Saputo Inc.
TSX : SAP

Saputo Inc.

09 nov. 2011 12h30 HE

Saputo Inc. : Résultats financiers du deuxième trimestre de l'exercice 2012, terminé le 30 septembre 2011

Bénéfice net de 127,1 millions de dollars, en hausse de 1,0 % pour le trimestre

Bénéfice net de 253,6 millions de dollars, en hausse de 6,8 % depuis le debut de l'exercice

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 9 nov. 2011) - Saputo inc. (TSX:SAP) (Saputo ou la Société) a divulgué aujourd'hui ses résultats financiers pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2012 terminé le 30 septembre 2011. À moins d'avis contraire, tous les montants inclus dans ce communiqué de presse sont exprimés en dollars canadiens et sont présentés conformément aux Normes internationales d'information financière (IFRS).

  • Le bénéfice net pour le trimestre a totalisé 127,1 millions de dollars, en hausse de 1,3 million de dollars ou 1,0 % comparativement à 125,8 millions de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent.
  • Le bénéfice avant intérêts, impôts sur les bénéfices et amortissement (BAIIA(1)) s'est établi à 213,1 millions de dollars, en hausse de 1,7 million de dollars ou 0,8 % comparativement à 211,4 millions de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent.
  • Les revenus du trimestre se sont élevés à 1,791 milliard de dollars, en hausse de 240,7 millions de dollars ou 15,5 % comparativement à 1,551 milliard de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent.
  • Le bénéfice par action (BPA) de base et le BPA dilué se sont établis respectivement à 0,63 $ et à 0,61 $ pour le trimestre, comparativement à un BPA de base et dilué de 0,60 $ pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent.

(en millions de dollars canadiens (CAD), sauf les données par action)
(non audités)

Pour les périodes de trois mois terminées les
30 septembre 2011 30 septembre 2010 30 juin 2011
Revenus 1 791,4 1 550,7 1 639,0
BAIIA 213,1 211,4 209,6
Bénéfice net 127,1 125,8 126,6
BPA
De base 0,63 0,60 0,62
Dilué 0,61 0,60 0,61
  • Aux États-Unis, le prix moyen du bloc(2) par livre de fromage a augmenté de 0,44 $ US par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent, ce qui s'est traduit par une hausse des revenus et par une incidence favorable sur le BAIIA en raison d'une meilleure absorption des frais fixes.
  • La diminution du prix du bloc par livre de fromage aux États-Unis vers la fin du trimestre a entraîné une réalisation défavorable des stocks ainsi qu'une relation défavorable avec le coût de la matière première, le lait, ce qui a eu une incidence négative sur le BAIIA, par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent.
  • L'acquisition de DCI Cheese Company, Inc. (acquisition de DCI) le 25 mars 2011 aux États-Unis a contribué aux revenus et au BAIIA.
  • L'appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain et au peso argentin au cours du trimestre a influé sur les résultats, entraînant une diminution d'environ 50 millions de dollars des revenus et d'environ 5 millions de dollars du BAIIA, par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent.
  • Le conseil d'administration a approuvé un dividende de 0,19 $ par action payable le 16 décembre 2011 aux actionnaires ordinaires inscrits le 6 décembre 2011.

(en millions de dollars canadiens (CAD), sauf les données par action)
(non audités)

Pour les périodes de six mois terminées les
30 septembre 2011 30 septembre 2010
Revenus 3 430,4 2 986,9
BAIIA 422,7 402,7
Bénéfice net 253,6 237,5
BPA
De base 1,25 1,14
Dilué 1,22 1,13
(1) Mesure de calcul des résultats non conforme aux IFRS
La Société évalue son rendement financier sur la base de son BAIIA qui est défini comme le bénéfice avant intérêts, impôts sur les bénéfices et amortissement. Le BAIIA n'est pas une mesure de rendement définie par les IFRS et, conséquemment, peut ne pas être comparable aux mesures présentées par d'autres sociétés.
(2) Le « prix moyen du bloc » correspond au prix moyen quotidien d'un bloc de fromage cheddar de 40 livres transigé sur la Chicago Mercantile Exchange (CME), utilisé comme prix de base du fromage.

Renouvellement du programme de rachat dans le cours normal

La Société a annoncé aujourd'hui son intention d'acheter au moyen de transactions sur le marché libre par l'intermédiaire de la Bourse de Toronto (TSX) ou par tout autre moyen pouvant être autorisé par la TSX ou un organisme de réglementation du commerce des valeurs mobilières, certaines de ses actions ordinaires (actions ordinaires) dans le cadre d'un programme de rachat dans le cours normal (programme de rachat), le tout à des fins d'annulation et sujet à l'approbation réglementaire. Aux termes du programme de rachat, Saputo peut acheter à des fins d'annulation un maximum de 10 030 630 actions ordinaires au cours de la période de 12 mois commençant le 15 novembre 2011, ce qui représente environ 5 % des 200 612 607 actions ordinaires émises et en circulation au 31 octobre 2011. En vertu du programme de rachat, Saputo a mis en place un régime de rachat automatique (régime automatique). Le régime automatique permet à la Société d'établir des instructions standards à l'égard de la façon dont les actions ordinaires peuvent être rachetées au cours des périodes de restriction sur les transactions qu'elle s'impose. Le régime automatique entrera en vigueur le 15 novembre 2011 et devrait se terminer simultanément au programme de rachat. Il constitue un régime automatique pour les fins des lois canadiennes applicables en valeurs mobilières, et a été révisé par la TSX.

Au cours des six mois de calendrier terminés le 31 octobre 2011, la moyenne quotidienne des opérations réalisées sur les actions ordinaires de la Société a été de 274 556 actions. En conséquence, la Société est autorisée à racheter au cours d'un même jour de bourse un maximum de 68 639 actions ordinaires, représentant 25 % de la moyenne quotidienne des opérations réalisées sur les actions ordinaires émises et en circulation. Ces achats seront effectués en conformité avec la réglementation applicable au cours d'une période maximale de 12 mois commençant le 15 novembre 2011 et se terminant le 14 novembre 2012. La contrepartie en espèces qui sera versée par la Société pour toute action ordinaire rachetée en vertu du programme de rachat correspondra au cours du marché des actions ordinaires au moment de l'acquisition. Au cours des douze derniers mois, Saputo a racheté 7 063 700 de ses actions ordinaires dans le cadre du programme de rachat qui a été mis en place en novembre 2010, à un prix moyen pondéré de 40,3674$ par action, pour une contrepartie totale de 285 196 166$.

La Société est d'avis que l'achat de ses propres actions peut, selon les circonstances, représenter un investissement raisonnable des fonds disponibles.

À la connaissance de Saputo, aucun administrateur, membre de la haute direction ou personnes qui ont un lien avec un administrateur ou un membre de la haute direction de Saputo, qui agissent conjointement ou de concert avec Saputo ou qui détiennent 10 % ou plus de toute catégorie de titres de participation de la Société n'a actuellement l'intention de vendre des actions ordinaires de la Société aux termes du programme de rachat. Toutefois, ces personnes pourraient vendre par l'intermédiaire de la TSX dans l'éventualité où leurs circonstances propres venaient à changer ou qu'une de ces personnes prenait une décision qui ne serait pas liée au programme de rachat. Les avantages que retireraient ces personnes dont les actions ordinaires sont achetées aux termes du programme de rachat seraient les mêmes que ceux dont bénéficie tout autre actionnaire dont les actions ordinaires seraient achetées.

Renseignements supplémentaires

Pour des renseignements supplémentaires sur les résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2012, veuillez consulter les états financiers consolidés intermédiaires résumés et les notes afférentes, et le rapport de gestion du deuxième trimestre de l'exercice 2012. Ces documents sont disponibles sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com et à partir de l'onglet « Investisseurs et médias » du site web de la Société, à l'adresse suivante : www.saputo.com.

Conférence téléphonique

Une conférence téléphonique afin de discuter des résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2012 aura lieu le mercredi 9 novembre 2011 à 14 h 30, heure de l'Est. Le numéro à composer afin de participer à cette conférence téléphonique est le 1.800.926.5171. Veuillez s'il vous plait signaler ce numéro cinq minutes avant le début de la conférence.

Pour écouter cet appel sur Internet, veuillez vous rendre à l'adresse suivante : http://www.gowebcasting.com/2879.

Pour ceux qui ne pourront participer, un enregistrement de la conférence sera disponible pour écoute jusqu'à minuit, heure de l'Est, le mercredi 16 novembre 2011. Pour accéder à cet enregistrement, veuillez signaler le 1.800.558.5253, code d'accès 21541067. La conférence sera archivée sur le site web de Saputo à l'adresse www.saputo.com.

La Société

Saputo produit, met en marché et distribue une vaste gamme de produits de la meilleure qualité, notamment du fromage, du lait nature, du yogourt, des ingrédients laitiers et des petits gâteaux. Saputo est le 12e plus grand transformateur laitier au monde, le plus important au Canada, le troisième plus important en Argentine, parmi les trois plus grands producteurs de fromage aux États-Unis et le plus important fabricant de petits gâteaux au Canada. Nos produits sont vendus dans plus de 50 pays sous des marques comme Saputo, Alexis de Portneuf, Armstrong, Baxter, Dairyland, Danscorella, Dragone, DuVillage 1860, Frigo Cheese Heads, Great Midwest, King's Choice, Kingsey, La Paulina, Neilson, Nutrilait, Ricrem, Salemville, Stella, Treasure Cave, hop & go, Rondeau et Vachon. Saputo inc. est une société publique dont les actions sont cotées à la Bourse de Toronto sous le symbole SAP.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Ce communiqué contient des énoncés prospectifs au sens de la législation en valeurs mobilières. Ces énoncés sont fondés, entre autres, sur les hypothèses, attentes, estimations, objectifs, projets et intentions actuels de la Société concernant les revenus et les charges prévus, l'environnement économique et industriel dans lequel la Société exerce ses activités ou qui serait susceptible d'avoir une incidence sur ses activités, sa capacité à attirer et à conserver des clients et des consommateurs, ainsi que ses charges d'exploitation et son approvisionnement en matières premières et en énergie, assujettis à un certain nombre de risques et d'incertitudes. Les énoncés prospectifs peuvent se reconnaître à l'emploi du conditionnel, des expressions « pouvoir », « devoir », « croire », « prévoir », « s'attendre », « avoir l'intention de », « anticiper », « estimer », « projeter », « objectif » ou « continuer » ou leur forme négative, et à l'emploi d'autres mots ou expressions semblables. Les résultats réels peuvent être très différents des conclusions ou des prévisions données dans ces énoncés prospectifs. Par conséquent, la Société ne peut garantir que les énoncés prospectifs se réaliseront. Les hypothèses, les attentes et les estimations qui ont servi à la préparation des énoncés prospectifs et les risques qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des attentes actuelles sont exposés dans ce communiqué, le rapport de gestion et dans le rapport annuel le plus récent, disponible sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com. Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont fondés sur les estimations, attentes et hypothèses actuelles de la direction, qui sont, selon elle, raisonnables à la date des présentes. Vous ne devez pas accorder une importance indue à ces énoncés ni vous y fier à une autre date. À moins que les lois applicables en matière de valeurs mobilières ne l'exigent, la Société ne s'engage nullement à mettre à jour ces énoncés prospectifs, verbaux ou écrits, qu'elle peut faire ou qui peuvent être faits en son nom à l'occasion, à la suite d'une nouvelle information, d'événements à venir ou autrement.

RÉSULTATS D'EXPLOITATION

Les revenus consolidés du trimestre terminé le 30 septembre 2011 se sont élevés à 1,791 milliard de dollars, en hausse de 240,7 millions de dollars ou 15,5 % comparativement à 1,551 milliard de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent. L'augmentation est principalement attribuable à l'acquisition de DCI, à une hausse du prix moyen du bloc par livre de fromage, aux volumes de ventes plus élevés et aux conditions plus favorables du marché des ingrédients laitiers dans le Secteur Produits laitiers USA. L'augmentation des prix de vente découlant de la hausse du coût du lait dans les divisions argentine et canadienne, ainsi que les volumes de ventes plus élevés dans la Division Argentine du Secteur Produits laitiers CEA ont également contribué à accroître les revenus. L'appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain et au peso argentin a eu une incidence défavorable sur les revenus.

Pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2011, les revenus ont totalisé 3,430 milliards de dollars, en hausse de 443,5 millions de dollars ou 14,8 % comparativement à 2,987 milliards de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. L'augmentation est principalement attribuable à l'acquisition de DCI, à une hausse du prix moyen du bloc par livre de fromage et aux conditions plus favorables du marché des ingrédients laitiers dans le Secteur Produits laitiers USA. L'augmentation des prix de vente découlant de la hausse du coût du lait dans les divisions argentine et canadienne, ainsi que les volumes de ventes plus élevés dans la division argentine du Secteur Produits laitiers CEA ont également contribué à accroître les revenus. L'appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain et au peso argentin a eu une incidence défavorable sur les revenus par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent.

Le bénéfice avant intérêts, impôts sur les bénéfices et amortissement (BAIIA) consolidé du deuxième trimestre de l'exercice 2012 s'est établi à 213,1 millions de dollars, en hausse de 1,7 million de dollars ou 0,8 % comparativement à 211,4 millions de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Cette hausse découle de l'amélioration de l'efficience opérationnelle et de l'acquisition de DCI, ce qui a contrebalancé les facteurs du marché défavorables dans le Secteur Produits laitiers USA. La hausse est également attribuable aux volumes de ventes plus élevés dans la division argentine, principalement sur le marché d'exportation, et aux conditions favorables du marché des ingrédients laitiers dans la Division Produits laitiers (Canada). L'appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain a eu une incidence négative sur le BAIIA comparativement à la période correspondante de l'exercice précédent.

Pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2011, le BAIIA s'est établi à 422,7 millions de dollars, en hausse de 20,0 millions de dollars ou 5,0 % comparativement à 402,7 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. Cette hausse est principalement attribuable à l'efficience opérationnelle et à l'acquisition de DCI, ce qui a contrebalancé les facteurs du marché défavorables dans le Secteur Produits laitiers USA. La hausse est également attribuable aux volumes de ventes plus élevés dans la division argentine, principalement sur le marché d'exportation, et aux conditions favorables du marché des ingrédients laitiers dans la Division Produits laitiers (Canada). L'appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain a eu une incidence négative sur le BAIIA comparativement à la période correspondante de l'exercice précédent.

AUTRES ÉLÉMENTS DES RÉSULTATS CONSOLIDÉS

L'amortissement a totalisé 25,0 millions de dollars au deuxième trimestre de l'exercice 2012, en baisse de 1,5 million de dollars par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2011, la charge d'amortissement a totalisé 49,6 millions de dollars, en baisse de 3,3 millions de dollars comparativement à 52,9 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. L'appréciation du dollar canadien tout au long du trimestre, comparativement à la période correspondante de l'exercice précédent, explique essentiellement la baisse de la charge d'amortissement.

Les intérêts et autres charges financières ont augmenté de 3,1 millions de dollars et de 2,7 millions de dollars au cours des périodes de trois mois et de six mois terminées le 30 septembre 2011, respectivement, par rapport aux périodes correspondantes de l'exercice précédent. Cette augmentation est principalement expliquée par une perte non réalisée de 2,3 millions de dollars liée à une avance intersociétés libellée en devise étrangère au Canada. Cette avance ne fait pas partie d'un investissement net dans une filiale étrangère, par conséquent, une contrepartie équivalente, soit un gain non réalisé de 2,3 millions de dollars, est incluse dans les écarts de conversion découlant de la conversion des états financiers de la filiale américaine en dollars canadiens.

Les impôts sur les bénéfices pour le deuxième trimestre de l'exercice 2012 ont totalisé 52,5 millions de dollars, ce qui représente un taux d'imposition effectif de 29,2 % comparativement à 29,9 % pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les impôts sur les bénéfices pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2011 ont totalisé 104,7 millions de dollars, ce qui représente un taux d'imposition de 29,2 % comparativement à 29,7 % pour la période correspondante de l'exercice précédent. Le taux d'imposition varie et peut augmenter ou diminuer selon le montant des bénéfices imposables générés et leurs sources respectives, selon les modifications apportées aux lois fiscales et aux taux d'imposition et selon la révision des hypothèses et estimations ayant servi à l'établissement des actifs ou des passifs fiscaux de la Société et de ses sociétés affiliées.

Le bénéfice net s'est chiffré à 127,1 millions de dollars pour le trimestre terminé le 30 septembre 2011 comparativement à 125,8 millions de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2011, le bénéfice net a totalisé 253,6 millions de dollars comparativement à 237,5 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. Ces résultats reflètent les divers facteurs analysés dans le présent rapport.

PRINCIPALES DONNÉES FINANCIÈRES TRIMESTRIELLES

(en millions de dollars CAD, sauf les données par action)

Exercices 2012 2011 2010(1)
T2 T1 T4 T3 T2 T1 T4 T3
Revenus 1 791,4 1 639,0 1 481,3 1 534,9 1 550,7 1 436,2 1 384,2 1 497,3
BAIIA 213,1 209,6 194,5 191,1 211,4 191,3 175,5 183,5
Bénéfice net 127,1 126,6 100,4 112,1 125,8 111,7 99,1 104,3
BPA
De base 0,63 0,62 0,49 0,55 0,60 0,54 0,48 0,50
Dilué 0,61 0,61 0,48 0,54 0,60 0,53 0,47 0,50
(1) Selon les principes comptables généralement reconnus du Canada (PCGRC)

Principaux facteurs consolidés ayant une incidence positive (négative) sur le BAIIA(1)
(en millions de dollars CAD)

Exercices 2012 2011
T2 T1 T4 T3
Facteurs du marché(2) (10,0 ) 13,0 31,0 (15,0 )
Taux de change du dollar américain (5,0 ) (5,0 ) (5,0 ) (3,0 )
Réduction de valeur des stocks (3,0 )
(1) Comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent.
(2)Les facteurs du marché comprennent le prix moyen du bloc par livre de fromage et son incidence sur l'absorption des frais fixes et sur la réalisation des stocks, l'incidence de la relation entre le prix moyen du bloc par livre de fromage et le coût de la matière première, le lait, ainsi que l'incidence des prix du marché sur les ventes d'ingrédients laitiers.

INFORMATION SECTORIELLE

Secteur Produits laitiers CEA

(en millions de dollars CAD)

Exercices 2012 2011 2010(1)
T2 T1 T4 T3 T2 T1 T4 T3
Revenus 1 032,5 970,2 921,2 995,2 993,8 927,0 876,5 960,2
BAIIA 135,7 125,3 113,0 126,0 132,8 122,1 117,7 115,4
(1) Selon les PCGRC

Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur le BAIIA(1)
(en millions de dollars CAD)

Exercices 2012 2011
T2 T1 T4 T3
Facteurs du marché(2) 3,0 3,0 1,0 2,0
(1) Comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent.
(2) Les facteurs du marché comprennent l'incidence des prix du marché international sur les ventes d'ingrédients laitiers.

Secteur Produits laitiers USA

(en millions de dollars CAD)

Exercices 2012 2011 2010(1)
T2 T1 T4 T3 T2 T1 T4 T3
Revenus 723,7 636,5 528,2 502,9 519,1 474,3 472,2 498,1
BAIIA 74,4 80,8 81,4 61,5 73,9 65,0 55,2 63,7
(1) Selon les PCGRC

Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur le BAIIA(1)
(en millions de dollars CAD)

Exercices 2012 2011
T2 T1 T4 T3
Facteurs du marché(2) (13,0 ) 10,0 30,0 (17,0 )
Taux de change du dollar américain (5,0 ) (5,0 ) (5,0 ) (3,0 )
Réduction de valeur des stocks (3,0 )
(1)Comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent.
(2)Les facteurs du marché comprennent le prix moyen du bloc par livre de fromage et son incidence sur l'absorption des frais fixes et sur la réalisation des stocks, l'incidence de la relation entre le prix moyen du bloc par livre de fromage et le coût de la matière première, le lait, ainsi que l'incidence des prix du marché sur les ventes d'ingrédients laitiers.

Autres informations pertinentes
(en dollars américains, sauf le taux de change moyen)

Exercices 2012 2011
T2 T1 T4 T3 T2
Prix moyen du bloc par livre de fromage 2,006 1,736 1,695 1,590 1,571
Prix de clôture du bloc(1) par livre de fromage 1,720 2,130 1,625 1,340 1,760
Prix de marché moyen du lactosérum(2) par livre 0,590 0,520 0,450 0,390 0,380
Écart(3) 0,040 0,094 0,126 0,116 0,118
Taux de change moyen du dollar américain
par rapport au dollar canadien(4)
0,976 0,969 0,986 1,014 1,039
(1)Le prix de clôture du bloc correspond au prix d'un bloc de fromage cheddar de 40 livres transigé sur la Chicago Mercantile Exchange (CME) le dernier jour ouvrable de chaque trimestre.
(2)Le prix de marché moyen de la poudre de lactosérum est basé sur les informations publiées par le Dairy Market News.
(3)L'écart correspond au prix moyen du bloc par livre de fromage moins le résultat du coût moyen par cent livres de lait de catégorie III et/ou de catégorie 4b divisé par 10.
(4)Selon l'information publiée par la Banque du Canada.

Secteur Produits d'épicerie

(en millions de dollars CAD)

Exercices 2012 2011 2010(1)
T2 T1 T4 T3 T2 T1 T4 T3
Revenus 35,2 32,3 31,9 36,8 37,8 34,9 35,5 39,0
BAIIA 2,9 3,4 0,1 3,6 4,7 4,2 2,6 4,3
(1)Selon les PCGRC

RESSOURCES FINANCIÈRES ET CAPITAL

(en milliers de dollars CAD)

Pour les périodes
de trois mois
terminées
les 30 septembre
Pour les périodes
de six mois
terminées
les 30 septembre
2011 2010 2011 2010
Trésorerie générée par les activités d'exploitation 221 286 188 649 344 241 342 910
Trésorerie nette générée par les activités d'exploitation 174 448 162 318 189 361 277 385
Trésorerie utilisée pour les activités d'investissement (11 828 ) (26 701 ) (7 562 ) (52 012 )
Trésorerie utilisée pour les activités de financement (122 566 ) (109 827 ) (198 416 ) (131 098 )
Augmentation (diminution) de la trésorerie et des équivalents de trésorerie 40 054 25 790 (16 617 ) 94 275

(en milliers de dollars CAD, sauf le ratio et le nombre d'actions et d'options)

30 septembre 2011 31 mars 2011
Trésorerie et équivalents de trésorerie 64 095 77 491
Emprunts bancaires 172 465 170 589
Dette à long terme 382 410 378 480
Capitaux propres 2 223 742 2 072 635
Ratio de la dette portant intérêt¹ sur les capitaux propres 0,22 0,23
Nombre d'actions ordinaires 200 906 795 203 830 505
Nombre d'options d'achat d'actions 9 075 344 8 674 238
(1)Net de la trésorerie et des équivalents de trésorerie.

PERSPECTIVES

La Division Produits laitiers (Canada) poursuit ses efforts visant à récupérer la perte de volume affichée dans la catégorie du lait nature au cours des six premiers mois de l'exercice, et continue de mettre l'accent sur l'optimisation des avantages qui peuvent être tirés du regroupement des activités de fabrication et de distribution dans la grande région de Toronto, comme il a été annoncé à la fin de l'exercice 2010. La Division poursuit sa stratégie d'investissement dans les catégories de produits offrant un potentiel de croissance, notamment la catégorie des fromages de spécialité. Enfin, la Division continue d'évaluer l'ensemble de ses activités dans le but d'améliorer l'efficience opérationnelle.

La Division Produits laitiers (Europe) poursuivra ses efforts en vue d'accroître les volumes de ventes et d'obtenir un approvisionnement en lait à des prix concurrentiels par rapport au prix de vente du fromage.

La Division Produits laitiers (Argentine) s'efforcera de maintenir le niveau actuel des volumes de ventes sur les marchés d'exportation, tout en tentant d'atténuer l'incidence de l'augmentation du coût de la matière première, le lait, et de demeurer concurrentielle en ce qui a trait au prix de vente du fromage. La Division poursuivra également ses efforts visant à accroître ses volumes de ventes sur le marché national.

Au cours du deuxième trimestre de l'exercice 2012, le comité conjoint sur les plans de stabilisation et de marketing de la Californie a rendu sa décision sur les modifications proposées à la formule établissant le prix du lait de catégorie 4b. À compter du 1er septembre 2011, le facteur du lactosérum utilisé dans la formule établissant le prix du lait variera en fonction de l'évolution du marché du lactosérum. Avant cette décision, le facteur du lactosérum était fixe. Si la formule d'établissement du prix révisée avait été en vigueur depuis le début de l'exercice, l'incidence négative sur le BAIIA se serait chiffrée à environ 6 millions de dollars US pour la période allant du 1er avril 2011 au 31 août 2011, selon les prix du marché du lactosérum en vigueur au cours de cette période. Au cours des prochains trimestres, la Division Produits laitiers (USA) s'efforcera de mettre en œuvre diverses mesures afin d'atténuer l'incidence négative de cette décision. La Division continuera de mettre l'accent sur l'amélioration de l'efficience opérationnelle, ainsi que sur l'évaluation des occasions liées à l'acquisition de DCI complétée récemment. La Division continuera de surveiller les marchés des produits laitiers et de prendre les mesures nécessaires pour favoriser la croissance des activités. La Division continuera également à promouvoir ses principales marques de détail ainsi qu'à améliorer son portefeuille de produits de restauration existant.

Le Secteur Produits d'épicerie continuera de mettre l'accent sur l'augmentation des volumes de ventes et sur le développement des ventes aux États-Unis.

Nous visons toujours à accroître continuellement l'efficience de nos activités et à renforcer notre croissance, tant à l'interne qu'au moyen d'acquisitions.

Renseignements

  • Sandy Vassiadis
    Directrice, Communications corporatives
    514.328.3347