Santé Canada

Santé Canada

24 août 2007 12h37 HE

Santé Canada : L'Australie reconnaît le Canada comme chef de file mondial de l'évaluation des produits chimiques

SYDNEY, AUSTRALIE--(Marketwire - 24 août 2007) - Le sénateur Brett Mason, secrétaire parlementaire de l'honorable Tony Abbott, ministre australien de la Santé et du Vieillissement, a remis un certificat à l'honorable Tony Clement, ministre de la Santé, pour souligner le savoir-faire du Canada en matière d'évaluation de nouvelles substances chimiques. Cet hommage s'inscrit dans le cadre du dialogue Canada-Australie sur les politiques de santé.

"Je suis ravi d'accepter ce certificat du gouvernement australien qui considère le Canada comme un chef de file mondial dans la réglementation des produits chimiques dangereux pour la santé humaine et l'environnement. J'étais fier d'accompagner le premier ministre du Canada l'an dernier lors de l'annonce de notre plan de gestion des produits chimiques. Nous procédons déjà à l'évaluation et à la réglementation des produits chimiques utilisés dans des milliers de produits industriels et de consommation", a déclaré le ministre Clement.

Les ministres feront également une déclaration d'intention en vue d'étudier les possibilités de collaboration entre l'Australie et le Canada sur l'évaluation des risques et la gestion des produits chimiques existants.

"Les rapports entre l'Australie et le Canada s'intensifient. Nous pouvons profiter du Plan de gestion des produits chimiques du Canada, un des meilleurs au monde, qui sert à évaluer et à réglementer les produits chimiques utilisés dans des milliers de produits industriels et de consommation. Je me réjouis à l'idée d'intensifier la collaboration avec le Canada", a le sénateur Brett Mason.

Au Canada, l'honorable John Baird, ministre de l'Environnement, a tenu des propos similaires. "L'Accord Canada-Australie s'avère positif pour les deux pays. La protection de notre environnement et de la santé de nos citoyens est une responsabilité que nos deux gouvernements prennent très au sérieux. Nous espérons poursuivre cette collaboration dans l'intérêt de tous les Canadiens et Australiens", a dit le ministre Baird.

Les nouveaux efforts conjoints pour évaluer et gérer les produits chimiques existants s'inspireront de la collaboration actuelle entre l'Australie et le Canada sur les nouveaux produits chimiques, et sont conformes aux efforts internationaux des pays qui veulent échanger et apprendre l'un de l'autre en matière de gestion des produits chimiques. La collaboration améliore l'efficacité de l'examen et de l'évaluation des produits chimiques, au profit des citoyens et de l'industrie des deux pays.

Plus tôt cette semaine, le ministre Clement a rencontré le ministre Abbott pour la première fois depuis la signature, en juin 2007, de la déclaration d'intention établissant le dialogue Canada-Australie sur les politiques de santé. L'entente décrit les travaux mutuels que les deux pays prévoient entreprendre au cours des quatre prochaines années dans des secteurs clés comme l'accès aux soins de santé, les stratégies pour combattre le cancer, la santé et l'environnement. La reconnaissance du savoir-faire du Canada en matière d'évaluation de nouvelles substances chimiques est un élément majeur du volet santé-environnement du dialogue sur les politiques.

Le ministre Clement visitera plusieurs endroits en rapport avec les trois thèmes du dialogue sur les politiques. Il visitera des centres de traitement du cancer, des hôpitaux qui misent sur des stratégies novatrices d'accès aux soins de santé et des instituts de recherche en santé. Il s'adressera également à la Chambre de commerce Australie-Canada et se rendra aux bureaux du Service royal des médecins volants, groupe qui se déplace en avion pour dispenser des soins d'urgence et primaires aux gens qui vivent et travaillent en régions rurales et éloignées d'Australie.

"Ce partenariat est idéal, car nos deux pays sont confrontés à des défis similaires. Nous partageons la volonté d'assurer des soins de santé universels avec nos partenaires provinciaux et territoriaux. Et nous tenons à mieux renseigner nos citoyens respectifs au sujet des produits chimiques. Cette entente nous permet de travailler ensemble, de partager des solutions efficaces pour mieux relever ces défis", a dit le ministre Clement.

M. Jeffrey Lozon, président du Partenariat canadien contre le cancer, Mme Nora Sobolov, présidente et directrice générale de l'Association pulmonaire du Canada et la Dre Kellie Leitch, conseillère du ministre en santé des enfants et des jeunes, font partie de la délégation canadienne.

INFORMATION

Dialogue Canada-Australie sur la santé

Au-delà de leurs similarités historiques et géographiques, le Canada et l'Australie doivent relever des défis semblables pour répondre aux besoins sanitaires de leur population respective. Car les deux pays abritent une population relativement modeste, mais hétérogène, dispersée sur un territoire vaste et diversifié et les deux partagent un système de gouvernement parlementaire et démocratique. Derrière toutes ces similitudes se cachent cependant des différences marquées dans la façon dont les deux pays cherchent à maintenir et à améliorer l'état de santé de leurs citoyens. Le Canada et l'Australie peuvent donc tirer profit d'un échange d'idées sur divers sujets liés à la santé.

Le Dialogue Canada-Australie sur les politiques de santé, qui a lieu à Sydney, Australie, en août 2007, permettra aux deux pays de cerner et d'étudier les enjeux sanitaires communs, d'établir des liens efficaces et soutenus, de trouver des solutions efficaces aux défis qui les interpellent. Le dialogue portera sur trois enjeux particuliers : accès rapide aux soins ; prévention et contrôle du cancer ; sécurité des produits chimiques. Trois représentants d'organismes non gouvernementaux accompagneront la délégation fédérale à Sydney pour alimenter la discussion sur chacun des sujets.

Accès rapide aux soins de santé

L'accès rapide aux soins de santé demeure un enjeu important pour les Canadiens et les Australiens. Les temps d'attente sont souvent considérés comme un indicateur de l'accès aux services de santé. Les deux pays sont confrontés à des enjeux similaires touchant la prestation de services de santé de qualité à l'endroit et au moment où le besoin se fait sentir. Ils ont aussi en commun quatre dossiers cruciaux : équilibre entre l'offre et la demande d'effectif en santé ; mesure, évaluation et surveillance des données sur les temps d'attente ; recours à la télématique et prestation de services aux populations autochtones. A partir de ces quatre thèmes, le dialogue aidera les deux pays à examiner la nature changeante des attentes entre deux pays dotés de systèmes de santé comparables.

La Dre Kellie Leitch accompagnera les représentants fédéraux à titre de déléguée du Dialogue Canada-Australie sur les politiques de santé. Récemment nommée conseillère du ministre sur la santé des enfants et des jeunes, la Dre Leitch étudie les enjeux liés à la santé des enfants et des jeunes, notamment l'accès aux soins. Elle faisait partie du groupe de 16 chefs en chirurgie pédiatrique qui a contribué à faire avancer le projet pilote national sur les délais d'attente en chirurgie pédiatrique. Ce projet visait à faciliter le suivi des données nationales sur les temps d'attente pour des chirurgies pédiatriques et à faire en sorte que les enfants reçoivent des soins en temps opportun. Il repose sur la garantie de recours à des solutions de rechange si le temps d'attente dépasse le délai prescrit. L'expérience que possède la Dre Leitch dans les domaines des soins pédiatriques et de la promotion de la santé apporte à la délégation canadienne une perspective unique sur la question de l'accès aux soins.

Prévention et lutte contre le cancer

Prévention et contrôle du cancer posent un défi mondial de taille. En Australie et au Canada, le cancer est devenu l'une des trois principales causes de décès et constitue un enjeu sanitaire majeur. En réponse à ce défi, les deux pays investissent des sommes considérables dans la prévention, la lutte contre le cancer et la recherche. Ils investissent à long terme pour réduire le nombre de personnes diagnostiquées et de celles vivant avec le cancer. Ils font face aux mêmes défis : population vieillissante ; partage de compétences ; santé des Autochtones ; besoins des citoyens vivant en régions rurales ou éloignées. Les deux pays peuvent tirer profit de la collaboration dans les domaines de la recherche sur le cancer, de l'élaboration de politiques et d'échange de personnel.

M. Jeffrey Lozon accompagnera les représentants fédéraux à titre de délégué du Dialogue Canada-Australie sur les politiques de la santé. En 2006, M. Lozon fut nommé président du nouveau Partenariat canadien contre le cancer (PCC), société indépendante chargée d'accélérer les initiatives de lutte contre le cancer au Canada. Il est président et président-directeur général de l'Hôpital St. Michael's à Toronto et a été sous-ministre de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario. Le rôle unique de M. Lozon à titre de président du PCC et son expérience concrète des enjeux et des pressions entourant la prévention et la lutte contre le cancer en font un atout précieux pour la délégation canadienne.

Produits chimiques

La problématique des produits chimiques pose des difficultés similaires au Canada et en Australie. Tous les jours nous consommons des produits chimiques ; la production, le commerce, l'utilisation et l'élimination de produits chimiques continuent d'augmenter partout dans le monde au rythme de la demande. Les deux pays procèdent à une réforme de leur réglementation respective dans le but d'améliorer et de protéger l'environnement et la santé de leurs citoyens. Le Canada a notamment lancé son Plan de gestion des produits chimiques en décembre 2006 afin d'améliorer la protection contre les produits dangereux. L'Australie a manifesté son intérêt et souhaite en apprendre davantage sur le modèle canadien. Les deux pays prévoient des initiatives pour améliorer la gestion des risques associés aux produits chimiques existants, réévaluer les pesticides plus anciens et renforcer la réglementation des aliments et des drogues. Le Canada et l'Australie peuvent tirer profit d'un meilleur partage de renseignements sur les risques associés aux produits chimiques, leur approche réglementaire respective et leur expérience de la surveillance et des stratégies de sensibilisation.

Nora Sobolov, présidente et présidente-directrice générale de l'Association pulmonaire du Canada, accompagnera les représentants fédéraux à titre de déléguée du Dialogue Canada-Australie sur les politiques de la santé. Mme Sobolov a été conseillère dans le secteur privé et au sein d'organismes sans but lucratif, présidente-directrice générale de l'Association canadienne de la coopération, vice-présidente et cadre de la Centrale des caisses de crédit du Canada (CCCC) et directrice des relations gouvernementales à la CCCC. Mme Sobolov apportera un point de vue pertinent à la délégation canadienne, car elle représente un organisme qui s'intéresse au lien entre santé et environnement.

Une discussion approfondie sur ces trois enjeux sanitaires jettera un éclairage nouveau et produira de nouvelles options stratégiques potentielles pour régler les enjeux sanitaires communs. L'objectif global consiste à améliorer le rendement dans les secteurs clés et à contribuer ainsi à la santé globale des populations du Canada et de l'Australie.

Les communiqués de Santé Canada sont accessibles par Internet
www.healthcanada.gc.ca/media

MULTIMEDIA AVAILABLE:
http://www.ccnmatthews.com/fm/2574

Also available in English

Renseignements

  • Renseignements aux médias :
    Santé Canada
    Carole Saindon
    613-957-1588
    ou
    Renseignements au public :
    613-957-2991
    1-866-225-0709
    ou
    Cabinet de l'honorable Tony Clement
    Ministre fédéral de la Santé
    Erik Waddell
    613-957-0200