Corporation Royal Nickel
TSX : RNX

Corporation Royal Nickel

16 déc. 2010 11h35 HE

Royal Nickel réalise un premier appel public à l'épargne lui permettant de réunir des capitaux de 45 M$ et compte désormais parmi les sociétés cotées à la Bourse de Toronto

Premier appel public à l'épargne sursouscrit

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 16 déc. 2010) -

NE PAS DISTRIBUER À DES AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES NI DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS.

Corporation Royal Nickel (TSX:RNX) ("Royal Nickel" ou la Société) est heureuse d'annoncer qu'elle a réalisé son premier appel public à l'épargne visant le placement (le "placement") de 14 500 000 unités (les "unités") au prix de 2,25 $ chacune, chaque unité se composant d'une action ordinaire et d'un demi-bon de souscription d'action ordinaire, et de 5 000 000 d'unités accréditives (les "unités accréditives") au prix de 2,50 $ chacune, chaque unité accréditive se composant d'une action ordinaire émise à titre d'action accréditive et d'un demi-bon de souscription d'action ordinaire. Chaque bon de souscription entier donne à son porteur le droit d'acquérir une action ordinaire au prix de 3,00 $ jusqu'au 15 décembre 2012. Le placement a été effectué par l'intermédiaire d'un consortium de preneurs fermes dirigé par RBC Marchés des capitaux et UBS Valeurs Mobilières Canada, et comprenant Scotia Capitaux, Valeurs mobilières Desjardins, Haywood Securities et Raymond James (collectivement, les "preneurs fermes") et a permis de réunir un produit brut de 45 M$. Royal Nickel sera cotée à la Bourse de Toronto en date d'aujourd'hui et ses actions commenceront à être négociées dès ce matin.

"Royal Nickel espère augmenter la valeur de la participation des actionnaires au fur et à mesure qu'elle poursuit sa stratégie de croissance à titre de société cotée en bourse", a affirmé Tyler Mitchelson, président-directeur général de Royal Nickel. "Nous estimons avoir réuni les éléments nécessaires pour réussir : une solide équipe de direction, d'excellents éléments d'actif et une approche résolument axée sur la croissance."

"Les grandes sociétés minières sont fondées sur un bon gisement et une solide équipe de direction", a déclaré Scott Hand, président du conseil de Royal Nickel. "Nous avons un excellent projet d'extraction de métaux de base à Dumont, qui, une fois entré en production, pourrait devenir l'une des exploitations de sulfure de nickel les plus importantes au monde. Nous avons aussi une équipe de direction chevronnée qui a les compétences et l'expérience nécessaires non seulement pour construire le projet Dumont, mais pour faire en sorte que Royal Nickel devienne une société minière possédant des éléments d'actif multiples au moyen d'acquisitions stratégiques."

Le projet nickélifère Dumont est l'actif principal de Royal Nickel; il lui appartient exclusivement et occupe une position stratégique dans le camp minier établi de l'Abitibi, à 25 km au nord-ouest d'Amos, au Québec. La Société entretient des relations solides et serrées avec les collectivités locales et consultera les parties intéressées locales au fur et à mesure que le projet avancera.

Selon les résultats favorables de son rapport technique publié (que l'on peut consulter au www.sedar.com ou sur le site Web de la Société, au www.royalnickel.com), Royal Nickel estime que le projet nickélifère Dumont pourrait occuper le quatrième rang en importance parmi les exploitations de sulfure de nickel du monde. Le projet recèle environ sept milliards de livres de nickel contenu dans 156 millions de tonnes métriques de ressources mesurées d'une teneur en nickel de 0,29 % et 1 003 millions de tonnes métriques de ressources indiquées d'une teneur en nickel de 0,27 % et environ trois milliards de livres de nickel contenu dans 581 millions de tonnes métriques de ressources présumées d'une teneur en nickel de 0,25 %. Le gisement demeure ouvert en profondeur et la Société estime qu'il pourrait être élargi davantage. Le rapport technique publié de Royal Nickel indique qu'il serait possible d'établir une exploitation qui produirait 65 000 tonnes métriques de nickel par année pendant au moins 25 ans. 

Royal Nickel a l'intention d'affecter le produit net du placement au financement de son plan de travaux de son programme d'exploration et de forage de 2011 et de 2012, aux essais métallurgiques, à la réalisation d'une étude de préfaisabilité, au commencement d'une étude de faisabilité et aux frais généraux et administratifs.

Le présent communiqué de presse a été rédigé sous la supervision d'Alger St-Jean, géol., vice-président, Exploration de Royal Nickel et "personne qualifiée" au sens du règlement 43-101. Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet du projet nickélifère Dumont, se reporter au rapport technique de Royal Nickel intitulé "Preliminary Assessment of the Dumont Property Launay and Trecesson Townships, Quebec, Canada" qui a été dressé en date du 30 septembre 2010 conformément au règlement 43-101 et que l'on peut consulter sur le site Web de Royal Nickel et sur SEDAR, au www.sedar.com.

Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ni une sollicitation d'une offre d'achat d'actions ordinaires et il n'y aura aucune vente de telles actions dans un État où une telle offre, sollicitation ou vente serait illégale. Les titres n'ont pas été et ne seront pas inscrits en vertu de la Securities Act of 1933 des États-Unis, en sa version modifiée (la "loi de 1933"), ou des lois sur les valeurs mobilières d'un État. Par conséquent, ils ne peuvent être placés ou vendus aux États-Unis ou à des personnes américaines (au sens donné aux termes United States et U.S. person dans le règlement S de la loi de 1933) que conformément aux obligations d'inscription de la loi de 1933 et des lois sur les valeurs mobilières des États applicables ou qu'aux termes d'une dispense de ces obligations.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comporte des "renseignements prospectifs" qui peuvent comprendre des énoncés relatifs aux résultats financiers ou aux résultats d'exploitation futurs de la Société et de ses projets, au prix futur des métaux, à l'estimation des réserves minérales et des ressources minérales, à la conversion des estimations des ressources minérales en estimations des réserves minérales, à la réalisation des estimations en question, au calendrier de production et à la production future estimative, aux frais de production, aux dépenses en immobilisations, aux frais d'exploitation et aux frais d'exploration, au calendrier de mise en valeur de nouveaux gisements et de gisements existants et aux frais connexes, au calendrier des travaux d'exploration futurs et aux frais connexes, aux besoins de fonds supplémentaires, à la réglementation gouvernementale applicable au secteur minier, aux risques d'ordre environnemental, aux frais de remise en état, aux différends ou aux revendications liés aux titres de propriété, aux limites de la couverture d'assurance et au moment où des litiges ou des problèmes d'ordre réglementaire pourraient survenir et à leur issue éventuelle. Les énoncés prospectifs sont souvent, mais pas toujours, signalés par l'emploi de termes tels que "prévoit", "s'attend à", "est prévu", "budget", "attendu", "estime", "prévisions","a l'intention de" ou des variantes (y compris la forme négative) de ces termes ou par l'utilisation du futur ou du conditionnel. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs.

Les énoncés prospectifs comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations de la Société ou de ses filiales diffèrent considérablement de ceux qu'ils expriment ou suggèrent. Ces facteurs comprennent les résultats réels des activités d'exploration et de mise en valeur actuelles, les retards dans le projet, les besoins de financement, les incertitudes générales d'ordre commercial, économique, concurrentiel, politique et social, le prix futur des métaux, l'accès à d'autres sources de nickel ou le remplacement du nickel par d'autres métaux, les résultats réels des activités de remise en état, les conclusions des évaluations économiques, la modification des paramètres des projets au fur et à mesure que les plans sont peaufinés, le coût futur des emprunts de la Société, les variations éventuelles de la teneur en minerai ou des taux de récupération, le fait que l'usine, le matériel ou les procédés d'exploitation ne fonctionnent pas comme prévu, les accidents, les conflits de travail et d'autres risques inhérents au secteur minier, l'instabilité politique, les actes de terrorisme, les insurrections ou les actes de guerre, les retards dans l'obtention des approbations du gouvernement, dans l'obtention des permis requis ou dans la réalisation des travaux de mise en valeur ou de construction ainsi que les facteurs décrits à la rubrique intitulée "Facteurs de risque" du prospectus de la Société. Ces énoncés prospectifs sont fondés sur un certain nombre de facteurs et d'hypothèses importants qui sont énoncés dans le prospectus de la Société.

Bien que la Société ait tenté de cerner les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les mesures, les événements ou les résultats réels diffèrent considérablement de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs, d'autres facteurs pourraient faire en sorte qu'ils diffèrent de ceux qui sont attendus, estimés ou prévus. Les énoncés prospectifs qui figurent dans les présentes sont faits en date du présent prospectus, et la Société n'assume aucune obligation de les mettre à jour, que ce soit pour tenir compte de nouveaux renseignements, de faits ou de résultats futurs ou pour une autre raison, sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l'exigent. Il n'est pas certain que les énoncés prospectifs se révéleront exacts, étant donné que les résultats réels et les événements futurs sont susceptibles de différer considérablement de ceux qui y sont prévus. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs.

Renseignements

  • Corporation Royal Nickel
    Tyler Mitchelson
    Président-directeur général
    (416) 363-0649