RONA INC.
TSX : RON

RONA INC.

24 févr. 2011 09h00 HE

RONA continue à consolider son marché en 2010

Dix acquisitions complétées et croissance des profits dans les deux chiffres générée par la Division du marché commercial et professionnel

BOUCHERVILLE, QUÉBEC--(Marketwire - 24 fév. 2011) - RONA inc. (TSX:RON), le plus important distributeur et détaillant canadien d'articles de quincaillerie, de rénovation et de jardinage, a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers pour les périodes de 13 semaines et de 52 semaines terminées le 26 décembre 2010 (quatrième trimestre et douze mois 2010). Tous les chiffres ci-dessous sont en dollars canadiens à moins d'indication contraire.

FAITS SAILLANTS FINANCIERS 2010

Comparativement à 2009

  • Ventes en hausse de 2,6 %, ventes comparables stables

  • Croissance dans les deux chiffres générée par la Division du marché commercial et professionnel

  • Marge brute en hausse de 39 points de base et augmentation de 32 points de base de la marge brute ajustée pour atteindre 30,59 %

  • Bénéfice d'exploitation de 344,0 millions de dollars, en hausse de 3,3 %

  • Bénéfice net en hausse de 3,6 % pour atteindre 143,2 millions de dollars

  • Bénéfice par action (dilué) à 1,09 $, soit une baisse de 1,8 %

FAITS SAILLANTS DE L'EXPLOITATION 2010

  • Augmentation de notre positionnement dans des secteurs clés au Canada, faisant croître notre part de marché de 17,5 % à 19,0 %

  • Dix acquisitions complétées en 2010, dont quatre dans la Division du marché commercial et professionnel, cinq dans le secteur du détail et une dans le secteur de la distribution

  • Poursuite de la croissance du réseau de marchands affiliés grâce au recrutement de nouveaux marchands et à plusieurs projets d'expansion et de remarchandisage effectués par les marchands, incluant cinq projets réalisés en vertu du programme de planification de la relève unique à RONA

  • Hausse du taux de pénétration des marques privées et des marques contrôlées de 19 % à 24 %, atteignant ainsi la cible de 24 % en 2011 un an plus tôt que prévu

  • Fructueux programme RONAvantages a vu le nombre de cartes émises tripler comparativement au programme de l'année dernière

  • Mise en place d'initiatives de développement durable en matière de produits, de politiques d'approvisionnement et d'empreinte environnementale

  • Déclaration d'un dividende et mise en place d'une politique, démontrant ainsi la confiance dans notre croissance future et la création de valeur

« Une fois de plus en 2010, RONA a démontré son agilité et sa capacité à surmonter les défis et à sortir plus forte d'une période difficile. Bien que l'économie soit lente à rebondir, nous avons su saisir les occasions de croissance. Au moyen d'acquisitions, nous nous sommes grandement rapprochés de la réalisation de notre objectif de créer une plate-forme nationale pour le marché commercial et professionnel. Nous avons également dynamisé notre segment de distribution et accru notre réseau de détail dans des endroits stratégiques de l'Est du Canada », a affirmé le président et chef de la direction de RONA, Robert Dutton. « Nous détenons maintenant une part de marché de 19 %, comparativement à 17,5 % au début de l'année, et sommes en bonne voie d'atteindre notre objectif de 20 % d'ici la fin de 2011. Au cours de cette année difficile, nous avons continué à améliorer notre efficacité globale ainsi que la fidélité des clients. Nous avons aussi obtenu les premiers résultats tangibles de notre fonds de planification de la relève de 100 millions de dollars, une initiative unique lancée l'an dernier : cinq projets ont ainsi été réalisés par de jeunes entrepreneurs issus de notre réseau de marchands indépendants ».

« En ce début d'année 2011, nous prévoyons obtenir des avantages significatifs provenant de notre nouvelle approche à la fois intégrée et régionale. Nous prévoyons également faire croître nos secteurs de la distribution et commercial et professionnel de façon accélérée et ainsi réduire les effets de la nature cyclique de nos activités en poursuivant la consolidation du marché canadien », a déclaré M. Dutton.

RÉSULTATS FINANCIERS

Résultats consolidés pour la période de douze mois terminée le 26 décembre 2010

Les résultats analysés dans la présente section sont ceux de l'exercice terminé le 26 décembre 2010 et, lorsqu'ils sont comparés, ils sont comparés aux résultats de l'exercice terminé le 27 décembre 2009, à moins d'indication contraire.

Les ventes se sont élevées à 4 799,9 millions de dollars, en hausse de 122,5 millions ou 2,6 %, tandis que les ventes comparables ont été stables. La hausse est attribuable à une augmentation de 2,4 % des ventes du secteur du détail et commercial et à une augmentation de 3,4 % des ventes du secteur de la distribution.

L'absence de croissance des ventes comparables est principalement le reflet de la baisse continue de confiance des consommateurs et de la baisse des activités dans le secteur domiciliaire pendant la deuxième partie de l'année. Elle reflète en outre le fait que les crédits d'impôt à la rénovation domiciliaire offerts aux consommateurs l'année dernière n'ont pas été prolongés cette année. La croissance des ventes due aux acquisitions, aux nouveaux magasins et à la Division du marché commercial et professionnel a contribué à atténuer cette pression.

Les consommateurs sont plus prudents et dépensent de manière plus sélective parce qu'ils s'inquiètent de l'état de l'économie, de la création d'emploi et de leur niveau d'endettement. Cette attitude a eu comme résultat une diminution de l'achalandage dans les magasins et une diminution des ventes effectuées les fins de semaines ainsi que des ventes des services d'installation. Par contre, le montant dépensé par les consommateurs qui se rendaient dans les magasins était en légère hausse, démontrant ainsi que les initiatives de marchandisage et de service en magasin ont bien réussi.

Le malaise chez les consommateurs touche toutes les régions, mais il est plus marqué dans l'Ouest du Canada où les conditions économiques restent plus difficiles qu'ailleurs au Canada. Les ventes dans la région de l'Atlantique ont enregistré une légère hausse, et l'intégration des magasins du réseau Pierceys s'est poursuivie harmonieusement. Les magasins du Québec s'en sont raisonnablement bien tirés, particulièrement les magasins Réno-Dépôt et ceux qui sont passés de la bannière RONA Le Régional à la bannière RONA L'entrepôt, tandis que les ventes sur le marché commercial et professionnel ont été particulièrement fortes en Ontario. Ces conditions ont eu pour résultat que les ventes ont été relativement plus fortes dans l'Est du Canada que dans l'Ouest.

Les produits d'éclairage et les systèmes CVC (chauffage, ventilation, climatisation) sont les catégories qui ont connu le meilleur rendement de leur segment en 2010; les produits de marques privées et de marques contrôlées ont aussi connu de bons résultats, avec un taux de pénétration qui est passé de 19 % au début de l'exercice à 24 % à la fin. Les catégories des couvre-planchers, des produits saisonniers et des produits pour la cuisine, ainsi que les services d'installation, ont bénéficié en 2009 des crédits d'impôt à la rénovation domiciliaire offerts par les divers gouvernements. Ces catégories n'ont pas connu un aussi bon rendement en 2010, principalement parce que les crédits ont pris fin au début de l'exercice.

Les ventes de la Division du marché commercial et professionnel à ses clients et les ventes des magasins de détail à la clientèle commerciale et professionnelle ont été particulièrement élevées, bénéficiant du fait que beaucoup de projets d'infrastructure étaient en cours de réalisation et que le nombre de mises en chantier d'habitations était élevé. L'offre de service de la Compagnie et son fort pouvoir d'achat lui ont permis de continuer à gagner des parts de marché dans ce segment.

La marge brute a atteint 27,75 %, en hausse de 39 points de base, et la marge brute ajustée s'est accrue de 32 points de base pour atteindre 30,59 %. Cette croissance résulte de la réduction des pertes en magasin (« shrink »), de l'optimisation des catégories de produits, des conditions plus favorables consenties par les fournisseurs, ainsi que d'une hausse des ventes de produits importés, de produits de marques privées et de produits de marques contrôlées, même si elle a été en partie neutralisée par des hausses du coût du transport et des modifications à la combinaison de produits.

Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 344,0 millions de dollars, soit une augmentation de 11,0 millions, ou 3,3 %, résultat d'une augmentation de 5,4 % du bénéfice d'exploitation du secteur du détail et commercial et d'une baisse de 3,3 % du bénéfice d'exploitation du secteur de la distribution.

La marge d'exploitation a augmenté de 5 points de base, à 7,17 %, hausse attribuable à une augmentation de 21 points de base dans le secteur du détail et commercial et contrebalancée par une baisse de 45 points de base pour le secteur de la distribution.

Exclusion faite des éléments inhabituels, le bénéfice d'exploitation était en baisse de 2,8 millions de dollars, ou 0,8 %, et la marge d'exploitation a diminué de 24 points de base. Des charges pour éléments inhabituels ont été comptabilisées uniquement en 2009 dans le secteur du détail et commercial et avaient trait aux frais de fermeture. Cette diminution est attribuable à des frais de transport plus élevés, aux coûts de démarrage des nouveaux magasins qui n'ont pas encore atteint leur plein potentiel et à une forte augmentation des ventes de bois d'œuvre à des marchands affiliés, ce qui est positif pour le taux de fidélité à RONA pour leurs achats, mais exerce une pression sur la marge d'exploitation de la Compagnie, la marge sur ces produits étant plus faible que la marge moyenne. La marge d'exploitation a aussi subi les effets de l'acquisition d'entreprises dont la marge est inférieure à la marge moyenne de RONA. Cette situation se corrigera graduellement à mesure que les synergies attendues s'installeront.

La dépense d'intérêts sur la dette à long terme et sur les emprunts bancaires a diminué de 1,0 million de dollars, ou 4,3 %. Cette baisse est attribuable à une émission d'actions en juin 2009 et à des efforts constants pour assurer une gestion rigoureuse du bilan et des dépenses en immobilisations.

Les charges d'amortissements et de dépréciation se sont élevées à 110,9 millions de dollars, soit une augmentation de 7,7 millions, ou 7,5 %. Cette hausse est attribuable à l'ouverture de nouveaux magasins corporatifs, au programme de rénovation des magasins corporatifs existants, aux acquisitions et à l'amélioration continue des systèmes d'information.

Le bénéfice net était en hausse de 5,0 millions de dollars à 143,2 millions, et le bénéfice par action (dilué) a diminué de 0,02 $ à 1,09 $. Exclusion faite des éléments inhabituels comptabilisés en 2009, le bénéfice net a diminué de 4,6 millions de dollars, ou 3,1 %, et le bénéfice par action (dilué) a baissé de 0,10 $, ou 8,4 %, reflet d'une diminution du bénéfice d'exploitation et de l'augmentation des charges d'amortissements et dépréciation, atténuées en partie par la réduction de la charge d'intérêts.

Résultats consolidés pour la péridoe de trois mois terminée le 26 décembre 2010

Les résultats analysés dans la présente section sont ceux de la période de treize semaines terminée le 26 décembre 2010 et, lorsqu'ils sont comparés, ils sont comparés aux résultats de la période de treize semaines terminée le 27 décembre 2009, à moins d'indication contraire.

Les ventes consolidées pour le quatrième trimestre de 2010 ont atteint 1 136,6 millions de dollars, en baisse de 4,4 millions ou 0,4 %, reflétant une baisse de 16,5 millions, ou 1,9 % des ventes du secteur du détail et commercial, baisse en partie atténuée par une augmentation de 12,1 millions, soit 4,6 % des ventes du secteur de la distribution. Les ventes comparables ont enregistré une baisse de 6,4 %.

En 2009, les ventes du secteur du détail et commercial ont bénéficié de la confiance accrue des consommateurs et des programmes de crédit d'impôts à la rénovation domiciliaire qui tiraient à leur fin, tandis qu'en 2010, la confiance des consommateurs était vacillante, et les programmes de crédits d'impôt avaient pris fin au début de l'année. De plus, tant la revente de maisons que les mises en chantier ont enregistré des baisses de plus de 10 % au quatrième trimestre 2010. La baisse des ventes découlant de ces facteurs a plus que tempéré la croissance des ventes résultant des acquisitions et des ouvertures de nouveaux magasins. Les ventes du secteur de la distribution ont aussi été affectées par ces facteurs, mais les effets ont été plus qu'atténués par la croissance résultant de l'expansion du réseau de marchands affiliés.

Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 67,6 millions de dollars, diminution de 11,3 millions, ou 14,3 %, résultat d'une diminution de 9,9 millions, ou 15,6 % du bénéfice d'exploitation du secteur du détail et commercial et d'une baisse de 1,4 million, ou 8,9 % du bénéfice d'exploitation du secteur de la distribution. Exclusion faite des éléments inhabituels, le bénéfice d'exploitation a enregistré une baisse de 10,9 millions de dollars, ou 13,9 %.

La marge d'exploitation a diminué de 97 points de base, à 5,94 %, baisse attribuable à une diminution de 101 points de base dans le secteur du détail et commercial et de 77 points de base pour le secteur de la distribution. Exclusion faite des éléments inhabituels, la marge d'exploitation était en baisse de 93 points de base.

Les baisses du bénéfice d'exploitation et de la marge d'exploitation résultent d'une diminution des ventes et d'une augmentation des frais généraux et des frais administratifs dus aux acquisitions, aux travaux de rénovation et de construction du secteur du détail et commercial. Les baisses s'expliquent également par l'augmentation des frais de transport et une forte hausse des ventes de produits de bois d'œuvre aux marchands affiliés ce qui a eu un effet positif pour le taux de fidélité à RONA pour les achats, mais exerce une pression à la baisse sur la marge d'exploitation de la distribution, la marge sur ces produits étant plus faible que la marge moyenne. La marge d'exploitation consolidée a aussi subi les contrecoups des acquisitions de l'année dont les marges sont inférieures à la marge moyenne de RONA. Cette situation se corrigera graduellement à mesure que les synergies attendues se réaliseront.

Au quatrième trimestre de 2010, le bénéfice net a diminué de 8,7 millions de dollars, ou 28,1 %, à 22,2 millions, ou 0,17 $ par action (dilué). La baisse du bénéfice net est principalement due à une diminution de 11,3 millions de dollars du bénéfice d'exploitation et à une augmentation des dépenses d'amortissements, partiellement contrebalancées par une baisse des impôts sur les bénéfices et des charges d'intérêts. Exclusion faite des éléments inhabituels comptabilisés en 2009 relativement à la fermeture de magasins du secteur du détail et commercial, le bénéfice net était en baisse de 8,4 millions de dollars, ou 27,5 %.


Chiffres clés
Trimestre terminé le   Exercice terminé le  

(Non vérifiés,
en milliers de dollars)
26 décembre 2010   27 décembre 2009   26 décembre 2010   27 décembre 2009  
Ventes des secteurs                
  Détail et commercial 860 778   877 304   3 624 361   3 540 227  
  Distribution 511 828   527 597   2 384 853   2 318 172  
Total 1 372 606   1 404 901   6 009 214   5 858 399  
                 
Ventes intersectorielles et redevances                
  Détail et commercial -   -   -   -  
  Distribution (236 039 ) (263 969 ) (1 209 349 ) (1 181 040 )
Total (236 039 ) (263 969 ) (1 209 349 ) (1 181 040 )
                 
Ventes                
  Détail et commercial 860 778   877 304   3 624 361   3 540 227  
  Distribution 275 789   263 628   1 175 504   1 137 132  
Total 1 136 567   1 140 932   4 799 865   4 677 359  
                 
Bénéfice d'exploitation                
  Détail et commercial 53 207   63 067   266 479   252 840  
  Distribution 14 349   15 744   77 548   80 154  
Total 67 556   78 811   344 027   332 994  
                 
Bénéfice d'exploitation (excluant éléments inhabituels)                
  Détail et commercial 53 207   62 684   266 479   266 649  
  Distribution 14 349   15 744   77 548   80 154  
Total 67 556   78 428   344 027   346 803  
                 
Marge d'exploitation                
  Détail et commercial 6,18 % 7,19 % 7,35 % 7,14 %
  Distribution 5,20 % 5,97 % 6,60 % 7,05 %
Total 5,94 % 6,91 % 7,17 % 7,12 %
                 
Marge d'exploitation (excluant éléments inhabituels)                
  Détail et commercial 6,18 % 7,15 % 7,35 % 7,53 %
  Distribution 5,20 % 5,97 % 6,60 % 7,05 %
Total 5,94 % 6,87 % 7,17 % 7,41 %

Flux de trésorerie et situation financière

Pour l'exercice terminé le 26 décembre 2010, l'exploitation a généré 272,2 millions de dollars, comparativement à 258,5 millions en 2009. Nette des variations du fonds de roulement, l'exploitation a généré 124,1 millions de dollars, comparativement à 282,8 millions en 2009. Les différences au chapitre des flux de trésorerie ayant trait aux changements à des éléments du fonds de roulement sont principalement attribuables à une hausse des stocks, conséquence de l'ouverture de nouveaux magasins, de l'introduction de nouvelles gammes de produits de CVC (chauffage, ventilation et climatisation) dans la Division du marché commercial et professionnel, de l'ajout de nouvelles catégories de produits à travers notre réseau de détail, de l'ajout de nouveaux produits de marques privées et de marques contrôlées et des importations. Comme une partie grandissante de nos produits sont importés, nous avons volontairement devancé l'arrivée de certains produits afin d'éviter la situation problématique de transport que nous avons connu l'an dernier avec une partie de nos importations. La baisse du fonds de roulement est en outre attribuable à une augmentation des débiteurs découlant d'une plus forte proportion de ventes à la clientèle commerciale et professionnelle ainsi qu'à une baisse des comptes fournisseurs résultant d'importations plus élevées et de changements à la combinaison de produits.

Tout au long du dernier exercice, la Compagnie a exercé une gestion financière rigoureuse et un contrôle serré de ses investissements en immobilisations. Pour l'exercice terminé le 26 décembre 2010, RONA a investi 149,6 millions de dollars en immobilisations et en actifs incorporels, 12,3 millions de moins que les 161,9 millions investis en 2009. Ces investissements étaient destinés à l'expansion du réseau de vente au détail de la Compagnie, notamment à la construction de nouveaux magasins, à la réfection et à la mise à niveau de magasins existants ainsi qu'à des travaux d'entretien. RONA a également consacré une partie des investissements à l'amélioration continue de ses systèmes d'information afin d'accroître son efficacité opérationnelle.

Au cours du deuxième trimestre, avec l'approbation de la Bourse de Toronto, le conseil d'administration de RONA inc. a autorisé la Compagnie à racheter, dans le cours normal de ses activités, entre le 21 juin 2010 et le 20 juin 2011, un maximum de 3 250 000 actions ordinaires, représentant 2,5 % de ses 129 936 351 actions ordinaires émises et en circulation au 7 juin 2010. En vertu de l'offre publique de rachat, les rachats seront faits au cours du marché, par l'entremise de la Bourse de Toronto ou d'autres marchés canadiens de négociation de titres, conformément aux exigences de la Bourse de Toronto. Les actions ordinaires rachetées seront annulées. Au cours des six premiers mois civils complets de l'exercice, la moyenne quotidienne des opérations à la Bourse de Toronto a été de 293 413 actions ordinaires de la Compagnie. Considérant que la Compagnie peut racheter jusqu'à concurrence de 25 % de la moyenne quotidienne des opérations, elle peut racheter quotidiennement 73 353 actions ordinaires en plus des achats de blocs de titres. Puisqu'elle dispose de la marge de manœuvre financière nécessaire, la Compagnie utilisera le programme de rachat d'actions dans le cours normal de ses activités pour éliminer l'effet de dilution résultant de l'émission d'actions ordinaires au moment de l'acquisition d'entreprises. RONA estime que le rachat de ses actions ordinaires constitue une utilisation efficace de ses fonds et est dans le meilleur intérêt de la Compagnie et de ses actionnaires. Les actionnaires peuvent obtenir sans frais un exemplaire des documents déposés auprès de la Bourse relativement à l'offre de rachat en écrivant au secrétaire de RONA. Au cours des deuxième et troisième trimestres 2010, la Compagnie a racheté 2 230 067 actions pour une contrepartie de 31,6 millions de dollars afin d'éviter l'effet de dilution résultant de l'émission d'actions ordinaires au moment de l'acquisition de Pierceys.

Les flux de trésorerie provenant de l'exploitation, ainsi que les fonds disponibles au début de l'exercice ont été utilisés au cours de la période pour financer les acquisitions, les dépenses en immobilisations et le fonds de roulement. Par conséquent, la dette nette était en hausse de 185,4 millions de dollars par rapport au 27 décembre 2009. Au 26 décembre 2010, RONA pouvait compter sur 75,6 millions de dollars d'encaisse, montant qui sera déployé au cours des prochains trimestres pour réaliser divers projets de croissance dans le cadre de la Phase 2 de son plan stratégique 2008-2011. RONA a également accès à une facilité de crédit non utilisée pouvant atteindre 650 millions de dollars.

Le conseil d'administration a mis en place une nouvelle politique de dividende et a annoncé, le 8 décembre 2010, que lorsqu'un dividende en espèces sera déclaré, il sera versé aux porteurs d'actions ordinaires de RONA sur une base semestrielle. Le premier paiement, un dividende de 0,07 $ par action, sera payable le 25 mars 2011 aux actionnaires inscrits le 10 mars 2011. Le conseil d'administration reverra cette politique de temps à autre en fonction du flux de trésorerie et des bénéfices de la Compagnie, de sa position financière et d'autres facteurs pertinents.

Le 22 février 2011, RONA a émis des actions privilégiées catégorie A série 6 pour un produit brut de 150 millions de dollars. Le produit net tiré du placement sera affecté par RONA à réduire son niveau d'endettement et à contribuer au financement des futures acquisitions, des projets d'immobilisations ainsi qu'aux besoins généraux de la Compagnie. Ce placement solidifiera davantage le bilan de RONA, diversifiera ses sources de financement et augmentera sa marge de manœuvre financière en vue de continuer l'exécution de son plan stratégique. Le lecteur peut trouver des renseignements détaillés sur ces actions dans le communiqué de la Compagnie émis le 1er février 2011.

Même si des fonds ont été utilisés pour financer des acquisitions et des dépenses en immobilisations au cours de la dernière année, le bilan de RONA est resté solide. Le 26 décembre 2010, le ratio dette nette totale / capital utilisé était de 16,9 %, comparativement à 10,4 % le 27 décembre 2009. Le ratio capitaux propres / total de l'actif atteignait 64,6 % à la fin de l'exercice 2010, alors qu'il était de 64,7 % au 27 décembre 2009.

L'exploitation de la Compagnie produit des flux financiers importants. Avec un niveau d'endettement relativement bas et des taux fixés à long terme sur la majeure partie de sa dette à long terme, RONA dispose en outre de liquidités importantes et d'un accès à plusieurs millions de dollars de crédit à des taux compétitifs. Les ressources financières de la Compagnie sont donc suffisantes pour poursuivre le développement de façon disciplinée sur quatre vecteurs de croissance : croissance clients, construction de nouveaux magasins, recrutement de marchands affiliés et acquisitions.

Mise à jour sur l'orientation stratégique de la Compagnie

RONA a annoncé son plan stratégique 2008-2011 le 27 février 2008. Le plan comportait deux phases : la Phase 1, axée sur la productivité, l'efficacité et la profitabilité (le « programme PEP »), s'est étalée sur la période 2008-2009. Le 25 janvier 2010, RONA a dévoilé la Phase 2 de son plan stratégique (le programme « Nouveau monde »), qui met l'accent sur la croissance au cours de 2010 et de 2011.

La direction de RONA s'est engagée à faire des mises à jour trimestrielles sur l'état d'avancement du plan dans son rapport de gestion et une mise à jour annuelle dans son rapport annuel et au cours de son assemblée annuelle des actionnaires. L'information ci-dessous est une mise à jour sur l'état d'avancement du plan en 2010.

1. Croissance clients

La croissance clients sera stimulée par de nombreuses initiatives visant à améliorer l'expérience-client – concepts novateurs en magasin, mise en place de nouvelles catégories de produits, nouveaux produits de marques privées et de marques contrôlées, nouveaux outils et nouveaux programmes pour renforcer la fidélisation de la clientèle et nouveaux programmes de formation pour les employés en magasin.

  • Le fait que RONA a réussi à augmenter sa part de marché à 19 % à la fin de l'exercice par rapport à 17,5 % au début, est la preuve tangible du succès remporté par la Phase 2 de son plan stratégique dès la première année.

  • Le printemps dernier, le programme RONAvantages a été amélioré et est devenu permanent; c'est aujourd'hui l'un des programmes de fidélisation les plus avantageux de l'industrie au Canada. Le programme est lié à la nouvelle carte de crédit RONA pour consommateurs, et le nombre de nouvelles cartes émises en 2010 après le lancement du programme est plus du triple du nombre de cartes émises dans le cadre du programme précédent pour toute l'année 2009. Les détenteurs de cartes sont nos clients les plus fidèles; en général, ils visitent nos magasins plus souvent et achètent plus que la plupart des autres clients. En outre, le programme a permis à RONA de gagner de nouveaux clients, et il a véritablement contribué à accroître nos parts de marché dans des conditions difficiles.

  • Les ventes de produits de marques privées RONA et de marques contrôlées pour l'exercice ont continué de progresser amenant le niveau de pénétration de ces produits à 24 % par rapport à 19 % au début de l'année.

  • La capacité de répondre aux besoins des clients commerciaux et professionnels croît rapidement à mesure que la Division du marché commercial et professionnel réalise des progrès dans la mise en place d'une plateforme nationale, grâce principalement à des acquisitions stratégiques (pour de plus amples renseignements à ce sujet, voir la rubrique « Acquisitions » ci-dessous) et à une forte croissance organique.

  • Quatorze magasins ont été rénovés au cours de l'exercice afin d'améliorer l'expérience de magasinage : 11 en Ontario (Lindsay, Barrie, Windsor, Peterborough, Sheppard, Simcoe, Dundas, Oakville, Belleville, Midland et Kingston), 2 au Québec (Anjou et Mascouche) et 1 dans les provinces de l'Atlantique (O'Leary).

  • En octobre, RONA a conclu une entente de partenariat exclusive avec les Flames de Calgary de la LNH (Ligue nationale de hockey) et avec les Calgary Hitmen, équipe de hockey junior majeur de la WHL (Western Hockey League). Les ententes de partenariat signées par RONA avec la MLSE (Maple Leaf Sports and Entertainment) en 2009 et avec les Flames de Calgary en 2010 s'inscrivent dans son engagement de longue date envers le sport canadien tant amateur que professionnel. RONA a été un partenaire national des Jeux olympiques et paralympiques de Vancouver 2010. RONA sera en outre partenaire national des équipes olympiques et paralympiques canadiennes pour les Jeux d'été de Londres en 2012.

  • La grande campagne publicitaire « Fabriqués au Canada » montée pour les Jeux olympiques d'hiver à Vancouver a accru la sensibilisation des consommateurs à la présence de RONA d'un océan à l'autre. La campagne se composait de 14 messages télévisés de 15, 30 et 60 secondes qui faisaient le portrait en gros plan de deux athlètes olympiques canadiens et d'autres personnes sur qui les projecteurs ne sont habituellement pas braqués pendant les Jeux olympiques d'hiver : les marchands RONA et leurs employés, de jeunes apprentis à l'Atelier de fabrication RONA Vancouver 2010 ainsi que les travailleurs qui ont participé à la construction des installations olympiques. En tant que partenaire national, RONA a mis en place un programme quinquennal pour participer aux préparatifs des Jeux d'hiver 2010 et pour laisser un héritage qui serait là longtemps après la fin des Jeux. Sa participation comportait quatre volets : soutien direct pour 100 athlètes canadiens, assistance pour la construction de plus d'une douzaine d'installations olympiques, aide à plus de 60 jeunes de milieux défavorisés qui ont appris un métier grâce à l'Atelier de fabrication RONA Vancouver 2010, en plus d'encourager les employés à s'impliquer en envoyant une centaine d'entre eux à Vancouver en tant que bénévoles.

2. Construction de nouveaux magasins :

RONA a plusieurs concepts différents pour répondre aux besoins spécifiques des collectivités petites ou grandes, urbaines ou rurales, qu'elle dessert. Qu'il s'agisse d'un tout nouveau magasin ou de l'agrandissement ou de la transformation d'un magasin existant, RONA a un concept pour combler ces besoins.

  • En 2010, la construction de nouveaux magasins a ajouté quelque 300 000 pieds carrés de superficie au réseau.

  • Le magasin corporatif RONA Le Régional de St-Luc, au Québec, est devenu un magasin à grande surface RONA L'entrepôt. La région du Haut-Richelieu desservie par ce magasin a connu une croissance considérable au cours des dix dernières années, croissance qui se poursuit. L'expansion ajoute 20 000 pieds carrés au magasin dont la clientèle peut désormais compter sur la gamme complète des services offerts par le concept RONA L'entrepôt, y compris les boutiques spécialisées. Unique dans le domaine de la rénovation domiciliaire, le concept des boutiques spécialisées RONA vise à faciliter le processus de la rénovation et à optimiser son efficacité. Le magasin compte plus de 45 000 articles disponibles.

  • Ouverture d'un nouveau magasin de proximité de quelque 73 000 pieds carrés sous la bannière RONA à Saskatoon, en Saskatchewan, en remplacement d'un magasin plus ancien de 35 000 pieds carrés. Il s'agit d'un investissement de 22 millions de dollars.

  • Rénovation, au coût de 2,8 millions de dollars, et réouverture d'un magasin de proximité de 35 000 pieds carrés à St.John's, à Terre-Neuve-et-Labrador.

  • Agrandissement de son magasin par le marchand franchisé de St-Eustache, au Québec, qui est ainsi devenu un RONA à grande surface; ces travaux ont exigé un investissement de 6 millions de dollars. L'agrandissement a ajouté 50 000 pieds carrés au magasin existant dont la superficie est maintenant de 125 000 pieds carrés et qui offre la gamme complète des services de RONA L'entrepôt.

  • Ouverture de deux nouveaux magasins de proximité de 52 000 pieds carrés sous la bannière RONA, le premier à Sherwood Park, en Alberta, le second à Welland, en Ontario.

  • Ouverture d'un nouveau magasin à grande surface d'une superficie de quelque 100 000 pieds carrés à Aurora, en Ontario, sous la bannière RONA.

  • Construction prévue d'un magasin RONA de proximité de 68 000 pieds carrés à St.John's, à Terre-Neuve-et-Labrador, représentant un investissement d'environ 20 millions de dollars. L'ouverture est prévue pour le printemps 2011.

  • Construction prévue de deux nouveaux magasins Réno-Dépôt de 100 000 pieds carrés chacun à Vaudreuil et à Sainte-Foy, au Québec, pour un investissement total de près de 50 millions de dollars. L'emplacement de chaque magasin a été soigneusement choisi pour permettre à RONA de mieux desservir sa clientèle et d'accroître sa part du marché québécois. Les travaux de construction sont en cours aux deux endroits. L'ouverture de ces magasins est prévue pour le printemps 2011.

  • Deux nouveaux magasins TOTEM de 52 000 pieds carrés seront construits à Edmonton, en Alberta, pour un investissement total de près de 40 millions de dollars (ce montant comprend le prix des terrains achetés au cours des exercices précédents). Les deux emplacements ont été soigneusement choisis pour permettre à RONA de mieux servir sa clientèle grandissante et d'accroître sa part de marché en Alberta. Il est prévu qu'un magasin ouvre au printemps 2011 et l'autre, en 2012.

3. Développement du réseau de marchands affiliés

En plus de recruter de nouveaux membres pour le réseau et d'aider les marchands actuels à améliorer et à agrandir leurs magasins, un élément clé du développement du réseau est le tout nouveau programme de planification de la relève mis en place par RONA. Le programme a été conçu de façon à perpétuer le leadership de RONA dans le marché et pour appuyer la croissance de son réseau. Le nouveau programme de planification de la relève permettra à RONA d'attirer les marchands de la nouvelle génération et de demeurer l'entreprise, au Canada, offrant le meilleur soutien au développement des marchands indépendants.

  • En 2010, RONA a ajouté 250 000 pieds carrés d'espace de vente grâce au recrutement de nouveaux marchands et à l'expansion de magasins membres (83 000 pieds carrés grâce au recrutement et 167 000 pieds carrés grâce à des projets d'expansion). Ces ajouts représentent plus de 100 millions de dollars de ventes au détail annuelles (environ 60 millions de dollars pour les nouveaux marchands et 40 millions pour les projets d'expansion, ce qui englobe les 49 500 pieds carrés pour le nouveau magasin de Blainville mentionné ci-dessous). Les marchands RONA ont réalisé un total de 84 projets soit, 23 projets d'expansions et 61 projets de remarchandisage représentant ensemble des investissements de près de 35 millions de dollars par les marchands RONA. Si on compte le recrutement et tous les projets réalisés par les marchands RONA, la Compagnie a atteint son objectif d'ajouter de 100 à 150 millions de dollars de ventes au détail annuelles à son réseau de détaillants.

  • Au mois d'août dernier, à Blainville au Québec, André Lespérance, marchand RONA, a mis la touche finale à la conversion d'un édifice existant en nouveau magasin de proximité de 49 500 pieds carrés, offrant plus de 25 000 produits ; la conversion représente un investissement de plus de 6 millions de dollars dans la collectivité. Des mesures visant à protéger la qualité de l'air et à réduire la consommation d'énergie ont été intégrées à la rénovation de l'immeuble qui allait devenir le nouveau magasin RONA.

  • À la fin de 2009, soit une année après la mise sur pied du programme novateur de planification de la relève, cinq jeunes leaders, représentant quatre projets différents, ont été les premiers choisis pour recevoir le soutien du fonds de développement; plus récemment, deux nouveaux projets ont été présentés au Comité de sélection. Le nouveau programme, jumelé aux journées de réflexion estivales mentionnées ci-après, gagne vraiment en popularité, et plus de 20 projets sont actuellement à l'étude par les jeunes marchands et pourront éventuellement être soumis au Comité de sélection au cours de la prochaine année.

  • En août, un « forum des jeunes » a été tenu à Kananaskis, en Alberta, pour de nombreux jeunes gens qui représentent la prochaine génération de leaders RONA. C'était le deuxième événement du genre. Sous la direction de Robert Dutton, président et chef de la direction de RONA, les journées de réflexion ont comporté des séances de travail avec des membres importants du Comité de direction de RONA et des échanges avec des spécialistes de l'industrie et des chefs d'entreprises canadiens.

4. Acquisitions

Par des acquisitions ciblées dans les secteurs de la vente au détail, de la distribution et du marché commercial et professionnel, la Compagnie élargira rapidement différents volets de ses opérations et de sa capacité de fonctionnement, par exemple la couverture du marché, l'extension de ses marques, l'utilisation de son infrastructure existante, son offre de produits et son pouvoir d'achat, tout en réduisant les incidences de la nature cyclique du marché de détail.

  • Les acquisitions sont un élément clé dans la poursuite de l'objectif de mise en place d'une plateforme nationale dans le marché commercial et professionnel. Des onze acquisitions réalisées depuis le début 2010, cinq ont été faites dans ce but. Cette division, formée à la fin de 2007, compte aujourd'hui 46 magasins et points de vente, 4 centres de distribution et 3 usines de fabrication spécialisées en plomberie et CVC (chauffage, ventilation et climatisation) :

    • 5 points de vente et 1 magasin d'appareils sanitaires et d'accessoires de plomberie de finition en Colombie-Britannique.

    • 3 magasins de matériel de plomberie de finition plus 2 centres de distribution pour le matériel et les accessoires de plomberie au Québec.

    • 37 points de vente, 2 centres de distribution et 3 usines de fabrication en Ontario.

  • RONA a acquis cette année, par sa filiale Noble, les actifs de Plomberie Payette & Perreault inc., de LGC Plomberie inc., de Don Park Limited Partnership au Canada, de MPH Supply Limited et immédiatement après la fin de l'exercice, les actifs de La Boutique Plomberie Décoration 25 inc.

  • Une importante acquisition a été faite pour agrandir le secteur de la distribution et réduire les effets de la nature cyclique des activités de RONA, soit l'acquisition de TruServ Canada Inc. TruServ exploite deux centres de distribution, l'un de 400 000 pieds carrés à Winnipeg, au Manitoba, l'autre de 250 000 pieds carrés à Kitchener, en Ontario, d'où l'entreprise livre plus de 40 000 produits (SKU). L'entreprise dessert plus de 650 marchands indépendants au Canada et réalise annuellement des ventes de distribution d'articles de quincaillerie de plus de 100 millions de dollars.

  • Cinq acquisitions réalisées en 2010 ont permis d'élargir le réseau des magasins de détail : Pierceys en Nouvelle-Écosse, Boiseries Signées au Québec, Welland Lumber en Ontario, Matériaux R. M. Bibeau Ltée et Matériaux Campagna au Québec. Les trois dernières transactions sont des acquisitions par RONA de magasins appartenant à son réseau de magasins affiliés.

    • L'acquisition de Pierceys, avec cinq quincailleries dans la région de Halifax, d'importantes cours à bois et l'un des plus importants parcs de camions de livraison de matériaux de construction et de quincaillerie en Nouvelle-Écosse, a considérablement augmenté la présence de RONA dans les provinces de l'Atlantique.

    • RONA a également fait l'acquisition de Boiseries Signées, un manufacturier québécois d'escaliers sur mesure préfabriqués, par l'intermédiaire de sa filiale Matériaux Coupal.

    • En Ontario, Welland Lumber appartenait à un marchand RONA affilié. Le magasin a été acquis par RONA et l'entreprise a été consolidée avec un nouveau magasin de proximité deux fois plus grand que l'ancien.

    • L'acquisition de Matériaux R. M. Bibeau Ltée a permis d'ajouter six quincailleries situées au Québec, soit à Sorel, Tracy, Varennes, Contrecœur, Longueuil et Ste-Julie au réseau de magasins corporatifs RONA.

    • Matériaux Campagna a ajouté au réseau de magasins corporatifs RONA trois quincailleries situées au Québec – deux à Rouyn-Noranda et une à Senneterre.

Perspectives

La Compagnie a procédé à des changements organisationnels à la fin de 2010 pour regrouper ses éléments et tirer parti des forces réunies de son modèle d'affaires unique. Ces changements signifient l'adoption d'une approche plus concertée pour l'exploitation et l'expansion du réseau de détail de RONA ainsi qu'une importance plus grande accordée aux régions afin de mieux répondre aux besoins des marchés locaux. Ces changements visent à optimiser et à consolider la présence de RONA dans les principaux marchés urbains et régionaux en vue de devenir le chef de file dans chacun de ces marchés cibles.

Même si la reprise économique se poursuit, elle avance lentement, et il subsiste des inquiétudes. L'incertitude économique persistante continuera donc d'exercer une pression sur les ventes et sur la croissance des bénéfices au cours du prochain trimestre, compte tenu, particulièrement, des effets des crédits d'impôt à la rénovation domiciliaire et du printemps hâtif qui ont affecté les résultats du premier trimestre de 2010. Les données fondamentales concernant l'industrie sont néanmoins optimistes :

  • le marché domiciliaire canadien reste relativement fort comparativement à la plupart des autres pays;

  • il y a, dans le marché de la rénovation, une demande latente due au vieillissement du parc immobilier et au fait que beaucoup de propriétaires, inquiets face aux risques du crédit et de l'endettement, ont retardé l'exécution de travaux majeurs; et

  • au Canada, les taux d'intérêt demeurent faibles.

RONA est en excellente position pour capitaliser sur le regain d'énergie du marché lorsqu'il se produira. La Compagnie peut compter sur :

  • un levier opérationnel plus puissant que jamais grâce aux réalisations de son programme PEP,

  • un réseau considérablement plus grand et plus diversifié que par le passé, résultat de ses succès sur les plans du recrutement, des acquisitions stratégiques, de l'ouverture de nouveaux magasins et d'investissements continus dans la rénovation et la relocalisation de magasins.

À mesure que 2011 avancera, la nouvelle approche structurelle et régionale concertée se traduira en avantages considérables. RONA prévoit également élargir son secteur de la distribution et son secteur commercial et professionnel ainsi qu'atténuer la nature cyclique de ses opérations en poursuivant la consolidation de sa position sur le marché canadien.

Les progrès réalisés en 2010 – et l'impulsion donnée par les nombreuses initiatives lancées et celles qui sont en préparation – permettront à la Compagnie, lorsque les conditions du marché s'amélioreront, d'enregistrer une croissance des profits de plus de 10 % et d'améliorer graduellement le rendement sur le capital tout en conservant une cote de crédit de première qualité et en réduisant les effets cycliques de ses opérations.

Développement durable

Le développement durable est une composante essentielle du plan stratégique de RONA. Des programmes clés ont été élaborés et mis en place pour répondre aux objectifs de la Compagnie. Au cours de la dernière année, RONA a lancé un certain nombre d'initiatives de développement durable touchant ses produits, ses politiques d'approvisionnement, son empreinte environnementale et sa gouvernance.

RONA a commercialisé ses produits RONA ÉCO et écoresponsables pour la première fois en 2008. Au cours de la dernière année, elle a franchi une autre étape importante avec la publication d'un guide en ligne innovateur pour la rénovation écoresponsable. Ce guide aide les clients à prendre des décisions écoresponsables au moment d'entreprendre des projets de rénovation ou de construction. Ce guide pratique et facile d'utilisation, basé sur l'approche du cycle de vie, a été réalisé en collaboration avec la Chaire internationale en analyse du cycle de vie de l'École Polytechnique de Montréal, Équiterre et Écohabitation. Il s'agit de l'outil le plus complet et le plus convivial de sa catégorie et, de l'avis d'un expert, c'est une initiative sans précédent en Amérique du Nord.

L'approche basée sur le cycle de vie analyse les impacts des produits et des actions de façon globale. C'est la même approche utilisée pour évaluer les produits et déterminer s'ils répondent aux normes des produits RONA ÉCO ou écoresponsables. Pour être accepté dans la gamme RONA ÉCO, un produit doit laisser, au cours de son cycle de vie, une empreinte environnementale plus faible que les produits équivalents conventionnels. Pour être reconnus écoresponsables, les produits doivent présenter une ou plusieurs qualités qui contribuent à diminuer leur impact sur l'environnement à l'une ou l'autre des étapes de leur cycle de vie, tandis que les produits RONA ÉCO doivent fournir une performance environnementale supérieure sur l'ensemble des étapes de leur cycle de vie.

En avril 2008, RONA a lancé les huit premiers produits RONA ÉCO ainsi que 500 produits écoresponsables. Depuis ses modestes débuts, le programme s'est développé en raison de l'accueil enthousiaste des consommateurs partout au Canada. Les magasins RONA offrent maintenant quelque 450 produits RONA ÉCO – des produits d'entretien aux engrais, en passant par les récupérateurs d'eau de pluie, les moulures, et bien d'autres articles, sans oublier plus de 1700 produits écoresponsables.

En ce qui concerne les pratiques d'achat, RONA a présenté en novembre dernier sa nouvelle Politique d'approvisionnement responsable (PAR). Celle-ci chapeaute les politiques d'approvisionnement spécifiques à certaines catégories de produits déjà mises en place par l'entreprise, dont la Politique d'approvisionnement des produits du bois et la politique mettant fin à la vente de pesticides de synthèse à des fins esthétiques. Cette nouvelle politique actualise le code d'achat responsable introduit en 2002. La PAR de RONA concerne tous les produits et services offerts en magasin, ainsi que les biens et services utilisés par la Compagnie.

Par l'entremise de cette politique, RONA vise à s'assurer que les produits qu'elle vend :

  • aient le moins d'impact possible sur l'environnement ;

  • soient le fruit du labeur de travailleurs dont les droits sont respectés ;

  • contribuent au développement socioéconomique local et régional au Canada.

Afin de bien connaître tous les enjeux reliés à l'approvisionnement responsable, RONA a articulé le développement de sa politique sur des principes rigoureusement définis, issus de l'analyse des meilleures pratiques à travers le monde et de la consultation de parties prenantes reconnues. Ces parties prenantes comprenaient des fonds d'investissement responsables, des groupes d'intérêts, des experts spécialisés dans les secteurs social et environnemental, ainsi que des fournisseurs.

En novembre dernier, RONA a fait état des avancées de sa politique d'approvisionnement des produits du bois, lancée à l'automne 2008. Cette politique a pour but d'aider à protéger nos forêts et à encourager les consommateurs à acheter du bois provenant de forêts qui sont gérées de façon responsable et durable.

En vertu de sa politique d'approvisionnement des produits du bois, qui s'appuie sur des objectifs précis et mesurables définis rigoureusement après consultation de diverses parties prenantes, RONA a pris l'engagement formel de favoriser la gestion forestière responsable par ses pratiques d'achat. À cette fin, elle a multiplié ses efforts au cours des deux dernières années afin de réaliser les objectifs fixés dans le cadre de la politique. Dans certains cas, elle les a atteints même deux années plus tôt que prévu. En conséquence, dans les magasins de détail corporatifs et franchisés de RONA :

  • la totalité du bois d'œuvre (épinette, pin et sapin) et des produits de contreplaqué de résineux destiné à la vente provient de forêts certifiées ;

  • 30 % des produits du bois disponibles dans les magasins corporatifs de RONA détiennent un sceau d'attestation ;

  • 25 % du bois d'œuvre destiné à la vente dans les magasins corporatifs et franchisés provient de forêts certifiées FSC (Forest Stewardship Council). Cet objectif prévu pour la fin de 2012 a été atteint deux ans plus tôt que l'échéance fixée.

RONA a également reçu la certification FSC de Rainforest Alliance pour la chaîne de traçabilité de ses produits du bois dans dix de ses magasins et trois centres de distribution. RONA est la plus importante entreprise de quincaillerie-rénovation en Amérique à avoir obtenu la certification FSC à ce jour.

En plus de ces réalisations, six magasins RONA offrent maintenant du bois d'œuvre provenant exclusivement de forêts certifiées FSC. Notons que le bois provenant de forêts certifiées FSC est disponible en moins grande quantité à l'heure actuelle au Canada et que RONA désire en faciliter l'accessibilité.

En ce qui concerne sa propre empreinte environnementale, RONA a adopté une approche proactive de gestion des matières résiduelles, qui vise à détourner des sites d'enfouissement les déchets générés par ses activités. Cette approche n'a pas seulement des retombées environnementales ; elle procure à l'entreprise des avantages financiers, car elle permet d'éviter des coûts et de générer des revenus à partir des matériaux récupérés. En octobre 2010, forte du succès d'un projet pilote, RONA a annoncé diverses mesures visant à réduire l'empreinte environnementale de ses magasins. Ces mesures se concentrent sur l'efficacité énergétique et sur la gestion des matières résiduelles, notamment au moyen d'une initiative « zéro déchet ». L'entreprise poursuit activement la mise en place de nouveaux programmes dans toute l'organisation afin d'assumer un rôle de chef de file dans la protection de l'environnement.

Ces diverses mesures touchent à plusieurs facettes du développement durable et illustrent l'engagement de RONA à en faire une partie intégrante de son plan stratégique.

Des normes élevées de gouvernance sont également essentielles au développement durable. Le conseil d'administration a adopté une nouvelle politique proactive qui comprend la publication d'un survol de ses politiques en matière de gouvernance et de rémunération sur le site Web de l'entreprise, ainsi que la communication de tout changement important aux parties prenantes de façon proactive. En outre, des moyens seront mis à la disposition des parties prenantes pour qu'elles puissent soumettre au conseil toute recommandation ou suggestion visant à améliorer les pratiques de gouvernance et de rémunération de RONA.

INFORMATION ADDITIONNELLE

Le Rapport de gestion et les états financiers vérifiés pour 2010 peuvent être consultés sur le site Internet de la Compagnie à l'adresse www.rona.ca, section Investisseurs et sur le site SEDAR, www.sedar.com. Le lecteur trouvera également sur ces sites le rapport annuel de la Compagnie et d'autres informations relatives à RONA, y compris la Notice annuelle.

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE AVEC LA COMMUNAUTÉ FINANCIÈRE

Le jeudi 24 février 2011, à 10 heures (HNE), RONA tiendra une conférence téléphonique pour la communauté financière. Pour joindre la conférence, composer le 514 861-4190 ou 1 877 677-7769. Pour suivre la conférence en ligne, aller à l'adresse suivante : http://events.pqm.net/rona/ir/20110224f/.

MESURES DE PERFORMANCE NON CONFORMES AUX PCGR

Dans ce Communiqué, comme dans sa gestion interne, RONA utilise la notion de « bénéfice avant intérêts, impôts, amortissements et dépréciation et part des actionnaires sans contrôle (« BAIIA ») », qu'elle désigne également comme « bénéfice d'exploitation ». Cette mesure correspond à l'item « bénéfice avant les postes suivants » dans ses états financiers consolidés. RONA utilise aussi la notion de « marge brute ajustée », laquelle correspond aux ventes moins le coût des marchandises, incluant la totalité des remises accordées par les fournisseurs.

Bien que le BAIIA n'ait pas de sens normalisé par les PCGR, son usage est largement répandu dans l'industrie et dans les milieux financiers pour mesurer la rentabilité des opérations proprement dites, abstraction faite des considérations fiscales ainsi que de l'utilisation et du coût du capital. La marge brute ajustée est utilisée par la direction pour analyser la rentabilité de son réseau, en incluant la totalité des remises reçues des fournisseurs. Comme ces mesures ne sont pas normalisées, elles peuvent ne pas être strictement comparables d'une société à une autre. Cependant, RONA l'établit de la même façon pour chacun de ses secteurs identifiés et, sauf mention expresse, sa méthode ne change pas dans le temps. Le BAIIA et la marge brute ajustée ne doivent pas être considérés isolément ou comme substituts aux autres mesures de performance calculées selon les PCGR, mais plutôt comme renseignements complémentaires.

DÉCLARATIONS PROSPECTIVES

Le présent Communiqué contient des déclarations de nature prévisionnelle qui sont assujetties à des risques et à des incertitudes. Tous les énoncés autres que des énoncés de faits historiques inclus dans ce Communiqué, y compris les énoncés sur les perspectives de l'industrie et sur les perspectives, les projets, la situation financière et la stratégie d'affaires de la Compagnie, peuvent constituer des énoncés prospectifs au sens de la législation et la réglementation canadiennes en matière de valeurs mobilières. Les investisseurs et les autres personnes intéressées devraient éviter de se fier indûment à quelque énoncé prospectif.

Pour de plus amples renseignements sur les risques, les incertitudes et les hypothèses susceptibles d'entraîner un écart entre les résultats réels de la Compagnie et les attentes actuelles, le lecteur est prié de se reporter aux documents publics déposés par la Compagnie qui sont accessibles sur les sites www.sedar.com et www.rona.ca.. Plus particulièrement, d'autres précisions et la description de ces facteurs et d'autres facteurs sont présentées dans le rapport de gestion, à la rubrique « Risques et incertitudes », et à la rubrique « Facteurs de risque » de la Notice annuelle courante de la Compagnie.

Les énoncés prospectifs figurant dans ce Communiqué reflètent les attentes de la Compagnie au 24 février 2011 et sont faits sous réserve des changements pouvant survenir après cette date. La Compagnie nie expressément toute obligation ou tout engagement de mettre à jour ou de réviser ces énoncés prospectifs, que ce soit en raison de nouveaux renseignements ou d'événements futurs ou pour quelque autre motif, à moins que les lois sur les valeurs mobilières applicables ne le requièrent.

À PROPOS DE RONA

RONA est le plus important distributeur et détaillant canadien de produits de quincaillerie, de rénovation et de jardinage. RONA exploite un réseau de plus de 950 magasins corporatifs, franchisés et affiliés, de dimensions et de formats variés, qui emploie près de 30 000 personnes dans toutes les régions du Canada, sous diverses bannières. Le réseau de magasins RONA totalise plus de 17 millions de pieds carrés et réalise des ventes au détail annuelles de plus de 6 milliards de dollars. Visitez rona.ca.

 
 
 
RONA inc.
Résultats et résultat étendu consolidés
des exercices terminés le 26 décembre 2010 et le 27 décembre 2009
(non vérifiés et en milliers de dollars, sauf le bénéfice net par action)
 
  4e trimestre   Cumulatif  
  2010   2009   2010   2009  
                 
Ventes 1 136 567 $ 1 140 932 $ 4 799 865 $ 4 677 359 $
                 
Bénéfice avant les postes suivants 67 556   78 811   344 027   332 994  
                 
Intérêts sur la dette à long terme 4 954   5 277   20 226   20 951  
Intérêts sur les emprunts bancaires 867   855   2 295   2 586  
Amortissements et dépréciation 28 481   25 744   110 902   103 160  
  34 302   31 876   133 423   126 697  
                 
Bénéfice avant impôts sur les bénéfices et part des actionnaires sans contrôle 33 254   46 935   210 604   206 297  
Impôts sur les bénéfices 9 777   14 268   61 918   62 714  
Bénéfice avant part des actionnaires sans contrôle 23 477   32 667   148 686   143 583  
Part des actionnaires sans contrôle 1 325   1 842   5 465   5 331  
Bénéfice net et résultat étendu 22 152 $ 30 825 $ 143 221 $ 138 252 $
                 
Bénéfice net par action                
  De base 0,17 $ 0,24 $ 1,10 $ 1,12 $
  Dilué 0,17 $ 0,24 $ 1,09 $ 1,11 $
 
 
 
RONA inc.
Bénéfices non répartis consolidés
Surplus d'apport consolidé
des exercices terminés le 26 décembre 2010 et le 27 décembre 2009
(non vérifiés et en milliers de dollars)
 
  2010   2009  
         
Bénéfices non répartis consolidés            
Solde au début 1 161 808   $ 1 028 876   $
Bénéfice net 143 221     138 252    
Frais relatifs à l'émission d'actions ordinaires déduction faite des recouvrements d'impôts sur les bénéfices de 2 042 $     (5 320 )  
Excédent du prix de rachat sur la valeur attribuée aux actions ordinaires rachetées et le surplus d'apport afférent (17 666 )      
Dividendes déclarés sur les actions ordinaires (9 119 )      
Solde à la fin 1 278 244   $ 1 161 808   $
             
             
Surplus d'apport consolidé            
Solde au début 13 475   $ 12 563   $
Coûts de rémunération au titre des régimes d'options d'achat d'actions 1 214     946    
Rachat d'actions ordinaires – offre publique de rachat dans le cours normal des activités (3 153 )      
Exercice d'options d'achat d'actions (62 )   (34 )  
Solde à la fin 11 474   $ 13 475   $
 
 
 
RONA inc.
Flux de trésorerie consolidés
des exercices terminés le 26 décembre 2010 et le 27 décembre 2009
(non vérifiés et en milliers de dollars)
 
  4e trimestre   Cumulatif  
  2010   2009   2010   2009  
                 
Activités d'exploitation                        
Bénéfice net 22 152   $ 30 825   $ 143 221   $ 138 252   $
Éléments hors caisse                        
  Amortissements et dépréciation 28 481     25 744     110 902     103 160    
  Variation de la juste valeur des instruments financiers dérivés (5 )   (88 )   (30 )   462    
  Impôts futurs 12 745     6 499     12 632     9 225    
  Gains nets sur cession d'élément d'actif (1 681 )   (523 )   (2 921 )   (2 358 )  
  Perte de valeur des immobilisations destinées à la vente             2 050    
  Rémunération à base d'actions 1 681     947     4 588     3 503    
  Écart entre les montants déboursés au titre des avantages sociaux futurs et les charges de l'exercice (1 378 )   (1 967 )   (2 744 )   (3 088 )  
  Part des actionnaires sans contrôle 1 325     1 842     5 465     5 331    
  Autres éléments 327     576     1 043     1 975    
  63 647     63 855     272 156     258 512    
Variations d'éléments du fonds de roulement 16 292     2 265     (148 010 )   24 262    
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation 79 939     66 120     124 146     282 774    
Activités d'investissement                        
Acquisitions d'entreprises (68 124 )   (520 )   (80 275 )   (3 734 )  
Autres placements 548     (442 )   (2 533 )   (3 990 )  
Immobilisations (37 036 )   (23 562 )   (111 873 )   (114 103 )  
Actifs incorporels (21 024 )   (14 238 )   (37 709 )   (47 796 )  
Autres éléments d'actif (1 267 )   (75 )   (4 365 )   (4 837 )  
Cession d'immobilisations 3 249     1 596     4 950     6 291    
Cession de placements 3 192     517     10 031     2 422    
Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement (120 462 )   (36 724 )   (221 774 )   (165 747 )  
Activités de financement                        
Emprunts bancaires et crédit rotatif (13 979 )   (810 )   (7 172 )   (43 046 )  
Autres emprunts à long terme 1 249     458     1 899     646    
Remboursements d'autres emprunts à long terme et rachat d'actions privilégiées (20 285 )   (6 234 )   (30 433 )   (15 819 )  
Émission d'actions ordinaires 1 151     1 141     3 713     176 936    
Dividendes en espèces versés par une filiale aux actionnaires sans contrôle (2 450 )   (1 470 )   (2 450 )   (1 470 )  
Frais relatifs à l'émission d'actions ordinaires             (7 362 )  
Rachat d'actions ordinaires         (31 609 )      
Flux de trésorerie liés aux activités de financement (34 314 )   (6 915 )   (66 052 )   109 885    
                         
Augmentation (diminution) nette de l'encaisse (74 837 )   22 481     (163 680 )   226 912    
Encaisse au début 150 414     216 776     239 257     12 345    
Encaisse à la fin 75 577   $ 239 257   $ 75 577   $ 239 257   $
Informations supplémentaires                        
Intérêts versés 446   $ 535   $ 23 171   $ 25 493   $
Impôts sur les bénéfices versés 10 448   $ 19 124   $ 43 270   $ 49 450   $
 
 
 
RONA inc.
Bilans consolidés
au 26 décembre 2010 et au 27 décembre 2009
(non vérifiés et en milliers de dollars)
 
  2010   2009  
         
Actif        
Actif à court terme        
  Encaisse 75 577  $ 239 257  $
  Débiteurs 303 836   250 845  
  Impôts sur les bénéfices à recevoir   2 436  
  Stock 905 467   726 262  
  Frais payés d'avance 17 955   18 114  
  Instruments financiers dérivés 1 905   801  
  Impôts futurs 12 869   15 914  
  1 317 609   1 253 629  
Placements 10 488   11 978  
Immobilisations 918 273   861 302  
Immobilisations destinées à la vente 20 177   13 242  
Écarts d'acquisition 531 675   455 572  
Actifs incorporels 118 747   96 885  
Autres éléments d'actif 31 043   29 682  
Impôts futurs 27 065   27 593  
  2 975 077  $ 2 749 883  $
         
Passif        
Passif à court terme        
  Emprunts bancaires 1 943  $ 5 211  $
  Comptes fournisseurs et charges à payer 462 351   427 817  
  Dividendes à payer 9 119    
  Impôts sur les bénéfices à payer 3 634    
  Instruments financiers dérivés 1 653   776  
  Impôts futurs 3 691   4 900  
  Versements sur la dette à long terme 21 151   9 996  
  503 542   448 700  
Dette à long terme 444 333   430 524  
Autres passifs à long terme 33 121   31 317  
Impôts futurs 36 551   27 542  
Part des actionnaires sans contrôle 35 920   32 761  
  1 053 467   970 844  
Capitaux propres        
Capital-actions 631 892   603 756  
Bénéfices non répartis 1 278 244   1 161 808  
Surplus d'apport 11 474   13 475  
  1 921 610   1 779 039  
  2 975 077  $ 2 749 883  $

Renseignements

  • Médias
    RONA Inc.
    Emilie Verret
    Coordonnatrice aux communications
    514-237-8738
    emilie.verret@rona.ca
    ou
    Communauté financière
    RONA inc.
    Stéphane Milot
    Directeur principal, Relations avec les investisseurs
    514-599-5951
    stephane.milot@rona.ca