Rogers Sugar Income Fund
TSX : RSI.UN

Rogers Sugar Income Fund

04 août 2005 17h32 HE

RSIF : Rapport intermédiaire sur les résultats du troisième trimestre de 2005

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 4 août 2005) - Rogers Sugar Income Fund (TSX:RSI.UN)

Marge brute par tonne métrique en hausse de 6,31 $ par rapport à celle du trimestre correspondant en 2004.

Démarrage d'un projet d'immobilisations qui contribuera à une réduction considérable des charges d'exploitation à Montréal.

Message aux porteurs de parts

Au nom du conseil des fiduciaires, c'est avec plaisir que je vous présente les résultats financiers consolidés non vérifiés de Rogers Sugar Income Fund (le "Fonds") pour les trois mois et les neuf mois terminés le 30 juin 2005.

(Tous les montants sont en dollars canadiens)

Au troisième trimestre, le volume s'est établi à 189 631 tonnes métriques, contre 191 685 tonnes métriques pendant le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les volumes industriels et de liquides ont diminué, respectivement, de 3 400 et de 4 300 tonnes métriques depuis l'exercice précédent. Les ventes de jus de concentré ont progressé de 4 300 tonnes métriques et les ventes à l'exportation ont également augmenté de 2 200 tonnes métriques en raison du calendrier des livraisons. Le volume lié aux consommateurs a chuté de 1 000 tonnes métriques, ce qui a porté son cumul depuis le début de l'exercice à 7 200 tonnes métriques de moins que pendant l'exercice précédent. Ce fléchissement découle des importations du Costa Rica, de l'Amérique centrale et de l'Amérique du Sud ainsi que de la baisse de la demande des consommateurs.

La marge brute par tonne métrique du trimestre a été de 132,29 $, comparativement à 125,98 $ pendant le trimestre correspondant de l'exercice précédent. La hausse de la marge brute est largement attribuable au bon rendement des opérations de la raffinerie de Montréal et à la légère amélioration de la marge sur ventes, en raison de la composition du chiffre d'affaires. Depuis le début de l'exercice, la marge brute a baissé de près de 3,00 $ par tonne métrique depuis l'exercice précédent, principalement en raison du coût de l'énergie.

Pour le trimestre, les frais de vente et d'administration ont grimpé de près de 1,4 million de dollars depuis l'exercice précédent, principalement en raison de charges ponctuelles liées au règlement d'une réclamation présentée par un client, des coûts engagés dans le cadre d'une soumission relativement à un projet de cogénération, des frais juridiques plus élevés pour les travaux préparatoires à l'examen antidumping et du calendrier des charges.

L'encaisse distribuable nette de 8,8 millions de dollars est comparable à celle de l'exercice précédent. Depuis le début de l'exercice, l'encaisse distribuable nette s'est élevée à 26,7 millions de dollars, soit 1,8 million de dollars de moins qu'en 2004. Cette diminution est en grande partie attribuable au fléchissement du bénéfice d'exploitation au premier trimestre de l'exercice. Des dépenses en immobilisations de 1,0 million de dollars ont également été engagées dans le cadre d'un projet de 5,5 millions de dollars de Sucre Lantic Limitée, lequel permettra de réduire les charges d'exploitation d'environ 3,0 millions de dollars par année lorsqu'il sera parachevé en avril 2006. Depuis le début de l'exercice, le Fonds a distribué 26,7 millions de dollars, y compris un remboursement de capital de 3,3 millions de dollars.

La dette à long terme de Rogers de 100,0 millions de dollars vient à échéance en août 2005. Un remboursement partiel de 47,5 millions de dollars a été effectué le 2 mai 2005 et un emprunt à terme a été négocié avec une institution financière canadienne concernant le remboursement du solde de l'emprunt à l'échéance. Le Fonds et Rogers économiseront des frais d'intérêts d'environ 2,5 millions de dollars par année par suite du refinancement de la dette à long terme de Rogers.

Le 17 février 2005, un examen quinquennal a été entrepris à l'égard des droits antidumping et compensateurs imposés sur le sucre raffiné importé des Etats-Unis et de l'Union européenne. Les droits avaient été maintenus aux termes d'un examen semblable terminé en 2000. Il est prévu qu'ils viendront à expiration le 2 novembre 2005, sauf s'ils sont prorogés pour une autre période de cinq ans. Le 17 juin 2005, le président de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a conclu que l'expiration des droits causerait vraisemblablement la poursuite ou la reprise du dumping au Canada de marchandises en provenance des Etats-Unis et de pays de l'Union européenne en vertu de l'ordonnance ainsi que la poursuite ou la reprise du subventionnement de marchandises en provenance de l'Union européenne. L'examen peut maintenant passer à l'étape suivante selon laquelle le Tribunal canadien du commerce extérieur (TCCE) mènera une enquête pour déterminer s'il y a un risque de préjudice à l'égard de l'industrie canadienne du sucre advenant l'expiration des droits. La décision du TCCE est attendue le 2 novembre 2005. Même si quelques changements ont été apportés au sujet du sucre importé des Etats-Unis et de l'Union européenne, ils n'ont pas modifié considérablement les facteurs ayant entraîné le maintien des droits en 2000. En revanche, il n'y a pas de certitude que les droits seront maintenus pour une autre période de cinq ans.



AU NOM DU CONSEIL DES FIDUCIAIRES
SIGNE

Edward Y. Baker, président du conseil
Vancouver (C.-B.), le 4 août 2005


Rogers Sugar Income Fund
Bilans consolidés

(en milliers de dollars)


--------------------------------------------------------------------
30 juin 30 septembre
2005 2004
--------------------------------------------------------------------
ACTIF (non vérifié) (vérifié)
Actif à court terme
Espèces et quasi-espèces 23 918 $ 52 666 $
Débiteurs 34 385 37 597
Stocks 53 409 34 379
Charges payées d'avance 3 200 2 975
Impôts futurs 476 -
--------------------------------------------------------------------
115 388 127 617

Immobilisations 209 414 213 454
Autres actifs 5 928 3 903
Ecarts d'acquisition 318 043 318 043
--------------------------------------------------------------------
648 773 $ 663 017 $
--------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------

PASSIF ET AVOIR DES PORTEURS DE PARTS
Passif à court terme
Créditeurs et charges à payer 29 539 $ 40 603 $
Distribution à payer aux
porteurs de parts 2 965 2 965
Impôts exigibles 418 450
Impôts futurs - 505
Tranche des débentures convertibles
subordonnées non garanties échéant
à moins de un an (note 2) 6 866 6 407
Tranche de la dette à long terme
échéant à moins de un an (note 3) 52 500 100 000
--------------------------------------------------------------------
92 288 150 930
Avantages sociaux futurs 18 519 17 252
Dette à long terme (note 3) 65 000 65 000
Débentures convertibles subordonnées
non garanties (note 2) 57 534 12 710
Impôts futurs 1 908 1 595
--------------------------------------------------------------------
235 249 247 487

AVOIR DES PORTEURS DE PARTS
Parts de fiducie 583 494 583 494
Composante capitaux propres des
débentures convertibles subordonnées
non garanties 67 517 62 800
Déficit (237 487) (230 764)
--------------------------------------------------------------------
413 524 415 530
--------------------------------------------------------------------

648 773 $ 663 017 $



Rogers Sugar Income Fund
Etats consolidés des résultats non vérifiés
Pour les périodes terminées les 30 juin 2005 et 2004
(en milliers de dollars, sauf les montants par part de fiducie)




Pour les trois mois Pour les neuf mois
terminés les 30 juin terminés les 30 juin
2005 2004 2005 2004
---------------------------------------------------------------------
Produits 111 355 $ 104 158 $ 320 652 $ 304 466 $
Coût des ventes 86 268 80 009 249 997 232 166
---------------------------------------------------------------------
Marge brute 25 087 24 149 70 655 72 300

Charges
Frais de vente et
d'administration 6 275 4 891 16 558 15 153
Distribution 3 369 3 390 8 571 8 677
---------------------------------------------------------------------
9 644 8 281 25 129 23 830
---------------------------------------------------------------------

Bénéfice avant les
intérêts, la
provision pour les
impôts sur les
bénéfices et
l'amortissement 15 443 15 868 45 526 48 470
Amortissement 3 254 3 234 9 781 9 710
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant les
intérêts et la
provision pour les
impôts sur les
bénéfices 12 189 12 634 35 745 38 760
---------------------------------------------------------------------
Intérêts sur la dette
à long terme et les
débentures
convertibles 4 635 3 638 11 706 11 032
Intérêts créditeurs (261) (20) (593) (151)
---------------------------------------------------------------------
4 374 3 618 11 113 10 881
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant la
provision pour les
impôts sur les
bénéfices 7 815 9 016 24 632 27 879
Provision pour les
(recouvrement des)
impôts sur les
bénéfices
Impôts exigibles 158 281 619 647
Impôts futurs (156) (129) (668) (798)
---------------------------------------------------------------------
2 152 (49) (151)
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 7 813 $ 8 864 $ 24 681 $ 28 030 $
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net par
part de fiducie
De base 0,07 $ 0,08 $ 0,23 $ 0,26 $
Dilué 0,07 $ 0,08 $ 0,23 $ 0,26 $

Renseignements
supplémentaires
Charge afférente
aux avantages
sociaux futurs 1 248 $ 1 311 $ 3 537 $ 3 867 $



Rogers Sugar Income Fund
Etats consolidés de l'avoir des porteurs de parts non vérifiés
Pour les périodes terminées les 30 juin 2005 et 2004
(en milliers de dollars)

---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Pour les trois mois terminés les 30 juin 2005
---------------------------------------------------------------------
Composante
capitaux
propres des
débentures
convertibles
subordonnées
Parts de non
fiducie garanties Déficit Total
---------------------------------------------------------------------
Solde au début
de la période 583 494 $ 65 930 $ (234 817) $ 414 607 $
Intérêts débiteurs
sur la composante
capitaux propres
des débentures
convertibles
subordonnées
non garanties - 1 587 (1 587) -

Distributions - - (8 896) (8 896)

Bénéfice net - - 7 813 7 813
---------------------------------------------------------------------
Solde à la fin
de la période 583 494 $ 67 517 $ (237 487) $ 413 524 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Pour les trois mois terminés les 30 juin 2004
---------------------------------------------------------------------
Composante
capitaux
propres des
débentures
convertibles
subordonnées
Parts de non
fiducie garanties Déficit Total
---------------------------------------------------------------------
Solde au début
de la période 583 494 $ 59 812 $ (233 962) $ 409 344 $

Intérêts débiteurs
sur la composante
capitaux propres
des débentures
convertibles
subordonnées
non garanties - 1 447 (1 448) (1)

Distributions - - (8 896) (8 896)

Bénéfice net - - 8 864 8 864
---------------------------------------------------------------------
Solde à la fin
de la période 583 494 $ 61 259 $ (235 442) $ 409 311 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


---------------------------------------------------------------------
Pour les neuf mois terminés les 30 juin 2005
---------------------------------------------------------------------
Composante
capitaux
propres des
débentures
convertibles
subordonnées
Parts de non
fiducie garanties Déficit Total
---------------------------------------------------------------------
Solde au début
de la période 583 494 $ 62 800 $ (230 764) $ 415 530 $

Intérêts débiteurs
sur la composante
capitaux propres
des débentures
convertibles
subordonnées
non garanties - 4 717 (4 717) -

Distributions - - (26 687) (26 687)

Bénéfice net - - 24 681 24 681
---------------------------------------------------------------------
Solde à la fin
de la période 583 494 $ 67 517 $ (237 487) $ 413 524 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


---------------------------------------------------------------------
Pour les neuf mois terminés les 30 juin 2004
---------------------------------------------------------------------
Composante
capitaux
propres des
débentures
convertibles
subordonnées
Parts de non
fiducie garanties Déficit Total
---------------------------------------------------------------------
Solde au début
de la période 583 494 $ 56 960 $ (232 430) $ 408 024 $

Intérêts débiteurs
sur la composante
capitaux propres
des débentures
convertibles
subordonnées
non garanties - 4 299 (4 355) (56)

Distributions - - (26 687) (26 687)

Bénéfice net - - 28 030 28 030
---------------------------------------------------------------------
Solde à la fin
de la période 583 494 $ 61 259 $ (235 442) $ 409 311 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------



Rogers Sugar Income Fund
Etats consolidés des flux de trésorerie non vérifiés
Pour les périodes terminées les 30 juin 2005 et 2004
(en milliers de dollars)


---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Pour les trois mois Pour les neuf mois
terminés les 30 juin terminés les 30 juin
2005 2004 2005 2004
---------------------------------------------------------------------

Flux de trésorerie
liés aux activités
d'exploitation
Bénéfice net 7 813 $ 8 864 $ 24 681 $ 28 030 $
Rajustements pour
tenir compte des
éléments
hors caisse suivants :

Amortissement 3 254 3 234 9 781 9 710
Perte sur la
cession d'actifs - - - 18
Impôts futurs (156) (129) (668) (798)
Avantages sociaux
futurs 424 548 1 267 2 458
Autres (109) 230 430 403
---------------------------------------------------------------------
11 226 12 747 35 491 39 821
---------------------------------------------------------------------
Variation des
éléments hors
caisse du fonds
de roulement lié
à l'exploitation
Débiteurs (3 101) 2 864 3 212 19 671
Stocks 3 058 10 578 (19 030) (8 973)
Charges payées
d'avance (1 253) (845) (225) (436)
Créditeurs et
charges à payer (4 667) (2 859) (12 358) 440
---------------------------------------------------------------------
(5 963) 9 738 (28 401) 10 702
---------------------------------------------------------------------
5 263 22 485 7 090 50 523
---------------------------------------------------------------------

Flux de trésorerie
liés aux activités
de financement
Intérêts débiteurs
sur la composante
capitaux propres
des débentures
convertibles
subordonnées non
garanties (1 587) (1 448) (4 717) (4 355)
Distributions
aux porteurs
de parts (8 896) (8 896) (26 687) (34 376)
Réduction de la
dette à long
terme (47 500) - (47 500) -
Nouvelle émission
de débentures
convertibles - - 50 000 -
Charges de
financement
reportées (765) - (3 165) -
---------------------------------------------------------------------
(58 748) (10 344) (32 069) (38 731)
---------------------------------------------------------------------

Flux de trésorerie
liés aux activités
d'investissement
Acquisitions
d'immobilisations (1 712) (1 925) (3 769) (4 555)
---------------------------------------------------------------------
Variation nette
des espèces et
quasi-espèces (55 197) 10 216 (28 748) 7 237

Espèces et
quasi-espèces
au début de
la période 79 115 22 892 52 666 25 871
---------------------------------------------------------------------
Espèces et
quasi-espèces
à la fin de
la période 23 918 33 108 23 918 33 108
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Renseignements
supplémentaires
Intérêts versés
sur la dette et
la composante
capitaux propres
des débentures
convertibles 7 985 7 040 17 735 16 991
Impôts sur les
bénéfices payés 146 289 637 603
Immobilisations
comprises dans
les créditeurs
et charges à payer 1 503 470 1 503 470
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


Rogers Sugar Income Fund
Notes afférentes aux états financiers consolidés intermédiaires
non vérifiés
Pour les périodes terminées les 30 juin 2005 et 2004
(Les montants figurant dans les tableaux sont en milliers de
dollars.)


Rogers Sugar Income Fund (le "Fonds") est une fiducie à capital
variable, à but restreint, qui a été créée en vertu des lois de
l'Ontario par une déclaration de fiducie datée du 15 septembre 1997,
puis modifiée et mise à jour le 30 septembre 1997 (la "déclaration de
fiducie"). Un nombre illimité de parts de fiducie peut être émis aux
termes de la déclaration de fiducie.


Note 1 Mode de présentation

Les présents états financiers intermédiaires ont été dressés
conformément aux principes comptables généralement reconnus du
Canada. Les mêmes conventions comptables que celles présentées dans
les états financiers consolidés figurant dans le dernier rapport
annuel du Fonds ont été utilisées. Par conséquent, les présents états
financiers intermédiaires doivent être lus à la lumière des états
financiers consolidés et des notes y afférentes inclus dans le
rapport annuel de 2004 du Fonds. Les présents états financiers
trimestriels n'ont pas été examinés ni vérifiés par les vérificateurs
externes du Fonds.


Note 2 Débentures convertibles subordonnées non garanties

---------------------------------------------------------------------
Débentures convertibles subordonnées non garanties
---------------------------------------------------------------------

Solde au 30 septembre 2004 19 117

Nouvelle émission - 31 mars 2005 50 000
69 117

Réduction de la dette et virement à la composante
en capitaux propres pour les neuf mois
terminés le 30 juin 2005 4 717
64 400

Soustraction de la tranche échéant à moins de un an 6 866
Solde au 30 juin 2005 57 534
---------------------------------------------------------------------


Le 31 mars 2005, le Fonds a émis des débentures convertibles subordonnées non garanties à 6,0 % de deuxième série de 50,0 millions de dollars échéant le 29 juin 2012. Les intérêts sont payables semestriellement en arriérés les 29 juin et 29 décembre, à compter du 29 juin 2005. Les débentures peuvent être converties en tout temps au gré du porteur au prix de 5,30 $ la part de fiducie avant la date d'échéance, mais elles ne peuvent être remboursées avant le 29 juin 2008. A compter du 29 juin 2008 mais avant le 29 juin 2010, les débentures pourront être remboursées par le Fonds uniquement si, pendant une période de 20 jours de bourse consécutifs, le cours moyen pondéré des parts de fiducie est égal ou supérieur à 125 % du prix de conversion de 5,30 $. Après le 29 juin 2010, les débentures pourront être remboursées à un prix égal à leur montant en capital majoré des intérêts courus et impayés.

Le produit tiré de la vente des débentures, déduction faite des frais d'émission, a été d'environ 47,5 millions de dollars. Ce montant de 47,5 millions de dollars a été utilisé par le Fonds pour acheter des actions ordinaires supplémentaires de Rogers Sugar Ltd. ("Rogers"), filiale en propriété exclusive du Fonds.

Le Fonds n'a inclus aucune débenture convertible subordonnée non garantie à 6 % de deuxième série dans la composante en capitaux propres, étant donné que la valeur de cette dernière est négligeable lorsque le taux utilisé est le taux d'intérêt approximatif qui aurait été applicable à l'émission de titres d'emprunt similaires, sans modalités de conversion, au moment de l'émission des débentures.


Note 3 Dette à long terme

Les débentures de Rogers, d'un montant de 100,0 millions de dollars et portant intérêt à 8,173 %, viennent à échéance le 26 août 2005. Le 2 mai 2005, Rogers a versé aux porteurs de débentures, avant l'échéance de celles-ci, un montant de 47,5 millions de dollars correspondant au produit net des nouvelles actions ordinaires émises à l'intention du Fonds. Une pénalité d'intérêts pour remboursement anticipé de 817 000 $ a également été payée à cette date.

Rogers a négocié un nouvel emprunt à terme de 50,0 millions de dollars avec une institution financière canadienne, montant qui doit être prélevé en août 2005 lorsque le solde de 52,5 millions de dollars des débentures arrivera à échéance.


Note 4 Information sectorielle

Le Fonds, par l'intermédiaire de ses sociétés en exploitation, exerce ses activités dans le secteur du sucre. La direction a structuré les résultats selon deux secteurs d'exploitation principaux en ce qui a trait à la prise des décisions d'exploitation et à l'évaluation du rendement, soit l'Est du Canada et l'Ouest du Canada. Ces secteurs sont gérés de façon distincte étant donné que chacun d'eux fait appel à une stratégie de marché qui lui est propre. Le Fonds évalue le rendement de chaque secteur en fonction du bénéfice d'exploitation. Les conventions comptables se rapportant à chaque secteur sont les mêmes que celles utilisées pour dresser les états financiers consolidés.



Pour les trois mois terminés les 30 juin (non vérifié)

-------------------------------------------------------------------
2005
-------------------------------------------------------------------
Chiffres
Est du Ouest du intersectoriels
Canada Canada et autres Total
-------------------------------------------------------------------
Produits 66 298 45 690 (633) 111 355
Bénéfice avant les
intérêts, la provision
pour les impôts sur
les bénéfices et
l'amortissement 9 320 6 259 (136) 15 443
Amortissement 1 843 1 022 389 3 254
Intérêts débiteurs 6 426 6 828 (8 880) 4 374
Bénéfice net (perte) 529 (1 071) 8 355 7 813
Acquisitions
d'immobilisations 986 726 - 1 712

-------------------------------------------------------------------
2004
-------------------------------------------------------------------
Chiffres
Est du Ouest du intersectoriels
Canada Canada et autres Total
-------------------------------------------------------------------
Produits 63 180 41 980 (1 002) 104 158
Bénéfice avant les
intérêts, la provision
pour les impôts sur
les bénéfices et
l'amortissement 9 909 6 122 (163) 15 868
Amortissement 1 865 981 388 3 234
Intérêts débiteurs 6 813 6 702 (9 897) 3 618
Bénéfice net (perte) 636 (1 159) 9 387 8 864
Acquisitions
d'immobilisations 1 383 542 - 1 925
-------------------------------------------------------------------


Pour les neuf mois terminés les 30 juin (non vérifié)

-------------------------------------------------------------------
2005
-------------------------------------------------------------------
Chiffres
Est du Ouest du intersectoriels
Canada Canada et autres Total
-------------------------------------------------------------------
Produits 194 196 128 350 (1 894) 320 652
Bénéfice avant les
intérêts, la
provision pour les
impôts sur les
bénéfices et
l'amortissement 31 038 14 951 (463) 45 526
Amortissement 5 525 3 090 1 166 9 781
Intérêts débiteurs 19 169 20 167 (28 223) 11 113
Bénéfice net (perte) 3 845 (5 759) 26 595 24 681
Acquisitions
d'immobilisations 1 778 1 991 - 3 769
-------------------------------------------------------------------

-------------------------------------------------------------------
2004
-------------------------------------------------------------------
Chiffres
Est du Ouest du intersectoriels
Canada Canada et autres Total
-------------------------------------------------------------------
Produits 187 018 121 853 (4 405) 304 466
Bénéfice avant les
intérêts, la
provision pour les
impôts sur les
bénéfices et
l'amortissement 29 596 18 987 (113) 48 470
Amortissement 5 597 2 948 1 165 9 710
Intérêts débiteurs 22 434 20 412 (31 965) 10 881
Bénéfice net (perte) 702 (3 311) 30 639 28 030
Acquisitions
d'immobilisations 2 808 1 747 - 4 555
-------------------------------------------------------------------


Les produits proviennent de clients situés dans les zones
géographiques suivantes :

--------------------------------------------------------------------
Pour les trois mois Pour les neuf mois
terminés les 30 juin terminés les 30 juin
--------------------------------------------------------------------
2005 2004 2005 2004
--------------------------------------------------------------------

Canada 100 634 97 283 293 664 284 454
Etats-Unis et autres pays 10 721 6 875 26 988 20 012
--------------------------------------------------------------------
111 355 104 158 320 652 304 466
--------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------


RAPPORT DE GESTION

Le rapport de gestion doit être lu à la lumière des états financiers non vérifiés et des notes y afférentes contenus dans le présent rapport trimestriel.

Le présent rapport de gestion contient certains énoncés prospectifs qui reflètent les attentes actuelles du Fonds, de Lantic et de Rogers (collectivement la "société") à l'égard d'événements et du rendement futurs. Lorsqu'ils sont employés, des mots tels que "peut", "aura", "anticiper", "avoir l'intention", "prévoir", "planifier", "croire" et d'autres expressions semblables constituent des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne doivent pas être vus comme étant une garantie du rendement ou des résultats futurs, et ils ne sont pas nécessairement une indication précise du rendement ou des résultats qui seront atteints, ni du moment où ces derniers se produiront. Les énoncés prospectifs se fondent sur l'information disponible au moment où ils sont faits, sur des hypothèses formulées par la direction et sur l'opinion émise de bonne foi par la direction à l'égard d'événements futurs, et ils comportent des risques et incertitudes, exposés dans le présent rapport, qui pourraient faire en sorte que le rendement et les résultats réels pourraient s'écarter de façon importante de ceux qui sont reflétés dans les énoncés prospectifs, les résultats historiques ou les attentes actuelles.

Des renseignements supplémentaires relativement au Fonds, à Lantic et à Rogers, y compris la notice annuelle, les rapports trimestriels et annuels ainsi que d'autres renseignements, peuvent être obtenus sur SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.

Le présent rapport de gestion est daté du 26 juillet 2005.



Résultats d'exploitation

--------------------------------------------------------------------
Pour les trois mois Pour les neuf mois
Résultats consolidés terminés les 30 juin terminés les 30 juin
--------------------------------------------------------------------
(en milliers de dollars,
sauf les données sur
le volume et par part
de fiducie) 2005 2004 2005 2004
-------------------------------------------------------------------
Volume (tonnes métriques) 189 631 191 585 548 377 548 522
-------------------------------------------------------------------
Produits 111 355 104 158 320 652 304 466

Marge brute 25 087 24 149 70 655 72 300
Distribution 3 369 3 390 8 571 8 677
Frais de vente
et d'administration 6 275 4 891 16 558 15 153
-------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant les
intérêts, la provision
pour les impôts sur les
bénéfices et
l'amortissement (BAIIA) 15 443 15 868 45 526 48 470

Intérêts, montant net 4 374 3 618 11 113 10 881
Amortissement 3 254 3 234 9 781 9 710
Provision pour les
(recouvrement des) impôts
sur les bénéfices 2 152 (49) (151)
-------------------------------------------------------------------

Bénéfice net 7 813 8 864 24 681 28 030
-------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------

Bénéfice net par part
de fiducie 0,07 $ 0,08 $ 0,23 $ 0,26 $
-------------------------------------------------------------------


Au cours du trimestre, le volume a été inférieur d'environ 2 000 tonnes métriques à celui du trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les volumes industriels et de liquides ont diminué, respectivement, de 3 400 et de 4 300 tonnes métriques depuis l'exercice précédent. La baisse des ventes industrielles a découlé surtout du calendrier des livraisons, tandis que celle des ventes de liquides a été largement attribuable au volume perdu au bénéfice des fournisseurs de sirop de glucose à haute teneur en fructose dans l'ouest du Canada. Depuis le début de l'exercice, les ventes industrielles ont chuté de près de 7 400 tonnes métriques comparativement à celles de l'exercice précédent.

Les ventes de jus de concentré ont grimpé de 4 300 tonnes métriques au cours du trimestre et de 15 800 tonnes métriques depuis le début de l'exercice, principalement en raison des récoltes de betteraves plus abondantes à Taber et de la décision visant à vendre davantage de jus de concentré, puisque les fournisseurs de sirop de glucose à haute teneur en fructose sont très concurrentiels sur le marché des liquides.

Au cours du trimestre, le volume des exportations s'est accru de 2 200 tonnes métriques en raison du calendrier des livraisons par rapport aux quotas américains.

Le volume lié aux consommateurs continue à décroître. Au troisième trimestre, le volume a fléchi de près de 1 000 tonnes métriques, portant ainsi leur recul depuis le début de l'exercice à 7 200 tonnes métriques. Les principales raisons de cette tendance à la baisse sont l'accès continu du Costa Rica au marché de détail, les importations en provenance de l'Amérique centrale et de l'Amérique du Sud ainsi que le ralentissement continu de la demande des consommateurs.

Les produits ont augmenté de 9,2 millions de dollars au cours du trimestre en raison de la hausse des prix du sucre brut depuis l'exercice précédent.

La marge brute de 25,1 millions de dollars est de 900 000 $ supérieure à celle du trimestre correspondant de l'exercice précédent. Par tonne métrique, la marge brute a été de 132,29 $ en 2005, contre 125,98 $ pendant le trimestre correspondant de 2004. La hausse est largement attribuable au bon rendement des opérations de la raffinerie de Montréal, à la baisse des charges d'entretien et à la légère amélioration de la marge sur ventes, en raison de la composition du chiffre d'affaires. Depuis le début de l'exercice, la marge brute s'élève à 128,84 $, comparativement à 131,81 $ en 2004. Cette baisse découle essentiellement de l'augmentation du coût de l'énergie en 2005.

Les frais de vente et d'administration ont grimpé de près de 1,4 million de dollars comparativement à ceux du trimestre correspondant de l'exercice précédent, principalement en raison des frais juridiques plus élevés pour les travaux préparatoires à l'examen antidumping, de charges ponctuelles liées au règlement d'une réclamation présentée par un client (300 000 $), des coûts engagés dans le cadre d'une soumission présentée à Hydro-Québec relativement à un projet de cogénération et du calendrier d'autres frais d'administration.

Les intérêts débiteurs se sont accrus principalement en raison des paiements d'intérêts compensatoires de 817 000 $ lors du remboursement anticipé d'une tranche de 47,5 millions de dollars des débentures de premier rang de 100,0 millions de dollars de Rogers Sugar.



Résultats trimestriels

(en milliers de dollars, sauf les données sur le volume et par part
de fiducie)
---------------------------------------------------------------------
2005
---------------------------------------------------------------------
(non vérifié) T3 T2 T1
---------------------------------------------------------------------
Volume ™ 189 631 178 098 180 648
Produits 111 355 102 876 106 421
Marge brute 25 087 18 189 27 379
BAIIA 15 443 10 909 19 174
Bénéfice net 7 813 5 712 11 156
Bénéfice net par part de fiducie 0,07 $ 0,05 $ 0,11 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


---------------------------------------------------------------------
2004 2003
---------------------------------------------------------------------
T4 T3 T2 T1 T4
---------------------------------------------------------------------
Volume ™ 218 777 191 685 168 857 187 980 189 537
Produits 123 687 104 158 91 574 108 734 109 713
Marge brute 32 929 24 149 18 796 29 355 27 176
BAIIA 22 161 15 868 11 054 21 548 18 486
Bénéfice net 15 115 8 864 5 778 13 388 1 614
Bénéfice net par part
de fiducie 0,16 $ 0,08 $ 0,05 $ 0,13 $ 0,00 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


Liquidités

Les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation ont été positifs et de 5,3 millions de dollars pour les trois mois à l'étude, comparativement à 22,5 millions de dollars pendant le trimestre correspondant de l'exercice 2004. Cette baisse s'explique principalement par la hausse des stocks et l'augmentation des débiteurs, en raison du calendrier des livraisons de sucre brut par bateau et des paiements des clients depuis le 30 septembre 2004. Depuis le début de l'exercice, les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation ont été positifs et de 7,1 millions de dollars en 2005, par rapport à 50,5 millions de dollars en 2004. Cette chute découle essentiellement de la variation des actifs et des passifs du fonds de roulement hors caisse et du niveau de ces actifs au 30 septembre 2004, comparativement à celui au 30 septembre 2003.

L'encaisse distribuable générée par les sociétés en exploitation, Lantic et Rogers, est versée au Fonds au moyen d'un versement d'intérêts sur les débentures subordonnées de Lantic et de Rogers détenues par le Fonds, compte tenu de la constitution d'une provision adéquate pour les dépenses en immobilisations et le fonds de roulement. L'encaisse reçue par le Fonds sert à verser des distributions à ses porteurs de parts.

Le Fonds mesure l'encaisse distribuable. L'encaisse distribuable ne se veut pas une indication des flux de trésorerie ou des résultats d'exploitation établis selon les principes comptables généralement reconnus (les "PCGR") du Canada et elle n'a pas de signification normalisée prescrite par les PCGR. Elle peut également ne pas être comparable à des mesures semblables qu'utilisent d'autres sociétés ou fonds de revenu. Du point de vue des porteurs de parts, l'encaisse distribuable reflète la capacité du Fonds à verser des distributions qui sont fondées sur le rendement des opérations du Fonds et de ses filiales en exploitation pendant la période précisée. Elle ne correspond pas aux flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation qui sont présentés dans les états financiers.


Le tableau qui suit présente un rapprochement du BAIIA et de l'encaisse distribuable :



--------------------------------------------------------------------
Pour les trois mois Pour les neuf mois
terminés les 30 juin terminés les 30 juin
(non vérifié) 2005 2004 2005 2004
--------------------------------------------------------------------

Activités d'exploitation
Bénéfice avant les intérêts,
la provision pour les
impôts sur les bénéfices
et l'amortissement
(BAIIA) 15 443 15 868 45 526 48 470
Ajouter (déduire)
Intérêts bancaires et
intérêts sur les
débentures et les
débentures convertibles (4 374) (3 618) (11 113) (10 881)
Amortissement des intérêts
au titre des activités
de financement 124 124 373 372
Intérêts débiteurs sur la
composante capitaux propres
des débentures convertibles
subordonnées
non garanties (1 587) (1 448) (4 717) (4 355)
Impôts sur les
bénéfices payés (146) (289) (637) (603)
--------------------------------------------------------------------
Encaisse distribuable
provenant des activités
d'exploitation 9 460 10 637 29 432 33 003
--------------------------------------------------------------------
Activités d'investissement
Dépenses en capital
de maintien (681) (1 942) (2 738) (4 555)
--------------------------------------------------------------------
(681) (1 942) (2 738) (4 555)
--------------------------------------------------------------------
Activités de financement
Produit tiré de l'émission
des débentures convertibles,
déduction faite des frais
d'émission 47 500 - 47 500 -
Remboursement des
débentures de
premier rang (47 500) - (47 500) -
--------------------------------------------------------------------
Encaisse distribuable
provenant des activités
de financement - - - -
--------------------------------------------------------------------
Encaisse
distribuable nette 8 779 8 695 26 694 28 448
Distributions déclarées
aux porteurs de parts (8 896) (8 896) 26 687 26 687
--------------------------------------------------------------------
Fonds disponibles
(affectés) (117) (201) 7 1 761
--------------------------------------------------------------------


L'encaisse distribuable nette du trimestre à l'étude s'est établie à 8,8 millions de dollars, contre 8,7 millions de dollars pendant le trimestre correspondant de l'exercice précédent, ce qui est largement attribuable au calendrier des dépenses en capital de maintien, lesquelles ont contrebalancé la baisse de l'encaisse distribuable provenant des activités d'exploitation. Depuis le début de l'exercice, l'encaisse distribuable nette s'est élevée à 26,7 millions de dollars, soit 1,8 million de dollars de moins que celle de l'exercice précédent, en raison de la baisse du BAIIA des sociétés en exploitation.

L'augmentation des paiements d'intérêts pour le trimestre et le cumul depuis le début de l'exercice est attribuable aux paiements d'intérêts compensatoires de 817 000 $ lors du remboursement anticipé d'une tranche de 47,5 millions de dollars des débentures de premier rang de Rogers. Les intérêts débiteurs des trimestres futurs seront inférieurs à la suite de ce remboursement anticipé de la dette à long terme.

Les dépenses en capital de maintien ont fléchi au troisième trimestre par rapport à celles de l'exercice précédent en raison du calendrier des dépenses en immobilisations. Lantic a également engagé des dépenses en immobilisations de 1,0 million de dollars au cours du trimestre dans le cadre d'un projet de 5,5 millions de dollars, lequel permettra de réduire les charges d'exploitation d'environ 3,0 millions de dollars par année lorsqu'il sera parachevé en avril 2006.

A la fin du trimestre précédent, le Fonds a émis des débentures convertibles subordonnées non garanties de 50,0 millions de dollars pour un produit net d'environ 47,5 millions de dollars. Il a ensuite investi ces 47,5 millions de dollars dans des actions ordinaires de Rogers. Rogers a utilisé ces fonds pour rembourser une tranche de 47,5 millions de dollars de la dette à long terme qui vient à échéance en août 2005.

Au cours du trimestre, le Fonds a versé des distributions de 8,9 millions de dollars, ce qui a porté leur cumul depuis le début de l'exercice à 26,7 millions de dollars, soit un remboursement de capital de 3,3 millions de dollars et des intérêts créditeurs de 23,4 millions de dollars pour les porteurs de parts.

Obligations contractuelles

Il y a deux éléments dont l'importance relative a été modifiée au chapitre des obligations contractuelles présentées dans le tableau figurant dans le rapport de gestion accompagnant le rapport annuel au 30 septembre 2004.

Le Fonds a maintenant une obligation contractuelle supplémentaire de 50,0 millions de dollars venant à échéance dans cinq ans en raison de l'émission des débentures convertibles subordonnées non garanties du même montant.

Au 30 juin 2005, les sociétés en exploitation avaient des engagements relativement à l'acquisition d'un total de 1 679 500 tonnes métriques de sucre brut, dont le prix a été fixé seulement sur une tranche de 288 569 tonnes métriques, pour une contrepartie totale de 82,5 millions de dollars, comparativement à 230 800 tonnes métriques, pour une contrepartie totale de 59,5 millions de dollars, au 30 septembre 2004. L'augmentation découle des hausses de prix imposées par les vendeurs, à la suite de la croissance des prix du sucre brut.

Ressources en capital

Lantic et Rogers disposent chacune d'une ligne de crédit autorisée de 50 millions de dollars pour financer leur exploitation. A la fin du trimestre, aucun montant n'avait été prélevé sur les facilités de crédit liées au fonds de roulement, et Lantic disposait d'une encaisse de 22,4 millions de dollars, tandis que celle de Rogers se chiffrait à 1,3 million de dollars.

A la fin du trimestre, le niveau des stocks était supérieur à celui constaté à la fin de l'exercice précédent en raison des stocks plus importants de betteraves sucrières et du calendrier des livraisons de sucre brut par bateau à Montréal et à Vancouver.

Il est prévu que les sommes nécessaires pour satisfaire aux besoins en matière de fonds de roulement et pour payer les autres dépenses en immobilisations seront prélevées à partir des ressources de trésorerie disponibles et des rentrées de fonds liées à l'exploitation.

Titres en circulation

Il y avait 88 779 760 parts en circulation au 30 juin 2005, soit le même nombre qu'au 30 septembre 2004.

Changements de conventions comptables et estimations comptables critiques

Les estimations comptables critiques, les hypothèses et les changements de conventions comptables effectués au cours de l'exercice 2004 restent en grande partie les mêmes que ceux présentés dans le rapport de gestion figurant dans le rapport annuel du Fonds pour l'exercice terminé le 30 septembre 2004.

Instruments financiers dérivés

Une importante tranche des ventes de la société est effectuée aux termes de contrats de vente à terme à prix fixe d'une durée maximum de deux ans. La société conclut aussi des contrats d'achat de sucre de canne brut très largement en avance par rapport au moment où elle livre le sucre raffiné produit à partir du sucre acheté. Afin d'atténuer le risque auquel l'exposent les fluctuations des prix futurs, la société essaie de gérer, chaque fois que cela est possible, le volume des ventes de sucre raffiné dont la livraison future fait l'objet d'un contrat par rapport au volume de sucre de canne brut dont la livraison future fait aussi l'objet d'un contrat.

La société a recours à des instruments dérivés afin de gérer le risque auquel l'exposent les fluctuations des prix du sucre brut et du gaz naturel. La société détient des instruments dérivés afin d'atténuer le risque à l'aide des méthodes les plus efficaces d'élimination et de réduction de ces risques.

Sucre brut

La politique de gestion du risque de la société consiste à gérer l'établissement du prix à terme des achats de sucre brut par rapport à ses ventes à terme de sucre raffiné afin d'atténuer le risque lié au prix. La société essaie d'atteindre cet objectif en concluant des contrats à terme standardisés afin de réduire le risque. La société comptabilise ses contrats à terme standardisés à titre d'instruments de couverture de juste valeur.

Le mécanisme d'établissement des prix est le même pour les contrats à terme standardisés et les opérations connexes d'achat de sucre brut prévues. Ainsi, les opérations de couverture ne présentent aucune inefficacité et, par conséquent, le gain ou la perte qui en découle n'est pas pris en compte dans les résultats et ne le sera pas à l'avenir.

Au 30 juin 2005, la société avait des contrats d'un montant de 6,5 millions de dollars dont la juste valeur s'élevait à 6,9 millions de dollars.

Gaz naturel

La société a recours à des contrats à terme standardisés pour l'aider à gérer les coûts du gaz naturel. La société a désigné à titre d'instruments de couverture de juste valeur les contrats à terme standardisés sur le gaz naturel qui sont rapprochés des achats prévus de gaz naturel à prix variable.

La variation de la juste valeur des contrats à terme standardisés désignés est rapprochée des achats prévus de gaz naturel et elle sera constatée à l'état des résultats dans la période au cours de laquelle le produit fabriqué connexe sera vendu. Au 30 juin 2005, la société avait des contrats sur le gaz naturel de 5,2 millions de dollars dont la juste valeur s'élevait à 5,3 millions de dollars.

Contrats de change

Les activités de la société, qui sont exposées à un risque lié aux fluctuations des taux de change, consistent à acheter du sucre brut, à vendre du sucre raffiné et à acheter du gaz naturel. La société gère ce risque en créant des positions de compensation grâce à l'utilisation d'instruments financiers. Ces instruments comprennent les contrats à terme, qui représentent des engagements d'achat ou de vente à une date ultérieure et qui peuvent être réglés au comptant.

Les contrats de change à terme ont des échéances d'au plus deux ans et ils sont exclusivement liés au dollar US. Une importante institution financière canadienne constitue la contrepartie à ces contrats. La société ne prévoit pas que sa participation à ces types de contrats pourra avoir une incidence défavorable importante sur sa situation financière et elle ne prévoit pas non plus de manquement de la part de sa contrepartie.

Au 30 juin 2005, la société avait des contrats de change de 3,5 millions de dollars dont la juste valeur s'élevait à 3,9 millions de dollars.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque afférents aux entreprises et aux activités de Lantic et de Rogers sont décrits dans le rapport de gestion accompagnant le rapport annuel du Fonds pour l'exercice terminé le 30 septembre 2004 et ils demeurent essentiellement inchangés. Ce document peut être consulté sur SEDAR au www.sedar.com ou sur l'un des sites Web du Fonds, au www.lantic.ca ou au www.rogerssugar.com.

Perspectives

Le marché intérieur du sucre ralentit par rapport à l'exercice précédent. La composition du chiffre d'affaires continuera vraisemblablement d'évoluer vers les ventes industrielles au détriment des ventes aux consommateurs, ce qui pourrait avoir une incidence défavorable sur la marge brute en général. En outre, le marché reste extrêmement concurrentiel et Lantic/Rogers ont l'intention de continuer à défendre leur part de marché contre la concurrence nationale et celle que leur font les importations.

En mai 2005, la Cour du Nouveau-Brunswick a mis sous séquestre CanSugar, un concurrent éventuel au Nouveau-Brunswick qui était sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (la "LACC") depuis décembre 2003. Le syndic nommé tente actuellement de vendre l'immeuble et le matériel en vue de rembourser les créanciers. Il est peu probable que ces installations servent à raffiner du sucre dans l'avenir.

Les prix du gaz naturel ont été très instables au cours des derniers mois. Conformément à sa politique de couverture, le Fonds a couvert la plupart de ses besoins pour le reste de l'exercice et a commencé à conclure des positions pour les six premiers mois du prochain exercice. Jusqu'à maintenant, les positions conclues l'ont été à des prix supérieurs à ceux de l'exercice précédent, ce qui pourrait accroître, soit entre 2,0 et 3,0 millions de dollars, les charges d'exploitation en 2006. La stratégie du Fonds consistera à couvrir d'autres positions dont la tendance est à la baisse afin d'atténuer la hausse des charges d'exploitation.

Le 17 février 2005, un examen quinquennal a été entrepris à l'égard des droits antidumping et compensateurs imposés sur le sucre raffiné importé des Etats-Unis et de l'Union européenne. Les droits avaient été maintenus aux termes d'un examen semblable terminé en 2000. Il est prévu qu'ils viendront à expiration le 2 novembre 2005, sauf s'ils sont prorogés pour une autre période de cinq ans. Le 17 juin 2005, le président de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a conclu que l'expiration des droits causerait vraisemblablement la poursuite ou la reprise du dumping au Canada de marchandises en provenance des Etats-Unis et de pays de l'Union européenne en vertu de l'ordonnance ainsi que la poursuite ou la reprise du subventionnement de marchandises en provenance de l'Union européenne. L'examen peut maintenant passer à l'étape suivante selon laquelle le Tribunal canadien du commerce extérieur (TCCE) mènera une enquête pour déterminer s'il y a un risque de préjudice à l'égard de l'industrie canadienne du sucre advenant l'expiration des droits. La décision du TCCE est attendue le 2 novembre 2005. Même si quelques changements ont été apportés au sujet du sucre importé des Etats-Unis et de l'Union européenne, ils n'ont pas modifié considérablement les facteurs ayant entraîné le maintien des droits en 2000. En revanche, il n'y a pas de certitude que les droits seront maintenus pour une autre période de cinq ans.

Le 10 mai 2005, Lantic a présenté une soumission relativement à un projet de cogénération d'environ 40 mégawatts, dans le cadre d'un appel d'offres d'Hydro-Québec Distribution concernant des projets de cogénération totalisant 350 mégawatts. Le 21 juin 2005, Hydro-Québec a annoncé qu'un seul projet d'environ 8 mégawatts avait été retenu parmi toutes les soumissions présentées, après que les prix demandés par tous les autres soumissionnaires, y compris Lantic, aient été jugés trop élevés et non concurrentiels. Le Fonds est déçu de la décision prise par Hydro-Québec de ne retenir aucun autre projet dans le cadre de l'appel d'offres de cette dernière concernant des projets de cogénération totalisant 350 mégawatts.

Les prix du sucre brut à l'échelle mondiale (marché du sucre # 11) ont grimpé de manière soutenue au cours des quelques derniers mois et s'établissent en moyenne à environ 9,9 cents pour les mois à venir. Si ces prix se maintiennent, cette situation pourrait profiter à Taber en ce qui concerne des ventes d'environ 30 000 tonnes métriques pour lesquelles les prix peuvent être établis en fonction du prix du sucre brut. D'autre part, cela pourrait nuire à la compétitivité de Rogers sur le plan des ventes de certains liquides à d'autres clients qui utilisent du sirop de glucose à haute teneur en fructose, de même que certaines de ces ventes pourraient ne pas se répéter en 2006.

Au cours du trimestre, Lantic a commencé un projet d'immobilisations de 5,5 millions de dollars en vue de remplacer le processus utilisant le noir d'os pour la décoloration par un processus d'échange d'ions. Ce processus est déjà utilisé en partie aux fins de la décoloration depuis l'agrandissement de la raffinerie en 2000. Le remplacement du processus utilisant le noir d'os permettra de réduire considérablement la consommation d'énergie ainsi que les charges d'exploitation. Le projet devrait assurer des économies annuelles estimatives de 3,0 millions de dollars et devrait être parachevé en avril 2006.

La dette à long terme de 100,0 millions de dollars de Rogers vient à échéance en août 2005. Une tranche de 47,5 millions de dollars a été remboursée le 2 mai 2005 et un emprunt à terme a été négocié avec une institution financière canadienne afin d'acquitter le solde de cette dette à l'échéance. Le Fonds et Rogers économiseront des frais d'intérêts d'environ 2,5 millions de dollars par année par suite du refinancement de la dette à long terme de Rogers.

Renseignements

  • Rogers Sugar Ltd.
    M. Daniel L. Lafrance, premier vice-président, Finances
    Chef des finances et secrétaire,
    (514) 940-4350
    (514) 527-1610 (FAX)
    www.rogerssugar.com
    www.lantic.ca