 31 mars 31 mars
2009 (i)2008 (ii)2009 (i)2008
(non vérifié) (non vérifié) (non vérifié) (non vérifié)
-------------------------------------------------------------------------

Marge brute selon
les états financiers 9 642 $ 20 668 $ 24 623 $ 54 354 $
Ajustement selon le
tableau précédent 6 656 (1 223) 20 022 (4 605)
-------------------------------------------------------------------------
Marge brute ajustée 16 298 19 445 44 645 49 749
-------------------------------------------------------------------------
BAII (perte) selon les
états financiers (116) 12 044 5 775 38 258
Ajustement selon le
tableau précédent 6 656 (1 223) 20 022 (4 605)
-------------------------------------------------------------------------
BAIIA ajusté 6 540 10 821 25 797 33 653
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net selon
les états financiers 727 9 235 1 581 27 777
Ajustement selon le
tableau précédent 6 656 (1 223) 20 022 (4 605)
Ajustement au titre de
l'évaluation à la
valeur de marché du
swap de taux d'intérêt 394 - 5 865 -
Impôts futurs sur les
montants ci-dessus (2 045) 412 (7 385) 1 516
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net ajusté 5 732 $ 8 424 $ 20 083 $ 24 688 $
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net par part
de fiducie, de base,
selon les états
financiers 0,01 $ 0,11 $ 0,02 $ 0,32 $
Ajustement lié aux
éléments ci-dessus 0,06 (0,01) 0,21 (0,04)
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net ajusté
par part de
fiducie, de base 0,07 $ 0,10 $ 0,23 $ 0,28 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
(i) Les résultats ont été retraités pour tenir compte de l'adoption d'une
nouvelle norme à l'égard des stocks. Voir la rubrique "Modifications
de conventions comptables et principales estimations comptables".
(ii) Les résultats ont été retraités pour tenir compte de l'adoption d'une
nouvelle norme à l'égard de la juste valeur. Voir la rubrique
"Modifications de conventions comptables et principales estimations
comptables".


Le volume du deuxième trimestre s'est accru d'environ 6 200 tonnes métriques par rapport au volume du trimestre correspondant de l'exercice 2008. Cet accroissement est essentiellement attribuable à une augmentation du volume des ventes de produits liquides et des ventes à l'exportation, en partie contrebalancée par une baisse du volume des ventes à l'industrie et à la consommation. Le volume des ventes de produits liquides s'est accru d'environ 3 400 tonnes métriques par suite du recouvrement d'un important compte de succédanés à base de SGHTF au cours de l'année civile 2008. Le volume des ventes à l'exportation s'est accru d'environ 7 400 tonnes métriques par suite d'une augmentation spéciale des contingents sur le sucre raffiné aux Etats-Unis. En août 2008, en raison d'une pénurie éventuelle du sucre raffiné à la suite de lourds dommages causés à une importante raffinerie de sucre de canne aux Etats-Unis, le Département de l'agriculture des Etats-Unis ("DAEU") a annoncé une hausse de 272 155 tonnes métriques dans ses contingents sur le sucre raffiné. De cette quantité, une tranche de 40 000 tonnes métriques a été attribuée tout particulièrement au Canada, tranche qui ne peut provenir que du sucre de betterave de Taber, une autre tranche de 68 278 tonnes métriques a été attribuée au Mexique, et le reste, soit 163 877 tonnes métriques, a été attribué à un contingent global selon la méthode du premier arrivé, premier servi. Ce contingent initial a été autorisé le 14 août 2008 et utilisé à la mi-octobre 2008.

Le 27 octobre 2008, le DAEU a annoncé que le gouvernement mexicain l'avait informé que le Mexique continuerait d'exporter du sucre à destination des Etats-Unis en vertu de l'accès en franchise de droits que lui procure l'Accord de libre-échange nord-américain ("ALENA") et que, par conséquent, la tranche attribuée au Mexique ne serait pas utilisée et que le DAEU pourrait s'en servir aux fins d'une nouvelle attribution. Par conséquent, les 68 278 tonnes métriques que le DAEU avait initialement attribuées au Mexique ont été réattribuées à un contingent global sur le sucre raffiné établi selon la méthode du premier arrivé, premier servi. Le DAEU a réattribué ce contingent global après l'avoir divisé en cinq tranches : la première étant constituée de 28 278 tonnes métriques a été autorisée le 30 octobre 2008, et quatre autres tranches de 10 000 tonnes métriques étant autorisées à raison d'une tranche aux deux semaines par la suite, la dernière tranche étant autorisée le 29 décembre 2008. Par conséquent, Lantic a été en mesure d'obtenir une quote-part d'environ 34 000 tonnes métriques des contingents globaux et spécifiques au Canada au 31 décembre 2008, dont une tranche de 19 500 tonnes métriques a été vendue à cette date. Le reste, soit 14 500 tonnes métriques, qui était entreposé aux Etats-Unis à la fin du premier trimestre, a été vendu au deuxième trimestre, tandis que le volume d'environ 8 300 tonnes métriques du dernier exercice correspondait à des ventes faites au Mexique et en vertu du contingent annuel spécifique au Canada obtenu des Etats-Unis. Le volume des ventes à l'industrie a été inférieur de 3 500 tonnes métriques, en raison surtout du calendrier des livraisons. Quant au volume des ventes à la consommation, il a reculé d'environ 1 100 tonnes métriques par suite de la perte de volume au profit des comptes de détail non traditionnels et en raison des activités concurrentielles sur les marchés.

Le volume total depuis le début de l'exercice a augmenté d'environ 18 900 tonnes métriques, surtout en raison de la hausse des ventes à l'exportation et des ventes de produits liquides, qui ont compté pour respectivement 13 100 tonnes métriques et 15 800 tonnes métriques de l'augmentation, pour les raisons mentionnées ci-dessus. La hausse a été atténuée par la baisse de 6 700 tonnes métriques du volume des ventes à la consommation et par le recul de 3 300 tonnes métriques du volume des ventes à l'industrie.

Les produits du trimestre ont été de 20,0 millions de dollars supérieurs à ceux du trimestre correspondant de l'exercice précédent, cette progression étant attribuable à la hausse du volume vendu au cours du trimestre et à l'accroissement du prix mondial du sucre brut au cours de l'exercice 2009 par rapport à ceux du trimestre correspondant de l'exercice 2008.

Comme il a été mentionné précédemment, la marge brute de 9,6 millions de dollars du trimestre ne reflète pas la marge du Fonds d'un point de vue économique, car elle inclut une perte de 6,7 millions de dollars au titre de l'évaluation à la valeur de marché des instruments financiers dérivés dont il a été question précédemment. Nous présentons donc les résultats de la marge brute ajustée.

Pour le trimestre à l'étude, la marge brute ajustée a diminué de 3,1 millions de dollars, comparativement à celle du trimestre correspondant de l'exercice précédent. La marge brute ajustée par tonne métrique s'est établie à 102,05 $ contre 126,67 $ pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. La diminution de la marge brute ajustée s'explique par la composition défavorable du chiffre d'affaires du fait de la hausse du volume des produits liquides et de la baisse des ventes à la consommation combinées à la baisse du chiffre d'affaires tiré des sous-produits d'environ 1,4 million de dollars attribuable à une faible récolte de betteraves à sucre à Taber.

Les frais d'administration et de vente ont été légèrement plus élevés que ceux du trimestre correspondant de l'exercice 2008 en raison du moment où ils ont été engagés. La hausse de 1,0 million de dollars des frais de distribution pour le trimestre - 2,6 millions de dollars pour le semestre - s'explique principalement par le fort volume de sucre obtenu du contingent spécifique au Canada et du contingent global des Etats-Unis qui a été expédié aux Etats-Unis, et par l'expédition de sucre raffiné de Vancouver à Taber à cause de la faiblesse de la récolte de betteraves à sucre et en raison des occasions de vente qui se présentent aux Etats-Unis pour le sucre de betteraves de Taber.

Les intérêts débiteurs du trimestre et du semestre comprennent une charge de respectivement 0,4 million de dollars et 5,9 millions de dollars découlant de l'évaluation à la valeur de marché d'un swap de taux d'intérêt de 70,0 millions de dollars, d'une durée de cinq ans, conclu en juillet 2008. Sans cet ajustement lié à l'évaluation à la valeur de marché, les intérêts débiteurs du trimestre ont été inférieurs d'environ 0,4 million de dollars et ceux du semestre, de 0,7 million de dollars, en raison du refinancement de la dette en juin 2008, après la fusion de Sucre Lantic Limitée et de Rogers Sugar Ltd., et de la baisse, dans l'ensemble, des taux d'intérêt à court terme.

Résultats trimestriels

Le tableau qui suit présente les principales informations financières tirées des états financiers consolidés et les mesures non conformes aux PCGR du Fonds pour les huit derniers trimestres.




--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------
(en milliers de dollars, Trimestres
sauf les données sur
le volume, le ratio de
la marge et les
renseignements 2009 2008
par part de (non vérifié) (non vérifié)
fiducie) T2 (ii)T1 (i)T4 (i)T3 (i)T2 (i)T1
--------------------------------------------------------------------------
Volume ™ 159 700 185 732 190 516 176 062 153 507 173 045
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------
Total des
produits 121 849 138 397 130 472 115 686 101 834 115 116
Marge brute 9 642 14 981 19 985 21 961 20 668 33 686
BAII (perte) (116) 5 891 11 494 13 433 12 044 26 214
Bénéfice net 727 854 10 743 9 614 9 235 18 542
Ratio de la marge
brute par TM 60,38 80,66 104,90 124,73 134,64 194,67
--------------------------------------------------------------------------
Par part de
fiducie

Bénéfice net
De base 0,01 0,01 0,12 0,11 0,11 0,21
Dilué 0,01 0,01 0,11 0,10 0,10 0,18

Mesures non
conformes aux
PCGR

Marge brute
ajustée 16 298 28 347 26 061 21 306 19 445 30 304

BAII ajusté 6 540 19 257 17 570 12 778 10 821 22 832

Bénéfice net
ajusté 5 732 14 351 15 857 9 236 8 424 16 264

Ratio de la
marge brute
ajustée par MT 102,05 152,62 136,79 121,01 126,67 175,12

Bénéfice net
ajusté par
part de
fiducie
De base 0,07 0,16 0,18 0,11 0,10 0,19
Dilué 0,07 0,15 0,16 0,10 0,09 0,16
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------


--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------
(en milliers de dollars, sauf les données sur Trimestres
le volume, le ratio de la marge et les 2007
renseignements par part de fiducie) (non vérifié)
T4 T3
--------------------------------------------------------------------------
Volume ™ 177 382 172 947
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------
Total des produits 117 669 117 900
Marge brute 19 542 20 012
BAII (perte) 8 127 9 456
Bénéfice net 7 568 6 545
Ratio de la marge
brute par TM 110,17 115,71
--------------------------------------------------------------------------

Par part de fiducie

Bénéfice net
De base 0,09 0,07
Dilué 0,09 0,07

Mesures non conformes aux PCGR

Marge brute ajustée 28 408 27 452

BAII ajusté 16 993 16 896

Bénéfice net ajusté 13 591 11 171
Ratio de la marge brute ajustée par MT 160,15 158,73

Bénéfice net ajusté
par part de fiducie
De base 0,15 0,13
Dilué 0,14 0,12
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------
(i) Les résultats ont été retraités pour tenir compte de l'adoption d'une
nouvelle norme à l'égard des stocks. Voir la rubrique "Modifications
de conventions comptables et principales estimations comptables".
(ii) Les résultats ont été retraités pour tenir compte de l'adoption d'une
nouvelle norme à l'égard de la juste valeur. Voir la rubrique
"Modifications de conventions comptables et principales estimations
comptables".


Habituellement, le premier trimestre (soit la période d'octobre à décembre) de l'exercice est le meilleur trimestre pour les marges brutes ajustées et le bénéfice net ajusté en raison de la composition favorable des produits vendus. Cela est attribuable à la hausse des ventes de produits de boulangerie au cours de cette période de l'année. En même temps, le deuxième trimestre (soit la période de janvier à mars) est habituellement celui où le volume est le plus bas, ce qui donne lieu à des baisses des produits d'exploitation, des marges brutes ajustées et du bénéfice net ajusté.

Situation de trésorerie

Les liquidités distribuables générées par la société en exploitation, Lantic, sont versées au Fonds au moyen des dividendes et des remboursements de capital sur les actions ordinaires de Lantic et des intérêts versés sur les billets subordonnés de Lantic qui sont détenus par le Fonds, après la constitution d'une provision adéquate pour les dépenses en immobilisations et le fonds de roulement. Les liquidités reçues par le Fonds lui servent à verser des distributions à ses porteurs de parts.

Les liquidités distribuables normalisées sont définies comme étant la mesure conforme aux PCGR des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation, rajustés au titre des dépenses en immobilisations, des restrictions visant les distributions et découlant du respect des clauses restrictives de nature financière en vigueur à la date de préparation des états financiers ainsi que de la participation sans contrôle.

Les liquidités distribuables normalisées se présentent comme suit :



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Montants
cumulatifs
pour les
cinq derniers
Pour les trimestres Pour les semestres exercices
terminés les terminés les terminés le
31 mars 31 mars 30 septembre
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
2009 2008 (ii)2009 2008 (i)2008
(en milliers) (non (non (non (non (non
vérifié) vérifié) vérifié) vérifié) vérifié)
-------------------------------------------------------------------------
Flux de trésore-
rie liés
aux activités
d'exploitation 30 315 $ (220)$ 9 932 $ (5 801) $ 261 976 $
Dépenses en
immobilisations,
déduction faite
du produit des
ventes (1 584) (1 734) (2 486) (3 798) (38 791)
Restrictions
liées au
financement - - - - -
-------------------------------------------------------------------------
Liquidités
distribuables
normalisées 28 731 $ (1 954) $ 7 446 $ (9 599) $ 223 185 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
(i) Les résultats ont été retraités pour tenir compte de l'adoption d'une
nouvelle norme à l'égard des stocks. Voir la rubrique "Modifications
de conventions comptables et principales estimations comptables".
(ii) Les résultats ont été retraités pour tenir compte de l'adoption d'une
nouvelle norme à l'égard de la juste valeur. Voir la rubrique
"Modifications de conventions comptables et principales estimations
comptables".


Pour les périodes présentées ci-dessus, il n'y a eu aucune restriction sur les distributions découlant du respect de clauses restrictives de nature financière.

Les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation du deuxième trimestre de 2009 se sont établis à 30,3 millions de dollars, contre un montant négatif de 0,2 million de dollars au cours du trimestre correspondant de l'exercice 2008. Les flux de trésorerie positifs découlent principalement de la réduction de 18,2 $ des stocks après la vente et la livraison des marchandises entreposées aux Etats-Unis à la fin du dernier trimestre, à la diminution de la production de sucre à partir de la betterave à sucre à Taber et au moment de la réception du sucre brut. En outre, un ajustement positif important, sans incidence sur la trésorerie, de 12,3 millions de dollars a été apporté relativement à l'évaluation des instruments financiers dérivés à la valeur de marché au cours du trimestre, comparativement à un ajustement négatif de 3,5 millions de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Au total, les investissements de maintien ont été inférieurs à ceux de l'exercice précédent, en raison principalement du calendrier des projets comparativement à celui de l'exercice 2008.

Les liquidités distribuables normalisées ne constituent pas les liquidités qui sont disponibles à des fins de distribution en raison essentiellement de facteurs temporels liés à la variation des éléments hors caisse du fonds de roulement, à l'ajustement découlant du moment de l'évaluation à la valeur de marché des instruments dérivés, à des montants hors trésorerie liés aux instruments financiers ou à d'autres éléments de financement.

Afin de procurer des informations supplémentaires que les administrateurs du Fonds jugent appropriées pour déterminer l'ampleur des distributions en espèces, l'Interprétation intitulée Liquidités distribuables normalisées des fiducies de revenu et autres entités intermédiaires permet également l'utilisation d'une mesure constituée d'autres éléments que ceux qui sont inclus dans les liquidités distribuables normalisées. Ces mesures supplémentaires peuvent avoir une incidence sur les distributions du Fonds et, par conséquent, elles doivent être prises en compte dans le calcul du montant réel des liquidités disponibles aux fins de distribution. Toutes ces mesures sont désignées et expliquées séparément et elles donnent lieu aux liquidités distribuables ajustées.



Les liquidités distribuables ajustées se présentent comme suit :

-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Montants
cumulatifs
pour les
cinq derniers
Pour les trimestres Pour les semestres exercices
terminés les terminés les terminés le
31 mars 31 mars 30 septembre
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
2009 (i)2008 (ii)2009 (i)2008 (i)2008
(en milliers) (non (non (non (non (non
vérifié) vérifié) vérifié) vérifié) vérifié)
-------------------------------------------------------------------------

Liquidités
distribuables
normalisées
selon le
tableau qui
précède 28 731 $ (1 954) $ 7 446 $ (9 599)$ 223 185 $
Ajustements au
titre de
ce qui suit :
Variation des
éléments
hors caisse
du fonds de
roulement (18 451) 6 742 8 648 36 523 28 479
Evaluation à
la valeur
de marché
des instruments
dérivés et
ajustement
découlant du
moment de la
constatation
des dérivés 7 050 (1 223) 25 887 (4 605) (3 381)
Montants hors
trésorerie
liés aux
instruments
financiers (12 308) 3 456 (18 901) 5 037 265
Dépenses en
immobilisations 39 - 39 - 7 637
(Rachat) émission
de parts de
fiducie,
montant net (585) 607 (690) 780 (5 430)
Intérêts
débiteurs sur
la composante
capitaux propres
des débentures
convertibles non
garanties - - - - (15 286)
Frais de
financement
reportés - - - - (8 191)
-------------------------------------------------------------------------
Liquidités
distribuables
ajustées 4 476 $ 7 628 $ 22 429 $ 28 136 $ 227 278 $
-------------------------------------------------------------------------
Distributions
déclarées 10 065 $ 10 065 $ 20 130 $ 19 875 $ 184 845 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
(i) Les résultats ont été retraités pour tenir compte de l'adoption d'une
nouvelle norme à l'égard des stocks. Voir la rubrique "Modifications
de conventions comptables et principales estimations comptables".
(ii) Les résultats ont été retraités pour tenir compte de l'adoption d'une
nouvelle norme à l'égard de la juste valeur. Voir la rubrique
"Modifications de conventions comptables et principales estimations
comptables".


Les liquidités distribuables ajustées ont été inférieures de 3,2 millions de dollars pour le trimestre, et inférieures de 5,7 millions de dollars depuis le début de l'exercice, à celles des périodes correspondantes de l'exercice 2008. Cette baisse s'explique essentiellement par une rentabilité moindre au chapitre de l'exploitation.

La variation des éléments hors caisse du fonds de roulement lié à l'exploitation représente la variation d'un trimestre à l'autre des actifs à court terme tels que les débiteurs et les stocks et des passifs à court terme tels que les créditeurs. La variation de ces éléments est principalement attribuable au moment du recouvrement des débiteurs, de la réception du sucre brut et du paiement des passifs. Les variations à la hausse ou à la baisse des comptes, par conséquent, ne constituent pas des liquidités disponibles aux fins de distribution. Ces augmentations et diminutions sont financées à même les liquidités disponibles et les facilités de crédit d'un montant de 200,0 millions de dollars dont dispose la société. Les augmentations et les diminutions de la dette bancaire à court terme sont également attribuables au moment où surviennent les événements susmentionnés et, par conséquent, ne constituent pas des liquidités disponibles aux fins de distribution.

Les ajustements liés à l'évaluation à la valeur de marché et aux instruments financiers sont principalement attribuables aux gains et aux pertes non réalisés sur les instruments financiers dérivés et constituent par conséquent des montants hors trésorerie, sauf pour les appels de marges relatifs aux positions nettes sur le sucre et aux contrats sur le gaz naturel.

Les dépenses en immobilisations ont été rajoutées aux liquidités distribuables normalisées, car les projets d'investissement correspondants ne sont pas nécessaires à l'exploitation des raffineries, mais sont entrepris en raison des économies opérationnelles considérables qu'ils permettent de réaliser lorsqu'ils sont achevés.

Au deuxième trimestre de l'exercice 2009, certaines parts de fiducie ont été rachetées et annulées dans le cadre de l'offre publique de rachat dans le cours normal des activités alors en vigueur, tandis qu'au deuxième trimestre de l'exercice 2008, des parts de fiducie avaient été émises en raison du fait que deux dirigeants avaient exercé certaines options qu'ils détenaient en vertu du régime d'options d'achat de parts du Fonds.

Excédent des flux de trésorerie et du bénéfice net sur les distributions versées

Les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation comprennent la variation d'un exercice à l'autre des actifs à court terme tels que les débiteurs et les stocks et des passifs à court terme tels que les créditeurs. Les variations de ces éléments sont principalement attribuables au moment de la comptabilisation et, par conséquent, ne constituent pas des liquidités disponibles aux fins de distribution.

Le tableau qui suit présente l'excédent des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation et du bénéfice net sur les distributions versées au cours des trois derniers exercices terminés le 30 septembre et au cours des deuxièmes trimestres et des premiers semestres terminés les 31 mars 2009 et 2008.



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Pour les trimestres Pour les semestres
terminés les terminés les
31 mars 31 mars
-------------------------------------------------------------------------
2009 (i)2008 (ii)2009 (i)2008
(en milliers) (non vérifié) (non vérifié) (non vérifié) (non vérifié)
-------------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie
(insuffisance)
lié(e)s aux
activités
d'exploitation 30 315 $ (220)$ 9 932 $ (5 801)$
Bénéfice net 727 9 235 1 581 27 777
Distributions versées 10 065 10 086 20 130 19 875
Excédent (manque à
gagner) des flux de
trésorerie liés aux
activités
d'exploitation
par rapport aux
distributions en
espèces versée 20 250 (10 306) (10 198) (25 676)
(Manque à gagner)
excédent
du bénéfice net
(de la perte)
par rapport aux
distributions
en espèces versées (9 338) $ (851) $ (18 549) $ 7 902 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Exercices terminés les
30 septembre
(i)2008 2007 2006
(en milliers) (vérifié) (vérifié) (vérifié)
-------------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie
(insuffisance)
lié(e)s aux activités
d'exploitation 23 372 $ 88 607 $ 30 833 $
Bénéfice net 48 134 45 127 40 922
Distributions versées 40 082 37 728 35 869
Excédent (manque à gagner)
des flux de trésorerie
liés aux activités
d'exploitation par rapport
aux distributions en espèces
versée (16 710) 50 879 (5 036)
(Manque à gagner) excédent
du bénéfice net (de la perte)
par rapport aux distributions
en espèces versées 8 052 $ 7 399 $ 5 053 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
(i) Les résultats ont été retraités pour tenir compte de l'adoption d'une
nouvelle norme à l'égard des stocks. Voir la rubrique "Modifications
de conventions comptables et principales estimations comptables".
(ii) Les résultats ont été retraités pour tenir compte de l'adoption d'une
nouvelle norme à l'égard de la juste valeur. Voir la rubrique
"Modifications de conventions comptables et principales estimations
comptables".


Au deuxième trimestre de l'exercice 2009, les stocks ont diminué de 18,2 millions de dollars à cause de la vente d'un important volume de produits raffinés entreposés aux Etats-Unis à la fin du premier trimestre et du moment de la réception du sucre brut. Ce manque à gagner observé pour la période écoulée depuis le début de l'exercice a été financé grâce aux soldes d'encaisse disponibles et aux emprunts à court terme. De plus, une perte liée à l'évaluation à la valeur de marché de 7,1 millions de dollars avant les impôts pour le trimestre et de 25,9 millions de dollars pour le semestre a été inscrite, ce qui explique le manque à gagner du bénéfice net par rapport aux distributions en espèces versées. Il s'agit d'un élément hors trésorerie.

Obligations contractuelles

Il n'y a aucun changement important par rapport au tableau des obligations contractuelles présenté dans le rapport de gestion figurant dans le rapport annuel du 30 septembre 2008.

Au 31 mars 2009, les sociétés en exploitation avaient des engagements visant l'acquisition d'un total de 1 221 000 tonnes métriques de sucre brut, dont le prix avait été fixé sur une tranche de 48 000 tonnes métriques seulement, pour un engagement total de 20,1 millions de dollars.

Sources de financement

La crise économique qui sévit actuellement à l'échelle mondiale a entraîné une pénurie du crédit consenti selon des modalités acceptables. C'est pourquoi nous avons entrepris un examen en profondeur de notre situation de trésorerie et de nos sources de financement de même que de notre risque lié aux contreparties; cet examen nous a permis de conclure que nos sources de financement suffisent à répondre à nos engagements à court, à moyen et à long terme. En particulier, nous croyons que les flux de trésorerie générés en interne à partir des activités d'exploitation, auxquels s'ajoutent les résultats de notre programme de couverture et nos facilités de crédit existantes, nous fourniront des liquidités suffisantes pour assurer notre exploitation à court, à moyen et à long terme. De plus, nous estimons que nos contreparties possèdent actuellement la capacité financière de respecter leurs propres engagements à notre égard dans le cours normal des activités.

Lantic dispose d'une marge de crédit autorisée de 200,0 millions de dollars pour financer son exploitation. A la fin du trimestre, une tranche de 105,0 millions de dollars avait été prélevée sur la facilité de crédit liée au fonds de roulement.

Il est prévu que les liquidités nécessaires pour combler les besoins au chapitre du fonds de roulement et pour payer les autres dépenses en immobilisations seront tirées de la trésorerie disponible et des rentrées de fonds liées à l'exploitation.

Titres en circulation

Au cours du deuxième trimestre, le Fonds a racheté pour annulation 200 000 parts de fiducie dans le cadre de son offre publique de rachat dans le cours normal des activités. Depuis le début de l'exercice, le Fonds a racheté pour annulation 225 100 parts de fiducie dans le cadre de son offre publique de rachat dans le cours normal des activités. Au 22 avril 2009, il y avait 87 327 887 parts de fiducie en circulation.

Modifications de conventions comptables et principales estimations comptables

Nos conventions comptables et principales estimations comptables sont demeurées essentiellement les mêmes que celles qui ont été présentées dans le rapport de gestion figurant dans le rapport annuel du 30 septembre 2008 sauf pour ce qui suit :

i) Stocks

Depuis le 1er octobre 2008, la société a mis en application, avec retraitement rétroactif, les recommandations du nouveau chapitre 3031, "Stocks", du Manuel de l'Institut Canadien des Comptables Agréés ("ICCA").

La nouvelle norme a apporté d'importants changements en matière d'évaluation des stocks et d'informations à fournir à leur sujet. Les modifications apportées à l'évaluation qui touchent le Fonds comprennent ce qui suit :

- L'affectation de coûts indirects de production supplémentaires aux stocks en fonction de la capacité normale;

- l'affectation de l'amortissement des usines et du matériel aux stocks, ce qui a donné lieu au fait que la dotation aux amortissements connexe fasse partie du coût des ventes;

- la comptabilisation de certaines pièces de rechange et stocks de pièces de sécurité en tant qu'immobilisations au lieu de stocks.

L'application avec effet rétroactif de cette nouvelle norme, a eu les répercussions suivantes sur l'information financière présentée antérieurement :



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
(en milliers - sauf les
données par part de fiducie
ou par tonnes métriques) Périodes terminées les 31 mars 2008
-------------------------------------------------------------------------
Montant présenté
Montant retraité antérieurement
-------------------------------------------------------------------------
Trimestre Semestre Trimestre Semestre
Déficit d'ouverture s.o. $ 307 829 $ s.o. $ 309 443 $
Déficit de clôture 299 927 299 927 303 230 303 230
Stocks 89 723 89 723 85 385 85 385
Immobilisations 199 990 199 990 197 551 197 551
Actifs d'impôts futurs
à court terme 1 242 1 242 2 595 2 595
Coût des ventes 81 166 162 596 78 795 159 516
Marge brute 20 668 54 354 23 039 57 434
BAII 12 044 38 258 11 656 35 818
Amortissement 431 861 3 190 6 381
Charge d'impôts exigibles 121 127 - 6
Charge (économie) d'impôts
futurs (1 105) 2 905 (1 105) 2 275
Bénéfice net 9 235 27 777 8 968 26 088
Bénéfice net par part
de fiducie(de base) 0,11 0,32 0,10 0,30
Marge brute ajustée 19 445 49 749 21 816 52 829
BAII ajusté 10 821 33 653 10 433 31 213
Bénéfice net ajusté 8 424 24 688 8 157 22 999
Ratio de la marge
brute ajustée par
tonne métrique 126,67 152,35 142,13 161,78
Bénéfice net ajusté
par part de fiducie
(de base) 0,10 0,28 0,09 0,26
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
(en milliers - sauf les données par
part de fiducie ou par tonnes Exercice terminé le
métriques) 30 septembre 2008
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Montant
Montant présenté
retraité antérieurement
-------------------------------------------------------------------------
Déficit d'ouverture 307 829 $ 309 443 $
Déficit de clôture 299 777 301 710
Stocks 70 649 68 679
Immobilisations 195 123 194 332
Actifs d'impôts futurs à court terme 746 1 574
Coût des ventes 366 808 355 998
Marge brute 96 300 107 110
BAII 63 185 62 761
Amortissement 1 695 12 929
Charge d'impôts exigibles - -
Charge (économie) d'impôts futurs (2 204) (2 309)
Bénéfice net 48 134 47 815
Bénéfice net par part de fiducie
(de base) 0,55 0,54
Marge brute ajustée 97 116 107 926
BAII ajusté 64 001 63 577
Bénéfice net ajusté 49 781 49 462
Ratio de la marge brute ajustée par
tonne métrique 140,11 155,71
Bénéfice net ajusté par part de
fiducie (de base) 0,57 0,56
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


ii) Ecarts d'acquisition et actifs incorporels

Le 1er octobre 2008, le Fonds a mis en application les recommandations du nouveau chapitre 3064 du Manuel de l'ICCA, "Ecarts d'acquisition et actifs incorporels". Ce chapitre établit des normes de comptabilisation, d'évaluation et d'information applicables aux écarts d'acquisition et aux actifs incorporels. L'adoption du chapitre 3064 n'a eu aucune incidence sur les états financiers du Fonds, ni sur ses résultats d'exploitation.

iii) Risque de crédit et juste valeur des actifs financiers et des passifs financiers

Le 20 janvier 2009, le Comité sur les problèmes nouveaux ("CPN") du Conseil des normes comptables ("CNC") du Canada a publié l'abrégé des délibérations 173 ("CPN-173"), intitulé "Risque de crédit et juste valeur des actifs financiers et des passifs financiers", qui stipule que le risque de crédit propre à une entité et le risque de crédit de la contrepartie doivent être pris en compte dans le calcul de la juste valeur des actifs et des passifs financiers, y compris les instruments dérivés. Le CPN-173 doit être appliqué de manière rétrospective, sans retraitement des périodes précédentes, à tous les actifs et les passifs financiers mesurés à leur juste valeur dans les états financiers intermédiaires et annuels pour les exercices se terminant le 20 janvier 2009 ou après cette date. Au cours du deuxième trimestre, le Fonds a adopté le CPN-173 sans retraitement des périodes précédentes. L'incidence du CPN-173 a été négligeable au 1er octobre 2008. Pour la période terminée le 31 décembre 2008, le Fonds a constaté une diminution du coût des ventes de 0,7 million de dollars et une baisse des intérêts à court terme de 0,4 million de dollars, soit un ajustement net avant les impôts de 1,1 million de dollars. Cet ajustement est pris en compte dans les résultats du semestre écoulé.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque afférents aux entreprises et aux activités du Fonds sont décrits dans le rapport de gestion figurant dans notre rapport annuel pour l'exercice terminé le 30 septembre 2008. Ce document peut être consulté sur le site Web de SEDAR, à l'adresse www.sedar.com, ou sur l'un de nos sites Web, aux adresses www.lantic.ca ou www.rogerssugar.com.

PERSPECTIVES

Au deuxième trimestre, un volume total de 14 500 tonnes métriques obtenu des contingents des Etats-Unis a été vendu et prélevé des stocks qui avaient été entreposés aux Etats-Unis à la fin du premier trimestre. De plus, Lantic a encore droit au contingent annuel de 10 300 tonnes métriques spécifique au Canada qu'elle a obtenu des Etats-Unis, qui sera expédié et vendu au cours des deux prochains trimestres.

Au cours des derniers trimestres, le Fonds a essuyé quelques pertes au chapitre des volumes et de la part de marché, imputables principalement à l'intensification de la concurrence, en particulier dans le secteur des ventes à la consommation. Par conséquent, une stratégie commerciale plus dynamique a été mise en oeuvreuvre pour permettre au Fonds de regagner sa part de marché et de rétablir les volumes précédents dès l'exercice 2010. Le ratio de la marge brute ajustée par tonne métrique en subira le contrecoup au cours des prochains trimestres.

A Taber, la campagne de jus concentré s'est terminée en février 2009, et la production totale de sucre tirée de la récolte de betteraves de l'exercice s'est établie à près de 57 000 tonnes métriques. Par conséquent, les raffineries de sucre de Vancouver et de Montréal expédieront du sucre raffiné aux Prairies pour compenser l'insuffisance de sucre de betteraves de Taber, ce qui aura pour effet d'accroître les frais de distribution.

Une nouvelle entente de trois ans a été conclue avec les producteurs de betteraves à sucre du sud de l'Alberta. Cette nouvelle entente devrait assurer la stabilité des superficies allouées à la betterave à sucre pour les trois prochains exercices.

Les betteraves à sucre devraient être mises en culture au printemps sur une superficie totale de 30 000 acres, ce qui devrait assurer, pour l'exercice 2010, la production de 100 000 tonnes métriques de sucre de betterave si les conditions de culture et de traitement sont normales.

Une nouvelle convention collective de trois ans a été signée avec les employés syndiqués de l'usine de Taber, qui remplace la convention venue à échéance le 31 mars 2009. La nouvelle convention a été conclue aux taux concurrentiels offerts sur le marché.

La majeure partie de l'utilisation prévue de gaz naturel pour l'exercice 2009 a fait l'objet d'opérations de couverture à des prix inférieurs à ceux de l'exercice précédent. En outre, nous avons pris d'importantes positions sur le marché à terme pour les exercices 2010 à 2013. Ces positions sont prises à des prix supérieurs à ceux qui sont pratiqués sur le marché à l'heure actuelle, mais à des prix identiques à ceux de l'exercice 2008, voire meilleurs, ce qui procure davantage de stabilité à nos résultats financiers. Nous continuerons de surveiller de près la dynamique du marché du gaz naturel afin de réduire nos coûts de gaz naturel.

Dans le contexte financier instable actuel, le rendement des actifs des régimes de retraite peut varier par rapport à leur rendement historique. Jumelé au taux d'actualisation utilisé pour évaluer les passifs de retraite des régimes, ce rendement peut avoir des répercussions sur les charges au titre des régimes de retraite au cours des exercices à venir. Les prochaines évaluations actuarielles de nos régimes de retraite ne doivent être terminées qu'en décembre 2009 et en décembre 2010; c'est pourquoi les cotisations du Fonds à ces régimes ne devraient pas changer de façon importante d'ici là. Toutefois, si le marasme des marchés financiers perdure et que les taux d'intérêt restent aussi bas qu'ils le sont, le Fonds pourrait devoir verser des cotisations aux régimes supérieures à celles qu'il effectue actuellement.



Rogers Sugar Income Fund
Bilans consolidés
31 mars 2009 et 2008
(en milliers de dollars)

-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
31 mars 30 septembre 31 mars
2009 2008 2008
-------------------------------------------------------------------------
(chiffres (chiffres
retraités retraités
- voir la voir la
note 2) note 2)

ACTIF
Actif à court terme
Trésorerie et équivalents de
trésorerie 4 383 $ 5 757 $ 25 124 $
Débiteurs 48 437 54 783 35 898
Stocks (notes 2 et 3) 79 244 70 649 89 723
Charges payées d'avance 2 230 2 074 2 022
Impôts futurs 4 126 746 1 242
Instruments financiers dérivés
(note 4) 3 100 1 433 4 069
-------------------------------------------------------------------------
141 520 135 442 158 078

Immobilisations (note 2) 191 292 195 123 197 990
Actifs des régimes de retraite à
prestations déterminées 19 898 16 204 14 298
Instruments financiers dérivés
(note 4) 455 1 068 1 864
Autres actifs 1 064 1 251 470
Ecart d'acquisition 229 952 229 952 229 952
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
584 181 $ 579 040 $ 602 652 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
PASSIF ET CAPITAUX PROPRES
ATTRIBUABLES AUX PORTEURS
DE PARTS

Passif à court terme

Emprunts à court terme 105 000 $ 93 000 $ - $
Créditeurs et charges à payer 35 330 41 517 37 015
Instruments financiers dérivés
(note 4) 6 673 497 2 356
Tranche à moins de un an de la dette
à long terme - - 114 801
-------------------------------------------------------------------------
147 003 135 014 154 172

Avantages sociaux futurs 31 409 28 250 27 827
Instruments financiers dérivés
(note 4) 15 518 1 739 -
Débentures convertibles
subordonnées non garanties 130 945 130 503 130 781
Impôts futurs 13 262 18 256 23 861
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
338 137 313 762 336 641

AVOIR DES PORTEURS DE PARTS

Parts de fiducie (note 5) 559 662 561 105 562 790
Surplus d'apport 4 708 3 950 3 148
Déficit (note 2) (318 326) (299 777) (299 927)
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
246 044 265 278 266 011
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
584 181 $ 579 040 $ 602 652 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------




Rogers Sugar Income Fund
Etats consolidés des résultats non vérifiés
Périodes terminées les 31 mars 2009 et 2008
(en milliers de dollars, sauf les montants par part de fiducie)

-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Pour les trimestres Pour les semestres
terminés les terminés les
31 mars 31 mars
-------------------------------------------------------------------------
2009 2008 2009 2008
(chiffres (chiffres
retraités retraités
voir la voir la
note 2) note 2)
-------------------------------------------------------------------------

Produits 121 849 $ 101 834 $ 260 246 $ 216 950 $
Coût des ventes 112 207 81 166 235 623 162 596
-------------------------------------------------------------------------
Marge brute 9 642 20 668 24 623 54 354

Charges
Frais de vente et
d'administration 5 011 4 845 9 494 9 346
Distribution 4 337 3 348 8 531 5 889
Amortissement 410 431 823 861
-------------------------------------------------------------------------
9 758 8 624 18 848 16 096
-------------------------------------------------------------------------
(Perte) bénéfice avant
les intérêts et la
charge d'impôts (116) 12 044 5 775 38 258
Intérêts sur la dette
à long terme et les
débentures convertibles 1 993 3 752 3 986 7 613
Amortissement des frais
de financement
reportés 267 296 534 592
Intérêts débiteurs
(créditeurs) liés
à des éléments à court
terme 1 508 (255) 8 048 (756)
-------------------------------------------------------------------------
3 768 3 793 12 568 7 449
-------------------------------------------------------------------------

(Perte) bénéfice avant
la charge d'impôts (3 884) 8 251 (6 793) 30 809

(Economie) charge d'impôts
Exigibles - 121 - 127
Futurs (4 611) (1 105) (8 374) 2 905
-------------------------------------------------------------------------
(4 611) (984) (8 374) 3 032
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net et autres
éléments du résultat
étendu 727 $ 9 235 $ 1 581 $ 27 777 $
-------------------------------------------------------------------------

Bénéfice net par part
de fiducie
De base 0,01 $ 0,11 $ 0,02 $ 0,32 $
Dilué 0,01 $ 0,10 $ 0,02 $ 0,28 $
-------------------------------------------------------------------------

Renseignements
supplémentaires
Charge afférente aux
avantages sociaux futurs 914 $ 429 $ 1 750 $ 853 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------




Rogers Sugar Income Fund
Etats consolidés des capitaux propres attribuables aux porteurs de
parts non vérifiés
Périodes terminées les 31 mars 2009 et 2008
(en milliers de dollars, sauf les montants par part de fiducie)

-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
(Non vérifié) Pour le semestre terminé le 31 mars 2009
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Nombre de
parts de Parts de Surplus
fiducie fiducie d'apport Déficit Total
-------------------------------------------------------------------------
Solde au début
de la
période 87 552 987 561 105 $ 3 950 $ (299 777) $ 265 278 $
Distributions - - - (20 130) (20 130)
Rémunération
à base
d'actions - - 5 - 5
Rachat de
parts de
fiducie
(note 5) (225 100) (1 443) 753 - (690)
Bénéfice net - - - 1 581 1 581
-------------------------------------------------------------------------
Solde à la fin
de la
période 87 327 887 559 662 $ 4 708 $ (318 326) $ 246 044 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
(non vérifié) Pour le semestre terminé le 31 mars 2008
-------------------------------------------------------------------------
Nombre de
parts de Parts de Surplus
fiducie fiducie d'apport Déficit Total
-------------------------------------------------------------------------
Solde au début
de la
période 87 582 791 561 966 $ 3 162 $ (309 443) $ 255 685 $
Incidence de
l'adoption
de nouvelles
normes
comptables
(note 2) - - - 1 614 1 614
-------------------------------------------------------------------------
Solde retraité
au début
de la
période 87 582 791 561 966 3 162 (307 829) 257 299

Distributions - - - (19 875) (19 875)
Rémunération
à base
d'actions - - 10 - 10
Emission de
parts de
fiducie
(note 5) 200 000 804 (24) - 780
Conversion de
débentures
convertibles
en parts de
fiducie 3 921 20 - - 20
Bénéfice net - - - 27 777 27 777
-------------------------------------------------------------------------

Solde à la
fin de la
période 87 786 712 562 790 $ 3 148 $ (299 927) $ 266 011 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------



Rogers Sugar Income Fund
Etats consolidés des flux de trésorerie non vérifiés
Périodes terminées les 31 mars 2009 et 2008
(en milliers de dollars)

-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Pour les trimestres Pour les semestres
terminés les terminés les
31 mars 31 mars
-------------------------------------------------------------------------
2009 2008 2009 2008
(non (non (non (non
vérifié) vérifié) vérifié) vérifié)
-------------------------------------------------------------------------

Flux de trésorerie liés
aux activités
d'exploitation

Bénéfice net 727 $ 9 235 $ 1 581 $ 27 777 $
Ajustements pour tenir
compte des
éléments
sans effet sur la
trésorerie
suivants :
Amortissement 3 325 3 197 6 651 6 396
Amortissement des frais
de financement
reportés 267 296 534 592
Impôts futurs (4 611) (1 105) (8 374) 2 905
Avantages sociaux
futurs (193) (1 488) (535) (1 924)
Variation des
instruments
financiers dérivés 12 308 (3 456) 18 901 (5 037)
Charge de rémunération
à base d'actions 2 4 5 10
Gain à la vente
d'immobilisations - - (278) -
Autres 39 (161) 95 3
-------------------------------------------------------------------------
11 864 6 522 18 580 30 722
-------------------------------------------------------------------------
Variation des éléments
hors caisse du fonds
de roulement
Débiteurs 4 646 4 128 6 346 5 444
Stocks 18 159 (4 305) (8 595) (38 972)
Charges payées d'avance 80 (529) (156) 461
Créditeurs et charges à
payer (4 434) (6 036) (6 243) (3 456)
-------------------------------------------------------------------------
18 451 (6 742) (8 648) (36 523)
-------------------------------------------------------------------------
30 315 (220) 9 932 (5 801)

Flux de trésorerie liés
aux activités de
financement
Emprunt à court terme
(remboursements sur la
dette à court terme) (16 000) - 12 000 -
Distributions aux
porteurs de parts (10 065) (10 086) (20 130) (19 875)
Emission (rachat) de
parts de fiducie
(note 5) (585) 607 (690) 780
-------------------------------------------------------------------------
(26 650) (9 479) (8 820) (19 095)
-------------------------------------------------------------------------

Flux de trésorerie liés
aux activités
d'investissement
Acquisitions
d'immobilisations,
déduction faite
du produit de la vente
d'immobilisations (1 584) (1 734) (2 486) (3 798)
-------------------------------------------------------------------------

Variation nette de la
trésorerie
et des équivalents
de trésorerie 2 081 (11 433) (1 374) (28 694)

Trésorerie et
équivalents
de trésorerie au
début de la période 2 302 $ 36 557 $ 5 757 $ 53 818 $
-------------------------------------------------------------------------
Trésorerie et
équivalents
de trésorerie à la
fin de la période 4 383 $ 25 124 $ 4 383 $ 25 124 $
-------------------------------------------------------------------------

Renseignements
supplémentaires
Intérêts versés sur
la dette 733 1 379 5 730 6 590
Impôts sur le bénéfice
payés 1 389 17 1 555 34
Immobilisations
comprises dans
les créditeurs
et charges à payer 335 407 335 407
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


Rogers Sugar Income Fund

Notes afférentes aux états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés

Périodes terminées les 31 mars 2009 et 2008 (en milliers de dollars, sauf indication contraire)

Rogers Sugar Income Fund (le "Fonds") est une fiducie à capital variable, à but restreint, qui a été créée en vertu des lois de l'Ontario par une déclaration de fiducie modifiée et mise à jour en date du 3 février 2005 (la "déclaration de fiducie"). Un nombre illimité de parts de fiducie peut être émis aux termes de la déclaration de fiducie.

Note 1 Règles de présentation

Les présents états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés ont été dressés conformément aux principes comptables généralement reconnus du Canada ("PCGR"). Les présents états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés ne comprennent pas tous les renseignements qu'exigent les PCGR du Canada; par conséquent, ils doivent être lus à la lumière des états financiers consolidés annuels et des notes y afférentes dressés pour l'exercice terminé le 30 septembre 2008. Les présents états financiers consolidés trimestriels n'ont pas fait l'objet d'un examen ni d'une vérification de la part des vérificateurs externes du Fonds.

Note 2 Modifications de conventions comptables

Les présents états financiers suivent les mêmes conventions comptables et méthodes d'application que les plus récents états financiers annuels du Fonds pour l'exercice terminé le 30 septembre 2008, sauf pour ce qui suit :

i) Stocks

Depuis le 1er octobre 2008, le Fonds a mis en application, avec retraitement rétroactif, les recommandations du nouveau chapitre 3031, "Stocks", du Manuel de l'Institut Canadien des Comptables Agréés ("ICCA"), lesquelles recommandations s'appliquent aux états financiers intermédiaires et annuels des exercices ouverts à compter du 1er janvier 2008.

Cette nouvelle norme fournit des directives quant à la détermination du coût des stocks, y compris l'affectation des coûts indirects de production supplémentaires et l'affectation de l'amortissement des usines et du matériel aux stocks ainsi qu'au coût des ventes. Elle fournit également des directives sur le reclassement de certaines pièces de rechange principales et de stocks de pièces de sécurité des stocks aux immobilisations.

L'application de cette nouvelle norme avec effet rétroactif a donné lieu aux ajustements suivants :

- diminution de 1,6 million de dollars du déficit d'ouverture au 1er octobre 2008;

- augmentation des stocks aux 30 septembre 2008 et 31 décembre 2007 d'environ 2,0 millions de dollars et de 3,9 millions de dollars respectivement;

- augmentation des immobilisations aux 30 septembre 2008 et 31 décembre 2007 d'environ 0,8 million de dollars et de 0,9 million de dollars respectivement;

- augmentation de 0,01 $ du bénéfice par action de base et dilué au 31 décembre 2007.

ii) Ecarts d'acquisition et actifs incorporels

Le 1er octobre 2008, le Fonds a mis en application les recommandations du nouveau chapitre 3064 du Manuel de l'ICCA, "Ecarts d'acquisition et actifs incorporels". Ce chapitre établit des normes de comptabilisation, d'évaluation et d'information applicables aux écarts d'acquisition et aux actifs incorporels. L'adoption du chapitre 3064 n'a eu aucune incidence sur les états financiers du Fonds, ni sur ses résultats d'exploitation.

iii) Risques et juste valeur des actifs financiers et des passifs financiers

Le 20 janvier 2009, le Comité sur les problèmes nouveaux ("CPN") de l'ICCA a publié le CPN-173, intitulé "Risque de crédit et juste valeur des actifs financiers et des passifs financiers", qui stipule que le risque de crédit de la contrepartie doit être pris en compte dans la détermination de la juste valeur des instruments dérivés. Le traitement proposé par cet abrégé a été appliqué de manière rétrospective au 1er octobre 2008. Il n'a pas été nécessaire d'apporter d'ajustements aux bénéfices non répartis d'ouverture, car l'ajustement qui aurait été requis au 1er octobre 2008 était négligeable.

L'incidence sur les résultats du premier trimestre, soit une hausse de 1,1 million de dollars du bénéfice net avant les impôts sur le bénéfice qui correspond à une diminution du coût des ventes de 0,7 million de dollars et à une diminution des intérêts liés à des éléments à court terme de 0,4 million de dollars, a été comptabilisée à titre d'ajustement des résultats du semestre écoulé.



Note 3 Stocks

-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
31 mars 2009 30 septembre 2008 31 mars 2008
-------------------------------------------------------------------------

Sucre brut 31 309 $ 28 691 $ 21 551 $
Production en cours 6 673 4 300 26 104
Sucre raffiné 30 148 26 051 31 230
-------------------------------------------------------------------------
Stocks de sucre 68 130 59 042 78 885
Matériel d'empaquetage 3 425 3 037 2 841
Autres 7 689 8 570 7 997
-------------------------------------------------------------------------
79 244 $ 70 649 $ 89 723 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Le coût des ventes passé en charges au cours de la période se rapporte
intégralement à des coûts incorporables.


Note 4 Instruments financiers

Le détail des gains ou des pertes inscrits au cours du trimestre, dans le cadre de l'évaluation à la valeur de marché de tous les instruments financiers dérivés et instruments dérivés intégrés, est indiqué ci-dessous. Dans le cas des contrats à terme normalisés sur le sucre et le gaz naturel (instruments financiers dérivés), les montants notés ci-dessous sont retranchés des marges de variation payées aux courtiers ou reçues des courtiers à la fin de la période considérée. Les contrats à terme sur le gaz naturel et sur le sucre ont été évalués à la valeur de marché au moyen des valeurs à la cote publiées pour ces marchandises, alors que les contrats de change à terme ont été évalués à la valeur de marché au moyen des taux publiés par l'institution financière constituant la contrepartie à ces contrats.



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Actifs au titre des Passifs au titre des
instruments financiers instruments financier
-------------------------------------------------------------------------

EVALUATION A LA Court Long Court Long
VALEUR DE MARCHE terme terme terme terme
-------------------------------------------------------------------------

Contrats à terme
normalisés sur le sucre - $ - $ 348 $ 42 $
Contrats à terme
normalisés sur le gaz naturel - - 4 314 10 229
Contrats de change à terme 2 111 455 - -
Instruments dérivés intégrés 989 - - -
Swap de taux d'intérêt - - 2 011 5 247
-------------------------------------------------------------------------
Total 3 100 $ 455 $ 6 673 $ 15 518 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Imputé aux postes suivants :
Coût des ventes
Intérêts créditeurs

-------------------------------------------------------------------------
Total
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Gain (perte)
-------------------------------------------------------------------------
Pour les trimestres Pour les semestres
EVALUATION A LA terminés les terminés les
VALEUR DE MARCHE 31 mars 31 mars
-------------------------------------------------------------------------
2009 2008 2009 2008
Contrats à terme
normalisés sur le sucre (2 037)$ (2 379)$ (8 008)$ (2 147)$
Contrats à terme
normalisés sur le gaz naturel (9 423) 3 687 (21 080) 4 695
Contrats de change à terme 963 1 323 5 334 1 190
Instruments dérivés intégrés (71) (164) 1 207 (1 164)
Swap de taux d'intérêt (394) - (5 865) -
-------------------------------------------------------------------------
Total (10 962)$ 2 467 $ (28 412)$ 2 574 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Imputé aux postes suivants :
Coût des ventes (10 568) 2 467 (22 547) 2 574
Intérêts créditeurs (394) - (5 865) -
-------------------------------------------------------------------------
Total (10 962)$ 2 467 $ (28 412)$ 2 574 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


Note 5 Parts de fiducie

Au cours du deuxième trimestre de 2009, le Fonds a racheté pour annulation 200 000 parts de fiducie dans le cadre d'une offre publique de rachat dans le cours normal des activités au prix moyen de 2,9234 $ par part de fiducie. Au total, 225 100 parts de fiducie ont ainsi été rachetées pour annulation dans le cadre de l'offre publique de rachat depuis le début de l'exercice. Le montant en capital de la part de fiducie a été crédité à la valeur moyenne des parts au début de l'exercice. Au 31 mars 2009, 87 327 887 parts de fiducie étaient émises et en circulation.

Au cours du deuxième trimestre de 2008, le Fonds avait émis 160 000 parts de fiducie après que certains des dirigeants aient exercé un certain nombre des options qui pouvaient l'être. Pour le premier semestre de 2008, 200 000 parts de fiducie ont ainsi été exercées aux termes du régime d'options sur actions. De plus, au cours du deuxième trimestre de 2008, une tranche de 20 $ des débentures convertibles non garanties de série 3 a été convertie par le porteur des titres en question, ce qui lui a valu 3 921 parts de fiducie.



Note 6 Informations sectorielles
Les produits proviennent de clients situés dans les zones géographiques
suivantes :

-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Pour les trimestres Pour les semestres
terminés les terminés les
31 mars 31 mars
2009 2008 2009 2008
(non (non (non (non
vérifié) vérifié) vérifié) vérifié)
-------------------------------------------------------------------------

Canada 98 193 $ 96 785 $ 221 712 $ 203 155 $

Etats-Unis et autres pays 23 656 5 049 38 534 13 795
-------------------------------------------------------------------------
121 849 $ 101 834 $ 260 246 $ 216 950 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


Note 7 Chiffres correspondants

Certains chiffres correspondants de 2008 ont été reclassés pour en permettre le rapprochement avec ceux de la période en cours.

Renseignements

  • Rogers Sugar Income Fund
    M. Dan Lafrance, premier vice-président
    Finances, chef des finances et secrétaire
    514-940-4350
    514-527-1610 (FAX)
    www.rogerssugar.com
    www.Lantic.ca