Saputo inc.
TSX : SAP

Saputo inc.

04 juin 2015 12h07 HE

Saputo inc. : Résultats financiers pour l'exercice terminé le 31 mars 2015

- Bénéfice net ajusté de 582,8 millions de dollars, en hausse de 2,8 %

- Bénéfice net de 612,9 millions de dollars, en hausse de 14,8 %

- Revenus de 10,658 milliards de dollars, en hausse de 15,4 %

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 4 juin 2015) - Saputo inc. (TSX:SAP) (Saputo ou la Société) a divulgué aujourd'hui ses résultats financiers pour l'exercice financier 2015, terminé le 31 mars 2015. À moins d'avis contraire, tous les montants inclus dans ce communiqué de presse sont exprimés en dollars canadiens et sont présentés conformément aux Normes internationales d'information financière (IFRS).

PRINCIPALES DONNÉES FINANCIÈRES ANNUELLES
(en millions de dollars CAD, sauf les données par action)

Exercices 2015 2014 Variation
Revenus 10 657,7 9 232,9 15,4 %
BAIIA ajusté 1 1 061,7 1 020,3 4,1 %
Bénéfice net 612,9 534,0 14,8 %
Gain sur la cession d'une entreprise 2 (25,9 ) -
Coûts d'acquisition 2 0,5 9,2
Coûts de restructuration 2 (4,7 ) 19,9
Autres coûts 2 - 3,9
Bénéfice net ajusté 3 582,8 567,0 2,8 %
Attribuable :
Aux actionnaires de Saputo inc. 577,5 566,1
À la participation ne donnant pas le contrôle 5,3 0,9
582,8 567,0
Par action 4 :
Bénéfice net
De base 1,55 1,37 13,1 %
Dilué 1,53 1,35
Bénéfice net ajusté 3
De base 1,48 1,45 2,1 %
Dilué 1,46 1,43
(1) Le BAIIA ajusté est une mesure de calcul non conforme aux IFRS. Se référer à la section « Mesure de calcul des résultats non conforme aux Normes internationales d'information financière » à la page 7 du rapport de gestion 2015 de la Société pour la définition de ce terme.
(2) Nets des impôts sur les bénéfices.
(3) Le bénéfice net ajusté et le bénéfice ajusté par action (de base et dilué) sont des mesures non conformes aux IFRS. Se référer à la section « Mesure de calcul des résultats non conforme aux Normes internationales d'information financière » à la page 7 du rapport de gestion 2015 de la Société pour la définition de ces termes.
(4) Les données par action de l'exercice 2014 ont été ajustées pour tenir compte d'un dividende en actions correspondant à une action ordinaire pour chaque action ordinaire émise et en circulation, qui a été versé le 29 septembre 2014 et a eu l'effet qu'un fractionnement, à raison de deux actions pour une, des actions ordinaires en circulation de la Société.
  • L'acquisition de Warrnambool Cheese and Butter Factory Company Holdings Limited (l'acquisition de
    Warrnambool), le 21 janvier 2014, a contribué aux revenus et au BAIIA du Secteur International pour l'exercice complet.
  • La cession de la Division Boulangerie à l'exercice 2015, pour 114,3 millions de dollars sur une base libre d'endettement, s'est traduite par un gain sur cession, ce qui a accru le bénéfice net de 25,9 millions de dollars (bénéfice net par action de base et dilué de 0,06 $).
  • Au quatrième trimestre, la Société a annoncé l'acquisition des activités de everyday cheese (fromage de tous les jours) de Lion-Dairy & Drinks Pty Ltd (l'acquisition EDC) en Australie, conclue le 24 mai 2015.
PRINCIPALES DONNÉES SECTORIELLES FINANCIÈRES ANNUELLES
(en millions de dollars CAD)
Exercices20152014Variation
Revenus
Canada3 835,83 653,55,0%
USA5 279,74 489,917,6%
International1 542,31 089,441,6%
10 657,79 232,915,4%
BAIIA ajusté1
Canada404,5457,4(11,6)%
USA534,9469,813,9%
International122,393,231,2%
1 061,71 020,34,0%
(1)Le BAIIA ajusté est une mesure de calcul non conforme aux IFRS. Se référer à la section « Mesure de calcul des résultats non conforme aux Normes internationales d'information financière » à la page 7 du rapport de gestion 2015 de la Société pour la définition de ce terme.

RÉSULTATS FINANCIERS DU QUATRIÈME TRIMESTRE DE
L'EXERCICE TERMINÉ LE 31 MARS 2015
Bénéfice net ajusté de 127,2 millions de dollars, en baisse de 16,8%
Bénéfice net de 157,3 millions de dollars, en hausse de 31,3%
Revenus de 2,514 milliards de dollars, en hausse de 1,1%
PRINCIPALES DONNÉES FINANCIÈRES TRIMESTRIELLES
(en millions de dollars CAD, sauf les données par action)
Exercices20152014
T4 T3T2T1T4T3T2T1
Revenus2 513,8 2 821,82 701,32,620,82 485,92 343,22 230,32 173,5
BAIIA ajusté1232,0 278,7282,2268,9277,8260,0240,4242,1
Bénéfice net157,3 154,6155,7145,3119,8144,1133,3136,7
Gain sur la cession d'une entreprise2(25,9)-------
Coût d'acquisition20,5 ---9,2---
Coûts de restructuration2(4,7)---19,9---
Autres coûts2- ---3,9---
Bénéfice net ajusté3127,2 154,6155,7145,3152,8144,1133,3136,7
Attribuable :
Aux actionnaires de Saputo Inc.126,2 152,6154,4144,3151,9144,1133,3136,7
À la participation ne donnant pas le contrôle1,0 1,91,31,10,9---
127,2 154,5155,7145,4152,8144,1133,3136,7
Par action4 :
Bénéfice net
De base0,40 0,390,390,370,310,370,340,35
Dilué0.39 0,380,390,360,310,370,340,34
Bénéfice net ajusté3
De base0,32 0,390,390,370,390,370,340,35
Dilué0,32 0,380,390,360,390,370,340,34
(1)Le BAIIA ajusté est une mesure de calcul non conforme aux IFRS. Se référer à la section « Mesure de calcul des résultats non conforme aux Normes internationales d'information financière » à la page 7 du rapport de gestion 2015 de la Société pour la définition de ce terme.
(2)Nets des impôts sur les bénéfices.
(3)Le bénéfice net ajusté et le bénéfice ajusté par action (de base et dilué) sont des mesures non conformes aux IFRS. Se référer à la section « Mesure de calcul des résultats non conforme aux Normes internationales d'information financière » à la page 7 du rapport de gestion 2015 de la Société pour la définition de ces termes.
(4)Les données par action de l'exercice 2014 ont été ajustées pour tenir compte d'un dividende en actions correspondant à une action ordinaire pour chaque action ordinaire émise et en circulation, qui a été versé le 29 septembre 2014 et a eu l'effet qu'un fractionnement, à raison de deux actions pour une, des actions ordinaires en circulation de la Société.
PRINCIPAUX FACTEURS CONSOLIDÉS AYANT UNE INCIDENCE POSITIVE (NÉGATIVE) SUR LE BAIIA
(en millions de dollars CAD)
Exercice 2015
T4 T3 T2 T1
Facteurs du marché 1 2 (23 ) (20 ) 10 (35 )
Réduction de valeur des stocks (3 ) (7 ) - -
Conversion des devises1 3 15 5 2 4
(1) Comparativement à l'exercice précédent.
(2) Les facteurs du marché comprennent le prix moyen du bloc par livre de fromage et son incidence sur l'absorption des frais fixes et sur la réalisation des stocks, l'incidence de la relation entre le prix moyen du bloc par livre de fromage et le coût de la matière première, le lait, l'incidence des prix du marché sur les ventes d'ingrédients laitiers, ainsi que l'incidence du prix moyen du beurre sur les ventes de produits alimentaires laitiers.
(3) La conversion des devises inclut l'effet sur le BAIIA de la conversion des dollars USD et des pesos argentins en dollars CAD.

INFORMATION SECTORIELLE

Secteur Canada
(en millions de dollars CAD)
Exercices 2015 2014
T4 T3 T2 T1 T4 T3 T2 T1
Revenus 909,6 1005,4 971,7 949,1 881,4 955,6 920,5 896,0
BAIIA 82,3 102,1 106,8 113,3 108,9 116,1 116,7 115,7

Le Secteur Canada comprend la Division Produits laitiers (Canada) et la Division Boulangerie. La Division Boulangerie représentait environ 3 % des revenus annuels du Secteur et elle a été vendue le 2 février 2015.

Secteur USA
(en millions de dollars CAD)
Exercices 2015 2014
T4 T3 T2 T1 T4 T3 T2 T1
Revenus 1 248,1 1 394,5 1 345,1 1 291,9 1 220,0 1 138,0 1 078,6 1 053,3
BAIIA 141,0 139,5 136,6 117,8 128,2 121,1 107,9 112,6

Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur le BAIIA du Secteur USA
(en millions de dollars CAD)
Exercices 2015 2014
T4 T3 T2 T1 T4 T3 T2 T1
Facteurs de marché1 2 (23 ) (20 ) 10 (35 ) 16 9 (17 ) 12
Taux de change du dollar américain1 15 10 6 8 9 5 4 1
(1) Comparativement à l'exercice précédent.
(2) Les facteurs du marché comprennent le prix moyen du bloc par livre de fromage et son incidence sur l'absorption des frais fixes et sur la réalisation des stocks, l'incidence de la relation entre le prix moyen du bloc par livre de fromage et le coût de la matière première, le lait, l'incidence des prix du marché sur les ventes d'ingrédients laitiers, ainsi que l'incidence du prix moyen du beurre sur les ventes de produits alimentaires laitiers.
Autres informations pertinentes
(en dollars USD, sauf le taux de change moyen)
Exercices 2015 2014
T4 T3 T2 T1 T4 T3 T2 T1
Prix moyen du bloc par livre de fromage 1,542 2,052 2,111 2,161 2,178 1,836 1,735 1,779
Prix de clôture du bloc par livre de fromage1 1,580 1,553 2,208 2,000 2,385 2,000 1,765 1,638
Prix moyen du beurre par livre 1,660 2,026 2,676 2,213 1,832 1,579 1,467 1,610
Prix de clôture du beurre par livre 2 1,785 1,555 2,895 2,500 2,000 1,533 1,610 1,428
Prix moyen du lactosérum par livre3 0,458 0,580 0,653 0,660 0,620 0,570 0,580 0,580
Écart4 0,061 0,036 (0,021 ) (0,008 ) 0,012 0,044 0,041 0,046
Taux de change moyen du dollar américain par rapport au dollar canadien5 1,244 1,134 1,090 1,091 1,104 1,042 1,039 1,023
(1) Le prix de clôture du bloc correspond au prix d'un bloc de fromage cheddar de 40 livres transigé sur la Chicago Mercantile Exchange (CME) le dernier jour ouvrable de chaque exercice.
(2) Le prix de clôture du beurre correspond au prix du beurre de catégorie AA transigé sur la CME le dernier jour ouvrable de chaque exercice.
(3) Le prix de marché moyen de la poudre de lactosérum est basé sur les informations publiées par le Dairy Market News.
(4) L'écart correspond au prix moyen du bloc par livre de fromage moins le résultat du coût moyen par 100 livres de lait de catégorie III et/ou de catégorie 4b divisé par 10.
(5) Selon l'information publiée par la Banque du Canada.

Le Secteur USA comprend la Division Fromages (USA) et la Division Aliments laitiers (USA).

Secteur International
(en millions de dollars CAD)
Exercices 2015 2014
T4 T3 T2 T1 T4 T3 T2 T1
Revenus 356,1 422,0 384,5 379,7 384,5 249,5 231,2 224,2
BAIIA 8,7 37,1 38,7 37,8 40,8 22,8 15,8 13,8
Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur le BAIIA du Secteur International
(en millions de dollars CAD)
Exercices 2015 2014
T4 T3 T2 T1 T4 T3 T2 T1
Réduction de valeur des stocks (3 ) (7 ) - - - - - -
Conversion des devises - (5 ) (4 ) (4 ) - - - -

Le Secteur International comprend la Division Produits laitiers (Argentine), la Division Produits laitiers (Australie) et la Division Ingrédients laitiers. La Division Ingrédients laitiers comprend les ventes nationales et d'exportation d'ingrédients de nos divisions nord-américaines, ainsi que l'exportation de fromages de ces mêmes divisions.

SOMMAIRE DES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE TERMINÉ LE 31 MARS 2015

Les revenus consolidés du trimestre terminé le 31 mars 2015 ont totalisé 2,514 milliards de dollars, en hausse de 28,0 millions de dollars, ou 1,1 %, comparativement à 2,486 milliards de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Les revenus du Secteur USA ont augmenté d'environ 28 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. La hausse des volumes de ventes et des prix de vente comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent a contribué à l'augmentation. Un prix moyen du bloc par livre de fromage moins favorable au cours du quatrième trimestre de 1,54 $ USD, comparativement à 2,18 $ USD au cours du trimestre correspondant de l'exercice 2014 ainsi qu'un prix moyen du beurre moins favorable de 1,66 $ USD comparativement à 1,83 $ USD ont entraîné une baisse des revenus d'environ 181 millions de dollars. La dépréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain a donné lieu à une hausse des revenus d 'environ 148 millions de dollars comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Dans le Secteur Canada, les revenus ont augmenté d'environ 28 millions de dollars au quatrième trimestre par rapport à l'exercice précédent. Dans la Division Produits laitiers (Canada), les volumes de ventes plus élevés dans les segments de détail et de la restauration sont principalement attribuables aux volumes supplémentaires provenant de l'acquisition de Scotsburn. Les volumes de ventes dans les catégories du lait traditionnel, du fromage et du beurre ont augmenté, tandis que dans la catégorie des produits laitiers à valeur ajoutée, une diminution des volumes de ventes a été enregistrée. La cession de la Division Boulangerie au cours du quatrième trimestre a entraîné une diminution des revenus en raison d'un apport d'un peu moins de cinq semaines au quatrième trimestre de l'exercice 2015, comparativement au quatrième trimestre complet de la période correspondante de l'exercice précédent.

Les revenus du Secteur International ont diminué d'environ 28 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Dans la Division Produits laitiers (Argentine), le recul des prix de vente sur le marché international ainsi que la baisse des volumes de ventes ont entraîné une diminution des revenus comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les revenus de la Division Produits laitiers (Australie) et de la Division Ingrédients laitiers ont été moins élevés au quatrième trimestre de l'exercice 2015 qu'au trimestre correspondant de l'exercice précédent en raison de la baisse des prix de vente sur le marché d'exportation comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Le bénéfice consolidé avant intérêts, impôts sur les bénéfices, amortissement, gain sur la cession d'une entreprise et coûts d'acquisition, de restructuration et autres coûts (BAIIA ajusté1) a totalisé 232,0 millions de dollars pour le trimestre terminé le 31 mars 2015, en baisse de 45,8 millions de dollars, ou 16,5 %, comparativement à 277,8 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Le BAIIA du Secteur USA a augmenté d'environ 13 millions de dollars au cours du quatrième trimestre par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. L'augmentation des volumes de ventes, l'amélioration de l'efficience et la baisse des coûts des ingrédients ont contribué positivement au BAIIA. Au cours du trimestre, le prix d 'ouverture du bloc s'est établi à 1,55 $ USD, tandis que le prix de clôture s'est établi à 1,58 $ USD, soit une augmentation de 0,03 $ USD, comparativement à un prix d'ouverture de 2,00 $ USD et à un prix de clôture de 2,39 $ USD, soit une augmentation de 0,39 $ USD pour la même période de l'exercice précédent. Cet écart négatif a eu une incidence défavorable sur la réalisation des stocks. La relation entre le prix moyen du bloc par livre de fromage et le coût de la matière première, le lait, a été favorable par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Le prix moyen du bloc par livre de fromage a diminué pour s'établir à 1,54 $ USD au cours du quatrième trimestre, comparativement à 2,18 $ USD au cours du trimestre correspondant de l'exercice précédent, ce qui a eu une incidence défavorable sur l'absorption des frais fixes. Ces facteurs du marché combinés, en partie contrebalancés par les marges favorables liées à l'augmentation des prix des marchandises dans la Division Aliments laitiers, ont donné lieu à une baisse du BAIIA d'environ 23 millions de dollars, par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent. La dépréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain a donné lieu à une hausse d'environ 16 millions de dollars du BAIIA, comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Le BAIIA du Secteur Canada a diminué d'environ 27 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Dans la Division Produits laitiers (Canada), un retard dans l'achèvement du nouveau centre de distribution situé à Saint-Laurent, au Québec, a entraîné une augmentation des coûts d'entreposage et de logistique au cours du trimestre. L'augmentation des coûts de production et une concurrence de plus en plus forte sur le marché ont contrebalancé les volumes de ventes plus élevés et la contribution positive de l'acquisition de Scotsburn, dans les segments de détail et de la restauration. De plus, le BAIIA du Secteur Canada a subi l'incidence négative des frais d'administration supplémentaires d'environ 8 millions de dollars liés à l'analyse d'un nouveau progiciel de gestion intégré et du calendrier de certaines charges et de certains ajustements de fin d'exercice. La cession de la Division Boulangerie a eu une incidence négative sur le BAIIA pour le quatrième trimestre de l'exercice 2015, en raison d'un apport de cinq semaines au quatrième trimestre de l'exercice 2015, comparativement au quatrième trimestre complet de la période correspondante de l'exercice précédent.

Le BAIIA du Secteur International a diminué d'environ 32 millions de dollars pour le trimestre terminé le 31 mars 2015 par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent. Cette diminution s'explique principalement par la baisse des prix sur les marchés d'exportation, qui a eu une incidence négative sur le BAIIA de la Division Produits laitiers (Argentine), de la Division Produits laitiers (Australie) et de la Division Ingrédients laitiers. Les volumes de ventes moins élevés dans la Division Produits laitiers (Argentine) ont eu une incidence négative sur le BAIIA. Le BAIIA pour le trimestre comprend une réduction de valeur des stocks de 2,7 millions de dollars attribuable à la baisse des prix de vente sur le marché d'exportation.

L'amortissement a totalisé 46,7 millions de dollars pour le trimestre terminé le 31 mars 2015, en hausse de 7,2 millions de dollars, comparativement à 39,5 millions de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent. L'augmentation s'explique principalement par l'inclusion des résultats de la Division Produits laitiers (Australie) pour un trimestre complet, comparativement à neuf semaines à l'exercice 2014.

Au cours du quatrième trimestre de l'exercice 2015, la Société a réalisé un gain sur la cession d'une entreprise de 25,9 millions de dollars (25,9 millions de dollars après impôts) en lien avec la vente de la Division Boulangerie. Par ailleurs, la Société a engagé des coûts d'acquisition de 0,7 million de dollars (0,5 million de dollars après impôts) en lien avec l'acquisition des activités de everyday cheese (fromage de tous les jours) de Lion-Dairy & Drinks Pty Ltd en Australie, conclue le 24 mai 2015. Au quatrième trimestre de l'exercice 2015, la Société a également renversé des coûts de restructuration d'environ 7,2 millions de dollars (4,7 millions de dollars après impôts) comptabilisés à l'exercice 2014, en raison de l'annulation d'une fermeture d'usine planifiée et de coûts de fermeture d'une autre usine moins élevés que les estimations.

Au cours du quatrième trimestre de l'exercice 2014, la Société a engagé des coûts d'acquisition de 9,5 millions de dollars (9,2 millions de dollars après impôts) pour l'acquisition de Warrnambool, conclue le 12 février 2014, et l'acquisition de Scotsburn, conclue le 14 avril 2014. Des coûts de restructuration liés à la fermeture d'usines aux États-Unis et au Canada totalisant 30,7 millions de dollars (19,9 millions de dollars après impôts), ainsi que d'autres coûts de 5,5 millions de dollars (3,9 millions de dollars après impôts) relativement à des modifications apportées aux régimes de retraite des dirigeants, ont aussi été engagés.

Les charges d'intérêts nettes ont totalisé 17,5 millions de dollars, comparativement à 19,3 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. La diminution est principalement attribuable à la baisse du niveau d'endettement découlant des paiements effectués au cours de l'exercice considéré, comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

En ce qui a trait aux impôts sur les bénéfices, le taux d'imposition effectif pour le trimestre a été de 21,4 %, comparativement à 30,9 % pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. La réduction du taux d'imposition effectif pour le quatrième trimestre découle principalement du gain sur cession d'une entreprise, qui n'est pas imposable, et d'un ajustement fiscal favorable à la fermeture du dossier fiscal de l'exercice précédent. Le taux d'imposition varie et peut augmenter ou diminuer selon le montant des bénéfices imposables générés et leurs sources respectives, selon les modifications apportées aux lois fiscales et aux taux d'imposition et selon la révision des hypothèses et des estimations ayant servi à l'établissement des actifs ou des passifs fiscaux de la Société et de ses sociétés affiliées.

Le bénéfice net a totalisé 157,3 millions de dollars pour le trimestre terminé le 31 mars 2015, en hausse de 37,5 millions de dollars par rapport au bénéfice net de 119,8 millions de dollars enregistré au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Cette hausse est attribuable aux facteurs mentionnés ci-dessus.

Le bénéfice net ajusté1 a totalisé 127,2 millions de dollars pour le trimestre terminé le 31 mars 2015, en baisse de 25,6 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Cette baisse est attribuable aux facteurs mentionnés ci-dessus, compte non tenu de l'incidence des coûts d'acquisition, de restructuration et autres.

Au cours du trimestre, la Société a ajouté environ 58,0 millions de dollars en immobilisations, a émis des actions pour une contrepartie en trésorerie de 20,6 millions de dollars dans le cadre du régime d'options d'achat d'actions, et a versé des dividendes de 50,9 millions de dollars à ses actionnaires. Au cours du même trimestre, la Société a généré une trésorerie nette provenant des activités d'exploitation de 276,5 millions de dollars, soit une hausse comparativement à 144,6 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent.

(1) Le BAIIA ajusté et le bénéfice net ajusté sont des mesures non conformes aux IFRS. Se référer à la section « Mesure de calcul des résultats non conforme aux Normes internationales d'information financière » à la page 7 du rapport de gestion 2015 de la Société pour la définition de ces termes.

PERSPECTIVES

Au cours de l'exercice 2016, la Société entend continuer de tirer parti de l'acquisition de Warrnambool en Australie en tant que plateforme de développement futur dans le Secteur International. De plus, la Société continuera d'améliorer son efficience, tout en continuant d'avoir à cœur la qualité des produits, l'innovation et la croissance interne. La Société continuera d'analyser ses activités globales, d'investir par le biais de dépenses en capital et d'identifier des opportunités. La flexibilité de la structure du capital de la Société et son faible niveau d'endettement lui permettent d'évaluer et de poursuivre sa recherche active d'occasions d'acquisitions stratégiques, en vue d'accroître sa présence sur les principaux marchés.

Secteur Canada

La concurrence constatée sur le marché pendant l'exercice 2015 devrait se poursuive à l'exercice 2016 et continue de représenter un défi pour la Société. De plus, le marché des ingrédients laitiers a ralenti au cours du deuxième semestre de l'exercice 2015, et la situation devrait perdurer pour l'exercice 2016. Afin d'atténuer les pressions à la baisse sur les marges, la Division Produits laitiers (Canada) continuera d'optimiser sa plateforme d'exploitation et d'évaluer ses structures de coûts. Bien que l'accent demeure sur le renforcement du contrôle des coûts, la division tirera parti de sa flexibilité opérationnelle pour améliorer sa rentabilité. Tel qu'annoncé le 6 février 2015, le Secteur Canada est dirigé par Carl Colizza, qui occupe le poste de président et chef de l'exploitation de la Division Produits laitiers (Canada) depuis le 1er avril 2015. Il s'est joint à la Société en 1998 et a assumé plusieurs rôles de haute direction dans les opérations. Le Secteur bénéficiera de son expérience acquise dans tous les aspects de l'exploitation.

L'acquisition de Scotsburn à l'exercice 2015 permet à la Division Produits laitiers (Canada) d'accroître sa présence dans les Maritimes. La Division évalue constamment les occasions et les synergies possibles et se concentre à améliorer et à élargir sa gamme de produits pour tous ses clients.

Au cours de l'exercice 2015, la Société a entrepris une analyse en profondeur afin d'évaluer l'état de son progiciel de gestion intégré. Les objectifs de ce programme sont de définir l'état futur du progiciel de gestion intégré de la Société, d'en évaluer les avantages futurs et d'établir un ensemble de buts communs qui cadrent avec sa stratégie d'entreprise. Au quatrième trimestre de 2015, la Société a engagé des dépenses d'environ 3 millions de dollars relativement à ce programme et elle prévoit engager des dépenses similaires au cours des prochains trimestres de l'exercice 2016. Pour l'exercice 2016, les ajouts aux immobilisations liés à la mise en œuvre du nouveau progiciel de gestion intégré devraient s'élever à environ 48 millions de dollars. La planification, la conception et la mise en œuvre du nouveau progiciel de gestion intégré devraient nécessiter des ajouts aux immobilisations entre 210 et 250 millions de dollars au cours des cinq prochains exercices. Une fois la mise en œuvre terminée, la Société s'attend à des économies après impôts de 20 à 25 millions de dollars.

L'innovation a toujours été une priorité, celle-ci nous permettant d'offrir des produits qui répondent aux besoins de la clientèle d'aujourd'hui. Nous affectons donc des ressources additionnelles à l'innovation de produits, pour ainsi être en mesure de continuer de nouer et de conserver des relations à long terme avec les consommateurs et la clientèle.

La Société continue d'évaluer la capacité de production en fonction de son objectif, qui consiste à réduire la capacité de production excédentaire des usines du Secteur Canada, laquelle atteignait 24 % et 34 %, respectivement, au 31 mars 2015 pour les activités de production fromagère et laitière.

Secteur USA

Les marchés internationaux des ingrédients laitiers ont enregistré un recul pendant la deuxième moitié de l'exercice 2015, et on s'attend à ce que ces prix demeurent bas tout au long de l'exercice 2016. Cette faiblesse des prix de vente devrait exercer une pression à la baisse sur les marges du Secteur, et nous continuerons de mettre l'accent sur le contrôle des coûts et l'amélioration de l'efficience opérationnelle afin d'atténuer l'incidence sur le BAIIA.

Au cours de l'exercice 2015, la Société a terminé l'intégration des processus et des systèmes de la Division Aliments laitiers (USA) et, à l'exercice 2016, elle mettra l'accent sur la mise en œuvre du modèle d'affaires de la Société, y compris sa philosophie qui consiste à être un producteur à bas prix. Le Secteur continuera de se concentrer sur les synergies possibles découlant de la place occupée par la Division à l'échelle nationale en ce qui a trait à la fabrication et à la distribution. De plus, le Secteur a l'intention de tirer parti des investissements dans un réseau existant pour accroître les capacités en vue de favoriser la croissance future. De plus, la fermeture de deux usines au cours de l'exercice 2015, qui a été annoncée en mars 2014, s'inscrit dans la revue qu'effectue continuellement la Société de ses activités, afin de maximiser le rendement du capital investi et de chercher des moyens d'améliorer davantage l'efficience.

De plus, au cours de l'exercice 2016, nous nous efforcerons de recueillir des volumes additionnels dans la Division Fromages (USA) et nous devrions bénéficier des efforts de notre Secteur International en vue d'accroître le marché des ventes d'exportation.

La Division Fromages (USA) prévoit continuer d'accroître ses activités de distribution et sa part de marché liées à ses gammes de premier ordre de fromages en bâtonnets et de produits aromatisés de fromage bleu.

Le Secteur continuera d'évaluer les possibilités d'accroître l'efficience tant dans les installations de fabrication que dans les installations de distribution aux États-Unis. Le Secteur continuera également à surveiller les fluctuations des marchés des produits laitiers et prendra les décisions appropriées pour limiter l'incidence sur ses activités.

Secteur International

Le Secteur International continuera de chercher à accroître les volumes de ventes sur les marchés existants et de développer ses affaires sur d'autres marchés internationaux grâce à ses activités en Argentine, dont la capacité a été accrue au cours des dernières années. De plus, nous chercherons à accroître les volumes de ventes de fromage à l'exportation de la Division Fromages (USA), dans la mesure où les prix du lait sont concurrentiels par rapport aux prix du marché mondial. L'inclusion de la Division Produits laitiers (Australie) a procuré au Secteur International une plateforme additionnelle qui sera très importante pour la croissance à long terme de ce Secteur, cette Division exerçant des activités liées aux produits laitiers à l'échelle mondiale. Nous prévoyons que l'acquisition d'EDC créera de nouvelles occasions pour ce Secteur. Le Secteur continuera d'évaluer l'ensemble de ses activités dans le but d'améliorer l'efficience opérationnelle.

Les marchés internationaux du fromage et des ingrédients laitiers ont reculé durant la deuxième moitié de l'exercice 2015, et les prix devraient demeurer bas tout au long de l'exercice 2016. Cette faiblesse des prix de vente devrait exercer une pression à la baisse sur les marges du Secteur, nous continuerons donc de mettre l'accent sur le contrôle des coûts et l'amélioration de l'efficience opérationnelle afin d'atténuer l'incidence sur le BAIIA.

Renseignements supplémentaires

Pour des renseignements supplémentaires sur les résultats financiers de l'exercice 2014 et du quatrième trimestre de l'exercice 2014, veuillez consulter les états financiers consolidés audités et les notes afférentes, et le rapport de gestion pour l'exercice terminé le 31 mars 2014. Ces documents sont disponibles sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com et dans la section « Investisseurs et médias » du site Web de la Société, à l'adresse www.saputo.com.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs au sens de la législation en valeurs mobilières. Ces énoncés sont fondés, entre autres, sur les hypothèses, les attentes, les estimations, les objectifs, les projets et les intentions de Saputo à la date des présentes, en ce qui concerne les revenus et les charges prévus, l'environnement économique, industriel, concurrentiel et réglementaire dans lequel la Société exerce ses activités ou qui serait susceptible d'avoir une incidence sur ses activités, sa capacité à attirer et à conserver des clients et des consommateurs, ainsi que la disponibilité et le coût du lait et des autres matières premières et l'approvisionnement en énergie, ses charges d'exploitation et le prix de ses produits finis sur les différents marchés où elle exerce ses activités.

Ces énoncés prospectifs portent notamment sur les objectifs à court et à moyen terme de la Société, ses perspectives, ses projets commerciaux et ses stratégies pour atteindre ces objectifs, ainsi que sur ses convictions, ses projets, ses objectifs et ses attentes. Les énoncés prospectifs se reconnaissent à l'emploi de termes comme « pouvoir », « devoir », croire », « prévoir », « planifier », « s'attendre à », « avoir l'intention de », « anticiper », « estimer », « projeter », objectif », « continuer », « proposer », « cibler » ou « viser » à la forme affirmative ou négative, à l'emploi du conditionnel ou du futur, et à l'emploi d'autres termes semblables.

De par leur nature, les énoncés prospectifs sont exposés à un certain nombre de risques et d'incertitudes. Les résultats réels peuvent être très différents des conclusions ou des prévisions données dans ces énoncés prospectifs. Par conséquent, la Société ne peut garantir que les énoncés prospectifs se réaliseront. Les hypothèses, les attentes et les estimations qui ont servi à la préparation des énoncés prospectifs et les risques qui pourraient entraîner un écart important entre les résultats réels et les attentes actuelles sont exposés dans les documents de la Société déposés auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières, notamment à la rubrique « Risques et incertitudes » du rapport de gestion figurant au rapport annuel 2015 de la Société.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur les estimations, les attentes et les hypothèses actuelles de la direction, que cette dernière estime raisonnables à la date des présentes, et par conséquent, sont sujets à changement par la suite. Vous ne devez pas accorder une importance indue à ces énoncés ni vous y fier à une autre date.

À moins que la législation en valeurs mobilières l'exige, Saputo ne s'engage nullement à mettre à jour ou à réviser ces énoncés prospectifs, verbaux ou écrits, qu'elle peut faire ou qui peuvent être faits, pour son compte, à l'occasion, à la suite d'une nouvelle information, d'événements à venir ou autrement.

Dividendes

Le conseil d'administration a approuvé un dividende de 0,13 $ par action, payable le 16 juillet 2015 aux actionnaires inscrits le 6 juillet 2015.

Conférence téléphonique

Une conférence téléphonique afin de discuter des résultats de l'exercice 2015 et du quatrième trimestre de l'exercice 2015 aura lieu le jeudi 4 juin 2015 à 14 h 30, heure avancée de l'Est. Le numéro à composer afin de participer à cette conférence téléphonique est le 1-800-633-8950. Veuillez s'il vous plaît signaler ce numéro cinq minutes avant le début de la conférence.

Pour écouter cet appel via Internet, veuillez vous rendre à l'adresse suivante : www.gowebcasting.com/6453.

Pour ceux qui ne pourront participer, un enregistrement de la conférence sera disponible pour écoute jusqu'à 23 h 59 le jeudi 11 juin 2015. Pour accéder à cet enregistrement, veuillez signaler le 1-800-558-5253, code d'accès 21766088. La conférence sera archivée sur le site Web de Saputo, dans la section « Investisseurs et médias » sous l'onglet Communiqués » à l'adresse www.saputo.com.

A propos de Saputo

Saputo produit, met en marché et distribue une vaste gamme de produits de la meilleure qualité, notamment du fromage, du lait nature, des produits laitiers et de la crème ayant une durée de conservation prolongée, des produits de culture bactérienne et des ingrédients laitiers. Saputo est parmi les dix plus grands transformateurs laitiers au monde, le plus important fabricant de fromage et le plus grand transformateur de lait nature et de crème au Canada, le troisième plus important transformateur laitier en Argentine et le quatrième plus important en Australie. Aux États-Unis, la Société est l'un des trois plus grands producteurs de fromage et l'un des plus grands producteurs de produits laitiers ayant une durée de conservation prolongée et de culture bactérienne. Nos produits sont vendus dans plusieurs pays sous des marques reconnues comme Saputo, Alexis de Portneuf, Armstrong, Bari, Baxter, Black Creek, COON, Cracker Barrel*, Dairyland, DairyStar, Dragone, DuVillage 1860, Friendship, Frigo Cheese Heads, Great Midwest, Kingsey, La Paulina, Milk2Go/Lait's Go, Mil Lel, Neilson, Nutrilait, Organic Creamery, Ricrem, Salemville, Scotsburn*, Stella, Sungold et Treasure Cave. Saputo inc. est une société publique et ses actions sont cotées à la Bourse de Toronto sous le symbole « SAP ».

ÉTATS CONSOLIDÉS DES RÉSULTATS
(en milliers de dollars CAD, sauf les données par action)
Pour les périodes de trois mois Pour les exercices
terminées les 31 mars terminées les 31 mars
(non audité) (audité)
2015 2014 2015 2014
Revenus 2 513 821 $ 2 485 864 $ 10 657 712 $ 9 232 889 $
Coûts d'exploitation, excluant l'amortissement, le gainsur la cession d'une entreprise, les coûts d'acquisition,de restructuration et autres coûts

2 281 862


2 208 041


9 595 898


8 212 544
Bénéfice avant intérêts, amortissement, gain surla cession d'une entreprise, coûts d'acquisition, de restructuration, autres coûts et impôts surles bénéfices


231 959



277 823



1 061 723



1 020 345
Amortissement 46 700 39 451 170 943 146 607
Gain sur la cession d'une entreprise (25 904 ) - (25 904 ) -
Coûts d'acquisition, de restructuration et autres coûts (6 546 ) 45 663 (6 546 ) 45 663
Interêts sur la dette à long terme 12 137 14 355 54 058 53 239
Autres charges financières 5 372 4 942 19 267 15 846
Bénéfice avant impôts sur les bénéfices 200 200 173 412 849 905 758 990
Impôts sur les bénéfices 42 920 53 626 237 036 225 024
Bénéfice net 157 280 $ 119 786 $ 612 869 $ 533 966 $
Attribuable :
Aux actionnaires de Saputo inc. 156 282 118 917 607 608 533 097
À la participation ne donnant pas le contrôle 998 869 5 261 869
157 280 $ 119 786 $ 612 869 $ 533 966 $
Résultat par action
Bénéfice net
De base 0,40 $ 0,31 $ 1,55 $ 1,37 $
Dilué 0,39 $ 0,30 $ 1,53 $ 1,35 $

Note : Ces états financiers devraient être lus en parallèle avec nos états financiers consolidés audités et les notes complémentaires, ainsi qu'avec le rapport de gestion pour l'exercice terminé le 31 mars 2015, inclus dans le Rapport annuel 2015 de la Société. Ces documents peuvent être obtenus sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com et dans la section « Investisseurs et médias » du site Web de la Société, à l'adresse www.saputo.com.

BILANS CONSOLIDÉS
(en milliers de dollars CAD)
(audités)
Aux 31 mars 2015 31 mars 2014
ACTIF
Actif à court terme
Trésorerie et équivalents de trésorerie 72 566 $ 39 346 $
Débiteurs 784 519 807 409
Stocks 1 006 024 933 232
Impôts à recevoir 1 059 30 867
Frais payés d'avance et autres éléments d'actifs 98 287 84 992
1 962 455 1 895 846
Immobilisations 2 073 115 1 928 761
Goodwill 2 125 016 1 954 691
Marques de commerce et autres actifs incorporels 506 307 484 830
Autres éléments d'actif 115 779 79 968
Impôts différés 17 582 12 796
Total de l'actif 6 800 254 $ 6 356 892 $
PASSIF
Passif à court terme
Emprunts bancaires 169 826 $ 310 066 $
Créditeurs et charges à payer 898 124 897 222
Impôts à payer 58 346 124 206
Tranche de la dette à long terme échéant à moins d'un an 53 125 393 600
1 179 421 1 725 094
Dette à long terme 1 516 875 1 395 694
Autres éléments de passif 70 201 48 396
Impôts différés 405 202 348 548
Total du passif 3 171 699 $ 3 517 732 $
CAPITAUX PROPRES
Capital-actions 765 809 703 111
Réserves 621 202 242 282
Bénéfices non distribués 2 173 911 1 830 911
Capitaux propres attribuables aux actionnaires de Saputo inc. 3 560 922 2 776 304
Participation ne donnant pas le contrôle 67 633 62 856
Total des capitaux propres 3 628 555 $ 2 839 160 $
Total du passif et des capitaux propres 6 800 254 $ 6 356 892 $
ÉTATS CONSOLIDÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE
(en milliers de dollars CAD)
Pour les périodes de trois mois Pour les exercices
terminées les 31 mars terminés les 31 mars
(non audité) (audité)
2015 2014 2015 2014
Flux de trésorerie liés aux activités suivantes :
Exploitation
Bénéfice net 157 280 $ 119 786 $ 612 869 $ 533 966 $
Ajustements pour :
Rémunération à base d'actions 13 482 6 137 32 616 22 084
Intérêts et autres charges financières 17 509 19 297 73 325 69 085
Charge d'impôts sur les bénéfices 42 920 53 626 237 036 225 024
Amortissement 46 700 39 451 170 943 146 607
Perte (gain) sur la cession d'immobilisations 1 129 122 290 (122 )
Gain sur la cession d'une entreprise (25 904 ) - (25 904 ) -
Charges de restructuration relatives aux fermetures d'usine (7 246 ) 22 096 (7 246 ) 22 096
Quote-part des bénéfices des coentreprises (2 238 ) (1 406 ) (7 720 ) (1 406 )
Sous (sur)- financement des régimes des employés sur le coût 1 526 2 687 (1 808 ) (6 486 )
245 158 261 796 1 084 401 1 010 848
Variations des éléments hors caisse du fonds de roulement d'exploitation 113 490 (76 459 ) (14 449 ) (129 363 )
Trésorerie générée par les activités d'exploitation 358 648 185 337 1 069 952 881 485
Intérêts et autres charges financières payées (8 868 ) (10 880 ) (60 988 ) (65 837 )
Impôts sur les bénéfices payés (73 293 ) (29 830 ) (239 149 ) (159 338 )
Trésorerie nette générée par les activités d'exploitation 276 487 144 627 769 815 656 310
Investissement
Acquisition d'entreprise - (449 578 ) (64 979 ) (449 578 )
Placement du portefeuille - 4 088 - -
Ajouts aux immobilisations (57 990 ) (79 989 ) (186 919 ) (223 624 )
Produit sur la cession d'une entreprise 114 305 - 114 305 -
Produit sur la cession d'immobilisations 322 (208 ) 2 071 253
Autres (9 647 ) (124 ) (30 913 ) 803
46 990 (525 811 ) (166 435 ) (672 146 )
Financement
Emprunts bancaires (45 857 ) 26 668 (150 407 ) 77 810
Produit tiré de l'emission de la dette à long terme - 390 000 410 000 390 000
Remboursement de la dette à long terme (225 830 ) (57 081 ) (640 021 ) (175 045 )
Émission de capital-actions 20 606 17 749 54 002 41 861
Rachat de capital-actions - - (48 786 ) (154 371 )
Dividendes (50 927 ) (44 812 ) (197 681 ) (175 321 )
(302 008 ) 332 524 (572 893 ) 4 934
Augmentation (diminution) de la trésorerie et deséquivalents de trésorerie
21 469

(48 660

)

30 487

(10 902

)
Incidence des écarts de taux de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie
3 845

3 138

2 733

7 071
Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de l'exercice 47 252 84 868 39 346 43 177
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de l'exercice 72 566 $ 39 346 $ 72 566 $ 39 346 $

Renseignements

  • Relations médias et relations investisseurs
    Sandy Vassiadis
    Directrice, Communications corporatives
    514-328-3347