SOURCE: Rubicon Minerals Corporation

Rubicon Minerals Corporation

09 févr. 2017 09h42 HE

Rubicon Minerals engage Golder Associates pour l’assister avec ses programmes de travail pour l’exploration et fournit une estimations des coûts d’exploitation du site pour 2017

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - Feb 9, 2017) - Rubicon Minerals Corporation (TSX : RMX)(OTC PINK : RBYCD) (« Rubicon » ou la « Société ») a annoncé avoir mandaté Golder Associates Ltd. (« Golder Associates ») pour l’assister avec l’étude de la géologie structurelle, la modélisation des ressources minérales et géologiques, ainsi que fournir une estimation actualisée des ressources minérales du gisement aurifère F2 accompagnée d’un rapport technique préparé conformément aux exigences de la norme canadienne 43-101 (le « rapport technique »). La société a également mandaté T. Maunula & Associates Consulting Inc. (« Maunula Consulting ») pour réaliser un examen par les pairs des programmes de travaux de prospection qui seront entrepris au cours des 18 à 24 mois à venir.

« Nous sommes heureux d'engager Golder Associates pour nous aider à faire progresser notre compréhension du gisement aurifère F2 au projet aurifère Phoenix », a déclaré George Ogilvie, ingénieur diplômé, président du conseil et chef de la direction de Rubicon. « L'équipe de Golder Associates apporte une expérience et des capacités techniques inestimables, en particulier dans les domaines de la géologie structurelle et de l'estimation des ressources minérales, ce qui, selon nous, correspond bien à ce que nous voudrions accomplir au cours des 18 à 24 mois à venir avec nos programmes de travaux de prospection. Nous sommes également heureux que Tim Maunula et son équipe chevronnée puisse fournir un examen par les pairs de nos programmes de travaux de prospection et des produits livrables de Golder Associates. »

Étude de la géologie structurelle

Golder Associates va collaborer avec Rubicon pour réaliser une étude de la géologie structurelle du gisement aurifère F2. Une partie de cette étude consiste à assister la société avec le programme de re-forage à 10 000 mètres de profondeur et à fournir un document technique décrivant les conclusions et les recommandations de Golder Associates, ainsi qu’une mise à jour du rapport sur la géologie structurelle du gisement aurifère F2. L'objectif de cette étude est d'améliorer et de mettre à jour la compréhension actuelle des contrôles structurels liés à la minéralisation aurifère du gisement aurifère F2.

Modélisation géologique, modélisation des blocs et estimation des ressources minérales

Golder Associates travaillera en étroite collaboration avec l'équipe Rubicon tout au long du programme de prospection prévu pour les 18 à 24 mois à venir. Golder Associates mettra continuellement à jour les modèles actuels de ressources minérales et géologiques de la société, à mesure que des données lui seront fournies par l’étude de la géologie structurelle et par le programme de forage et de développement de Rubicon. Golder Associates fournira des commentaires tout au long du programme de prospection, afin d’aider la société à optimiser ses activités de forage. À la fin du programme de prospection, Golder Associates produira un rapport technique correspondant à l’estimation actualisée des ressources minérales du gisement aurifère F2.

Examen par les pairs des programmes de travaux de prospection prévus

Maunula Consulting fournira une assistance technique et examinera les programmes de travaux de prospection de Rubicon. Ce travail comprendra un examen continu de l’analyse de la géologie structurelle, la modélisation des ressources minérales et géologiques, ainsi que le rapport technique.

Expérience des consultants externes

Golder Associates et Maunula Consulting (ensemble, les « consultants externes ») apportent une riche expérience technique en géologie structurelle, en modélisation des blocs et en estimation des ressources minérales de gisements aurifères similaires. Les consultants externes mettront à la disposition de la société leur personnel technique le plus expérimenté, personnel qui a travaillé sur les projets suivants :

Golder Associates


--  Dawson (Zephyr Minerals) : estimation des ressources minérales 
--  Summit Gold (IDH Gold) : estimation des ressources minérales 
--  Cerro Blanco (Goldcorp) : estimation des ressources minérales 
--  Silvertip (Silvercorp Mines) : estimation des ressources minérales 
--  Santander (Trevali Mining) : estimation des ressources minérales 
--  Tamarack North (Talon Metals) : estimation des ressources minérales

Maunula Consulting


--  Tasiast (Kinross Gold) : modélisation des ressources 
--  Projet Rouyn (Kinross Gold) : examen par les pairs de l’estimation des ressources minérales
      
--  Zone 1 du projet Dvoinoye (Kinross Gold) : vérification et mise à jour des ressources minérales 
--  Black Fox (Primero Mining) : examen par les pairs et estimation des ressources minérales
--  Projet Curraghinalt (Dalradian Resources) - modèle mis à jour des ressources minérales
     

Estimations des coûts d’exploitation du site pour 2017 et du solde de trésorerie actuel

Pour 2017, la société estime les coûts d’exploitation du site dans son ensemble entre 14 et 15 millions CAD (y compris les éventualités non prévues), y compris les coûts du programme de prospection, le coût du travail effectué par les consultants externes, les frais de location de matériel, les factures d'eau et d'électricité, et les obligations environnementales. Les coûts d’exploitation du site peuvent faire l'objet de modification en fonction des résultats de l'exploration. Rubicon estime ses frais généraux et administratifs pour 2017 à 4 millions CAD. Rubicon dispose actuellement d'un solde de trésorerie d'environ 27 millions CAD.

RUBICON MINERALS CORPORATION

George Ogilvie, ingénieur diplômé, président du conseil et chef de la direction

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs et autres avertissements

Le présent communiqué de presse contient des informations qui constituent des « énoncés prospectifs » et des « informations prospectives » (ci-après, collectivement, les « énoncés prospectifs »), au sens des lois canadiennes et des États-Unis relatives aux valeurs mobilières. En général, les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par des termes ou expressions de nature prospective comme « croit », « considère », « pourrait », « aura », « devrait », « prévoit », « s'attend à », « potentiel », « estime », « prévisions », « budget », « probable », « objectif » et d'autres termes ou expressions semblables, qui indiquent que des événements ou des conditions « vont », « pourraient » ou « devraient » se produire dans l'avenir. Dans certains cas, les énoncés prospectifs sont déclarés en utilisant le temps présent des verbes, par exemple pour ce qui concerne des affaires courantes susceptibles de se prolonger dans le futur, ou pouvant avoir une incidence ou un effet dans l'avenir. De par leur nature, les énoncés et informations prospectifs reflètent nos attentes, estimations et hypothèses actuelles, et impliquent un certain nombre de risques, d'incertitudes et d'autres facteurs, connus et inconnus, susceptibles d'entraîner un écart important entre nos résultats, nos performances et nos accomplissements réels et ceux décrits, de façon implicite ou explicite, par lesdits énoncés prospectifs.

Les énoncés prospectifs comprennent, mais ne sont pas limités aux déclarations concernant les mandats et les produits livrables de la part des consultants externes, dans le cadre des programmes de travail de prospection de la société, certaines prévisions de coûts et de dépenses pour 2017, ainsi que le solde de trésorerie estimé de la société.

Les énoncés prospectifs reposent sur les opinions et estimations de la direction à la date où de tels énoncés sont émis et représentent le meilleur jugement de la direction sur la base des faits et suppositions qu'elle considère raisonnables. Si de telles dispositions et estimations s'avèrent incorrectes, les résultats actuels et futurs peuvent être sensiblement différents de ceux exprimés dans les énoncés prospectifs. Les hypothèses importantes sur lesquelles reposent lesdits énoncés prospectifs comprennent notamment : que la demande en or et en gisements de métaux de base va évoluer comme prévu, que le cours de l'or se maintiendra à, ou atteindra des niveaux qui rendront le projet aurifère Phoenix potentiellement rentable, que les plans d'investissement et d'exploitation ne seront pas interrompus par des problèmes opérationnels, des problèmes liés aux titres fonciers, une perte de permis d'extraction, des préoccupations concernant l'environnement, une pénurie d'énergie, des conflits professionnels, des besoins en financement ou des conditions météorologiques défavorables, que Rubicon continuera de pouvoir attirer et conserver un personnel qualifié, et qu'il n'y aura aucune variation importante inattendue en termes de coûts énergétiques ou d'équipements.

De par leur nature, les énoncés et informations prospectifs impliquent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs, connus et inconnus, susceptibles d'entraîner un écart important entre les résultats, les performances et les accomplissements réels de Rubicon et ceux décrits, de façon implicite ou explicite, par lesdits énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, entre autres : les variations possibles de la minéralisation, des teneurs et des taux de récupération ou de production ; l'incertitude sur les ressources minérales, l'incapacité à réaliser les estimations du potentiel d'exploration, des teneurs et des taux de récupération ; les résultats réels des activités d'exploration en cours ; les résultats réels des activités de remise en état en cours ; l'incertitude sur les opérations futures, les retards dans l'exécution des plans d'exploration pour une raison quelconque, y compris une insuffisance de capital, les retards dans la délivrance de permis et les questions liées aux relations du travail ; les conclusions des futures évaluations économiques ou géologiques ; les modifications des paramètres à mesure que les plans seront affinés ; les défaillances des équipements ou des procédés à fonctionner comme prévu ; les accidents et autres risques liés au secteur minier ; les retards et autres risques liés aux activités ; la date et la réception des autorisations officielles ; la capacité de Rubicon et des autres parties intéressées à satisfaire aux exigences réglementaires ; la capacité de Rubicon à se conformer à ses obligations en vertu des accords importants, y compris les accords de financement ; la disponibilité de financement pour les besoins des programmes envisagés et du capital d'exploitation dans des conditions raisonnables ; la capacité des prestataires de services tiers à fournir leurs services selon des conditions raisonnables et en temps opportun ; les risques associés à la capacité de retenir les cadres dirigeants et le personnel d'exploitation clé ; le coût des dépenses liées à la protection de l'environnement et des responsabilités environnementales potentielles ; l'insatisfaction ou les différends avec des communautés locales, des Premières Nations ou des collectivités autochtones ; les défaillances des équipements ou des procédés à fonctionner comme prévu ; la situation du marché et le contexte des affaires en général, ainsi que la situation économique, concurrentielle, politique et sociale ; la mise en œuvre et l'impact de la Transaction de restructuration ; notre capacité à générer des flux de trésorerie suffisants à partir de nos opérations ou à obtenir un financement adéquat pour financer nos dépenses en immobilisations et nos besoins en fonds de roulement, et pour répondre à nos autres obligations ; la volatilité des cours de nos actions et la capacité de nos actions ordinaires à rester cotées et négociées à la Bourse de Toronto ; notre capacité à maintenir nos relations avec nos fournisseurs, clients, employés, actionnaires et autres tierces parties compte tenu de la situation actuelle de nos liquidités et de notre assujettissement à la procédure LACC.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse sont valides à la date de publication indiquée et Rubicon rejette toute obligation quant à la mise à jour de tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouvelles informations ou d'événements ou de résultats futurs, sauf lorsque requis par la législation sur les valeurs mobilières. Les lecteurs sont enjoints à examiner attentivement et à tenir compte des facteurs de risque identifiés dans le rapport de gestion (MD&A) pour la période se terminant le 31 décembre 2015, sous la rubrique intitulée « Facteurs de risque », pour une discussion des facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, les performances et les accomplissements réels de Rubicon soient sensiblement différents de toute prévision de résultats, de performances ou d'accomplissements décrits, de façon implicite ou explicite, par lesdits énoncés prospectifs. Les lecteurs sont en outre avertis que la liste d'hypothèses et de facteurs de risque qui précède n'est pas exhaustive et il est recommandé que les investisseurs potentiels consultent l'analyse plus complète des activités, de la situation financière et des perspectives concernant Rubicon, incluse dans ce communiqué de presse. Les énoncés prospectifs contenus dans les présentes sont expressément qualifiés par cette mise en garde.

Personnes qualifiées

Le contenu de ce communiqué de presse a été lu et approuvé par George Ogilvie, P.Eng., Président et Directeur Général de Rubicon. M. Ogilvie est une Personne qualifiée au sens de la norme NI 43-101.

Renseignements