RONA INC.
TSX : RON

RONA INC.

10 nov. 2010 08h39 HE

RONA accroît sa part de marché et améliore son efficacité, malgré les conditions difficiles

BOUCHERVILLE, QUEBEC--(Marketwire - 10 nov. 2010) - RONA inc. (TSX:RON), le plus important distributeur et détaillant canadien d'articles de quincaillerie, de rénovation et de jardinage, a publié aujourd'hui ses résultats financiers pour les périodes de 13 et de 39 semaines terminées le 26 septembre 2010 (troisième trimestre et neuf premiers mois de 2010). Tous les chiffres ci-dessous sont en dollars canadiens.

POINTS SAILLANTS FINANCIERS

  • Par rapport au troisième trimestre de 2009 :

    • baisse de 0,5 % du total des ventes et de 2,25 % des ventes comparables

    • hausse de 32 points de base de la marge brute et de 26 points de base de la marge brute ajustée, à 29,58 %

    • hausse de 0,8 % du bénéfice d'exploitation, mais baisse de 4,6 % si l'on exclut les éléments inhabituels comptabilisés en 2009

    • bénéfice net de 50,2 millions de dollars, en hausse de 2,2 %, mais en baisse de 5,8 % si l'on exclut les éléments inhabituels comptabilisés en 2009

    • bénéfice par action (dilué) inchangé à 0,38 $, mais en baisse de 0,03 $ si l'on exclut les éléments inhabituels comptabilisés en 2009

FAITS SAILLANTS DE L'EXPLOITATION

  • Expansion et diversification du secteur de la distribution avec l'acquisition de TruServ Canada

  • Solide croissance organique de la Division du marché commercial et professionnel qui a entrepris d'autres démarches en vue d'établir une plateforme nationale pour ses services avec l'annonce de trois acquisitions

  • Croissance de 5 % des produits de marques privées et de marques contrôlées et atteinte d'un taux de pénétration de 22 %

  • Émission de deux fois plus de cartes de crédit RONA dans le cadre du programme RONAvantages que l'année dernière

  • Développement continu du réseau de marchands affiliés avec l'ajout depuis le début de l'exercice de 230 000 pieds carrés d'espace de vente représentant près de 90 millions de dollars en ventes au détail annuelles, et sélection de cinq projets dans le cadre du programme unique à RONA de planification de la relève pour la propriété des magasins

« La baisse de confiance des consommateurs a fait en sorte que la croissance clients a été difficile au cours des deux derniers trimestres. Toutefois, RONA a pu enregistrer des gains par rapport à d'autres objectifs, par exemple pour ce qui est d'accroître sa part de marché, d'élargir son secteur de la distribution et celui du marché commercial et professionnel et d'améliorer l'efficacité, a déclaré Robert Dutton, président et chef de la direction de RONA. Compte tenu des acquisitions annoncées récemment, la part de marché de RONA se situe actuellement à 19 %, en hausse par rapport à 17,5 % en début d'année, et en voie d'atteindre l'objectif de 20 % d'ici la fin de 2011. Les retombées positives des initiatives d'amélioration de l'efficacité se reflètent aussi par la hausse de 26 points de base enregistrée par la marge brute au cours du dernier trimestre. »

« Nous prévoyons que la reprise économique sera plus lente que ce que nous avions d'abord envisagé et que la confiance des consommateurs continuera de représenter un défi, a ajouté M. Dutton. Par conséquent, nous entendons prendre des mesures appropriées à court terme pour minimiser les incidences financières du ralentissement de la croissance clients sur les résultats de la Compagnie, tout en continuant à chercher de nouvelles possibilités de développement. Notre industrie traverse des changements importants, particulièrement dans le domaine de la distribution et dans le marché de gros commercial et professionnel, et nous entendons utiliser la marge de manœuvre financière dont dispose RONA pour jouer un rôle très actif dans la consolidation de ces marchés. »

RÉSULTATS FINANCIERS

Résultats consolidés pour la période de trois mois terminée le 26 septembre 2010

Les résultats analysés dans la présente section sont ceux de la période de trois mois terminée le 26 septembre 2010 et, lorsqu'ils sont comparés, sont comparés aux résultats de la période de trois mois terminée le 27 septembre 2009, à moins d'indication contraire.

Les ventes se sont chiffrées à 1 313,7 millions de dollars, en baisse de 6,8 millions ou 0,5 %, y compris une diminution de 2,25 % des ventes comparables. La diminution résulte d'une baisse de 0,2 % des ventes du secteur des magasins corporatifs et franchisés et d'une diminution de 1,7 % des ventes du secteur de la distribution. La diminution des ventes comparables reflète principalement la baisse continue de la confiance des consommateurs tout au long du trimestre, la diminution des activités dans le secteur du logement comparativement à l'année dernière, les conditions météorologiques défavorables (particulièrement dans l'Ouest du Canada) et le fait que des crédits d'impôts à la rénovation offerts aux consommateurs l'année dernière ne sont plus disponibles cette année. La croissance des ventes due aux acquisitions, aux nouveaux magasins et à la Division du marché commercial et professionnel a contribué à atténuer cette pression à la baisse.

Les consommateurs au détail sont plus prudents et dépensent de manière plus sélective parce qu'ils s'inquiètent de l'état de l'économie, de la création d'emploi et de leur niveau d'endettement. Cette attitude a eu comme résultat une diminution de l'achalandage dans les magasins et une baisse des ventes les fins de semaines et des ventes d'installation. Par contre, le montant des achats des consommateurs qui se rendaient dans les magasins était en légère hausse, ce qui porte à croire que les initiatives de marchandisage et de service en magasin ont réussi.

Le malaise chez les consommateurs touche toutes les régions, mais il est plus marqué dans l'Ouest du Canada, où les conditions météorologiques ont été particulièrement défavorables pendant le trimestre. Les ventes dans la région de l'Atlantique ont enregistré une légère hausse, et l'intégration des magasins du réseau Pierceys se poursuit harmonieusement. Les magasins du Québec, plus particulièrement ceux qui sont passés de la bannière RONA Le Régional à la bannière RONA L'entrepôt, s'en sont tirés raisonnablement pendant le trimestre, tandis que les ventes sur le marché commercial et professionnel ont été particulièrement fortes en Ontario.

Dans le secteur de la vente au détail, la vague de chaleur de juillet a donné des forces à la catégorie CVC (chauffage, ventilation et climatisation). RONA a en outre gagné des parts de marché dans la catégorie éclairage après un remarchandisage complet et grâce à l'offre, à des prix compétitifs, d'une grande variété de produits importés. Toutefois, les catégories cuisine, peinture et planchers ont souffert parce que les crédits d'impôts à la rénovation dont bénéficiaient les consommateurs l'année dernière n'étaient plus disponibles cette année tout comme la vente spéciale de cabinets de cuisine de l'année dernière. La Division du marché commercial et professionnel a continué d'enregistrer une forte croissance des ventes dans les secteurs de la plomberie, du chauffage, de la ventilation, de la climatisation, du bois d'œuvre et des matériaux de construction.

Nettes des activités intersectorielles, les ventes du secteur de la distribution ont décliné de 1,7 %, s'établissant à 309,5 millions de dollars. La diminution résulte de la pression sur les ventes comparables des marchands affiliés, pression qui s'est reflétée dans leurs achats.

La marge brute a atteint 27,08 %, en hausse de 32 points de base, et la marge brute ajustée a crû de 26 points de base pour atteindre 29,58 %. Cette croissance est une conséquence de l'optimisation des catégories de produits, de conditions plus favorables consenties par les fournisseurs, de la réduction des pertes ainsi que d'une hausse des ventes de produits importés, de produits de marques privées et de produits de marques contrôlées.

Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 106,7 millions de dollars, augmentation de 0,9 million, ou 0,8 %, résultat d'une hausse de 0,2 % du bénéfice d'exploitation du secteur des magasins corporatifs et franchisés et d'une augmentation de 3,2 % du bénéfice d'exploitation du secteur de la distribution. La hausse de 11 points de base de la marge d'exploitation, à 8,12 %, est attribuable à une augmentation de 3 points de base dans le secteur des magasins corporatifs et franchisés et à une hausse de 35 points de base pour le secteur de la distribution. Exclusion faite des éléments inhabituels, le bénéfice d'exploitation était en baisse de 5,1 millions de dollars, ou 4,6 %, et la marge d'exploitation a diminué de 34 points de base. Cette diminution est attribuable à la baisse des ventes comparables, compensée en partie par des mesures d'amélioration de l'efficacité. Des charges pour éléments inhabituels comptabilisées en 2009 étaient attribuables à la réévaluation des engagements reliés à la fermeture de magasins corporatifs et franchisés.

La dépense d'intérêt sur la dette à long terme et sur les emprunts bancaires n'a augmenté que de 0,1 million de dollars, ou 1,3 %, résultat d'une émission d'actions en juin 2009 et d'une gestion rigoureuse du bilan et des dépenses en immobilisations ce qui a réduit le niveau d'endettement.

Les charges d'amortissement et de dépréciation se sont élevées à 27,1 millions de dollars, soit une augmentation de 1,2 million ou 4,7 %. Cette hausse est attribuable à l'ouverture de nouveaux magasins corporatifs, au programme de rénovation des magasins corporatifs existants, aux acquisitions et à l'amélioration continue des systèmes d'information.

Le bénéfice net était en hausse de 1,1 million de dollars à 50,2 millions, et le bénéfice par action (dilué) est demeuré inchangé à 0,38 $. La hausse du bénéfice net est due principalement à la contribution du secteur de la distribution. Exclusion faite des éléments inhabituels comptabilisés en 2009, le bénéfice net était en baisse de 3,1 millions de dollars, ou 5,8 %, et le bénéfice par action (dilué) a décliné de 0,03 $, ou 7,3 %.

Résultats consolidés pour la période de neuf mois terminée le 26 septembre 2010

Les résultats analysés dans la présente section sont ceux de la période de neuf mois terminée le 26 septembre 2010 et, lorsqu'ils sont comparés, sont comparés aux résultats de la période de neuf mois terminée le 27 septembre 2009, à moins d'indication contraire.

Les ventes se sont élevées à 3 663,3 millions de dollars, en hausse de 126,9 millions, ou 3,6 %. La croissance des ventes est attribuable à une augmentation de 3,8 % des ventes du secteur des magasins corporatifs et franchisés et à une hausse de 3,0 % des ventes du secteur de la distribution. Les ventes du secteur des magasins corporatifs et franchisés se sont chiffrées à 2 763,6 millions de dollars, augmentation de 100,7 millions, ou 3,8 %. Cette croissance est attribuable à l'ouverture de nouveaux magasins et à l'augmentation de 4,6 % des ventes comparables pendant le premier semestre de l'année, réduite toutefois par une baisse de 2,25 % des ventes comparables au cours du troisième trimestre. Après neuf mois, les ventes comparables sont en hausse de 1,98 %. Six magasins ont ouvert leurs portes pendant les neuf premiers mois de l'année : deux en Ontario, un en Alberta, un en Saskatchewan et deux au Québec. La forte croissance des ventes comparables pendant la première partie de 2010 reflète largement la reprise de l'économie canadienne, qui a commencé l'année de belle manière mais qui semble avoir récemment connu un ralentissement, particulièrement dans le secteur du logement. Des conditions météorologiques défavorables ont aussi eu des incidences sur les ventes. À l'intérieur de ce secteur, la Division du marché commercial et professionnel a connu, tout au long de la période, une forte croissance des ventes de toutes les gammes de produits, particulièrement dans les catégories de la plomberie et du CVC. Nettes des activités intersectorielles, les ventes du secteur de la distribution ont augmenté de 3,0 % pour s'élever à 899,7 millions de dollars. Cette augmentation des ventes résulte d'une croissance de 13,4 % au cours du premier trimestre de 2010, atténuée quelque peu par une légère baisse de 0,2 % au deuxième trimestre et de 1,7 % au troisième trimestre, baisse qui reflète le ralentissement de la reprise économique et de l'activité sur le marché domiciliaire au cours de la période ainsi que l'effet des conditions météorologiques défavorables et des retards de livraison des importations en provenance de Chine.

La marge brute s'est améliorée de 25 points de base, pour atteindre 27,54%. La marge brute a également enregistré un gain sur une base trimestrielle, passant d'une amélioration de 4 points de base d'une année à l'autre au cours du premier trimestre de 2010, à une hausse de 25 points de base au deuxième trimestre et de 32 points de base au troisième trimestre. La marge brute ajustée a augmenté de 37 points de base pour s'établir à 30,45 %. Cette croissance résulte de l'optimisation des catégories de produits, des conditions plus favorables consenties par les fournisseurs, de la réduction des pertes ainsi que d'une hausse des ventes de produits importés, de produits de marques privées et de produits de marques contrôlées, même si elle a été en partie neutralisée par des hausses du coût du transport et des modifications à la combinaison de produits.

Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 276,5 millions de dollars, en hausse de 22,3 millions, ou 8,8 %, en conséquence d'une augmentation de 12,4 % du bénéfice d'exploitation du secteur des magasins corporatifs et franchisés, annulée en partie par une légère diminution de 1,9 % du bénéfice d'exploitation du secteur de la distribution. La marge d'exploitation a enregistré une hausse de 36 points de base pour atteindre 7,55 %, conséquence d'une augmentation de 59 points de base pour le secteur des magasins corporatifs et franchisés, augmentation neutralisée en partie par la baisse de 35 points de base subie par le secteur de la distribution. Exclusion faite des éléments inhabituels, le bénéfice d'exploitation était en hausse de 8,1 millions de dollars, ou 3,0 %, et la marge d'exploitation a décliné de 4 points de base. Les charges pour éléments inhabituels comptabilisées pour les neuf premiers mois de 2009 s'élevaient à 14,2 millions de dollars et avaient trait à des fermetures de magasins. En plus de refléter une hausse des marges brutes, cette augmentation du bénéfice d'exploitation illustre également les excellents résultats des mesures visant à améliorer l'efficacité, malgré les coûts additionnels liés aux ouvertures de nouveaux magasins.

La dépense d'intérêt sur la dette à long terme et sur les emprunts bancaires a diminué de 0,7 million de dollars, ou 4,1 %. Cette baisse est attribuable à une émission d'actions en juin 2009 et à des efforts constants pour assurer une gestion rigoureuse du bilan et des dépenses en immobilisations, ce qui a réduit le niveau d'endettement.

Les charges d'amortissement et de dépréciation se sont élevées à 82,4 millions de dollars, soit une augmentation de 5,0 millions ou 6,5 %. L'augmentation peut être attribuée à une perte de valeur enregistrée au deuxième trimestre de 2010, à l'ouverture de nouveaux magasins corporatifs, au programme de rénovation des magasins corporatifs existants, aux acquisitions ainsi qu'à l'amélioration continue des systèmes d'information.

Le bénéfice net est en hausse de 13,6 millions de dollars, ou 12,7 %, à 121,1 millions, et le bénéfice par action (dilué) a augmenté de 0,04 $, ou 4,5 %, pour atteindre 0,92 $. Exclusion faite des éléments inhabituels, le bénéfice net a crû de 3,8 millions de dollars, ou 3,2 %, et le bénéfice par action (dilué), qui était de 0,96 $ en 2009, a décliné de 0,04 $, ou 4,2 %. La différence entre la croissance du bénéfice net et la croissance du bénéfice par action s'explique par les différences entre les nombres moyens d'actions en circulation pendant les périodes concernées. L'augmentation du bénéfice net est attribuable principalement à la contribution du secteur des magasins corporatifs et franchisés pendant les neuf premiers mois de l'année, ainsi que par les solides résultats de la Division du marché commercial et professionnel.

FLUX DE TRÉSORERIE ET SITUATION FINANCIÈRE

L'exploitation a produit des fonds de 73,1 millions de dollars au cours du troisième trimestre de 2010, comparativement à 80,0 millions au cours de la même période en 2009. Nette des changements aux fonds de roulement, l'exploitation a généré des flux de trésorerie de 58,2 millions de dollars, par rapport aux 100,1 millions générés au troisième trimestre de 2009. Pour la période de neuf mois terminée le 26 septembre 2010, l'exploitation a généré 209,7 millions de dollars, comparativement à 194,0 millions en 2009. Nette des variations du fonds de roulement, l'exploitation a généré 44,2 millions de dollars, comparativement à 216,7 millions en 2009. Les différences au chapitre des flux de trésorerie ayant trait aux changements à des éléments du fonds de roulement sont principalement attribuables à une hausse de 90,2 millions de dollars des stocks, conséquence de l'ouverture de nouveaux magasins, des acquisitions, des nouvelles gammes de produits de CVC dans la Division du marché commercial et professionnel ainsi que de l'offre de nouveaux produits au centre de distribution de Calgary pour soutenir la croissance de RONA dans cette partie du pays. Les baisses sont en outre attribuables à une augmentation des comptes débiteurs découlant d'une plus forte proportion de ventes de bois d'œuvre et de matériaux de construction à la clientèle commerciale et professionnelle ainsi qu'à une baisse des comptes créditeurs résultant d'importations plus élevées et de changements au mixte de produits. Malgré un niveau d'inventaire plus élevé, le taux de roulement des stocks a enregistré une légère hausse.

Tout au long du dernier exercice, la Compagnie a exercé une gestion financière rigoureuse et un contrôle serré de ses investissements en immobilisations. Au cours du troisième trimestre de 2010, RONA a investi 34,0 millions de dollars en immobilisations et en actifs incorporels, comparativement à 33,1 millions au cours de la même période en 2009. Ces investissements étaient destinés à l'expansion du réseau de vente au détail de la Compagnie, notamment à la construction de nouveaux magasins, à la réfection et à la mise à niveau de magasins existants ainsi qu'à des travaux d'entretien. RONA a également consacré une partie des investissements à l'amélioration continue de ses systèmes d'information afin d'accroître son efficacité opérationnelle. Pour la période de neuf mois terminée le 26 septembre 2010, RONA a investi 91,5 millions de dollars en immobilisations et en actifs incorporels, 32,6 millions de moins que les 124,1 millions investis en 2009. La Compagnie prévoit maintenant que le total de ses investissements en 2010 s'élèvera à environ 165 millions de dollars.

Même si des fonds ont été utilisés pour financer des acquisitions et des dépenses en immobilisations au cours de la dernière année, le bilan de RONA est demeuré solide. Le 26 septembre 2010, le ratio dette nette totale / capital utilisé était de 13,4 %, comparativement à 11,9 % le 27 septembre 2009. Le ratio capitaux propres / total de l'actif atteignait 63,9 % à la fin du troisième trimestre de 2010, alors qu'il était de 61,2 % au 27 septembre 2009.

Au 26 septembre 2010, la Compagnie pouvait compter sur 150,4 millions de dollars d'encaisse, montant qui sera déployé au cours des prochains trimestres pour réaliser divers projets de croissance dans le cadre de la Phase 2 de son plan stratégique 2008-2011. RONA a également accès à une facilité de crédit non utilisée pouvant atteindre 650 millions de dollars.

MISE À JOUR SUR L'ORIENTATION STRATÉGIQUE DE LA COMPAGNIE

RONA a annoncé son plan stratégique 2008-2011 le 27 février 2008. Le plan comportait deux phases : la Phase 1 du plan, axée sur la productivité, l'efficacité et la profitabilité (le « programme PEP »), s'est étalée sur la période 2008-2009. Le 25 janvier 2010, RONA a dévoilé la Phase 2 de son plan stratégique (le « programme Nouveau monde »), qui mettra l'accent sur la croissance au cours de 2010 et de 2011.

La direction de RONA s'est engagée à faire des mises à jour trimestrielles sur l'état d'avancement du plan dans son rapport de gestion et une mise à jour annuelle dans son rapport annuel et au cours de son assemblée annuelle des actionnaires. L'information ci-dessous est une mise à jour sur l'état d'avancement du plan.

1. Croissance clients

La croissance clients sera stimulée par de nombreuses initiatives visant à améliorer l'expérience client – concepts novateurs en magasin, mise en place de nouvelles catégories de produits, nouveaux produits de marques privées et de marques contrôlées, nouveaux outils et nouveaux programmes pour renforcer la fidélisation de la clientèle et nouveaux programmes de formation pour les employés des magasins.

  • Le printemps dernier, le programme RONAvantages a été amélioré et est devenu permanent; c'est aujourd'hui l'un des programmes de fidélisation les plus avantageux de l'industrie au Canada. Le nombre de nouvelles cartes de crédit RONA émises jusqu'à maintenant en 2010 dans le cadre du programme est le double du nombre de cartes émises dans le cadre du précédent programme pendant les 12 mois de 2009.

  • Les ventes de produits de marques privées RONA et de marques contrôlées pour le trimestre sont de 5 % supérieures à celles de l'année dernière, ce qui amène le niveau de pénétration de ces produits à plus de 22 % par rapport à 19 % au début de l'année et seulement deux points de pourcentage en deçà du pourcentage cible de 24 % pour 2011.

  • La capacité de répondre aux besoins de la clientèle commerciale et professionnelle croît rapidement à mesure que la Division du marché commercial et professionnel réalise des progrès dans la mise en place d'une plateforme nationale, grâce principalement à des acquisitions stratégiques (pour de plus amples renseignements à ce sujet, voir la rubrique « Acquisitions » ci-dessous) et à une forte croissance organique.

  • Dix magasins sont en cours de rénovation pour améliorer l'expérience de magasinage : huit en Ontario (Mississauga, Lindsay, Barrie, Windsor, Peterborough, Sheppard, Simcoe et Kingston) et deux au Québec (Anjou et Mascouche). Les rénovations doivent être terminées d'ici la fin de l'année.

  • Dans le cadre de ses efforts pour promouvoir les valeurs canadiennes d'équité, de travail d'équipe, de responsabilité sociale et de persévérance, RONA a conclu un partenariat exclusif avec les Flames de Calgary de la LNH (Ligue nationale de hockey) et avec les Calgary Hitmen, équipe de hockey junior majeur de la WHL (Western Hockey League). Ensemble, RONA et les Flames examineront des possibilités nouvelles, par exemple la rénovation de centres communautaires pour la jeunesse. RONA fournira la main-d'œuvre, le matériel et le savoir-faire pour chaque projet sélectionné. La Compagnie bénéficiera de la visibilité constante à la caméra de la marque RONA pendant les parties disputées chez elle par l'équipe, notamment deux logos enchâssés dans la glace ainsi que de panneaux à l'arrière du filet de l'équipe. En outre, un écusson bien visible sera ajouté aux jerseys portés par les joueurs des Flames de Calgary pour les séances de pratique; il s'agit d'une toute nouvelle initiative de la LNH cette année. L'entreprise albertaine TOTEM Building Supplies, membre du réseau de magasins RONA, jouira également de visibilité sur les bandes et à l'intérieur de l'aréna.

2. Construction de magasins corporatifs et franchisés

RONA a plusieurs concepts différents pour répondre aux besoins spécifiques des collectivités petites ou grandes, urbaines ou rurales, qu'elle dessert. Qu'il s'agisse d'un tout nouveau magasin ou de l'agrandissement ou de la transformation d'un magasin existant, RONA a un concept pour combler ces besoins.

  • Jusqu'à maintenant cette année, la construction de nouveaux magasins a permis d'ajouter quelque 300 000 pieds carrés au réseau.

  • Tout juste après la fin du trimestre, le magasin corporatif RONA Le Régional de St-Luc, au Québec, a mis la touche finale à ses plans d'expansion pour devenir un RONA L'entrepôt. La région du Haut-Richelieu desservie par ce magasin a connu une croissance considérable au cours des dix dernières années, croissance qui se poursuit. L'expansion ajoute 20 000 pieds carrés au magasin dont la clientèle peut désormais compter sur la gamme complète des services offerts par le concept RONA L'entrepôt, y compris les boutiques spécialisées. Unique dans le domaine de la rénovation domiciliaire, le concept des boutiques spécialisées RONA vise à faciliter le processus de la rénovation et à optimiser son efficacité. Le magasin a un inventaire de plus de 45 000 articles différents.

3. Développement du réseau de marchands affiliés

En plus de recruter de nouveaux membres pour le réseau et d'aider les marchands actuels à améliorer et à agrandir leurs magasins, un élément clé du développement du réseau est le tout nouveau programme de planification de la relève mis en place par RONA. Le programme a été conçu de façon à perpétuer le leadership de RONA dans le marché et pour appuyer la croissance de son réseau. Le nouveau programme de planification de la relève permettra à RONA d'attirer les marchands de la nouvelle génération et de demeurer l'entreprise, au Canada, offrant le meilleur soutien au développement des marchands indépendants.

  • Au cours des neuf premiers mois de cette année, RONA a ajouté 230 000 pieds carrés d'espace de vente grâce au recrutement de nouveaux marchands et à l'expansion de magasins membres (63 000 pieds carrés grâce au recrutement et 167 000 pieds carrés grâce à des projets d'expansion). Ces ajouts représentent près de 90 millions de dollars en ventes au détail annuelles (environ 50 millions pour les nouveaux marchands et 40 millions pour les projets d'expansion, ce qui englobe les 49 500 pieds carrés pour la rénovation du magasin de Blainville mentionné ci-dessous). Au total, les marchands RONA ont réalisé 84 projets, soit 23 projets d'expansion et 61 projets de remarchandisage, pour un investissement de près de 35 millions de dollars. Compte tenu du recrutement et de tous les projets réalisés par les marchands RONA, la Compagnie est sur le point d'atteindre son objectif d'ajouter de 100 à 150 millions de dollars de ventes au détail annuelles à son réseau, objectif qu'elle s'attend à atteindre d'ici la fin de l'exercice.

  • Au mois d'août dernier, à Blainville au Québec, André Lespérance, marchand RONA, a mis la touche finale à la conversion d'un édifice existant en nouveau magasin de proximité de 49 500 pieds carrés, offrant plus de 25 000 articles; la conversion représente un investissement de plus de 6 millions de dollars dans la collectivité. Des mesures visant à protéger la qualité de l'air et à réduire la consommation d'énergie ont été intégrées à la rénovation de l'immeuble qui allait devenir le nouveau magasin RONA.

  • En septembre, moins d'une année après la mise sur pied du programme novateur de planification de la relève, cinq jeunes leaders, représentant quatre projets différents, ont été les premiers choisis pour recevoir le soutien du fonds de développement; plus récemment, deux nouveaux projets ont été présentés au comité de sélection. Le nouveau programme, jumelé au forum des jeunes mentionné ci-dessous, gagne vraiment en popularité et plus de 20 projets sont actuellement sous étude par les jeunes marchands et pourront éventuellement être soumis au comité de sélection au cours de la prochaine année.

  • En août, un « forum des jeunes » a été tenu à Kananaskis, en Alberta, pour de nombreux jeunes gens qui représentent la prochaine génération de leaders RONA. C'était le deuxième événement du genre. Sous la direction de Robert Dutton, président et chef de la direction de RONA, les journées de réflexion ont comporté des séances de travail avec des membres du Comité de direction de RONA et des échanges avec des spécialistes de l'industrie et des chefs d'entreprises canadiens.

4. Acquisitions

Par des acquisitions ciblées dans les secteurs de la vente au détail, de la distribution et du marché commercial et professionnel, la Compagnie peut rapidement élargir différents volets de ses opérations et de sa capacité de fonctionnement, par exemple la couverture du marché, l'extension de ses marques, l'utilisation de son infrastructure existante, son offre de produits et son pouvoir d'achat, tout en réduisant les incidences de la nature cyclique du marché de détail.

  • Jusqu'à maintenant, neuf acquisitions ont été réalisées ou annoncées cette année, dont quatre vers la fin du troisième trimestre : TruServ Canada Inc., Don Park Limited Partnership au Canada (acquisition qui sera faite par l'intermédiaire de Noble, filiale de RONA), Boiseries Signées (acquise par l'intermédiaire de Matériaux Coupal, filiale de RONA), et MPH Supply Limited (acquise par Noble, filiale de RONA).

  • TruServ Canada Inc., distributeur appartenant à des propriétaires exploitants indépendants et dont le siège social est à Winnipeg, au Manitoba, exploite deux centres d'entreposage et de distribution, l'un de 400 000 pieds carrés à Winnipeg, l'autre de 250 000 pieds carrés à Kitchener, en Ontario, d'où l'entreprise expédie plus de 40 000 articles. L'entreprise dessert 650 marchands indépendants à travers le Canada et réalise annuellement des ventes de distribution d'articles de quincaillerie de plus de 100 millions de dollars dans quelque 250 magasins sous les bannières True Value, V&S, Country Depot et autres bannières spécialisées ainsi que dans 400 magasins indépendants. La clôture de la transaction a eu lieu le 3 novembre 2010.

  • Don Park Limited Partnership au Canada est une entreprise spécialisée dans la fabrication et la distribution de produits de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC). La compagnie exploite 14 succursales, trois usines de fabrication et un centre de distribution en Ontario. Fondée en 1972, Don Park a un solide profil de croissance avec des ventes de plus de 90 millions de dollars. La clôture de la transaction est sujette à l'approbation des autorités réglementaires et est prévue d'ici la fin de l'exercice en cours.

  • Boiseries Signées est un fabricant québécois d'escaliers sur mesure préfabriqués en usine. L'acquisition de l'entreprise accentue la présence de la Division du marché commercial et professionnel dans le secteur des escaliers intérieurs et place les services de finition de RONA dans une situation avantageuse. Du coup, RONA devient la seule entreprise à offrir à ses clients du marché de la construction une gamme complète de produits de finition intérieure, de planchers en bois durs et d'escaliers, le tout assorti d'une possibilité d'installation personnalisée. Cet ajout renforce vraiment l'attrait exercé auprès des professionnels des marchés domiciliaire et de la construction dans la région du Grand Montréal et ouvre la porte du marché de la ville de Québec.

  • MPH Supply Limited, entreprise spécialisée dans la distribution de matériel de plomberie, exploite cinq succursales à Vancouver et dans la région du Lower Mainland. La transaction inclut également l'acquisition de la compagnie Better Bathrooms Limited, un magasin de vente au détail de produits de plomberie de finition (www.better-bathrooms.ca). MPH Supply et Better Bathrooms réalisent des ventes de près de 15 millions de dollars. L'acquisition de MPH Supply donne à RONA un accès immédiat à une nouvelle région géographique dans le marché spécialisé de la plomberie, ajoute une masse critique à son offre actuelle de produits et de services dans ce marché et crée d'importantes synergies avec Noble pour ce qui est de l'approvisionnement. La transaction est une autre étape vers la réalisation de l'objectif que s'est donné RONA de mettre en place une plateforme nationale dans le marché commercial et professionnel.

  • En octobre, RONA a fait l'acquisition de Matériaux R. M. Bibeau Ltée, un marchand affilié à RONA depuis fort longtemps, dont le propriétaire souhaitait vendre son entreprise. À la suite de cette transaction, les six quincailleries Bibeau au Québec (Sorel, Tracy, Varennes, Contrecœur, Longueuil et Ste-Julie) ont été intégrées au réseau de magasins corporatifs de RONA.

Perspectives

Même si la reprise économique est amorcée, le rythme de reprise enregistré pendant la première partie de l'année ne semble pas soutenable, et on s'attend aujourd'hui à ce que la reprise se fasse encore plus graduellement que ce qui a d'abord été prévu. La Banque du Canada a d'ailleurs réduit en avril, en juillet et une fois de plus en octobre, ses prévisions de croissance économique pour le Canada en 2010 pour prendre en compte une reprise graduelle.

Ainsi, on estime que la croissance économique se poursuivra, mais à un rythme plus lent que celui qui était prévu lorsque la Compagnie a dévoilé, en janvier dernier, son programme Nouveau monde. La confiance des consommateurs est également à un niveau beaucoup plus bas qu'anticipé et devrait continuer de représenter un défi. Dans un tel contexte, la direction prévoit maintenant que l'atteinte des objectifs financiers du programme Nouveau monde sera retardée.

Par contre, les prévisions de croissance des ventes résultant de l'expansion du réseau de marchands affiliés, de la pénétration du marché par les produits de marques privées et de marques contrôlées ainsi que de la croissance due aux acquisitions, restent inchangées pour 2010 et 2011. Pour l'année à date, la Compagnie a d'ailleurs réalisé de bons progrès à cet égard; elle a en effet ajouté plus de 550 millions de dollars en ventes au détail annuelles, et il reste de nombreuses possibilités permettant de maintenir ce niveau de croissance.

RONA entend continuer à exercer une rigoureuse gestion financière afin de maintenir une cote de crédit de première qualité tout en poursuivant avec vigueur les occasions de développement qui se présentent quant aux autres vecteurs de croissance. La direction est convaincue que la Compagnie doit tirer parti de la conjoncture actuelle pour consolider rapidement son marché.

L'objectif d'accroître la part de marché de RONA au Canada de 17,5 % à 20 %, reste aussi inchangé. De fait, la Compagnie est près du but puisque sa part de marché est estimée à 19 % au troisième trimestre, compte tenu des acquisitions annoncées récemment. Cette augmentation de la part de marché de la Compagnie contribuera graduellement aux bénéfices et apportera une plus forte contribution lorsque les conditions du marché s'amélioreront.

Enfin, avec les acquisitions de MPH Supply en Colombie-Britannique, de Boiseries Signées au Québec et de Don Park Limited Partnership en Ontario, annoncées tout récemment, ainsi que les acquisitions plus tôt cette année de Plomberie Payette & Perreault et de LGC au Québec, RONA franchit des étapes importantes afin d'atteindre son objectif de mettre en place une plateforme nationale pour sa Division du marché commercial et professionnel.

Grâce à l'acquisition de TruServ Canada, RONA bénéficie également d'une pénétration géographique immédiate dans de nombreuses collectivités canadiennes, particulièrement en Ontario et dans les provinces de l'Ouest, ce qui représente un fort potentiel de croissance. De plus, elle permet de diversifier le réseau de magasins desservis par RONA par l'ajout de magasins spécialisés dans la vente de quincaillerie, de marchandises générales et de matériel agricole.

Cette acquisition stratégique permet en outre à RONA d'offrir aux marchands indépendants au Canada trois différentes solutions : magasin indépendant sous la bannière RONA, bannières spécialisées TruServ et services de distribution pour les marchands indépendants affiliés sans bannière spécifique. Maintenant que RONA dispose de tous les outils complémentaires dont elle a besoin pour desservir tous les types de marchands au Canada, elle lancera une importante campagne de recrutement auprès des quelque 5000 marchands indépendants de tous les coins du pays. Plus de la moitié de ces marchands font partie de groupements d'achat qui n'ont ni plan de marketing ni programme de relève.

Enfin, ces transactions stratégiques mettent l'accent sur le marché commercial et professionnel ainsi que sur le marché de la distribution, et permettront à RONA, dans le marché de la distribution, de réduire la nature cyclique de ses opérations tout en offrant un fort potentiel de croissance et d'importantes synergies. Ces transactions ouvrent aussi la porte à de nouvelles acquisitions dans ces deux grands marchés.

INFORMATION ADDITIONNELLE

Le Rapport de gestion et les états financiers non vérifiés pour le troisième trimestre 2010 peuvent être consultés sur le site Internet de la Compagnie à l'adresse www.rona.ca, section Investisseurs et sur le site SEDAR, www.sedar.com. Le lecteur trouvera également sur ces sites le rapport annuel de la Compagnie et d'autres informations relatives à RONA, y compris la Notice annuelle.

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE AVEC LA COMMUNAUTÉ FINANCIÈRE

Le mercredi 10 novembre 2010, à 11 heures (HNE), RONA tiendra une conférence téléphonique pour la communauté financière. Pour joindre la conférence, composer le 514 861-4190 ou 1 877 677-7769. Pour suivre la conférence en ligne, aller à l'adresse suivante : http://www.gowebcasting.com/2091.

MESURES DE PERFORMANCE NON CONFORMES AUX PCGR

Dans ce Communiqué, comme dans sa gestion interne, RONA utilise la notion de « bénéfice avant intérêts, impôts, amortissements et dépréciation et part des actionnaires sans contrôle (« BAIIA ») », qu'elle désigne également comme « bénéfice d'exploitation ». Cette mesure correspond à l'item « bénéfice avant les postes suivants » dans ses états financiers consolidés. RONA utilise aussi la notion de « marge brute ajustée », laquelle correspond aux ventes moins le coût des marchandises, incluant la totalité des remises accordées par les fournisseurs.

Bien que le BAIIA n'ait pas de sens normalisé par les PCGR, son usage est largement répandu dans l'industrie et dans les milieux financiers pour mesurer la rentabilité des opérations proprement dites, abstraction faite des considérations fiscales ainsi que de l'utilisation et du coût du capital. La marge brute ajustée est utilisée par la direction pour analyser la rentabilité de son réseau, en incluant la totalité des remises reçues des fournisseurs. Comme ces mesures ne sont pas normalisées, elles peuvent ne pas être strictement comparables d'une société à une autre. Cependant, RONA l'établit de la même façon pour chacun de ses secteurs identifiés et, sauf mention expresse, sa méthode ne change pas dans le temps. Le BAIIA et la marge brute ajustée ne doivent pas être considérés isolément ou comme substituts aux autres mesures de performance calculées selon les PCGR, mais plutôt comme renseignements complémentaires.

DÉCLARATIONS PROSPECTIVES

Le présent Communiqué contient des déclarations de nature prévisionnelle qui sont assujetties à des risques et à des incertitudes. Tous les énoncés autres que des énoncés de faits historiques inclus dans ce Communiqué, y compris les énoncés sur les perspectives de l'industrie et sur les perspectives, les projets, la situation financière et la stratégie d'affaires de la Compagnie, peuvent constituer des énoncés prospectifs au sens de la législation et la réglementation canadiennes en matière de valeurs mobilières. Les investisseurs et les autres personnes intéressées devraient éviter de se fier indûment à quelque énoncé prospectif.

Pour de plus amples renseignements sur les risques, les incertitudes et les hypothèses susceptibles d'entraîner un écart entre les résultats réels de la Compagnie et les attentes actuelles, le lecteur est prié de se reporter aux documents publics déposés par la Compagnie qui sont accessibles sur les sites www.sedar.com et www.rona.ca. Plus particulièrement, d'autres précisions et la description de ces facteurs et d'autres facteurs sont présentées dans le rapport de gestion, à la rubrique « Risques et incertitudes », et à la rubrique « Facteurs de risque » de la Notice annuelle courante de la Compagnie.

Les énoncés prospectifs figurant dans ce Communiqué reflètent les attentes de la Compagnie au 10 novembre 2010 et sont faits sous réserve des changements pouvant survenir après cette date. La Compagnie nie expressément toute obligation ou tout engagement de mettre à jour ou de réviser ces énoncés prospectifs, que ce soit en raison de nouveaux renseignements ou d'événements futurs ou pour quelque autre motif, à moins que les lois sur les valeurs mobilières applicables ne le requièrent.

À PROPOS DE RONA

RONA est le plus important distributeur et détaillant canadien de produits de quincaillerie, de rénovation et de jardinage. RONA exploite un réseau de près de 700 magasins corporatifs, franchisés et affiliés, de dimensions et de formats variés, qui emploie près de 30 000 personnes dans toutes les régions du Canada, sous diverses bannières. Le réseau de magasins RONA totalise plus de 16 millions de pieds carrés et réalise des ventes au détail annuelles de plus de 6 milliards de dollars. Visitez www.rona.ca.

RONA
 
États financiers consolidés
 
au 26 septembre 2010 et au 27 septembre 2009
 
RONA inc.
Résultats consolidés
des périodes de treize et trente-neuf semaines terminées le 26 septembre 2010 et le 27 septembre 2009
(non vérifiés et en milliers de dollars, sauf le bénéfice net par action)
         
  3e trimestre   Cumulatif  
  2010   2009   2010   2009  
                 
                 
Ventes 1 313 708 $ 1 320 510 $ 3 663 298 $ 3 536 427 $
                 
Bénéfice avant les postes suivants (note 4) 106 674   105 815   276 471   254 183  
                 
Intérêts sur la dette à long terme 5 275   5 143   15 272   15 674  
Intérêts sur les emprunts bancaires 588   645   1 428   1 731  
Amortissements et dépréciation (note 7) 27 098   25 893   82 421   77 416  
  32 961   31 681   99 121   94 821  
                 
Bénéfice avant impôts sur les bénéfices et part des actionnaires sans contrôle 73 713   74 134   177 350   159 362  
Impôts sur les bénéfices 21 772   22 537   52 141   48 446  
Bénéfice avant part des actionnaires sans contrôle 51 941   51 597   125 209   110 916  
Part des actionnaires sans contrôle 1 727   2 449   4 140   3 489  
Bénéfice net et résultat étendu 50 214 $ 49 148 $ 121 069 $ 107 427 $
                 
Bénéfice net par action (note 14)                
  De base 0,38 $ 0,38 $ 0,93 $ 0,88 $
  Dilué 0,38 $ 0,38 $ 0,92 $ 0,88 $
Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers consolidés intermédiaires.
 
 
RONA inc.
Bénéfices non répartis consolidés
Surplus d'apport consolidé
des périodes de trente-neuf semaines terminées le 26 septembre 2010 et le 27 septembre 2009
(non vérifiés et en milliers de dollars)
             
  2010     2009    
             
Bénéfices non répartis consolidés            
Solde au début 1 161 808   $ 1 028 876   $
Bénéfice net 121 069     107 427    
Frais relatifs à l'émission d'actions ordinaires déduction faite des recouvrements d'impôts sur les bénéfices de 2 042 $     (5 320 )  
Excédent du prix d'achat sur le capital déclaré des actions ordinaires rachetées et le surplus d'apport afférent (note 9) (17 666 )      
Solde à la fin 1 265 211   $ 1 130 983   $
             
             
Surplus d'apport consolidé            
Solde au début 13 475   $ 12 563   $
Coûts de rémunération au titre des régimes d'options d'achat d'actions 910     709    
Rachat d'actions ordinaires – offre publique de rachat dans le cours normal des activités (note 9) (3 153 )      
Exercice d'options d'achat d'actions (19 )      
Solde à la fin 11 213   $ 13 272   $
Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers consolidés intermédiaires.
 
 
RONA inc.
Flux de trésorerie consolidés
des périodes de treize et trente-neuf semaines terminées le 26 septembre 2010 et le 27 septembre 2009
(non vérifiés et en milliers de dollars)
             
  3e trimestre     Cumulatif    
  2010     2009     2010     2009    
Activités d'exploitation                        
Bénéfice net 50 214   $ 49 148   $ 121 069   $ 107 427   $
Éléments hors caisse                        
  Amortissements et dépréciation 27 098     25 893     82 421     77 416    
  Instruments financiers dérivés (351 )   (67 )   (168 )   (1 188 )  
  Impôts futurs (5 761 )   (1 446 )   (113 )   2 726    
  Pertes nettes (gains nets) sur cession d'éléments d'actif (147 )   101     (1 240 )   (1 835 )  
  Perte de valeur des immobilisations destinées à la vente     2 050         2 050    
  Rémunération à base d'actions (note 10) 28     1 528     2 907     2 556    
  Part des actionnaires sans contrôle 1 727     2 449     4 140     3 489    
  Autres éléments 312     328     716     1 399    
  73 120     79 984     209 732     194 040    
Variations d'éléments du fonds de roulement (14 883 )   20 142     (165 525 )   22 614    
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation 58 237     100 126     44 207     216 654    
Activités d'investissement                        
Acquisitions d'entreprises (note 6) (2 003 )       (12 151 )   (3 214 )  
Avances à des coentreprises et autres avances     955         (52 )  
Autres placements (2 440 )   (2 970 )   (3 081 )   (3 496 )  
Immobilisations (29 874 )   (20 826 )   (72 353 )   (91 757 )  
Actifs incorporels (4 162 )   (12 286 )   (19 169 )   (32 342 )  
Autres éléments d'actif (670 )   (1 952 )   (3 098 )   (4 762 )  
Cession d'immobilisations 371     1 207     1 701     4 695    
Cession de placements 2 159     740     6 839     1 905    
Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement (36 619 )   (35 132 )   (101 312 )   (129 023 )  
Activités de financement                        
Emprunts bancaires et crédit rotatif (1 328 )   (6 194 )   6 807     (42 236 )  
Autres emprunts à long terme 650         650     188    
Remboursements d'autres emprunts à long terme et rachat d'actions privilégiées  
(2 241
 
)
 
 
 
(3 628
 
)
 
 
 
(10 148
 
)
 
 
 
(9 585
 
)
 
 
Émission d'actions ordinaires 1 006     23 769     2 562     175 795    
Frais relatifs à l'émission d'actions ordinaires     (1 244 )       (7 362 )  
Rachat d'actions ordinaires (26 824 )       (31 609 )      
Flux de trésorerie liés aux activités de financement (28 737 )   12 703     (31 738 )   116 800    
                         
Augmentation (diminution) nette de l'encaisse (7 119 )   77 697     (88 843 )   204 431    
Encaisse au début 157 533     139 079     239 257     12 345    
Encaisse à la fin 150 414   $ 216 776   $ 150 414   $ 216 776   $
Informations supplémentaires                        
Intérêts versés 11 372   $ 11 638   $ 22 725   $ 24 958   $
Impôts sur les bénéfices versés 7 785   $ 9 166   $ 32 822   $ 30 326   $
Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers consolidés intermédiaires.
 
 
RONA inc.
Bilans consolidés
au 26 septembre 2010, au 27 septembre 2009 et au 27 décembre 2009
(en milliers de dollars)
             
  2010   2009   2009  
  au 26 septembre   au 27 septembre   au 27 décembre  
  (non vérifié)   (non vérifié)      
Actif            
Actif à court terme            
  Encaisse 150 414 $ 216 776 $ 239 257 $
  Débiteurs 338 538   303 867   250 845  
  Impôts sur les bénéfices à recevoir     2 436  
  Stock (note 3) 898 442   808 233   726 262  
  Frais payés d'avance 24 306   25 078   18 114  
  Instruments financiers dérivés 1 231   297   801  
  Impôts futurs 14 692   17 502   15 914  
  1 427 623   1 371 753   1 253 629  
Placements 10 912   12 328   11 978  
Immobilisations 884 248   831 814   868 359  
Immobilisations destinées à la vente (note 8) 8 839   47 581   13 242  
Écarts d'acquisition 495 458   455 662   455 572  
Actifs incorporels 97 077   79 539   89 828  
Autres éléments d'actif 30 196   28 867   29 682  
Impôts futurs 30 376   26 808   27 593  
  2 984 729 $ 2 854 352 $ 2 749 883 $
             
Passif            
Passif à court terme            
  Emprunts bancaires 11 573 $ 6 021 $ 5 211 $
  Comptes fournisseurs et charges à payer 511 048   556 201   427 817  
  Impôts sur les bénéfices à payer 17 002   8 918    
  Instruments financiers dérivés 1 038   200   776  
  Impôts futurs 4 309   5 189   4 900  
  Versements sur la dette à long terme 8 503   13 197   9 996  
  553 473   589 726   448 700  
Dette à long terme 424 777   433 189   430 524  
Autres passifs à long terme 32 597   30 563   31 317  
Impôts futurs 29 570   21 618   27 542  
Part des actionnaires sans contrôle 37 190   32 420   32 761  
  1 077 607   1 107 516   970 844  
Capitaux propres            
Capital-actions (note 9) 630 698   602 581   603 756  
Bénéfices non répartis 1 265 211   1 130 983   1 161 808  
Surplus d'apport 11 213   13 272   13 475  
  1 907 122   1 746 836   1 779 039  
  2 984 729 $ 2 854 352 $ 2 749 883 $
Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers consolidés intermédiaires.
 
 
RONA inc.
Notes complémentaires aux états financiers consolidés intermédiaires
au 26 septembre 2010 et au 27 septembre 2009
(non vérifiés et en milliers de dollars, sauf les montants par action)

1. Mode de présentation

Les présents états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés sont conformes aux principes comptables généralement reconnus du Canada applicables aux états financiers intermédiaires et ne comprennent pas toute l'information exigée pour des états financiers complets. Ces états financiers sont aussi dressés conformément aux conventions comptables décrites dans les états financiers vérifiés de la compagnie pour l'exercice terminé le 27 décembre 2009. Les états financiers intermédiaires et les notes complémentaires doivent être lus en tenant compte des états financiers vérifiés de la compagnie pour l'exercice terminé le 27 décembre 2009. Les résultats d'exploitation pour les périodes intermédiaires ne reflètent pas nécessairement les résultats de l'exercice entier et, pour refléter les fluctuations saisonnières caractéristiques à l'industrie de la quincaillerie, de la rénovation et du jardinage, nous présentons le bilan comparatif au 27 septembre 2009. Au besoin, les états financiers comprennent des montants qui ont été établis d'après les estimations éclairées et les meilleurs jugements de la direction.

2. Nouvelles normes comptables non encore appliquées

Normes internationales d'information financière (IFRS)

En 2009, le Conseil des normes comptables du Canada a confirmé que les PCGR canadiens, pour les entités ayant une obligation d'information du public, seront remplacés par les IFRS avec prise d'effet au cours de l'année 2011. Lors du passage des PCGR canadiens aux IFRS, la compagnie établira l'information financière tant courante que comparative en se conformant aux IFRS. La compagnie s'attend à ce que cette transition ait une incidence sur les méthodes de comptabilisation, la présentation de l'information financière et les systèmes d'information. Les travaux préparatoires pour le passage aux IFRS avancent rapidement et selon le plan préparé par la compagnie.

3. Stock

Pour les périodes de treize et trente-neuf semaines terminées le 26 septembre 2010, des montants de 957 998 $ et 2 654 538 $ de stock ont été imputés en charges dans les résultats consolidés (967 171 $ et 2 571 525 $ en 2009). Ces montants incluent des charges de dépréciation de stock de 9 873 $ et de 26 511 $ (11 351 $ et 30 248 $ en 2009).

4. Coûts de fermeture de magasins

Coûts de retrait et de sortie et de dépréciation d'actifs

En avril 2008, la direction de la compagnie a approuvé un plan détaillé pour la fermeture de quatre de ses magasins inclus dans le secteur des magasins corporatifs et franchisés. Trois de ces magasins ont été fermés en 2008 et un durant le deuxième trimestre de 2009. Au cours du deuxième trimestre de l'année, la compagnie a réglé une obligation locative liée à la fermeture d'un de ces magasins par un paiement en espèces et a renversé une provision afférente.

Durant les périodes de treize et trente-neuf semaines terminées le 26 septembre 2010, la compagnie a constaté les coûts suivants :

  3e trimestre   Cumulatif  
  2010   2009   2010     2009  
Obligations locatives $ 6 400 $   $ 14 355 $
Renversement de provision     (2 944 )    
Dépréciation du stock         525  
Total constaté dans le bénéfice avant les postes suivants $ 6 400 $ (2 944 ) $ 14 880 $

Le passif lié aux coûts de retrait et de sortie et de dépréciation d'actifs, présenté dans les comptes fournisseurs et charges à payer, s'établissait comme suit :

  2010     2009    
Solde au début 14 340   $ 3 575   $
Coûts constatés :            
  Obligations locatives     14 355    
  Charge de désactualisation 197        
Renversement de provision (2 944 )      
Versements en espèces (7 568 )   (2 770 )  
Solde à la fin 4 025   $ 15 160   $

Autres coûts de fermeture

En 2009, durant les périodes de treize et trente-neuf semaines terminées le 27 septembre, la compagnie a aussi enregistré des frais d'opération, incluant intérêts et amortissement, afférents à la liquidation des actifs des magasins pour des montants de 0 $ et 1 230 $. 

5. Remises consenties par les fournisseurs

Dans le cadre du CPN-144 intitulé Comptabilisation par un client (y compris un revendeur) de certaines contreparties reçues d'un fournisseur, la compagnie doit divulguer le montant constaté pour lequel toutes les conditions donnant droit aux remises de fournisseurs n'ont pas encore été remplies. Pour la période de trente-neuf semaines terminée le 26 septembre 2010, la compagnie a constaté un montant de 8 619 $ (5 320 $ en 2009) qui a été estimé en fonction de l'atteinte de certaines conditions nécessaires à l'obtention de la remise.

6. Acquisitions d'entreprises

Au cours de la période de trente-neuf semaines terminée le 26 septembre 2010, la compagnie a acquis quatre compagnies (une compagnie en 2009), évoluant dans le secteur d'activité des magasins corporatifs et franchisés au moyen d'achat d'actions ou d'achat d'actifs. En considérant les coûts directs d'acquisition, ces acquisitions ont été effectuées pour une contrepartie de 49 385 $ (3 821 $ en 2009). La compagnie a financé ces acquisitions soit par l'émission d'actions du trésor de RONA ou à même ses facilités de crédit existantes. Les résultats d'exploitation de ces compagnies sont consolidés depuis leur date d'acquisition.

La répartition préliminaire des prix d'achats des acquisitions a été établie de la façon suivante :

  2010     2009    
             
Débiteurs 11 324   $ 1 145   $
Stock 12 546     1 224    
Autres éléments d'actifs à court terme 467        
Immobilisations 1 988     105    
Écarts d'acquisition 40 074     1 357    
Actifs incorporels 418        
Passif à court terme (17 390 )   (10 )  
Dette à long terme (42 )      
  49 385     3 821    
Moins : Émission d'actions ordinaires (35 000 )      
  Coûts directs d'acquisition courus (319 )      
  Soldes de prix d'achats (1 915 )   (607 )  
Contreparties payées en espèces 12 151   $ 3 214   $

La compagnie prévoit qu'un montant de 1 333 $ (944 $ en 2009) des écarts d'acquisition sera déductible sur le plan fiscal.

7. Dépréciation d'actifs à long terme

Au cours de la période de trente-neuf semaines terminée le 26 septembre 2010, la compagnie a enregistré une perte de valeur de 2 000 $ afin de réduire la valeur comptable d'un bâtiment. Cette charge est présentée dans les amortissements et dépréciation à l'état des résultats consolidés et a été constatée au deuxième trimestre.

8. Immobilisations destinées à la vente

La compagnie a décidé de se départir de terrains et de bâtiments du secteur des magasins corporatifs et franchisés qui ne sont plus utilisés à des fins d'exploitation, et par conséquent, elle a établi un plan de vente détaillé à cet effet.

Au cours du troisième trimestre 2010, la compagnie a reclassé dans les immobilisations un montant de 4 725 $ d'immobilisations destinées à la vente puisque ces immobilisations ne répondent plus aux critères pour être présentées comme des immobilisations destinées à la vente. Le reclassement n'a pas eu d'effet sur les résultats de la compagnie.

La compagnie a disposé d'un terrain et d'un bâtiment qui étaient destinés à la vente au cours du troisième trimestre 2009 et de deux terrains et de deux bâtiments au premier trimestre 2009 et a réalisé des gains sur disposition de 446 $ et 1 521 $ respectivement. De plus, au cours du troisième trimestre 2009, la compagnie a enregistré une charge de 2 050 $ correspondant à la perte de valeur des immobilisations destinées à la vente afin de les ramener à leurs justes valeurs diminuées des frais de ventes. Il n'y a aucune disposition au cours de la période terminée le 26 septembre 2010.

9. Capital-actions

Émis et payé :

Les tableaux suivants présentent les variations du nombre d'actions ordinaires en circulation et leur valeur globale :

  26 septembre 2010    
  Nombre d'actions   Montant    
Solde au début 129 653 383   600 459   $
Émission en contrepartie de dépôts reçus sur souscription d'actions ordinaires 250 979   3 842    
Émission à la suite de l'exercice d'options d'achat d'actions 34 500   176    
Émission pour une contrepartie en espèces 25 661   340    
Émission en paiement d'une acquisition d'entreprise (note 6) 2 230 067   35 000    
Rachat et annulation (2 230 067 ) (10 790 )  
Solde avant élimination des participations croisées 129 964 523   629 027    
Élimination des participations croisées (73 334 ) (424 )  
Solde à la fin 129 891 189   628 603    
Dépôts sur souscription d'actions ordinaires, nets des éliminations des coentreprises (a)     2 095    
      630 698   $
       
  27 septembre 2009    
  Nombre d'actions   Montant    
Solde au début 115 819 699   423 477   $
Émission en contrepartie de dépôts reçus sur souscription d'actions ordinaires 328 692   3 744    
Émission à la suite de l'exercice d'options d'achat d'actions 107 000   371    
Émission pour une contrepartie en espèces (b) 13 390 568   172 726    
Solde avant élimination des participations croisées 129 645 959   600 318    
Élimination des participations croisées (80 251 ) (524 )  
Solde à la fin 129 565 708   599 794    
Dépôts sur souscription d'actions ordinaires, nets des éliminations des coentreprises (a)     2 787    
      602 581   $
       
  27 décembre 2009    
  Nombre d'actions   Montant    
Solde au début 115 819 699   423 477   $
Émission en contrepartie de dépôts reçus sur souscription d'actions ordinaires 328 692   3 744    
Émission à la suite de l'exercice d'options d'achat d'actions 113 775   502    
Émission pour une contrepartie en espèces (b) 13 391 217   172 736    
Solde avant élimination des participations croisées 129 653 383   600 459    
Élimination des participations croisées (80 251 ) (524 )  
Solde à la fin 129 573 132   599 935    
Dépôts sur souscription d'actions ordinaires, nets des éliminations des coentreprises (a)     3 821    
      603 756   $

(a) Les dépôts reçus sur souscription d'actions ordinaires représentent des sommes encaissées au cours de la période en vertu d'ententes commerciales conclues avec les marchands affiliés et franchisés. Ces dépôts sont convertis annuellement en actions ordinaires. Au 26 septembre 2010, si les dépôts de souscription avaient été convertis en actions ordinaires, 161 802 actions ordinaires de plus auraient été en circulation.

(b) En juin 2009, la compagnie a émis 13 374 500 actions ordinaires au prix de 12,90 $ l'action moyennant un produit brut global de 172 531 $.

Offre publique de rachat d'actions dans le cours normal des activités

Le 16 juin 2010, le conseil d'administration a autorisé un programme d'offre publique de rachat d'actions dans le cours normal des activités en vue de racheter pour annulation, entre le 21 juin 2010 et le 20 juin 2011, jusqu'à concurrence de 3 250 000 actions ordinaires, représentant environ 2,5 % des actions ordinaires en circulation. En vertu de cette offre publique de rachat, approuvée par la bourse de Toronto, les rachats s'effectueront au prix du marché conformément aux lois et règlements de la bourse de Toronto. La compagnie cesse de considérer des actions comme en circulation à la date où elle rachète ses actions, bien que l'annulation effective des actions par l'agent des transferts et par l'agent chargé de la tenue des registres soit effectuée dans un délai relativement bref par la suite.

Au cours des périodes de treize et trente-neuf semaines terminées le 26 septembre 2010, la compagnie a rachetée pour annulation un total de 1 936 867 et 2 230 067 actions ordinaires, pour un coût total de 26 824 $ et 31 609 $, respectivement. Une tranche de 10 790 $ du coût total de 31 609 $ représente le capital déclaré et une tranche de 3 153 $ représente une réduction du surplus d'apport attribuable à ces actions ordinaires. La tranche restante de 17 666 $ a été imputée aux bénéfices non répartis.

10. Rémunération à base d'actions

Régimes d'options d'achat d'actions

Régime d'options d'achat d'actions du 1er mai 2002

La compagnie a adopté un régime d'options d'achat d'actions pour les cadres supérieurs désignés qui a été approuvé par les actionnaires le 1er mai 2002 et 2 920 000 options ont été attribuées à cette date. Les options attribuées en vertu de ce régime peuvent être exercées depuis que la compagnie a procédé à un appel public à l'épargne le 5 novembre 2002. La compagnie pouvait attribuer des options sur un nombre maximal de 3 740 000 actions ordinaires. Au 26 septembre 2010, les 2 920 000 options octroyées ont un prix de levée de 3,47 $ et de ce nombre, 1 675 500 options (1 645 500 options en 2009) ont été exercées.

La juste valeur de chaque option octroyée a été estimée à la date d'attribution au moyen du modèle d'évaluation d'options de Black et Scholes. Les calculs ont reposé sur un cours de l'action de 3,47 $, une volatilité prévue de 30 %, un taux d'intérêt sans risque de 4,92 %, une durée prévue de quatre ans et un dividende prévu de 0 %. Selon cette méthode, la juste valeur des options accordées était de 1,10 $ par option.

Il n'y a aucun coût de rémunération passé en charges au titre de ce régime pour les périodes de treize et trente-neuf semaines terminées le 26 septembre 2010 et le 27 septembre 2009.

Régime d'options d'achat d'actions du 24 octobre 2002

Le 24 octobre 2002, le conseil d'administration a approuvé un autre régime d'options d'achat d'actions pour les cadres supérieurs désignés de la compagnie et pour des administrateurs désignés. Le nombre total d'actions ordinaires qui peuvent être émises aux termes du régime ne dépassera pas 10 % du nombre d'actions ordinaires émises et en circulation moins le nombre d'actions faisant l'objet des options octroyées aux termes du régime d'options d'achat d'actions du 1er mai 2002. Ces options deviennent acquises à raison de 25 % par année si le cours de l'action s'est transigé pendant au moins 20 jours ouvrables consécutifs pendant la période de 12 mois précédant la date anniversaire de l'octroi à un prix égal ou supérieur au prix de l'octroi plus une prime de 8 % composée annuellement.

Le 8 mars 2007, le conseil d'administration a approuvé certaines modifications au régime. Ces modifications ont aussi été approuvées par les actionnaires lors de l'assemblée annuelle de ceux-ci le 8 mai 2007. Entre autres, ces modifications prévoient que ce régime n'est plus applicable aux administrateurs désignés de la compagnie ainsi que le remplacement des modalités d'octroi prévues au régime, par un mécanisme plus flexible pour fixer les modalités d'octroi des options. Le conseil d'administration pourra adopter les modalités les plus appropriées pour chaque type d'octroi. Lors des octrois d'options du 8 mars 2007 et subséquemment, le conseil a approuvé les octrois d'options dont les acquisitions seront sur une période de 4 ans suivant la date anniversaire des octrois, et ce, à raison de 25 % par année.

Au 26 septembre 2010, les 2 857 452 options (2 475 752 options en 2009) octroyées ont un prix de levée variant de 10,62 $ à 26,87 $ (même variation en 2009) et de ce nombre, 96 375 options (85 100 options en 2009) ont été exercées et 1 051 408 options (646 875 options en 2009) ont été frappées d'extinction.

La juste valeur des options octroyées au montant de 5,32 $ (4,11 $ en 2009) a été estimée à la date d'attribution au moyen du modèle d'évaluation d'options de Black et Scholes en fonction des hypothèses suivantes pour les options octroyées au cours de la période :

  2010   2009  
Taux d'intérêt sans risque 2,9 % 1,98 %
Volatilité prévue de l'action 28,5 % 35 %
Dividende annuel prévu 0 % 0 %
Durée prévue (en années) 6   6  

Le coût de rémunération passé en charges au titre de ce régime est de 304 $ et 910 $ pour les périodes de treize et trente-neuf semaines terminées le 26 septembre 2010 (236 $ et de 709 $ en 2009).

Un sommaire de la situation des régimes d'options d'achat d'actions de la compagnie et des changements survenus dans les périodes terminées à ces dates est présenté ci-après :

  26 septembre 2010  
  Options   Prix de levée moyen pondéré  
Solde au début 2 966 852   10,47 $
Octroyées 381 700   15,44  
Exercées (34 500 ) 4,54  
Frappées d'extinction (359 883 ) 20,83  
Solde à la fin 2 954 169   9,91  
Options pouvant être exercées à la fin 2 079 244   8,36 $
     
  27 septembre 2009  
  Options   Prix de levée moyen pondéré  
Solde au début 2 981 002   11,46 $
Octroyées 516 700   10,62  
Exercées (107 000 ) 3,47  
Frappées d'extinction (372 425 ) 19,86  
Solde à la fin 3 018 277   10,56  
Options pouvant être exercées à la fin 1 912 894   7,76 $
     
  27 décembre 2009  
  Options   Prix de levée moyen pondéré  
Solde au début 2 981 002   11,46 $
Octroyées 516 700   10,62  
Exercées (113 775 ) 4,11  
Frappées d'extinction (417 075 ) 19,47  
Solde à la fin 2 966 852   10,47  
Options pouvant être exercées à la fin 1 906 969   7,72 $

Le tableau ci-dessous résume l'information relative aux options d'achat d'actions en cours au 26 septembre 2010 :

Prix de levée Date d'expiration Nombre d'options en cours Nombre d'options pouvant être exercées
3,47 $ 1er janvier 2012 1 244 500 1 244 500
10,62 $ 11 mars 2019 478 050 119 900
10,86 $ 9 décembre 2018 15 000 3 750
14,18 $ 1er mars 2018 194 400 98 550
14,29 $ 16 décembre 2013 404 650 404 650
15,44 $ 9 mars 2020 374 400
20,27 $ 22 décembre 2014 96 000 96 000
21,78 $ 1er septembre 2016 4 394 4 394
23,58 $ 8 mars 2017 142 775 107 500
    2 954 169 2 079 244

Régime d'unités d'actions à l'intention des dirigeants

La compagnie offre un régime d'unités d'actions aux dirigeants et aux employés clés de la compagnie et de ses filiales en vertu duquel des unités d'actions de négociation restreintes (UANR) sont octroyées. Les unités d'actions sont acquises après une durée maximale de trois ans, sur la base de cibles de rendement. Les UANR sont comptabilisées comme une charge de rémunération linéairement sur la période d'acquisition en fonction de l'atteinte prévue des cibles de rendement. Les UANR sont réévaluées à la juste valeur marchande à la date de clôture de chaque période, jusqu'à la date d'acquisition en utilisant le cours de l'action ordinaire de la compagnie. Les variations de la juste valeur marchande sont comptabilisées comme une charge de rémunération et la contrepartie est présentée dans les comptes fournisseurs et charges à payer. Les UANR acquises seront versées, au gré de la compagnie, en espèces ou en actions ordinaires, achetées sur le marché secondaire, ayant une valeur globale égale au montant qui aurait été payé en espèces.

  3e trimestre Cumulatif  
  2010   2009 2010   2009  
Nombre d'unités d'actions de négociation restreintes :              
  Solde au début 1 121 340   703 720 682 540   229 360  
  Octroyées 5 125   443 925   486 150  
  Frappées d'extinction (75 540 ) (75 540 ) (11 790 )
  Solde à la fin 1 050 925   703 720 1 050 925   703 720  
               

La charge enregistrée dans l'état des résultats consolidés pour les périodes de treize et trente-neuf semaines terminées le 26 septembre 2010 est de 94 $ et 1 849 $ (793 $ et 919 $ en 2009).

Régime d'unités d'actions à l'intention des administrateurs

La compagnie offre un régime d'unités d'actions différées (UAD) à ses administrateurs externes. En vertu de ce régime, les administrateurs peuvent choisir de recevoir sous forme d'UAD tout pourcentage, jusqu'à concurrence de 100 %, des honoraires qui leur sont payables à l'égard de leurs fonctions d'administrateurs. Lorsqu'un administrateur se prévaut de ce régime, la compagnie crédite le compte de l'administrateur d'un nombre d'unités égal au montant de rémunération différée, divisé par la moyenne du cours boursier de clôture des actions ordinaires pendant les cinq jours précédant immédiatement le dernier jour de chaque trimestre de la compagnie. Les variations de la juste valeur marchande sont comptabilisées comme une charge de rémunération et la contrepartie dans les comptes fournisseurs et charges à payer dans le bilan consolidé. Les UAD octroyées aux termes du régime d'UAD sont rachetables, et la valeur de celles-ci est payable, seulement lorsque le porteur d'UAD a cessé d'être administrateur de la compagnie.

  3e trimestre Cumulatif
  2010 2009 2010   2009
Nombre d'unités d'actions différées :          
  Solde au début 159 144 134 692 149 139   103 421
  Rémunération des administrateurs 12 846 10 661 36 205   41 932
  Unités payées (13 354 )
  Solde à la fin 171 990 145 353 171 990   145 353
           

La charge (le recouvrement) enregistrée dans l'état des résultats consolidé pour les périodes de treize et trente-neuf semaines terminées le 26 septembre 2010 est de (370 $) et 148 $ (499 $ et 928$ en 2009).

11. Garanties

Dans le cours normal de ses activités, la compagnie conclut des ententes qui peuvent comporter des éléments répondant à la définition de « garantie » aux termes de la NOC-14.

La compagnie se porte garante d'emprunts hypothécaires pour un montant de 861 $. Ces emprunts s'échelonnent jusqu'en 2012 et la valeur nette comptable des actifs détenus en garantie, principalement composés de terrains et de bâtiments, est de 5 574 $.

En vertu de conventions de rachat de biens en stocks, la compagnie s'est engagée auprès d'institutions financières à racheter les stocks de certains de ses clients à une moyenne de 61 % de la valeur au coûtant des stocks pour un montant maximal de 75 496 $. Dans l'éventualité d'un recours, les stocks seraient écoulés dans le cours normal des activités de la compagnie. Ces conventions ont une durée indéterminée mais peuvent être résiliées par la compagnie avec un préavis de 30 jours. De l'avis de la direction, la probabilité que des paiements importants soient engagés en vertu de ces obligations est faible.

12. Avantages sociaux futurs

Au 26 septembre 2010, la compagnie maintient sept régimes de retraite à cotisations déterminées (neuf en 2009) et quatre à prestations déterminées (quatre en 2009). La charge de retraite nette au titre des régimes de retraite se présente comme suit :

  3e trimestre   Cumulatif  
  2010   2009   2010   2009  
                 
Coûts constatés au titre des régimes à cotisations déterminées 2 749 $ 2 358 $ 7 888 $ 7 166 $
Coûts constatés au titre des régimes à prestations déterminées 409   434   1 223   1 239  
Charges nette au titre des avantages sociaux 3 158 $ 2 792 $ 9 111 $ 8 405 $
                 

13. Informations sectorielles

La compagnie compte deux secteurs d'activité isolables : celui de la distribution et celui des magasins corporatifs et franchisés. La distribution correspond à l'approvisionnement des magasins affiliés, franchisés et corporatifs. Les magasins corporatifs et franchisés correspondent aux opérations de détail des magasins corporatifs et à la quote-part des opérations de détail des magasins franchisés dans lesquels la compagnie détient une participation.

Les conventions comptables qui s'appliquent aux secteurs isolables sont les mêmes que celles qui sont décrites dans les conventions comptables. La compagnie évalue la performance selon le bénéfice avant intérêts, amortissements et dépréciation, loyers, impôts sur les bénéfices et part des actionnaires sans contrôle, à savoir les ventes moins les frais imputables. La compagnie comptabilise les opérations intersectorielles à la juste valeur.

  3e trimestre     Cumulatif    
  2010     2009     2010     2009    
Ventes des secteurs                        
  Magasins corporatifs et franchisés 1 004 200   $ 1 005 738   $ 2 763 583   $ 2 662 923   $
  Distribution 617 474     620 492     1 873 025     1 790 575    
  Total 1 621 674     1 626 230     4 636 608     4 453 498    
Ventes intersectorielles et redevances                        
  Magasins corporatifs et franchisés                
  Distribution (307 966 )   (305 720 )   (973 310 )   (917 071 )  
  Total (307 966 )   (305 720 )   (973 310 )   (917 071 )  
Ventes                        
  Magasins corporatifs et franchisés 1 004 200     1 005 738     2 763 583     2 662 923    
  Distribution 309 508     314 772     899 715     873 504    
  Total 1 313 708     1 320 510     3 663 298     3 536 427    
Bénéfice avant intérêts, amortissements et dépréciation, loyers, impôts sur les bénéfices et part des actionnaires sans contrôle                        
  Magasins corporatifs et franchisés 114 119     113 407     304 484     278 232    
  Distribution 28 643     27 598     80 276     80 646    
  Total 142 762     141 005     384 760     358 878    
Bénéfice avant intérêts, amortissements et dépréciation, impôts sur les bénéfices et part des actionnaires sans contrôle                        
  Magasins corporatifs et franchisés 83 545     83 400     213 272     189 773    
  Distribution 23 129     22 415     63 199     64 410    
  Total 106 674     105 815     276 471     254 183    
Acquisition d'immobilisations et actifs incorporels                        
  Magasins corporatifs et franchisés 28 812     18 508     69 850     86 358    
  Distribution 5 224     14 605     22 613     37 847    
  Total 34 036     33 113     92 463     124 205    
Écarts d'acquisition                        
  Magasins corporatifs et franchisés 74         40 074     1 357    
  Distribution                
  Total 74   $   $ 40 074     1 357    
Total de l'actif                        
  Magasins corporatifs et franchisés             2 322 182     2 170 535    
  Distribution             662 547     683 817    
  Total             2 984 729   $ 2 854 352   $

14. Bénéfice net par action

Le tableau suivant présente le calcul du bénéfice net de base et dilué par action :

  3e trimestre   Cumulatif  
  2010   2009   2010   2009  
                 
Bénéfice net 50 214 $ 49 148 $ 121 069 $ 107 427 $
                 
Nombre d'actions (en milliers)                
  Moyenne pondérée des actions utilisée pour le calcul du bénéfice net de base par action 130 805,1   129 455,1   130 214,3   121 646,7  
  Effet de dilution des options d'achat d'actions (a) 1 027,3   1 006,8   1 130,1   1 008,1  
  Moyenne pondérée des actions utilisée pour le calcul du bénéfice net dilué par action 131 832,4   130 461,9   131 344,4   122 654,8  
                 
Bénéfice net par action – de base 0,38 $ 0,38 $ 0,93 $ 0,88 $
Bénéfice net par action – dilué 0,38 $ 0,38 $ 0,92 $ 0,88 $

(a) Au 26 septembre 2010, 617 569 options d'achat d'actions ordinaires (1 728 777 options en 2009) n'ont pas été incluses dans le calcul du bénéfice net dilué par action parce que ces options ont un effet antidilutif.

15. Chiffres correspondants

Certains chiffres correspondants ont été reclassés afin de rendre leur présentation conforme à celle adoptée pour l'exercice en cours.

16. Événements postérieurs à la date du bilan

Le 1er octobre 2010, la compagnie a annoncé une entente avec TruServ Canada Inc., une compagnie privée évoluant dans le secteur d'activité de la distribution, en vue d'acquérir la totalité des actions émises et en circulation de cette dernière. Cette compagnie génère annuellement des ventes de distribution de plus de 100 millions de dollars et dessert plus de 650 marchands indépendants à travers le Canada. La clôture de la transaction a eu lieu le 3 novembre 2010.

Le 7 octobre 2010, la compagnie a annoncé une entente portant sur l'acquisition des actifs de Don Park Limited Partnership, une entité évoluant dans le secteur d'activité des magasins corporatifs et franchisés. L'entité exploite 14 succursales, trois usines de fabrication et un centre de distribution en Ontario et génère annuellement des ventes de plus de 90 millions de dollars. La clôture de la transaction est sujette à la réalisation de certaines conditions, notamment l'approbation des autorités réglementaires et est prévue d'ici la fin de l'exercice en cours.

Renseignements

  • Médias :
    RONA inc.
    Daniel Richard
    Directeur des communications d'entreprise
    514-599-5900 poste 5751
    daniel.richard@rona.ca
    ou
    Communauté financière :
    RONA inc.
    Stéphane Milot
    Directeur principal, Relations avec les investisseurs
    514-599-5951
    stephane.milot@rona.ca