RONA INC.
TSX : RON
TSX : RON.PR.A

RONA INC.

08 août 2012 08h30 HE

RONA hausse de 29 % son résultat net par action avant éléments inhabituels pour le deuxième trimestre 2012

RONA affiche une forte croissance de ses ventes auprès des entrepreneurs en construction et spécialistes du marché commercial et professionnel

BOUCHERVILLE, QUÉBEC--(Marketwire - 8 août 2012) - RONA inc. (TSX:RON)(TSX:RON.PR.A), le plus important détaillant et distributeur de produits de quincaillerie, de rénovation et de jardinage au Canada, a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers pour les périodes de 13 et de 26 semaines terminées le 24 juin 2012, ainsi qu'un suivi des réalisations trimestrielles de son plan d'affaires. Tous les chiffres figurant dans le présent Communiqué sont en dollars canadiens et présentés selon les normes comptables IFRS.

Faits saillants du deuxième trimestre 2012 comparativement au deuxième trimestre 2011

  1. Résultat net avant éléments inhabituels de 43,6 millions $, en hausse de 17,7 %; résultat net par action avant éléments inhabituels de 0,36 $, en hausse de 28,6 %. Améliorations attribuables à :
    • une hausse de 5,2 % du BAIIA avant éléments inhabituels;
    • une réduction de 23,5 % des charges financières;
    • une diminution de 7,4 % de la dépense d'amortissement excluant éléments inhabituels.
  2. Ventes consolidées de 1,4 milliard, en hausse de 3,4 %; augmentation provenant de :
    • une augmentation de 8,7 % des ventes du secteur de la distribution;
    • une augmentation de 1,8 % des ventes du secteur détail et commercial.
  3. Hausse de 1 % des ventes comparables pour l'ensemble du réseau RONA (détail, commercial et distribution) provenant de :
    • une augmentation de 11,4 % pour les ventes de distribution aux marchands affiliés;
    • une diminution de 0,9 % pour les ventes du secteur détail et commercial.
  4. Des éléments inhabituels totalisant 13 millions $ (9,5 millions $ après impôts) ont été enregistrés au cours du trimestre, sur un total prévu de 110 millions $ pour 2012 dans le cadre du programme de redéploiement du réseau de magasins à grande surface vers des magasins de proximité et satellites, tel qu'indiqué lors de la publication des résultats de fin d'exercice 2011.
  5. Rachat d'actions dans le cours normal des activités : 1,8 million d'actions rachetées et annulées au deuxième trimestre à un prix moyen de 10,06 $ par action pour un montant total de 17,9 millions $; depuis la mise en place du programme de rachat d'actions en novembre 2011, RONA a racheté au total 10,4 millions d'actions à un prix moyen de 9,47 $, pour un montant de 98,5 millions $.
  6. Événement postérieur à la date de clôture du trimestre : le conseil d'administration de RONA a reçu de la société américaine Lowe's une proposition d'acquisition non contraignante et non sollicitée. Dans un communiqué daté du 31 juillet 2012, le conseil a indiqué que la proposition n'était pas dans le meilleur intérêt de RONA et de ses parties intéressées; ce communiqué précise également que la Société doit demeurer centrée sur la mise en œuvre de son plan d'affaires afin de tirer profit des perspectives favorables qu'elle entrevoit pour son entreprise.

« Six mois après l'annonce de notre plan Nouvelles réalités, nouvelles solutions, l'exécution et les résultats de celui-ci sont conformes à nos attentes et à nos engagements, s'est réjoui Robert Dutton, président et chef de la direction. Au cours du deuxième trimestre, nous avons maintenu notre discipline et notre gestion rigoureuse alignées à nos priorités financières, soit l'amélioration de l'efficacité, l'optimisation de la structure de capital et l'augmentation du rendement du capital. Cette discipline nous a permis d'accroître le résultat net par action avant éléments inhabituels de 29 % tout en maintenant un solide bilan. Nous sommes donc en excellente position pour réaliser les bénéfices attendus de notre plan Nouvelles réalités, nouvelles solutions. Rappelons que ce plan doit accroître, de façon respective, de 10, 30 et 40 millions de dollars sur une base annualisée les BAIIA de 2012, 2013 et 2014.

« Les résultats du deuxième trimestre démontrent encore une fois que RONA demeure une destination de choix pour les entrepreneurs et spécialistes de la rénovation − construction. Par exemple, nous avons enregistré une croissance de 10,5 % de nos ventes auprès des spécialistes en plomberie alors que nos marchands affiliés, qui comptent parmi leur clientèle une très forte proportion d'entrepreneurs en construction, ont augmenté leurs ventes comparables de 11,4 %.

« Dans nos activités de détail, l'engouement se confirme pour la proximité et le service dans l'ensemble de notre réseau à travers le pays, ce qui valide la stratégie de redéploiement de réseau axé sur nos nouveaux magasins de proximité et magasins satellites, au cœur de notre plan Nouvelles réalités, nouvelles solutions. Nos magasins de proximité ont à nouveau affiché de meilleurs résultats que notre réseau de grandes surfaces au cours du trimestre.

« D'ailleurs, notre tout premier magasin de proximité de nouvelle génération, issu de la combinaison des meilleurs éléments de RONA et de notre bannière spécialisée TOTEM en Alberta, ouvre officiellement ses portes aujourd'hui même à Edmonton-Ouest en Alberta. Parallèlement à ce plan de redéploiement, nos magasins à grande surface existants sont en constante évolution vers un modèle encore plus inspirant et plus près des besoins des consommateurs dans les grands centres du pays. Ces magasins joueront également un rôle pivot dans l'offre globale et complémentaire de service RONA dans les grands centres : celle-ci optimisera une combinaison de points de contact avec le consommateur pour donner au consommateur urbain l'accès à une offre sans égale de produits et services : des magasins à grande surface et leurs satellites, des magasins de proximité, des points de vente spécialisés dans le segment commercial et professionnel, ainsi que des offres en ligne et mobiles. Ces éléments permettront une fois de plus à RONA de se distinguer dans son industrie pour les années à venir », a conclu M. Dutton.

Tel que présenté dans le tableau sommaire suivant, RONA a affiché, dans l'ensemble, des résultats trimestriels conformes aux priorités financières annoncées.

Réalisations T2-2012 vs priorités financières 2012 (excluant éléments inhabituels)
Priorités financières Réalisations T2-2012 En ligne avec
les priorités
1. Améliorer l'efficacité
Amélioration des ventes comparables du réseau RONA +1 % Oui
Augmentation de la marge brute ajustée en dollars Hausse de 3,9 M$ Oui
Réduction des frais de vente et d'administration pour activités comparables Baisse de 6,2 M$ ou 1,9 % Oui
Augmentation de la marge du BAIIA Hausse de 11 p.b. (6,67 % vs 6,56 %) Oui
2. Optimiser la structure de capital
Vente d'actifs non stratégiques 9,4 M$ Oui
Investissements en immobilisations (excluant les investissements reliés au plan Nouvelles réalités, nouvelles solutions) = amortissements 24,2 M$ vs 24,1 M$ Oui
Optimisation du fonds de roulement (réduction des inventaires comparables) Hausse de 6 M$ Non
Rachat d'actions ordinaires 1,8 M ou 17,9 M$ Oui
3. Accroître le rendement du capital
Augmentation du bénéfice d'exploitation (BAII) après impôts (4 derniers trimestres) Hausse de 4,8 M$ ou 3,9 % vs T1-2012 Oui
Gestion disciplinée du capital (moyenne des 5 derniers trimestres) 1 Baisse de 25,4 M$ ou 1,1 % vs T1-2012 Oui
Augmentation du rendement du capital moyen (4 derniers trimestres), excluant éléments inhabituels 2 5,4 % vs 5,1 % à la fin T1-2012 Oui
1 Capital correspond au fonds de roulement net plus immobilisations corporelles et incorporelles plus actifs non courants détenus en vue de la vente plus goodwill plus projets en cours plus autres actifs financiers et non courants plus actifs d'impôts différés moins autres passifs non courants moins passif d'impôts différés.
2 Rendement du capital moyen correspond au BAII après impôts, excluant éléments inhabituels / capital moyen.

« Nos trois priorités financières dictent toujours notre action, a ajouté Dominique Boies, premier vice-président et chef de la direction financière. Cette discipline, centrée vers l'atteinte d'un rendement du capital supérieur à 10 % à moyen terme, porte fruits depuis le début de l'exercice. Au cours du deuxième trimestre, notre BAIIA avant éléments inhabituels est en hausse de 5,2 % et notre marge du BAIIA a augmenté de 11 points de base. Parallèlement, nos charges financières et notre dépense d'amortissement avant éléments inhabituels ont diminué respectivement de 23,5 % et 7,4 %. Nous avons maintenu nos investissements en immobilisations, excluant ceux reliés au plan, lesquels sont financés par la disposition d'actifs, à un niveau similaire à notre dépense d'amortissement. Ces résultats ont contribué à une croissance du rendement du capital, lequel est passé de 5,1 % pour les douze mois terminés à la fin du premier trimestre 2012 à 5,4 % pour les douze mois terminés à la fin du deuxième trimestre 2012. »

Mise à jour trimestrielle sur le plan Nouvelles réalités, nouvelles solutions

Tel qu'annoncé en février dernier, le plan d'affaires 2012 de RONA a pour thème Nouvelles réalités, nouvelles solutions. Il reconnaît ainsi la nécessité d'adapter l'offre de notre industrie à de nouvelles attentes et aux changements dans les habitudes de consommation chez un grand nombre de consommateurs. Depuis plusieurs années, RONA prévoit l'émergence sur le marché de magasins de proximité adaptés aux exigences nouvelles des consommateurs à la recherche d'un niveau de service supérieur. En réinventant le magasin de proximité au début des années 2000, RONA a été une pionnière en cette matière et le succès de ce nouveau format de magasins confirme les analyses de marché de RONA. Ce nouveau plan capitalise en effet sur nos constants efforts de recherche de marché incluant des études sur les attentes et le comportement du consommateur, ainsi que sur l'expérimentation continue de nouveaux formats de magasin et de nouvelles formules de vente au détail.

« L'exécution de notre plan d'affaires Nouvelles réalités, nouvelles solutions est conforme à nos attentes et à nos engagements. Cinq mois après le lancement, nous avons inauguré avec succès notre nouveau site Internet rona.ca ainsi que la nouvelle application mobile RONA. Nous avons également mis en place des campagnes publicitaires sur de multiples plateformes. Ces nouvelles initiatives appuient tout le réseau RONA ainsi que notre projet de redéploiement de la surface de vente vers de plus petits magasins dans certaines régions du pays. Nous avons d'ailleurs ouvert en juin dernier un magasin satellite dans la communauté de Douglasdale, au sud-est de Calgary en Alberta, et notre tout premier magasin de proximité nouveau concept à Edmonton-Ouest en Alberta ouvre officiellement ses portes aujourd'hui. Enfin, nous avons débuté le redéploiement graduel du volume des ventes provenant de nos magasins situés à Peterborough, Whitby, Mississauga et Brampton en Ontario, ainsi qu'au nord de Calgary et à l'ouest d'Edmonton, en Alberta », a commenté M. Dutton.


Plan Nouvelles réalités, nouvelles solutions
Mise à jour - en date du 8 août 2012
1. Mise en place d'une nouvelle plateforme numérique intégrée - Lancement du site Internet rona.ca, consommateurs et entreprise.

- Hausse marquée des ventes en ligne à un panier moyen excédant 200 $.

- Forte croissance du trafic sur les diverses plateformes numériques de RONA : rona.ca, circulaire en ligne, coupons.rona.ca, ronamag, facebook, youtube, etc.

- Plus de 1,2 million d'abonnés au bulletin d'information par courriels RONA.

- Lancement de la campagne publicitaire préolympique et olympique intégrée sous diverses plateformes.

- Lancement de la nouvelle application mobile RONA au début août.
2. Redéploiement du volume des ventes vers des magasins de proximité et satellites dans près de 20 % du réseau de magasins corporatifs - Redéploiement du volume des ventes et fermetures graduelles en cours dans cinq des dix magasins à grande surface prévues pour 2012, soit les magasins situés dans les régions de Brampton, Mississauga et Whitby, en Ontario, ainsi qu'au nord de Calgary et à l'ouest d'Edmonton, en Alberta.

- Consolidation en cours du volume des ventes de notre magasin traditionnel situé à Peterborough, en Ontario, avec le magasin existant du marchand Millwork recruté dans cette région.

- Neuf sites convoités en négociation, trois sites sécurisés et trois baux signés pour le redéploiement du volume des ventes des magasins à grande surface vers des magasins de proximité et satellites.

- Ouverture en juin d'un magasin satellite dans la communauté de Douglasdale, au sud-est de Calgary en Alberta.

- Ouverture au début août du premier magasin de proximité nouveau concept à Edmonton-Ouest, en Alberta.

- Expansion du magasin satellite à Georgetown, en Ontario, de 4 800 pieds carrés à 7 100 pieds carrés, un an seulement après son ouverture.
3. Poursuite du développement du secteur commercial et professionnel - Optimisation des récents investissements : acquisitions de Don Park, MPH et Décoration 25 (20 points de vente au total), ajout de cinq points de vente, agrandissement de 175 000 pieds carrés du centre de distribution de Concord, en Ontario, et de 23 000 pieds carrés du centre de distribution de Montréal, au Québec.

- Ouverture de points de vente additionnels prévue au cours des prochains trimestres.

- Changement à la structure de gestion et d'exploitation et mise en place d'un plan d'amélioration de l'efficacité.
Retombées annuelles récurrentes anticipées de 10 millions $ en 2012, 30 millions $ en 2013 et 40 millions $ en 2014 - En excellente position pour réaliser les bénéfices annualisés anticipés de 10 millions $ en 2012, 30 millions en 2013 et plus de 40 millions en 2014.
Investissements en immobilisations prévus de 70 millions $ financés à même la vente d'actifs non stratégiques - Investissements en immobilisations de 1,5 million $ au deuxième trimestre.

- Vente d'actifs non stratégiques de 9,4 millions $ au deuxième trimestre.
Frais de restructuration prévus de 110 millions $ reliés au redéploiement du volume des ventes dans 20 % du réseau de magasins corporatifs, tel qu'indiqué lors de la publication des résultats de 2011 - 13 millions $ comptabilisés depuis la mise en place du plan en février dernier.

RÉSULTATS CONSOLIDÉS DU DEUXIÈME TRIMESTRE 2012

Les résultats analysés dans la présente section sont ceux de la période de treize semaines terminée le 24 juin 2012 et, lorsqu'ils sont comparés, ils sont comparés aux résultats de la période de treize semaines terminée le 26 juin 2011, à moins d'indication contraire.

Produits

Les produits consolidés pour le deuxième trimestre de 2012 ont atteint 1 417,1 millions de dollars, en hausse de 47,1 millions ou 3,4 %, sur le trimestre correspondant en 2011. La hausse est attribuable à l'augmentation de 10,5 % des ventes de la Division du marché commercial et professionnel, à l'ouverture de nouveaux magasins, au recrutement de nouveaux marchands affiliés et à une hausse des ventes comparables du réseau RONA, particulièrement les ventes de distribution à des marchands affiliés.

Ventes comparables

Afin de mieux représenter la performance de l'ensemble du réseau RONA, la notion de ventes comparables a été revue au cours du trimestre et compte maintenant les ventes comparables de distribution aux marchands RONA, lesquels représentent plus de 25 % des ventes totales. À noter que les ventes comparables des neufs derniers trimestres ont été redressées dans le Rapport de gestion du deuxième trimestre. Les ventes comparables pour l'ensemble du réseau RONA (détail, commercial et distribution) ont ainsi augmenté de 1 % au cours du deuxième trimestre. Cette hausse provient d'une augmentation de 11,4 % des ventes comparables de distribution aux marchands affiliés. Les ventes comparables du secteur détail et commercial ont pour leur part diminué de 0,9 %, compte tenu du mixte de produits vendus et du retour à la prudence des consommateurs canadiens à compter de la fin mai.

BAIIA

Au cours du deuxième trimestre, le BAIIA avant éléments inhabituels s'est chiffré à 94,6 millions de dollars, comparativement à 89,9 millions au deuxième trimestre de 2011, représentant une hausse de 4,7 millions, ou 5,2 %. La croissance du BAIIA avant éléments inhabituels découle principalement de l'augmentation du volume des ventes et de la diminution des frais de vente et d'administration comparables ; cette diminution est attribuable aux diverses mesures d'amélioration de l'efficacité mises en place à compter du deuxième trimestre de 2011.

La hausse du BAIIA aurait été supérieure, n'eût été de la hausse temporaire de près de 6 millions de dollars des coûts d'exploitation dans la Division du marché commercial et professionnel résultant de l'expansion du réseau pour lesquels les ventes n'ont pas encore été pleinement réalisées. Un important plan d'amélioration de l'efficacité a d'ailleurs été mis en place dans cette division afin de rapidement réduire les coûts d'exploitation vers un niveau conforme à la performance historique de la division.

La marge du BAIIA avant éléments inhabituels a augmenté de 11 points de base, passant de 6,56 % au deuxième trimestre de 2011 à 6,67 % en 2012. En excluant l'impact défavorable de la Division du marché commercial et professionnel sur le BAIIA, la marge du BAIIA s'est améliorée de 54 points de base. Toujours en excluant cet impact défavorable, la marge du BAIIA du secteur détail et commercial a augmenté de 43 points de base. La marge du BAIIA du secteur de la distribution a pour sa part augmenté de 98 points de base.

Le BAIIA après éléments inhabituels s'est chiffré à 86,6 millions de dollars comparativement à 89,9 millions en 2011. La marge du BAIIA après éléments inhabituels est pour sa part passée de 6,56 % au deuxième trimestre de 2011 à 6,11 % en 2012.

Éléments inhabituels

Des éléments inhabituels totalisant 13 millions de dollars ont été enregistrés au cours du trimestre dans le cadre du programme de redéploiement du réseau de magasins à grande surface vers des magasins de proximité et satellites, tel qu'indiqué à la publication des résultats de fin d'exercice 2011. Une partie de ces éléments, soit 8 millions de dollars, représente des frais encourus pour la fermeture de magasins et la liquidation de marchandise et a été comptabilisée dans la marge brute et les frais de vente et d'administration de la Société. L'autre partie, soit 5 millions de dollars, représente des frais de dépréciation d'actifs non financiers et a été comptabilisée dans l'amortissement et dépréciation des actifs non financiers. Le montant net total après impôts de ces éléments est de 9,5 millions de dollars.

Intérêts, amortissements et dépréciation

La dépense d'intérêt sur la dette à long terme et sur les emprunts bancaires a diminué de 1,6 million de dollars, soit 23,5 % au cours du trimestre. Cette réduction est attribuable aux économies d'intérêts générées par le rachat de 283 millions de dollars de débentures effectué à la fin de 2011, ainsi qu'à une gestion rigoureuse du bilan et des dépenses en immobilisations, partiellement compensée par une utilisation des facilités de crédit plus élevée qu'au trimestre correspondant en 2011. Les charges d'amortissements avant éléments inhabituels ont également diminué au cours du trimestre, passant de 26,1 millions de dollars à 24,1 millions, soit une diminution de 2,0 millions, ou 7,4 %, provenant de la réduction importante des investissements en immobilisations en 2011 et au premier semestre de 2012, ainsi que de la radiation d'actifs en fin d'exercice 2011. Tel que mentionné précédemment, un montant de 5 millions de dollars représentant des frais de dépréciation d'actifs non financiers a été comptabilisé dans l'amortissement et dépréciation des actifs non financiers. En incluant ce montant, les charges d'amortissements et dépréciation 2012 sont passées de 24,1 millions de dollars à 29,1 millions.

Résultat net

Compte tenu de l'amélioration du BAIIA et de la réduction de l'amortissement et des frais financiers, le résultat net avant éléments inhabituels attribuable aux actions participantes à la suite du dividende sur les actions privilégiées a augmenté de 6,6 millions de dollars ou 17,7 %, passant de 37,0 millions de dollars à 43,6 millions. Le résultat net par action avant éléments inhabituels a pour sa part augmenté de 0,28 $ à 0,36 $, une hausse de 28,6 %.

Après la comptabilisation d'éléments inhabituels totalisant 9,5 millions de dollars après impôts, le résultat net attribuable aux actions participantes, à la suite du dividende sur les actions privilégiées, est passé de 37,0 millions de dollars à 34,1 millions. Le résultat net par action est pour sa part demeuré stable à 0,28 $. À noter que le nombre moyen d'actions en circulation utilisé dans le calcul du résultat net par action est passé de 130,3 millions d'actions au deuxième trimestre 2011 à 122,3 millions d'actions au trimestre correspondant en 2012, à la suite du rachat d'actions dans le cadre du programme de rachat d'actions dans le cours normal des activités mis en place par la Société en novembre dernier.

RÉSULTATS CONSOLIDÉS DU PREMIER SEMESTRE 2012

Les résultats analysés dans la présente section sont ceux de la période de vingt-six semaines terminée le 24 juin 2012 et, lorsqu'ils sont comparés, ils sont comparés aux résultats de la période de vingt-six semaines terminée le 26 juin 2011, à moins d'indication contraire.

Produits

Les produits consolidés pour le premier semestre de 2012 ont atteint 2 352,1 millions de dollars, en hausse de 63,8 millions ou 2,8 %, sur le semestre correspondant en 2011. La hausse est attribuable à l'augmentation de 7,8 % des ventes de la Division du marché commercial et professionnel, à l'ouverture de nouveaux magasins, au recrutement de nouveaux marchands affiliés et à une hausse des ventes comparables du réseau RONA, particulièrement les ventes de distribution aux marchands affiliés.

Ventes comparables

Les ventes comparables pour l'ensemble du réseau RONA (détail, commercial et distribution) ont augmenté de 0,4 % au cours du premier semestre. Une hausse de 7,3 % des ventes comparables de distribution aux marchands affiliés explique cette performance. Les ventes comparables du secteur détail et commercial ont pour leur part affiché une baisse de 0,9 %, étant donné l'effet négatif du mixte de produits vendus et du retour à la prudence des consommateurs à compter de la fin mai.

BAIIA

Au cours du premier semestre 2012, le BAIIA avant éléments inhabituels s'est chiffré à 105,7 millions de dollars, comparativement à 98,0 millions au premier semestre de 2011, représentant une hausse de 7,7 millions, ou 7,9 %. La marge du BAIIA avant éléments inhabituels a augmenté de 21 points de base, passant de 4,28 % au premier semestre de 2011 à 4,49 % en 2012, et ce, en dépit d'une augmentation de seulement 0,4 % des ventes comparables au cours de la période. La croissance du BAIIA est principalement attribuable aux diverses mesures d'amélioration de l'efficacité mises en place à compter du deuxième trimestre de 2011, à une réduction des dépenses de loyer pour des sites d'entreposage temporaires et des frais de transport dans le secteur de la distribution ainsi qu'à l'ouverture de nouveaux magasins corporatifs ayant rapidement atteint le rendement anticipé, particulièrement les magasins de proximité.

À noter que la hausse de la marge du BAIIA aurait été de 68 points de base, n'eût été des coûts d'exploitation additionnels de près de 11 millions de dollars reliés aux investissements importants dans la Division du marché commercial et professionnel pour lesquels les ventes n'ont pas encore été pleinement réalisées. En excluant cet élément, la marge du BAIIA du secteur détail et commercial a augmenté de 55 points de base. Le secteur de la distribution a pour sa part affiché une augmentation de 103 points de base de sa marge du BAIIA.

Après éléments inhabituels, le BAIIA du premier semestre a connu une légère baisse, passant de 98,0 millions de dollars en 2011 à 97,7 millions en 2012. La marge du BAIIA a pour sa part diminué de 13 points de base, passant de 4,28 % en 2011 à 4,15 % en 2012.

Intérêts, amortissements et dépréciation

La dépense d'intérêt sur la dette à long terme et sur les emprunts bancaires a diminué de 3,4 millions de dollars, soit 26,2 % au cours du premier semestre. Cette réduction est attribuable aux économies d'intérêts générées par le rachat de 283 millions de dollars de débentures effectué à la fin de 2011, ainsi qu'à une gestion rigoureuse du bilan et des dépenses en immobilisations, partiellement compensée par une utilisation des facilités de crédit plus élevée qu'en 2011. Les charges d'amortissements avant éléments inhabituels ont diminué au cours du semestre, passant de 52,4 millions de dollars en 2011 à 47,5 millions en 2012. Tel que mentionné précédemment, un montant de 5 millions de dollars représentant des frais de dépréciation d'actifs non financiers a été comptabilisé dans l'amortissement et dépréciation des actifs non financiers au cours du deuxième trimestre. En incluant ce montant, les charges d'amortissements et dépréciation de 2012 sont passées de 47,5 millions de dollars à 52,5 millions.

Résultat net

Compte tenu de l'amélioration du BAIIA et de la réduction des frais financiers, le résultat net avant éléments inhabituels attribuable aux actions participantes à la suite du dividende sur les actions privilégiées a augmenté de 10,9 millions de dollars ou 55,9 %, passant de 19,5 millions en 2011 à 30,3 millions en 2012. Le résultat net par action avant éléments inhabituels a pour sa part augmenté de 0,15 $ à 0,24 $, une hausse de 60 %. Après la comptabilisation d'éléments inhabituels totalisant 9,5 millions de dollars après impôts, le résultat net attribuable aux actions participantes à la suite du dividende sur les actions privilégiées est passé de 19,5 millions à 20,8 millions. Le résultat net par action est pour sa part passé de 0,15 $ à 0,17 $. À noter que le nombre moyen d'actions en circulation utilisé dans le calcul du résultat net par action est passé de 130,2 millions d'actions au premier semestre 2011 à 124,4 millions d'actions au semestre correspondant en 2012, à la suite du rachat d'actions dans le cadre du programme de rachat d'actions dans le cours normal des activités mis en place par la Société en novembre dernier.

FLUX DE TRÉSORERIE ET SITUATION FINANCIÈRE POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE 2012

Pour le deuxième trimestre 2012, les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles avant variation nette du fonds de roulement, intérêts reçus et impôts sur le résultat versés ont été de 80,0 millions de dollars comparativement à 81,4 millions en 2011. La variation nette du fonds de roulement a été négative de 30,0 millions de dollars en 2012, comparativement à une variation positive de 134,1 millions en 2011. Cette variation importante est attribuable au changement dans le mixte de produits ainsi qu'à une augmentation des inventaires pour certains produits afin de profiter de conditions d'achat particulièrement intéressantes. Ce dernier élément devrait avoir un effet positif sur les ventes et la marge brute de la Société au cours des prochains mois. Après la variation nette du fonds de roulement, les intérêts reçus et les impôts sur le résultat versés, les activités opérationnelles ont donc généré 39,2 millions de dollars en 2012, comparativement à 210,6 millions pour la période correspondante de 2011.

La Société a continué d'exercer une gestion rigoureuse de son capital par un contrôle serré de ses investissements en immobilisations. Pour le deuxième trimestre 2012, RONA a investi 25,7 millions de dollars en immobilisations corporelles et en immobilisations incorporelles, soit 1,2 million ou 4,6 % de moins qu'en 2011. Ce montant inclut 1,5 million de dollars pour le redéploiement du volume des ventes, tel que prévu dans le plan Nouvelles réalités, nouvelles solutions. Ces investissements étaient destinés à l'expansion des activités de la Division du marché commercial et professionnel, à l'amélioration continue de ses systèmes d'information afin d'accroître l'efficacité opérationnelle ainsi qu'à des travaux d'entretien majeurs. Mentionnons que le niveau des investissements en immobilisations corporelles et incorporelles, excluant les investissements reliés au plan Nouvelles réalités, nouvelles solutions, lesquels seront financés par la vente d'actifs excédentaires, demeure à un niveau similaire à la dépense d'amortissements avant éléments inhabituels, de 24,1 millions de dollars au deuxième trimestre 2012.

Au cours de l'exercice 2011 et du premier semestre 2012, RONA a posé plusieurs gestes pour optimiser sa structure de capital. La Société a également mis en place, en novembre dernier, un programme de rachat d'actions dans le cours normal des activités lui permettant de racheter entre le 11 novembre 2011 et le 10 novembre 2012, jusqu'à concurrence de 11 016 854 actions ordinaires, représentant 10 % de ses 110 168 541 actions ordinaires flottantes, soit 8,4 % de ses 130 520 489 actions ordinaires émises et en circulation au 31 octobre 2011. Les actionnaires peuvent obtenir sans frais un exemplaire des documents déposés auprès de la Bourse de Toronto relativement à l'offre de rachat en écrivant au secrétaire de RONA. Au cours du deuxième trimestre de 2012, RONA a racheté 1,8 million d'actions à un prix moyen de 10,06 $ par action pour un montant total de 17,9 millions de dollars. Depuis la mise en place du programme de rachat en novembre 2011, la Société a racheté 10,4 millions d'actions à un prix moyen de 9,47 $ par action pour un montant de 98,5 millions de dollars en date du 8 août 2012. Ces actions ont été annulées.

Le bilan de RONA demeure solide. Au 24 juin 2012, l'endettement net de la Société se situait à 467,2 millions de dollars comparativement à 261,6 millions au 26 juin 2011. Le ratio de la dette nette sur la capitalisation totale était de 19,7 %, comparativement à 11,1 % en 2011. Le ratio dette sur BAIIA (12 derniers mois), excluant éléments inhabituels, était de 1,7 au 24 juin 2012 comparativement à 1,5 en 2011.

DIVIDENDE SUR LES ACTIONS PRIVILÉGIÉES

Lors de sa rencontre du 7 août dernier, le conseil d'administration de RONA a déclaré un dividende trimestriel de 0,3299 $ par action sur les actions privilégiées catégorie A, série 6, à taux rajusté tous les cinq ans et à dividende cumulatif. Ce dividende sera versé le 1er octobre 2012 aux actionnaires inscrits le 14 septembre 2012.

DIVIDENDES SUR LES ACTIONS ORDINAIRES

Lors de sa plus récente réunion, le 7 août dernier, le conseil a déclaré un dividende semi-annuel de 0,07 $ par action sur les actions ordinaires de la Société. Ce dividende sera versé le 25 septembre 2012 aux actionnaires inscrits le 10 septembre 2012.

ÉVÉNEMENT POSTÉRIEUR À LA DATE DE CLÔTURE

Le 8 juillet 2012, la Société a reçu une proposition non contraignante et non sollicitée de la société américaine Lowe's portant sur l'acquisition de la totalité de ses actions émises et en circulation au prix de 14,50 $ l'action. Le 26 juillet 2012, RONA a informé Lowe's que le conseil d'administration de RONA avait conclu, à l'unanimité, que cette proposition n'était pas dans le meilleur intérêt de RONA et de ses parties intéressées. Le communiqué daté du 31 juillet 2012 détaille ces événements, et précise que la priorité stratégique de la Société demeure la mise en œuvre de son plan d'affaires afin de tirer profit des perspectives favorables qu'elle entrevoit pour son entreprise.

Perspectives 2012 :

  • Au cours des prochains trimestres, nous poursuivrons la réalisation de notre plan Nouvelles réalités, nouvelles solutions et continuerons de gérer de façon très disciplinée en respectant nos trois priorités financières, soit l'amélioration de l'efficacité, l'optimisation du capital et l'augmentation du rendement du capital. Un effort particulier sera consacré à l'amélioration de l'efficacité de notre Division du marché commercial et professionnel ainsi qu'au redéploiement du volume des ventes de plusieurs magasins à grande surface en Ontario.
  • Le marché reste marqué par l'incertitude et l'ambivalence. Bien que les conditions aient été favorables à l'activité de rénovation au cours des derniers mois, nous avons observé un retour à la prudence dans le comportement des consommateurs depuis la fin mai et l'indice de confiance des consommateurs a fléchi en juin. Les mises en chantier ont également ralenti au cours des derniers mois.
  • En dépit de cette incertitude, nous sommes confiants de voir notre plan Nouvelles réalités, nouvelles solutions, dégager un accroissement du BAIIA annualisé de 10 millions de dollars dès 2012, conformément aux attentes formulées en février.

INFORMATION ADDITIONNELLE

Il est possible de consulter le Rapport de gestion, les états financiers ainsi que les notes complémentaires du deuxième trimestre 2012 à la section « Relations avec les investisseurs » du site Internet de la Société à l'adresse www.rona.ca et sur le site SEDAR, www.sedar.com. Le lecteur trouvera également sur ces sites d'autres informations relatives à RONA, y compris la Notice annuelle.

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE AVEC LA COMMUNAUTÉ FINANCIÈRE

Le mercredi 8 août 2012, à 11 h 00 (HAE), RONA tiendra une conférence téléphonique pour la communauté financière. Pour joindre la conférence, composer le 416-340-2216 ou 1 866 226-1792. Pour suivre la conférence en ligne, aller à l'adresse suivante : http://webcasts.pqm.net/client/rona/event/422/fr/.

Veuillez noter, qu'étant donné le rôle prépondérant du conseil d'administration relativement à la proposition non contraignante et non sollicitée d'acquisition de RONA reçue de la société américaine Lowe's Companies Inc. (« Lowe's »), les membres de la direction de RONA ne traiteront pas de cette proposition lors de la conférence téléphonique. Ils interviendront uniquement en rapport avec l'analyse des résultats trimestriels faisant l'objet d'une divulgation. Les participants sont donc priés de ne pas poser de questions reliées à la proposition de Lowe's. Pour la même raison, exceptionnellement les membres de la direction de RONA n'accorderont pas d'entrevues aux médias en marge de la divulgation des résultats trimestriels.

MESURES DE PERFORMANCE NON CONFORMES AUX PCGR

Dans ce Communiqué, comme dans sa gestion interne, RONA utilise la notion de « bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements et participations ne donnant pas le contrôle (« BAIIA »). RONA utilise également la notion de « marge brute ajustée », laquelle correspond aux produits des activités ordinaires moins le coût des marchandises vendues, majorés des ajustements relatifs au soutien du réseau.

Bien que le BAIIA n'ait pas de sens normalisé par les IFRS, son usage est largement répandu dans l'industrie et dans les milieux financiers pour mesurer la rentabilité des opérations proprement dites, abstraction faite des considérations fiscales ainsi que de l'utilisation et du coût du capital. Quant à la marge brute ajustée, elle est utilisée par la direction pour analyser la rentabilité de son réseau, compte tenu des ajustements relatifs au soutien du réseau. Comme ces mesures ne sont pas normalisées, elles peuvent ne pas être comparables d'une société à une autre. Cependant, RONA l'établit de la même façon pour chacun de ses secteurs identifiés et, sauf mention expresse, sa méthode ne change pas dans le temps. Le BAIIA et la marge brute ajustée ne doivent pas être considérés isolément ou comme substituts aux autres mesures de performance calculées selon les IFRS, mais plutôt comme renseignements complémentaires.

Le tableau suivant présente un rapprochement de ces deux mesures des IFRS :

Rapprochement des mesures non conformes aux PCGR
Trimestres terminés les
(non audités, en milliers de dollars, sauf pour les marges exprimées en pourcentage) 24 juin 2012 26 juin 2011 Variation $ sur 2011 Variation % sur 2011
Produits des activités ordinaires 1 417 137 1 370 046 47 091 3,4 %
Coût des marchandises vendues (1 039 566 ) (989 779 ) (49 787 ) (5,0 %)
Marge brute 377 571 380 267 (2 696 ) (0,7 %)
Marge brute en % des produits 26,64 % 27,76 % - - 112 p.b.
Ajustements liés au soutien au réseau1 32 079 31 074 1 005 3,2 %
Marge brute ajustée 409 650 411 341 (1 691 ) (0,4 %)
Marge brute ajustée en % des produits 28,91 % 30,02 % - - 111 p.b.
Marge brute ajustée (excluant éléments inhabituels) 415 218 411 341 3 877 0,9 %
Marge brute ajustée en % des produits (excluant éléments inhabituels)
29,30
%
30,02
%
-

- 72 p.b.
Frais de vente, généraux et d'administration ajustés (323 070 ) (321 454 ) (1 616 ) (0,5 %)
Frais de vente, généraux et d'administration ajustés (excluant éléments inhabituels)
(320 638
)
(321 454
)
816

0,3
%
Loyers 38 854 40 236 (1 382 ) (3,4 %)
BAIIA avant loyers 125 434 130 123 (4 689 ) (3,6 %)
BAIIA avant loyers (excluant éléments inhabituels) 133 434 130 123 3 311 2,5 %
Marge du BAIIA avant loyers (BAIIA avant loyers/produits) 8,85 % 9,50 % - - 65 p.b.
Marge du BAIIA avant loyers (BAIIA avant loyers/produits, excluant éléments inhabituels)
9,42
%
9,50
%
-

-8 p.b.
BAIIA 86 580 89 887 (3 307 ) (3,7 %)
BAIIA (excluant éléments inhabituels) 94 580 89 887 4 693 5,2 %
Marge du BAIIA (BAIIA/produits) 6,11 % 6,56 % - - 45 p.b.
Marge du BAIIA (BAIIA/produits, excluant éléments inhabituels)
6,67
%
6,56
%
-

11 p.b.
Produits financiers (1 369 ) (1 340 ) (29 ) (2,2 %)
Amortissements et dépréciation des actifs non financiers (29 122 ) (26 062 ) (3 060 ) (11,7 %)
Amortissements et dépréciation des actifs non financiers (excluant éléments inhabituels)
(24 136
)
(26 062
)
1 926

7,4
%
Résultat opérationnel 56 089 62 485 (6 396 ) (10,2 %)
Résultat opérationnel (excluant éléments inhabituels) 69 075 62 485 6 590 10,5 %
1 Correspond aux autres coûts encourus pour amener le stock à l'endroit et dans l'état où il se trouve.
Rapprochement des mesures non conformes aux PCGR
Semestres terminés les
(non audités, en milliers de dollars, sauf pour les marges exprimées en pourcentage) 24 juin 2012 26 juin 2011 Variation $
sur 2011
Variation %
sur 2011
Produits des activités ordinaires 2 352 071 2 288 257 63 814 2,8 %
Coût des marchandises vendues (1 707 286 ) (1 641 866 ) (65 420 ) (4,0 %)
Marge brute 644 785 646 391 (1 606 ) (0,2 %)
Marge brute en % des produits 27,41 % 28,25 % - - 84 p.b.
Ajustements liés au soutien au réseau1 51 444 50 216 1 228 2,4 %
Marge brute ajustée 696 229 696 607 (378 ) (0,1 %)
Marge brute ajustée en % des produits 29,60 % 30,44 % - - 84 p.b.
Marge brute ajustée (excluant éléments inhabituels) 701 797 696 607 5 190 0,7 %
Marge brute ajustée en % des produits (excluant éléments inhabituels)
29,84
%
30,44
%
-

- 60 p.b.
Frais de vente, généraux et d'administration ajustés (598 536 ) (598 657 ) 121 0,0 %
Frais de vente, généraux et d'administration ajustés (excluant éléments inhabituels)
(596 104
)
(598 657
)
2 553

0,4
%
Loyers 79 364 81 816 (2 452 ) (3,0 %)
BAIIA avant loyers 177 057 179 766 (2 709 ) (1,5 %)
BAIIA avant loyers (excluant éléments inhabituels) 185 057 179 766 5 291 2,9 %
Marge du BAIIA avant loyers (BAIIA avant loyers/produits) 7,53 % 7,86 % - -33 p.b.
Marge du BAIIA avant loyers (BAIIA avant loyers/produits, excluant éléments inhabituels)
7,87
%
7,86
%
-

1 p.b.
BAIIA 97 693 97 950 (257 ) (0,3 %)
BAIIA (excluant éléments inhabituels) 105 693 97 950 7 743 7,9 %
Marge du BAIIA (BAIIA/produits) 4,15 % 4,28 % - - 13 p.b.
Marge du BAIIA (BAIIA/produits, excluant éléments inhabituels)
4,49
%
4,28
%
-

21 p.b.
Produits financiers (2 473 ) (2 711 ) 238 8,8 %
Amortissements et dépréciation des actifs non financiers (52 528 ) (52 359 ) (169 ) (0,3 %)
Amortissements et dépréciation des actifs non financiers (excluant éléments inhabituels)
(47 542
)
(52 359
)
4 817

9,2
%
Résultat opérationnel 42 692 42 880 (188 ) (0,4 %)
Résultat opérationnel (excluant éléments inhabituels) 55 678 42 880 12 798 29,8 %
1 Correspond aux autres coûts encourus pour amener le stock à l'endroit et dans l'état où il se trouve.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent Communiqué contient des déclarations de nature prévisionnelle qui sont assujetties à des risques et à des incertitudes. Tous les énoncés autres que des énoncés de faits historiques inclus dans ce Communiqué, y compris les énoncés sur les perspectives de l'industrie et sur les perspectives, les projets, la situation financière et la stratégie d'affaires de la Société, peuvent constituer des énoncés prospectifs au sens de la législation et la réglementation canadiennes en matière de valeurs mobilières. Les investisseurs et les autres personnes intéressées devraient éviter de se fier indûment à quelque énoncé prospectif.

Pour de plus amples renseignements sur les risques, les incertitudes et les hypothèses susceptibles d'entraîner un écart entre les résultats réels de la Société et les attentes actuelles, le lecteur est prié de se reporter aux documents publics déposés par la Société qui sont accessibles sur les sites www.sedar.com et www.rona.ca. Plus particulièrement, d'autres précisions et la description de ces facteurs et d'autres facteurs sont présentées dans le rapport de gestion, à la rubrique « Risques et incertitudes », et à la rubrique « Facteurs de risque » de la Notice annuelle courante de la Société.

Les énoncés prospectifs figurant dans ce Communiqué reflètent les attentes de la Société au 8 août 2012 et sont faits sous réserve des changements pouvant survenir après cette date. La Société nie expressément toute obligation ou tout engagement de mettre à jour ou de réviser ces énoncés prospectifs, que ce soit en raison de nouveaux renseignements ou d'événements futurs ou pour quelque autre motif, à moins que les lois sur les valeurs mobilières applicables ne le requièrent.

À PROPOS DE RONA

RONA est le plus important distributeur et détaillant canadien de produits de quincaillerie, de rénovation et de jardinage. La Société exploite, sous diverses bannières, un réseau de près de 800 magasins corporatifs, franchisés et affiliés de dimensions et de formats variés, ainsi qu'un réseau de 14 centres de distribution en quincaillerie et matériaux de construction flexible et parfaitement adapté aux besoins variés de sa clientèle. RONA est également un chef de file dans le marché spécialisé de la plomberie et des systèmes de climatisation, chauffage et ventilation ciblant une clientèle principalement commerciale et professionnelle avec un réseau de près de 60 points de vente et quatre centres de distribution à travers le pays.

Au total, RONA approvisionne près de 1500 points de vente, soit plus de 830 arborant l'une de ses bannières et près de 600 clients, marchands indépendants, de son réseau de distribution. La Société qui emploie près de 30 000 personnes dans toutes les régions du Canada, génère des ventes consolidées de 4,8 milliards de dollars et de plus de 6 milliards en tenant compte de l'impact total des ventes au détail des marchands franchisés, affiliés et autres marchands indépendants qui s'approvisionnent chez RONA. Pour plus de renseignements, visitez www.rona.ca.

Renseignements

  • Médias
    Nadia Goyer, Conseillère principale
    Communications et affaires publiques
    RONA inc.
    514 599-5900, poste 5271
    nadia.goyer@rona.ca

    Communauté financière
    Stéphane Milot, Directeur principal
    Relations avec les investisseurs
    RONA inc.
    514-599-5951
    stephane.milot@rona.ca